En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Aviation et transports aériens

#1 16-08-2005 14:57:40

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Aviation et transports aériens

Extraits d'un article très intéressant mais qui date un peu paru dans Le Monde diplomatique, août 2000.

TURBULENCES DANS LE TRANSPORT AÉRIEN

Passagers, si vous saviez

L’accident du Concorde, le 25 juillet, pose de manière dramatique la question de la sécurité dans le contexte de la libéralisation du transport aérien. Exigée par les actionnaires, la course aux économies sur les frais de personnel, de maintenance, de formation et de contrôle, tout comme la multiplication des dessertes concurrentes dans un espace par définition limité, expliquent la détérioration constante du service aux passagers. Ces derniers ne peuvent plus ignorer qu’ils courent des risques toujours plus grands.

Par Bernard Cassen


La sécurité aérienne ? Chacun a évidemment ces mots à la bouche dans un secteur où la moindre défaillance peut avoir des conséquences tragiques et fortement médiatisées ; mais, chez les opérateurs, ils sont toujours prononcés dans le même souffle que ceux de rentabilité et de compétitivité. Et c’est là que le bât blesse, car les coûts de la sécurité sont élevés et incitent en permanence à prendre des risques calculés. C’est alors l’accident qui révèle l’erreur de calcul. Et de stratégie, à l’heure des projets de « ciel unique européen » de la Commission de Bruxelles, lesquels suscitent déjà de fortes résistances (1)....

(...)

Le projet que la commissaire chargée des transports, Mme Loyola de Palacio, s’est empressée de rédiger au lendemain de Lisbonne comprend la création d’une autorité européenne de sécurité aéronautique pour réduire l’engorgement d’un trafic en hausse de 5 à 6 % par an et, surtout, la séparation des fonctions de régulateur (celui qui élabore les règles) de celles d’opérateur (celui qui les applique), étant entendu que ce prestataire de services, actuellement public, pourrait être ou devenir privé. C’est en tout cas ce que M. Anthony Blair, qui n’a visiblement pas retenu les leçons de la catastrophe ferroviaire de Paddington, due à l’incurie des compagnies privées qui ont succédé à British Rail, s’apprête à faire dans son pays avec National Air Traffic Services (NATS), équivalent de la direction générale de l’aviation civile française (DGAC).

(...)

Sujet tout aussi sensible, mais rarement abordé au grand jour : la sûreté (terrorisme, actes de malveillance), à distinguer de celle de la sécurité aérienne. Sous la pression des directions, les personnels chargés du départ (et notés en fonction des retards) n’ont pas toujours le temps de vérifier l’adéquation entre passagers et bagages embarqués en soute. Des aéroports parisiens, pour ne parler que d’eux, des dizaines de valises - pas nécessairement passées aux rayons X - s’envolent quotidiennement sans leur propriétaire...

(...)

La sécurité et la sûreté aériennes sont un combat permanent contre la recherche du profit et la chasse aux coûts. Il appartient aux citoyens-passagers d’en prendre conscience. S’ils savaient tout, ou au moins davantage, sur les transporteurs et les aéroports qu’ils utilisent, sans doute pourraient-ils mieux résister à la tentation de certains prix bradés et éviter de pester contre les contrôles...

Bernard Cassen.

(1) Ainsi, la grève des aiguilleurs du ciel du 26 juin, qui a paralysé l’espace aérien français.

(2) Les Echos, 17 mai 2000.

(3) Source : Aviation Safety Network. Adresse Internet : www.aviation-safety. net

(4) Ibid.

(5) Air et cosmos, 14 juillet 2000.

(6) Lire Le Monde du 20 mai et du 8 juillet 2000.

(7) Consulter le site du Syndicat Alter (personnel navigant technique d’Air France, minoritaire) : perso.wanadoo.fr/syndicatalt er

(8) « The Mistakes of Market Ideology Are Increasingly Apparent », International Herald Tribune, 10-11 juin 2000.

(9) Lire, « Naissance de l’Europe SA », Le Monde diplomatique, juin 2000.

(10) Cité dans Le Monde, 25-26 juin 2000.

(11) Consulter le site de l’USAC-CGT : www.usac-cgt.org


LE MONDE DIPLOMATIQUE | août 2000 | Page 20
L'article entier sur:  http://www.monde-diplomatique.fr/2000/08/CASSEN/14091


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#2 16-08-2005 15:00:20

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Des infos toujours fraîches ici :

http://www.eurocockpit.com/


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#3 16-08-2005 15:15:24

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Statistiques sur les accidents d'avion (en anglais) :

http://www.planecrashinfo.com/cause.htm


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#4 17-08-2005 00:40:38

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Le Monde, 16/08/2005  Extraits de l'article

Le contrôle des compagnies aériennes : des normes variables d'un pays à l'autre
LEMONDE.FR | 16.08.05 | 18h30  •  Mis à jour le 16.08.05 | 19h35
   
La série d'accidents d'avion depuis deux semaines repose la question de la pertinence des contrôles des compagnies aériennes, effectués en fonction de diverses réglementations nationales et internationales en matière d'aviation civile.

(...)

DES NORMES DE SÉCURITÉ INTERNATIONALES

(...)

Outre des inspections régulières des appareils stationnés sur leur sol, divers pays réalisent des contrôles inopinés pour vérifier le respect de ces règles. Les 42 Etats membres de la CEAC sont ainsi habilités à inspecter des appareils étrangers, principalement les documents à bord, les équipements de sécurité et l'état apparent des avions. En cas d'anomalie importante, des mesures correctrices sont réclamées aux compagnies. Les rapports d'inspection, ainsi que d'éventuelles informations complémentaires (par exemple une liste de mesures prises et appliquées après un contrôle), sont regroupés dans une base de données informatisée, créée dans le cadre du SAFA (Safety Assessment of Foreign Aircraft, Evaluation de sécurité des aéronefs étrangers).

"UN LABEL BLEU" DÈS 2006

Le gouvernement français a annoncé, début 2004, l'entrée en vigueur dès 2006 d'un "label bleu" décerné aux compagnies aériennes les plus sûres. Dans une interview au quotidien Le Figaro le 22 juillet, le ministre des transports, Dominique Perben, s'est par ailleurs déclaré "favorable" à l'établissement d'une liste noire des compagnies qui ne seraient pas fiables, arguant qu'un tel dispositif "fait partie des droits du consommateur".
Avec AFP


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#5 18-08-2005 10:36:56

lelosc
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 16-06-2005
Messages: 1104

Re: Aviation et transports aériens

la voix du nord du 18/08/2005
Les avions sont-ils sûrs ?

Pendant son « grand entretien », un avion est démonté jusqu’au dernier boulon. « Dans la sécurité aérienne, on estime que 80 % des accidents ont, parmi leurs causes, un facteur humain. » Bertrand de Courville, chef du service Prévention et sécurité des vols à Air France.

QUATRE accidents aériens successifs ont fait 297 morts au cours des deux premières semaines du mois d’août. Et les 309 occupants de l’Airbus d’Air France ont vu la mort de près à Toronto, il y a quinze jours.
« La probabilité d’être tué en prenant un avion est de l’ordre du millionième alors qu’elle atteint 10 millièmes en voiture, rappelle Michel Wachenheim, directeur général de l’aviation civile. Mais lorsqu’un accident aérien survient, le monde entier en parle. La perception de la sécurité en est déformée. »
• L’entretien des avions. Il est fonction du nombre d’heures de vol et du nombre de cycles que l’appareil a effectués (un cycle = décollage, vol, atterrissage).
Il existe quatre types de visites, depuis la courte inspection (contrôle visuel avant et après chaque vol) jusqu’au désossement complet de l’appareil (plusieurs milliers d’heures de travail, en gros tous les 20 000 à 50 000 km). Un carnet d’entretien à bord de l’avion signale tous les travaux effectués, les incidents, la suite qui leur a été donnée).
• La fréquence des contrôles. Certaines compagnies fonctionnent a minima, s’en tenant aux instructions du constructeur et aux exigences internationales ainsi qu’à celles de la Direction de l’aviation civile du pays.
Les plus scrupuleuses accélèrent le rythme, anticipent les contrôles. D’où un niveau de sécurité plus élevé mais aussi une moindre consommation de kérosène, composante essentielle du prix du billet. Raison pour laquelle les low-cost, contrairement à ce qu’on peut imaginer, préfèrent les avions récents, fabriqués dans des matériaux plus légers, aux moteurs moins gourmands et dont l’entretien est peu coûteux puisqu’ils sont neufs.
• L’entretien à l’atterrissage. Les compagnies assurent l’entretien de leurs avions dans l’aéroport de destination. Si l’entreprise n’a pas de techniciens permanents sur place, elle envoie du personnel avec le vol suivant (ainsi que les pièces nécessaires à la réparation), ou les fait venir du pays le plus proche dans la zone.
• Les techniciens de maintenance. De nombreux corps de métiers interviennent sur un avion : électroniciens, informaticiens, chaudronniers, spécialistes des trains d’atterrissage, des moteurs, etc. Ces techniciens sont formés par famille d’avions : on n’intervient pas sur un Boeing 737 si on est formé pour un Airbus A 320.
• L’âge des avions. À Air France, l’âge moyen de la flotte est d’environ huit ans. Mais, précise Jean-Claude Couturier, à la direction de la communication de la compagnie, « avion ancien ne rime pas du tout avec avion mal entretenu, au contraire. Un avion de quinze ans d’âge peut être très, très sûr. Il sera vérifié à un rythme encore plus soutenu. »
• La formation du pilote. Plusieurs filières possibles. 1. L’ENAC (École nationale de l’aviation civile, à Toulouse) ou l’un des six centres de formation de la Direction générale de l’aviation civile. Les élèves ont le bac et font deux ans de classe préparatoire avant de pouvoir tenter le concours d’entrée. La formation théorique et pratique (sur simulateurs et en vol) dure 18 mois. L’ENAC forme aussi des pilotes pour des pays étrangers (Afrique, Laos, Vietnam). 2. Les écoles privées. Par exemple, Air France fait son propre recrutement et confie ses élèves à l’EPAG (Ecole de pilotage Amaury de la Grange), à Merville (Nord). 3. Les pilotes militaires reconvertis. 4. Les autodidactes qui commencent souvent très jeunes dans les aéroclubs et passent de nombreux brevets (grande motivation et gros moyens financiers sont indispensables).
En bout de course, quelque que soit le canal emprunté, tous les élèves pilotes auront eu un enseignement de qualité équivalente (même nombre d’heures de vol, même programme de cours, etc.) car la formation est très réglementée par la Direction générale de l’aviation civile.
La formation continue est une obligation. Très dense, elle est assurée par les compagnies aériennes. Ce « maintien de compétence » comprend aussi des entraînements pour faire face aux situations de crise (panne, feu à bord, etc.).
• La licence de pilote. En France, on ne peut pas décrocher de licence de pilote de ligne si on n’a pas au moins 21 ans.
Après sa formation, le pilote possède une « aptitude » à devenir pilote de ligne. Il faudra encore qu’il acquière les qualifications pour chaque type d’avion. Puis viendra « l’adaptation à la ligne » : atterrir à New York ou en montagne, décoller en bord de mer ou voler au-dessus d’un désert requiert des compétences spécifiques.
• Les réserves de carburant. Un avion embarque toujours assez de kérosène pour être capable de se dérouter vers un autre aéroport en cas de besoin (urgence à bord ou tempête de sable au sol, par exemple).
• Le contrôle des bagages. Sous la responsabilité de la police de l’Air et des Frontières, le contrôle des bagages dans les aéroports est assuré par des agents de sûreté recrutés par des sociétés prestataires de services. Le recrutement est soumis à double agrément : celui du procureur de la République et celui du préfet du département où se situe l’aéroport. Les deux avis doivent être positifs. Les antécédents du candidat sont examinés à la loupe.
• Le comportement des passagers. La plupart ne prête aucune attention aux démonstrations faites par l’équipage avant le décollage. Erreur. À Toronto, les toboggans ont servi.

Hors ligne

 

#6 18-08-2005 10:39:49

lelosc
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 16-06-2005
Messages: 1104

Re: Aviation et transports aériens

Franchement les démonstrations, je les ai toujours suivies surtout si c'est une belle hôtesse, lol. Prenant l'avion souvent pour affaire, c'est très marrant de voir qu'ils font des démonstrations avec des gillets de sauvetage alors que je survole 95% de terre mais bon!!!!!!!!!!!!!! Pourquoi il n'y a pas de parachute?

Hors ligne

 

Publicité

#7 18-08-2005 10:43:36

lelosc
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 16-06-2005
Messages: 1104

Re: Aviation et transports aériens

voix du nord du 18/08/2005   (Extraits)

À quand une liste noire des compagnies suspectes?

MÊME les pilotes n’ont plus confiance. Ils ont refusé de monter à bord des avions de leur propre compagnie, Hélios Airways, après le crash survenu en août à d’Athènes.
(...) Alors de quelles garanties disposent les touristes qui, à l’achat d’un voyage, ne connaissent même pas la compagnie qui les transportera?
En fait, compagnies régulières, low-cost et charters sont soumis aux mêmes règles. Les normes minimales sont édictées par l’Organisation de l’aviation civile internationale (Oaci), qui dépend de l’ONU. Des critères fixés par l’Agence européenne de sécurité aérienne (AESA), et parfois aussi au niveau national, peuvent les renforcer.

Label sécurité : 2006

En février2004, au lendemain de la catastrophe de Charm-el-Cheikh, Gilles de Robien, alors ministre des Transports, avait proposé la création d’un «label bleu», décerné aux compagnies aériennes les plus sûres.
(...) La sécurité, comme la qualité des services dispensés à bord seront passés au crible. Un argument commercial supplémentaire fourni aux compagnies, et un encouragement à informer davantage leurs passagers.
Aux États-Unis, chaque citoyen peut consulter sur Internet la «liste noire» des compagnies qui ne sont pas fiables. On en est encore loin, même si Dominique Perben, contrairement à son prédécesseur, s’est déclaré favorable à un tel dispositif qui «fait partie des droits du consommateur».
Car si voler en classe discount semble être entré dans les moeurs, en bout de ligne, le rapport qualité-prix ne passera jamais avant la sécurité.

Hors ligne

 

#8 18-08-2005 15:28:03

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Le Monde, 18/06/2005  (Extraits de l'article)

Un contrôle international a minima du respect des normes
LE MONDE | 18.08.05 | 12h55  •  Mis à jour le 18.08.05 | 12h55
   
Le commissaire européen aux transports, Jacques Barrot, a annoncé, mercredi 17 août, que la Commission européenne envisage de publier sur Internet, avant la fin de l'année, une "liste noire" des avions et des compagnies ayant fait l'objet "de mesures d'interdiction" ou de "réduction de vol" . Déjà annoncée en février, un an après l'accident survenu à Charm el-Cheikh le 3 janvier 2004, cette mesure n'est pas encore appliquée.

(...)

La Commission européenne entend donc rendre l'univers du transport aérien plus transparent en dressant une liste noire des compagnies les moins fiables. Son action s'appuie sur l'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA), créée en 2002 pour harmoniser les politiques des pays de l'Union. M. Barrot proposera cet automne d'étendre les compétences de cette agence aux opérations aériennes, à la qualification des personnels de bord, ainsi qu'à la sécurité des compagnies des pays tiers.

Les passagers français, eux, devront patienter jusqu'à début 2006 avant de bénéficier du "label bleu" promis par le gouvernement, censé identifier les compagnies qui offrent les meilleures garanties de sécurité (Le Monde du 18 août).
Benjamin Mallet
Extraits de l'article paru dans l'édition du 19.08.05


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#9 22-08-2005 14:43:25

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Le Monde, 22/08/2005

Comment améliorer la sécurité des transports aériens ?
LE MONDE | 22.08.05 | 12h59  •  Mis à jour le 22.08.05 | 12h59
   
L'avion MD-82 de la West Caribbean qui s'est écrasé au Venezuela le 16 août a été contrôlé deux fois par vos équipes de la direction générale française de l'aviation civile (DGAC), en mai et en juillet, sans qu'elles constatent de problèmes majeurs. Or, en Colombie, cette compagnie s'est vu infliger une amende de 46 000 dollars pour grave violation à la sécurité. N'étiez-vous pas au courant ?

(...)
Le Label bleu n'est pas contradictoire avec une liste noire européenne. Mais, pour la mettre en place, il faudrait établir des critères communs d'interdiction. Ce n'est pas encore le cas.

Mme Saugues a déclaré au Journal du dimanche du 21 août que le rapport parlementaire qu'elle a présenté était enterré.

Ce rapport, de très bonne qualité, n'a pas été enterré. Il y a eu, depuis un an, des actions au niveau international, européen et français. Mais nous devons encore progresser.
Propos recueillis par Laure Belot

Extraits de l'article paru dans l'édition du 23.08.05


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#10 23-08-2005 01:07:14

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

AFP  (Extraits)

22 août, 22h04
Une liste noire des compagnies douteuses en 2005-2006 (Barrot)
Le Commissaire européen aux Transports, Jacques Barrot, déclare que le Parlement européen votera en septembre ou octobre un règlement qui permettra la mise en place fin 2005 ou début 2006 d'une liste noire des compagnies aériennes douteuses, dans un entretien à paraître mardi dans le quotidien Le Parisien - Aujourd'hui en France.
"Etablie à partir des informations fournies par les différents Etats membres de l'Union Européenne, elle devrait être consultable sur internet en temps réel. Elle sera tenue à jour par l'Agence européenne de sécurité aérienne", ajoute M. Barrot.

(...)

A la question de savoir si, à la suite de la série noire de cet été, le ciel était devenu moins sûr, M. Barrot répond: "il y a eu une série noire cet été, mais le ciel européen n'est pas aussi "insécurisé" qu'on le dit".
"Actuellement, l'Union européenne affrète le tiers des vols dans le monde, mais un accident sur dix seulement provient d'une compagnie européenne. Nous avons un ciel déjà plus sûr, mais il faut impérativement progresser encore", conclut-il.


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#11 26-08-2005 23:42:04

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

EuroCockpit, 25/08/2005  (Extraits de l'article)

Sécurité aérienne : la ligne Agen Paris, premier symptôme d'une crise profonde

Voici qu’une affaire peu commune pourrait livrer une bien piètre image de notre ministère des Transports : on pourrait penser que sa compétence ne dépend que de quelques techniciens de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC), qui lui imposent une politique de sécurité des vols pour le moins hasardeuse.

(...)

Pour autant, le limogeage de M. Vachenheim ne serait pas une réponse suffisante à cette véritable crise de la sécurité aérienne : il faut changer radicalement de politique en la matière, en identifiant et en isolant ceux qui font écrire au ministre que les règlements les plus essentiels peuvent être piétinés par des compagnies qui n’ont plus l'obligation de les respecter, pour peu qu'elles volent de nuit ou qu'elles connaissent mal la région survolée.

(...)

Mais si l'on persiste - en France - à tout faire pour ne rien faire, il faudra au moins se préparer à édifier quelques stèles supplémentaires pour honorer la mémoire des prochaines victimes d’accidents aériens.


* http://questions.assemblee-nationale.fr/ (lancer la recherche sur la question 59865, et cocher la case "avec réponse")
** http://www.sia.aviation-civile.gouv.fr/ … T_N_V4.pdf (voir OPS 1.975 compétence de route)

publié le 2005-08-25 10:08 par EuroCockpit.


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#12 29-08-2005 09:57:26

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Le Monde, 29/08/2005  (Extraits)

La France publie sa liste de 5 compagnies aériennes interdites
LEMONDE.FR | 29.08.05 | 07h58  •  Mis à jour le 29.08.05 | 08h04 

Cinq compagnies aériennes sont interdites de vol à partir dans l'Hexagone. Paris en a décidé ainsi après les récents crashs. Dans un communiqué publié sur le site internet de la direction générale de l'aviation civile, les compagnies Air Koryo (Corée du Nord), Air Saint-Thomas (Etats-Unis), International Air Service (Liberia) et Lineas AER de Mozambique (LAM) et Phuket Airlines (Thaïlande) sont directement concernées.

 
UN SITE ET UN NUMÉRO POUR S'INFORMER


La DGAC indique que l'interdiction a été étendue au transporteur Transairways, affrété par LAM. En Europe, seuls le Royaume-Uni et la Suisse publient déjà des listes noires, ce que font aussi les Etats-Unis.Le ministre des transports Dominique Perben avait annoncé jeudi que "dès lundi, sur le site internet de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC)
http://www.dgac.fr
les Français auront à leur disposition la liste des compagnies interdites sur le territoire français, la liste des compagnies autorisées, et la liste des compagnies affrétables".

(...)



Après la série d'accidents d'avions du mois d'août, le gouvernement français a décidé d'anticiper les projets en cours de la Commission européenne, en particulier la publication d'ici fin 2005-début 2006 d'une liste rassemblant les compagnies aériennes interdites dans chaque Etat-membre.

Avec AFP

**********************************************************************************

Un appareil de la compagnie à bas coût Fly Air immobilisé à Roissy
LEMONDE.FR | 28.08.05 | 18h25  •  Mis à jour le 29.08.05 | 08h03 

La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) a annoncé, dimanche 28 août, qu'elle avait décidé de ne pas laisser redécoller un Airbus A300 de la compagnie turque Fly Air après la découverte de nouvelles anomalies. L'appareil, qui devait partir pour Antalia, en Turquie, avec 148 passagers, avait été initialement immobilisé samedi soir après la détection par une équipe de la DGAC de l'usure excessive d'un pneu du train d'atterrissage.
 
(...)

C'est la troisième fois en 10 jours qu'un avion de Fly Air est mis en cause. Le 18 août, un A300 de la compagnie turque effectuant une liaison entre Istanbul et Bruxelles avait dû effectuer un atterrissage d'urgence à Budapest après une panne sur un de ses deux moteurs.


PUBLICATION D'UNE LISTE NOIRE


Mercredi, un A300 de cette compagnie était revenu à l'aéroport parisien d'Orly après seulement 20 minutes de vol à cause d'un "problème sur une unité de contrôle du système électrique", selon Thierry Reviron. "C'est une procédure normale. C'est ce qu'il faut faire dans un tel cas", a expliqué le responsable de la DGAC. "Sauf qu'au sol est apparue là aussi une petite fuite de carburant dans un mât-réacteur (la pièce qui rattache le réacteur à l'aile)." Entretemps, des passagers avaient fait savoir qu'ils refusaient de repartir avec cet appareil et ils ont été embarqués sur un avion d'une autre compagnie.

(...)

La France s'apprête à publier la liste noire des compagnies aériennes jugées à risques. Selon la DGAC, ni Fly Air ni Onur Air n'y figurent.


Avec Reuters


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#13 29-08-2005 14:45:35

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

AFP  (Extraits)

La Belgique publie une liste noire de neuf compagnies aériennes interdites
AFP 29.08.05 | 13h42

La Belgique, après la France, a publié lundi midi sur internet sa liste noire de neuf compagnies aériennes interdites de vols sur son territoire "pour des motifs de sécurité opérationnelle".

(...)

Les compagnies en question sont Africa Lines (République centrafricaine), Air Memphis (Egypte), Air Van Airlines (Arménie), Central Air Express (République démocratique du Congo), ICTTPW (Libye), International Air Tours Limited (Nigéria), Johnsons Air Limited (Ghana), Silverback Cargo Freighters (Rwanda) et South Airlines (Ukraine).
(...)

Les cinq compagnies interdites de vol dans l'Hexagone sont Air Koryo (Corée du nord), Air Saint-Thomas (Etats-Unis), International Air Service (Liberia), Lineas AER de Mozambique (LAM) et Phuket Airlines (Thaïlande), a annoncé la
(...)

La publication des listes noires française et belge fait suite à la série de catastrophes aériennes survenue au cours du mois d'août.


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#14 29-08-2005 16:54:25

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Le Monde, 29/08/2005

Sécurité aérienne : la liste noire française déjà contestée
LE MONDE | 29.08.05 | 13h28  •  Mis à jour le 29.08.05 | 13h32 

Deux semaines à peine après l'accident de la compagnie colombienne West Caribbean Airways, dans lequel 152 Martiniquais et huit membres d'équipage ont trouvé la mort, la direction générale de l'aviation civile (DGAC), qui dépend du ministère des transports, a publié, dimanche 28 août, la liste des compagnies aériennes interdites en France ainsi que celle des compagnies autorisées à desservir notre pays.

===========================

(...)

D'après le site Internet de la DGAC, cinq compagnies sont interdites sur le sol français : Air Koryo (Corée du Nord), Air Saint-Thomas (Etats-Unis), International Air Service (Liberia), Lineas Aer de Mozambique et Phuket Airlines (Thaïlande). "Ces transporteurs font l'objet soit d'un refus d'autorisation de programme, soit d'une suspension ou d'un retrait d'autorisation préalable, en raison notamment de non-conformité aux normes internationales", indique la DGAC, tout en précisant que les autorisations délivrées aux compagnies étrangères se font sur la base des certificats fournis par leurs pays d'origine.
(...)

"Il faut être lucide, ce sont les lignes intérieures étrangères qui posent vraiment problème, explique Serge Laurens, directeur du marketing chez Fram. Quand un touriste arrive à l'aéroport d'une grande ville et qu'il souhaite voyager à l'intérieur du pays, il a le choix entre le bus et les compagnies locales."

(...)

"Je le dis clairement, si nous avions fait les mêmes contrôles, nous n'aurions pas -pris la même décision-, expliquait peu après Michel Wachenheim, directeur général de la DGAC auditionné par le Parlement. Cela prouve que le système doit être amélioré au niveau européen pour que tout le monde ait les mêmes échelles de valeurs."

La conférence européenne de l'aviation civile (CEAC) s'est prononcée, samedi 25 août, en faveur de "critères communs" dans la publication du nom des compagnies défaillantes. Une mesure d'autant plus nécessaire que, selon le rapport parlementaire de juillet 2004, certains pays d'Afrique, d'Amérique latine ou d'Asie sont utilisés comme "pavillons de complaisance" par des compagnies à risque.

(...)

"Si l'on veut vraiment jouer la transparence, il faut 'faire parler' les avions", estime M. Hayem. "Un simple ordinateur branché sur les prises adéquates" donnerait, selon lui, une vision instantanée des paramètres d'exploitation et des défaillances des réacteurs, systèmes et équipements des appareils.

Le ministre des transports a annoncé que les compagnies étrangères pourraient peut-être, à terme, devoir "fournir une attestation sur l'honneur concernant l'historique de leurs appareils et les incidents de vol". Il a également indiqué son intention d'augmenter le nombre de contrôles inopinés (environ 2 500 en 2004). Aujourd'hui, seuls cinq contrôleurs sont chargés de vérifier l'état des avions se posant à Paris et dans le nord de la France.

Benjamin Mallet
Article paru dans l'édition du 30.08.05

********************************************************************************

L'harmonisation internationale a beaucoup de mal à voir le jour
LE MONDE | 29.08.05 | 13h28  •  Mis à jour le 29.08.05 | 13h37 

Bien que la sécurité aérienne soit, par définition, un problème international, il revient à chaque pays d'élaborer ses règles. Or celles-ci varient considérablement.

Allemagne. Le ministère allemand des transports a décidé de ne pas publier la liste des compagnies interdites. Cependant, explique un porte-parole, le gouvernement "soutient les efforts de la Commission européenne" en vue de parvenir à une liste européenne qui permette de fournir aux consommateurs une information "unique et transparente" à même de rassurer le public. Si l'Allemagne ne souhaite pas publier une liste isolée, c'est sans doute pour tirer les conséquences des tensions nées en mai lorsqu'elle avait été parmi les pays qui avaient retiré son autorisation de vol à la compagnie charter turque Onur Air alors que la Belgique avait continué à autoriser ses vols.

(...)

Suisse. Jusqu'à présent, touristes et agences de voyage suisses pouvaient demander à l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC) si des compagnies bien précises figuraient sur sa liste, qu'elle gardait dans son ensemble secrète. L'OFAC, dont les contrôles sont réputés parmi les plus stricts en Europe, a annoncé son intention de publier sur son site Internet, le 1er septembre, le nom des compagnies étrangères interdites sur son territoire. Une décision conjointe entre le ministre des transports suisse, Moritz Leuenberger, et son homologue français, Dominique Perben. En 2004, lors du crash de son appareil à Charm el-Cheikh, la compagnie égyptienne Flash Airlines était interdite en Suisse depuis 2002. L'OFAC avait alors publié une liste de sept appareils figurant sur sa liste noire.

Etats-Unis. Les autorités de l'aviation civile américaines (FAA) établissent, depuis 1992, une liste d'une centaine de pays dont les autorités se conforment, ou non, aux règles internationales. La catégorie 2, celle des pays où les contrôles sont jugés insuffisants, met notamment en cause l'Argentine, le Bélize, la Bulgarie, la Côte d'Ivoire, la République démocratique du Congo, le Nicaragua, le Paraguay et le Venezuela. Des pays qui, pour la plupart, n'assurent pas de liaisons avec les Etats-Unis.

Benjamin Mallet (avec nos correspondants)
Extraits de l'article paru dans l'édition du 30.08.05


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#15 30-08-2005 10:18:30

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Le Figaro, 30/08/2005  (Extraits de l'article)

SÉCURITÉ AÉRIENNE A partir d'informations techniques, «Le Figaro» dresse l'inventaire des 37 transporteurs ayant connu des incidents ces deux dernières années
Compagnies, pays et avions à éviter
La Direction générale de l'aviation civile (DGAC) vient de publier une liste de cinq compagnies interdites, mais elles sont quasi virtuelles. Elles n'assurent pas de dessertes au départ de la France. Aussi, face à cette liste inutile qui fait peu de cas des attentes des passagers, avons-nous préféré proposer, avec le concours d'experts aéronautiques, un inventaire des transporteurs ayant rencontré des problèmes majeurs depuis deux ans. Y sont ajoutées les compagnies proscrites par d'autres autorités aéronautiques internationales (Grande-Bretagne, Suisse et Belgique), ce qui amène parfois des contradictions : Cameroon Airlines est autorisée en France, pas en Grande-Bretagne qui n'entretient pas les mêmes rapports diplomatiques avec l'Afrique. Dans notre liste n'apparaissent pas Flash Airlines (accident de Charm el-Cheikh en janvier 2004), Helios (Grèce, août 2005) ou West Carribean (Venezuela, août 2005), ces transporteurs ayant disparu ou cessé leurs activités. Mais ces compagnies peuvent renaître sous un autre nom avec la bienveillance de l'aviation civile locale, souvent corrompue. Air France, malgré l'accident de Toronto au début du mois, n'entre pas dans les critères de notre liste. «En l'état actuel de l'enquête, rien ne montre qu'il y ait dérive structurelle dans la formation des pilotes, les processus de maintenance ou la pratique opérationnelle», souligne un expert qui insiste sur l'accumulation de conditions défavorables lors de l'atterrissage du 2 août.
Thierry Vigoureux
[30 août 2005]
(...)

Les pays à éviter

Timide dans ses recommandations, obscure dans sa communication, l'Organisation de l'aviation civile internationale (OACI) reconnaît cependant que 30 pays sur 111 audités (et un total de 188 membres) présentent des carences en matière de sécurité mais refuse de préciser lesquelles. Selon certaines sources, les administrations seraient parfois inexistantes, souvent défaillantes, terme politiquement correct pour éviter d'évoquer la corruption. En particulier, le contrôle des normes a minima n'y est pas correctement assuré. L'OACI a établi cette liste : Albanie, Mali, Belize, Mongolie, Biélorussie, Mozambique, Botswana, Birmanie, Burkina Faso, Niger, Cambodge, Ouganda, Cameroun, Palaos, Chypre, Papouasie-Nouvelle-Guinée, Croatie, Portugal, Ghana, Russie, Guyana, Samoa, Hongrie, Sénégal, Kenya, Togo, Laos, Tonga, Macédoine et Vanuatu.
(...)

Les avions à problèmes

L'Agence de sécurité aérienne européenne refuse de prendre en compte dans les pays entrants les avions de l'ex-URSS. Ces appareils (Antonov, Iliouchine, Tupolev, etc.) sont en effet impossibles à certifier selon les normes occidentales. Les plus vieux modèles volent aussi en Afrique sur les lignes transversales. Chaque année, des accidents sont à déplorer lors du pèlerinage vers La Mecque.


(...)

**********************************************************

Les 37 transporteurs qui ont connu des incidents

[30 août 2005]



Aerocondor (Portugal)
Vol Agen-PAris sur un seul moteur. Avion lituanien sous-affrété par une compagnie danoise.

Africa Lines (République Centrafricaine)
Liste noire belge

Air Cairo (Egypte)
Atterrissage forcé au Caire en juillet 2004. Passagers bloqués à Lyon sans prise en charge de la compagnie.

Air Koryo (Corée du Nord)
Liste noire française

Air Mauritanie (Mauritanie)
Liste noire britannique

Air Memphis (Egypte)
Liste noire belge

Air Mozambique (Mozambique)
Liste noire française

Air Saint-Thomas (Etats-Unis)
Liste noire française

Air Universal (Sierra Leone)
Liste noire britannique

Air Van Airlines (Arménie)
Liste noire belge

Albanian Airlines (Albanie)
Liste noire britannique

Alexandair (Grèce)
Interdite de vol par l'aviation civile grecque lors d'un vol Rennes-Roissy-Héraklion.

AMC Airlines (Egypte)
Nombreux problèmes techniques sur un MD 82 au retour d'Hurgada mi-juillet dernier. Les passagers refusent d'embarquer.

Cameroon Airlines (Cameroun)
Liste noire britannique

Central Air Express (République démocratique du Congo)
Listes noires belge et britannique

Dniprovia (Ukraine)
Liste noire suisse

Fly Air (Turquie)
Incidents répétés dont le dernier a bloqué 124 passagers à Roissy-CDG.

Girjet (Espagne)
Liste noire suisse

Hemus Air (Bulgarie)
Liste noire suisse

I.C.T.T.P.W. (Libye)
Liste noire belge

International Air Service (Liberia)
Liste noire française

International Air Tours (Nigéria)
Liste noire belge

Johnsons Air (Ghana)
Liste noire belge

JR Executive (Liban)
Liste noire suisse

Karthago (Tunisie)
Affrète un appareil défectueux (problème réacteur) de Fly Air sur Orly-Djerba la semaine dernière. Les passagers refusent d'embarquer.

Luxor Air (Egypte)
Survol à basse altitude de Nantes en mars 2003.

Olympic Airlines (Grèce)
Appareil défectueux affrété à Starjet, compagnie des Emirats Arabes Unis. L'avion, un vieux Lockheed Tristar, venait du Sierra Leone, pays dont l'aviation civile est déliquescente.

Onur Air (Turquie)
Interdite temporairement en mai dernier par quatre pays européens dont la France à la suite de nombreux incidents aux Pays-Bas dont un réacteur défectueux.

Phoenix Aviation (Kirghizstan)
Liste noire britannique

Phuket Air (Thaïlande)
Liste noire française

Premium Air Shuttle (Nigeria)
Liste noire suisse

Silk Way (Azerbaïdjan)
Liste noire suisse (fret)

Silverback Cargo Freighters (Rwanda)
Liste noire belge

South Airlines (Ukraine)
Liste noire belge

Star Air (Sierra Leone)
Liste noire britannique

Tadjikistan Airlines (Tadjikistan)
Liste noire britannique

Tuninter (Tunisie)
Double panne moteur ce mois-ci, due, semble-t-il, à une erreur humaine.

*******************************************************

Effectuées en moins d'une heure
Des inspections qui vont à l'essentiel

[30 août 2005]



Orly, 9 heures du matin. Les premiers avions partis des destinations touristiques du bassin méditerranéen atterrissent. Dans une heure ils vont redécoller avec d'autres vacanciers. C'est le laps de temps accordé aux deux contrôleurs techniques de la Direction générale de l'aviation civile (DGAC) que Le Figaro accompagne. L'avion à vérifier n'est pas choisi au hasard. La DGAC dispose d'une base de données européennes du programme Safa (Safety Assessments of Foreign Aircraft) : les appareils douteux apparaissent tout de suite.
(...)

Mais le contrôle Safa a ses limites. Les techniciens n'ont pas les moyens d'examiner le coeur des réacteurs, peut-être proches de l'infarctus. Enfin, une petite trentaine de contrôleurs (sur 11 000 fonctionnaires à la DGAC) n'assure que 1 500 vérifications par an, dont 20% sont positives, avec réparation immédiate. Une goutte d'eau dans le million de mouvements annuels.


T. V.

*****************************************************
Contrairement à une idée reçue, les compagnies charters ont souvent intérêt à louer des modèles récents, moins coûteux en entretien
L'âge d'un appareil compte moins que sa maintenance

Marie-Christine Tabet
[30 août 2005]



«Nos avions ne sont pas des poubelles», tempête Mehdi Garbhi, le patron de Karthago, la compagnie de charters tunisiens dont un avion est resté bloqué à Orly la semaine dernière. Il égrène le pedigree de ses six Boeing 737-300 et précise que l'un d'eux a été mis en circulation récemment, en 1998. Mercredi, les passagers ont refusé d'embarquer sur le vol que Karthago avait affrété auprès du transporteur turc Fly Air. «Contrairement à ce qui a été dit, poursuit-il, l'avion en question a effectué au moins cinq rotations depuis l'incident du Paris-Djerba. Il est revenu à Paris et s'est rendu deux fois de suite à Prague.» A Paris, la Direction de l'aviation civile reconnaît qu'elle a laissé repartir l'appareil à vide vendredi soir, mais que celui-ci présentait un certain nombre de problèmes à régler.
(...)



A la Direction générale de l'aviation civile, on confirme que l'âge d'un avion n'est pas un problème. «Il n'y a pas de limite, explique un spécialiste, Le moteur d'un appareil de trente ans pourra être changé trois ou quatre fois pendant toute la durée de l'exploitation. Il faut juste que la pièce soit identique à celle d'origine. Mais entretenir un modèle ancien coûte très cher. Les petites compagnies n'ont pas les moyens de se payer un entretien aussi sophistiqué.»

(...)


«La question n'est pas celle de l'appareil ou du capitaine, ironise un cadre de la DGAC, elle se situe plutôt sur la qualité du contrôle de certains Etats.» Depuis la crise du secteur aérien, après le 11 septembre 2001, le prix des avions a diminué du fait de la baisse du trafic aérien. Du coup, des petites entreprises ont fleuri, s'installant dans des pays exotiques où les inspections laissent à désirer. Le système qui repose sur la confiance entre Etats ne fonctionne plus. D'autant que ces sociétés mettent à disposition leurs appareils au service des transporteurs habituels qui, eux, ont pignon sur rue. Et peuvent être moins regardants au coeur de la saison touristique, lorsque le trafic bat son plein.


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#16 05-09-2005 10:46:07

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

5/09/2005   (Extraits de l'article)


Un accident d'avion pourrait avoir fait une centaine de morts en Indonésie
LEMONDE.FR | 05.09.05 | 08h36  •  Mis à jour le 05.09.05 | 09h33 

Une centaine de personnes pourraient avoir péri dans l'accident d'un avion de la compagnie indonésienne Mandala Airlines, lundi 5 septembre, sur l'île de Sumatra. Lundi, en début de matinée, seuls trois survivants avaient été retrouvés sur le site de l'accident, a annoncé un responsable des secours.

(...)

DEUX GOUVERNEURS DE PROVINCE À BORD
La télévision locale a diffusé des images de la carlingue en feu, de même que des voitures et des habitations. Un panache de fumée noire s'élève dans le ciel. "Il y a au moins une dizaine de morts", a raconté un infirmier du service des urgences de l'hôpital de Medan. "Les ambulances font l'aller-retour pour acheminer les victimes, qui sont à la fois des passagers de l'avion et des habitants du coin. Certains sont toujours vivants, d'autres morts."


(...)

Mandala est une société privée gérée et possédée par les militaires indonésiens. L'armée possède ainsi de nombreux intérêts privés qui lui permettent de se financer.

Avec AFP et Reuters

Décidément, c'est à croire que l'accroissement des transports aériens dans le monde renforce les statistiques noires...  F8 La problématique de la sécurité aérienne devrait donc devenir au coeur des débats lors des prochains mois, non qu'elle n'était fondamentale avant, mais sa médiatisation pourrait changer la donne...


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#17 05-09-2005 14:17:12

toons
Tour EDF
Lieu: Pontoise 95
Date d'inscription: 02-03-2005
Messages: 511

Re: Aviation et transports aériens

Oui certes mais n'oublions pas que le transport aérien (de part tout ces contrôles et les multiples mesure de sécurité) est le moyen de transport le plus sûr entre l' auto, le train et le bateau (il me semble)

Mais c'est vrai que je n'ai jamais vu de parachute dans un avion...
Peut être qu'on aurat ni le temps de le mettre ou tout simplement qu'on ne peut sortir aisément d'un avion en chute... F7

Hors ligne

 

#18 07-09-2005 11:05:28

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Libé, 7/09/2005  (Extraits)

Transports
L'Europe prête à lister les ailes dangereuses

Une liste noire commune de compagnies aériennes devrait voir le jour à Bruxelles.

Par Julie MAJERCZAK (à Bruxelles) et Cédric MATHIOT

mercredi 07 septembre 2005 (Liberation - 06:00)

Depuis le début de l'été, le transport aérien, c'est : une série noire, des listes noires, un bordel noir. Aiguillonnées par une série de catastrophes aériennes meurtrières, la France, la Belgique puis la Suisse ont dégainé coup sur coup, entre le 29 août et le 1er septembre, une liste de compagnies interdites, comme l'avait déjà fait la Grande-Bretagne. Les journaux s'y sont mis, établissant des synthèses ou révélant, comme le quotidien transalpin Corriere della Sera, la «liste cachée» de l'administration italienne.

(...)

Il faut toutefois relativiser la portée des inspections. En France, les 26 inspecteurs (leur nombre sera bientôt porté à 30) ne contrôlent en moyenne que 1,5 avion étranger sur 1 000. Pis, la nature même des contrôles laisse à désirer. Les équipes de deux contrôleurs bénéficient au mieux d'une heure pour une inspection minimale. Plusieurs voix plaident pour que les contrôleurs puissent se connecter au QAR (Quick Access Recorder), sorte de «mémoire» de l'appareil, utilisée par les compagnies pour réduire les coûts de maintenance de leur appareil.

Quelles sont les solutions pour l'avenir ?

(...)

Enfin, anticipant une poursuite de la croissance du transport aérien, les auteurs évoquent les risques liés à la saturation du ciel. Le «mille-feuille» des couloirs aériens va continuer à se densifier et à compliquer la gestion des aéroports ainsi que du contrôle aérien.


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#19 08-09-2005 12:23:21

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#20 11-09-2005 02:35:11

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Libé, 10/09/2005  (Extraits)

Mis en oeuvre début 2006, le projet servira à financer un fonds international pour la santé.
Paris et Londres pilotent la taxe sur les billets d'avion

Par Armelle THORAVAL

samedi 10 septembre 2005 (Liberation - 06:00)

Londres de notre correspondante

Ce devait être une grande heure : Chirac comptait bien pousser son idée de taxe sur les billets d'avion lors du sommet de l'ONU sur les objectifs du millénaire la semaine prochaine, à New York. Sa santé le prive de ce voyage. Mais l'initiative progresse. Dans un jeu de donnant-donnant, Gordon Brown, le ministre britannique des Finances, et Thierry Breton, son partenaire français, ont annoncé vendredi, entre Londres et Manchester, que leurs pays prendraient les devants pour mettre en place, dès 2006, une taxe sur les billets d'avion dont le produit financera un fonds international pour la santé, et notamment la lutte contre le sida en Afrique.

(...)

Les discussions précédant le sommet du G8 avaient permis d'ouvrir la voie au projet. Durant l'été, l'Union européenne a accepté que ces emprunts ne figurent pas dans les comptes des différents Etats membres comme un endettement supplémentaire. L'Italie, l'Espagne et la Suède soutiennent également le projet, même si leur engagement financier est bien moindre. L'ambition est de financer 4 milliards de dollars sur dix ans à travers cette IFF, fonds destinés à soutenir le travail de la Gavi (Alliance mondiale pour les vaccins et la vaccination).

(...)

Attente. Selon Thierry Breton, la taxe sur le transport aérien mondial ­ qui s'élèverait à 5 euros en France, et serait une redistribution des taxes existantes en Grande-Bretagne ­ permettrait de collecter 10 milliards d'euros par an. On est loin de l'objectif. Il faudra voir, début 2006, quels sont ceux des pays favorables au principe qui se risqueront à fixer un calendrier de mise en oeuvre.


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#21 29-12-2005 02:47:40

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aviation et transports aériens

LE FIGARO 27-12-2005

Les compagnies aériennes se ruent sur l'Inde
TRANSPORTS La compagnie indienne à bas coûts Air Deccan vient d'acheter trente Airbus A 320. Le marché aérien indien est devenu, après la Chine, le nouvel eldorado des compagnies européennes.
Christine Ducros


JEAN-CYRIL Spinetta, PDG d'Air France, ne boude pas son plaisir. Un mois et demi à peine après l'ouverture de la ligne Paris-Bangalore, ses avions sont pleins à 90%. «Nous savions le marché de cette Silicon Valley indienne prometteur, explique-t-il, puisque, avec cette ligne, Air France offre aux entreprises un accès à l'une des régions les plus riches d'Inde.» S'il a décidé de mettre les gaz sur l'Inde c'est que le trafic entre l'Europe et ce pays croît de 11% par an ; la clientèle d'affaires – la plus rémunératrice – fait deux fois mieux avec une augmentation de 22%.

(...)

Seule ombre au tableau : les infrastructures aéroportuaires qui pourraient avoir du mal à digérer l'explosion du trafic. «Ce sont des aéroports d'opérette, qui ne disposent souvent que d'une seule piste», observe Jean-Louis Pinson. Les autorités indiennes connaissent leurs faiblesses. Déjà à Bangalore comme à Hyderabad, deux aéroports sont en construction. Ouverture prévue en 2007-2008 pour répondre à cette ruée aérienne.

L'article entier est sur:
http://www.lefigaro.fr/eco-entreprises/ … tml?073845


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 

#22 01-01-2006 22:40:36

Grumpy
Tour First
Lieu: Oostende
Date d'inscription: 16-01-2005
Messages: 2370

Re: Aviation et transports aériens

le longue liste noire belge m'étonne , je ne savais pas c'était si large C6

Hors ligne

 

#23 17-12-2006 20:46:39

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aviation et transports aériens

La Tribune.fr - 17/12/06 à 17:59 - 855 mots

Transport aérien
Bruxelles veut plafonner les émissions de carbone dans l'aviation

Si elles sont favorables au principe de participer à un échange de quotas d'émissions de carbone, les compagnies aériennes ne sont pas convaincues par le pré-projet européen. L'impact de ce dernier serait de 2,9 milliards d'euros en 2011 (selon l'Iata, l'association internationale du transport aérien).

Dans l'une des dernières versions de sa proposition, dont La Tribune a eu connaissance, Bruxelles reconnaît que "les compagnies devraient répercuter, dans une large mesure ou même intégralement, les coûts de mise en oeuvre sur leurs clients". Résultat : le prix d'un billet aller-retour pourrait augmenter de 4,6 euros à 39,6 euros, selon la distance parcourue...

Le système prévu par la Commission s'appliquerait aux compagnies en 2011 et 2012 par rapport aux émissions de CO2 produites en 2005...

Fabrice Gliszczynski et Grégoire Pinson, à Bruxelles

http://www.latribune.fr/info/Bruxelles- … ticles.nsf


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 

#24 21-03-2007 19:07:35

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aviation et transports aériens

Le Royaume-Uni est sur le point d'accepter l'accord de "ciel ouvert"

LE MONDE | 21.03.07 |
   
Selon toute vraisemblance et surtout moyennant un certain nombre de concessions, le Royaume-Uni devrait, selon des sources diplomatiques, finalement accepter jeudi 22 mars le projet de "ciel ouvert" entre les Etats-Unis et l'Union européenne (UE) qui ouvrira les liaisons transatlantiques à la concurrence. Un accord qui, pour entrer en vigueur, doit être adopté à l'unanimité...

Seules quatre compagnies - deux américaines (American Airlines et United Airlines) et deux britanniques (British Airways et Virgin Atlantic) - sont aujourd'hui autorisées à desservir les Etats-Unis depuis l'aéroport de Londres (Heathrow)...

François Bostnavaron

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 … 285,0.html


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 

#25 27-06-2007 02:15:19

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aviation et transports aériens

La Tribune.fr - 20/06/07 à 9:19 - 292 mots
trafic aérien
Le transport aérien renoue avec les bénéfices en 2006
Après une année 2005 marquée par des pertes de l'ordre de 1% de leurs recettes, les compagnies aériennes ont dégagé un bénéfice net total d'environ 2,7 milliards de dollars en 2006, d'après l'OACI. L'organisation se montre confiante pour l'avenir, en partie à cause de la multiplication des accords de libéralisation du type "Ciel ouvert".
[...]

La suite:
http://www.latribune.fr/info/Le-transpo … Logistique


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact