En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

#1 27-10-2008 19:28:15

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Avant
http://img185.imageshack.us/img185/4370/photobd8.jpg

http://img354.imageshack.us/img354/9886/photo001ys9.jpg

Aujourd'hui
http://img57.imageshack.us/img57/9037/1000833ty2.jpg

http://img216.imageshack.us/img216/3466/1000834na2.jpg

http://img142.imageshack.us/img142/3483/1000838ty2.jpg

http://img142.imageshack.us/img142/2129/1000841fd2.jpg

http://img115.imageshack.us/img115/5395/1000844ft7.jpg

http://img252.imageshack.us/img252/5426/1000848za4.jpg

http://img216.imageshack.us/img216/1549/1000850iz8.jpg

http://img384.imageshack.us/img384/247/1000851vp2.jpg

http://img98.imageshack.us/img98/1521/1000852mn9.jpg

http://img87.imageshack.us/img87/8798/1000853wg0.jpg

http://img87.imageshack.us/img87/3192/1000857rd3.jpg

http://img185.imageshack.us/img185/2125/1000862nd5.jpg

http://img79.imageshack.us/img79/5852/1000864yx2.jpg

http://img147.imageshack.us/img147/9624/1000867zz3.jpg

http://img384.imageshack.us/img384/8272/1000871zp1.jpg

http://img372.imageshack.us/img372/2428/1000866wk6.jpg

http://img98.imageshack.us/img98/429/1000872gj6.jpg

http://img98.imageshack.us/img98/6606/1000874qg4.jpg

http://img89.imageshack.us/img89/3590/1000875fu0.jpg

http://img372.imageshack.us/img372/4743/1000873ki1.jpg

http://img146.imageshack.us/img146/8307/1000879yg9.jpg

http://img395.imageshack.us/img395/286/1000878mk5.jpg

http://img227.imageshack.us/img227/488/1000880gr4.jpg

http://img232.imageshack.us/img232/5968/1000885ek9.jpg

http://img406.imageshack.us/img406/3687/1000883qb2.jpg

http://img385.imageshack.us/img385/1069/1000887jq7.jpg

http://img120.imageshack.us/img120/8008/1000889nl7.jpg

http://img385.imageshack.us/img385/5274/1000898ht4.jpg

http://img389.imageshack.us/img389/3543/1000902ri7.jpg

http://img354.imageshack.us/img354/3694/1000903ni4.jpg

http://img219.imageshack.us/img219/3630/1000904zy9.jpg

http://img152.imageshack.us/img152/8716/1000908gd1.jpg

http://img143.imageshack.us/img143/4898/1000910mb1.jpg

http://img402.imageshack.us/img402/1995/1000906ye1.jpg

Dernière modification par Tonio del barrio (28-10-2008 14:10:14)


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#2 27-10-2008 19:34:09

Drey
Hermitage plaza
Lieu: Nantes/Bordeaux
Date d'inscription: 18-03-2007
Messages: 7069
Immeubles: 260
Photos: 802

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Merci pour toutes ces photos Tonio. B6
L'immeuble sur la dernière photo est vraiment sympa.


"Une ville achevée est une ville morte"

Hors ligne

 

#3 27-10-2008 19:43:13

Sinha
Ancien modérateur
Lieu: Paris-Est/MLV
Date d'inscription: 01-01-2006
Messages: 5828
Immeubles: 1212
Photos: 2253

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Merci pour l'état des lieux Tonio. B6

Hors ligne

 

#4 27-10-2008 19:49:16

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

http://img154.imageshack.us/img154/3204/1000913mm8.jpg

http://img396.imageshack.us/img396/6788/1000914xx2.jpg


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#5 27-10-2008 19:50:58

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Avec plaisir, je compléterai dés que possible ..

Unes de mes préférées :
http://img385.imageshack.us/img385/2119/1000881on7.jpg

http://img259.imageshack.us/img259/7890/1000919ha6.jpg

Dernière modification par Tonio del barrio (27-10-2008 19:58:56)


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#6 27-10-2008 20:01:57

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8129
Photos: 9
Site web

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Aïe aïe aïe... Autant j'étais enthousiaste sur cette opération jusqu'à il y a deux ans, autant le bétonnage systématique des voies de chemin de fer me désole... J'adorais le contraste entre l'Avenue de France bâtie et le vide des voies, la vue qui s'étendait au delà d'une dizaine de mètre pour offrir un panorama du 13e, la sensation qu'on avait en regardant passer les trains comme s'il s'agissait de bateaux sur un port...

Paris n'est pas une ville portuaire, et il n'y a pas de grands espaces à sa proximité. Ce vide face à la BNF donnait quand même malgré tout et à sa petite échelle cette impression de large qui me manque ici. En bétonnant tout, on va transformer un objet urbanistique curieux et intéressant en une zone anonyme et sans poésie...

B7

PS: j'espère que l'aménagement de Bercy-Poniatovsky ne sera pas aussi stakhanoviste...

En ligne

 

#7 27-10-2008 20:09:31

Alvar Lavague
Tour Montparnasse
Lieu: Ile-de-France
Date d'inscription: 24-08-2006
Messages: 1081

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Il y a quand même la Seine, qui a un petit côté portuaire (que j'aime beaucoup) à cet endroit.

Hors ligne

 

#8 27-10-2008 20:15:29

Moimême
Grande Arche
Date d'inscription: 20-11-2005
Messages: 300

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Je n'aime pas ce que je vois. Je n'aime surtout pas le côté "marrant".

Il faut arrêter un peu, on est à Paris.

Vous voyez ce que je veux dire ?

Hors ligne

 

#9 27-10-2008 20:30:48

Drey
Hermitage plaza
Lieu: Nantes/Bordeaux
Date d'inscription: 18-03-2007
Messages: 7069
Immeubles: 260
Photos: 802

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Non , je ne vois pas. F9
Tous les immeubles ne sont pas extras , mais certains sont de très bonne facture. Après , je ne suis jamais passé voir le tout , le quartier semble chargé mais cohérent dans l'ensemble.
Par contre , je ne vois pas de choses marrantes , tu pourrais être plus explicite sur ce côté marrant donc ?


"Une ville achevée est une ville morte"

Hors ligne

 

#10 27-10-2008 21:06:20

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Je pense qu'il s'agit des formes, des couleurs et des matériaux ... si certains font un peu bizarre, c'est vrai, ca a le mérite de tenter de nouvelles choses ... car perso, à bas la monotonie du début de la Zac prés d'Austerlitz ...

C'est Paris et alors, qu'aurait-il fallut faire ??????????


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#11 27-10-2008 21:15:19

jean françois
Grande Arche
Lieu: Paris/Puteaux
Date d'inscription: 14-09-2008
Messages: 321

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Bah là je trouve ça assez moche moi aussi.

C'est très consensuel avec des barrières en forme de végétation. très carré, très moche très plat.


Venez découvrir l'est parisien sous un autre jour.

http://parisimages.canalblog.com/

Hors ligne

 

#12 27-10-2008 21:17:55

Moimême
Grande Arche
Date d'inscription: 20-11-2005
Messages: 300

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Regarde mieux, c'est flagrant.
Note bien que je respecte les gouts de chacun mais Cergy-Pontoise à 1 km 5 de l'île de la Cité, j'ai du mal.
Note également que je respecte les habitants des villes nouvelles, justement, et que j'ai aussi mal pour eux.
Note enfin que je pense que... ça pourrait encore être pire. A5

Hors ligne

 

#13 27-10-2008 22:17:26

Timsch
Tour Montparnasse
Lieu: La Garenne-Colombes
Date d'inscription: 06-01-2006
Messages: 1625

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Ce qui me déçoit le plus, c'est la facture pour le moins banale de certains immeubles. Cependant, contrairement à toi, Lupus, je préfère que l'on couvre ces voies ferrées plutôt que de les laisser en l'état. On devrait même couvrir celles qui vont de la station de métro Europe jusqu'à Pont-Cardinet (ce projet existe depuis bien longtemps mais joue l'Arlésienne), celles de Bercy, Lyon, gares du Nord et de l'Est... Mais là où je suis d'accord, c'est qu'il manque un vaste espace vide de type jardin, forum, parvis, ou un peu des trois à la fois, pour que ce quartier n'apparaisse pas comme trop monolithique grâce à un vaste espace public en relation avec le bâti existant. Les bouts de jardin disséminés çà et là font un peu lopin. Une sorte d'agora en lieu et place de certains immeubles entre la rue des Grands Moulins et le boulevard Masséna y trouverait une place de choix. Puis le TGI entre Masséna et le périph et hop ! Je travaille d'ailleurs depuis peu dans l'immeuble Berlier entre le périph et les Maréchaux, avec une superbe vue sur l'usine de retraitement des déchets Sictom. Et je peux vous dire que c'est un endroit ravitaillé par les corbeaux. Enfin... quand il y en a ! Non, couvrir ces voies est une nécessité urbanistique (j'exagère un peu, mais bon) Ce quartier est vraiment une enclave au milieu de rien, coincé entre périph, Maréchaux, voies ferrées et cimenterie. Comme tout cela est bucolique !

Dernière modification par Timsch (27-10-2008 22:25:44)

Hors ligne

 

#14 27-10-2008 23:32:38

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Oui et c'est quand même un formidable projet - plus de 20 ans d'urbanisme au final entre le nord et le sud de l'opération et que d'innovations depuis, le classique à la pointe - on fait du parisien bien lourd et aprés, on tente, on essaye autre chose pour ensuite faire celà ailleurs ...

Mais au final, la partie la plus proche du centre de Paris est trés parisienne sans originalité voir même un peu lourde et dés que l'on file vers la banlieue, on tente et on innove, perso j'y vois comme un signe ...

Depuis 2002/03, je suis le chantier ... quand je suis arrivé il n'y avait que les Frigos et de l'autre la BNF. J'imagine même pas avant ... il faudrait retrouver des photos ... ca a profondemment changé ... et c'est clair que ca a quand même redynamisé le quartier .. et pour vous le dire, aujourd'hui ca vie, y'a des supermarchés, y'a un gilbertjeune, pleins de café, de petits resto, c'est un bout de Paris ... tout nouveau .. demain, je vous montrerai d'autres photos qui trainent sur mon PC (qui est lui, à Toulouse, ce qui n'est pas encore mon cas) mais j'ai hélas perdu mes photos de 2004, date ou j'ai eu mon premier numérique ..

Regardez sur la carte tout en haut avant, ici, il n'y avait rien ... quel travail urbain pour requalifier tout cela, surtout sur dalle ou sur pont (pour la voirie) dans des limites de hauteurs et dans une harmonie qui vise à l'unifier à une partie populaire du 13e.
http://img114.imageshack.us/img114/6065/1000842rt4.jpg

http://img78.imageshack.us/img78/1543/1000843bl6.jpg

Aprés, je suis d'accord, y'avait des espaces que j'adorais l'avenue de France, direction Austrelitz et ce panarama fantastique à gauche des voies Sncf et des bâtiements du 13e, j'aimais bien aprés oui, il reste les berges qui ont encore, je ne sais pourquoi ce parfum de grand large, d'aventures et de voyages ...

Dernière modification par Tonio del barrio (27-10-2008 23:37:28)


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#15 27-10-2008 23:49:34

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Tonio del barrio a écrit:

Depuis 2002/03, je suis le chantier ... quand je suis arrivé il n'y avait que les Frigos et de l'autre la BNF. J'imagine même pas avant ... il faudrait retrouver des photos ... ca a profondemment changé ...

J'y suis allé pour la première fois à l'époque où on parlait du chantier de la BNF, avant le milieu des années 90. J'ai marché le long des quais jusqu'à ce que je trouve l'endroit. J'ai vu les quatre tours s'élever, mais j'ai complètement oublié ce qu'il y avait autour à l'époque. Il faut dire que ce quartier, il fallait y aller exprès : il était très mal desservi.

Puis j'ai habité dans le 13e à partir de 1996, donc je suis allé y faire un tour plusieurs fois par an. J'ai participé (en quelle année ?) à une visite guidée du chantier par un ingénieur. Il nous a montré un appartement témoin (l'un des premiers qui ont été livrés) puis nous a fait descendre dans un immense espace souterrain, une sorte de grotte ou de basilique : c'était la station François-Mitterrand, pas encore aménagée.

Et j'ai ensuite vu, à chaque promenade, l'urbanisation s'étendre peu à peu depuis la BNF vers la gare d'Austerlitz au nord, vers le périphérique au sud. Je me demandais si elle irait jusque-là : elle a fait à présent la jonction avec l'école d'architecture et l'UFR d'à côté.

L'avenue de France a ouvert. Le chantier du MK2 a duré plusieurs années ; au début, je me demandais comment ils allaient loger un multiplexe dans un triangle aussi étroit ; je craignais (et je me trompais) qu'il ne gâche la perfection solitaire de la BNF. Quelques commerces ont ouvert, mais si peu.

Les frigos ont été rejoints par la ville, d'un côté, de l'autre, bientôt de toutes parts.

Les terrains vagues, les bâtiments à moitié cassés, envahis par les herbes, ont laissé la place à des chantiers. Les chantiers ont pris forme : un grand trou, des fondations, du béton coulé, des piliers qui montent et se transforment en structure, en étages, en immeubles. Les vides ont été comblés, les fenêtres et les portes posées, les plantes vertes installées dans le hall d'entrée. Très vite on voyait des lumières dans les appartements, des dossiers dans les bureaux. Les enfants criaient dans les cours d'écoles. Et déjà la parcelle d'à côté était devenue un chantier et les bétonnières tournaient à plein régime...

La rue Watt a disparu. Elle existe toujours, bien sûr, mais ses graffitis ont été effacés, les terrains vagues de la partie orientale ont été remplacés par des immeubles contemporains. Les espaces sans nom, peuplés de SDF ou de marginaux, situés près de la gare de RER Masséna (on pouvait, à une époque, accéder à la station par un sentier en évitant les tourniquets), ont eux aussi été nettoyés. Je me demande s'il y a toujours ces lieux de rencontres sordides sur les quais, jonchés de capotes. Sans doute ces espaces se sont-ils eux aussi déplacés un peu plus loin.

Tiens, je me souviens d'un énorme "toboggan" qui évacuait les déchets sur plusieurs centaines de mètres depuis l'avenue de France jusqu'aux Maréchaux...

J'ai vu un morceau de ville naître peu à peu. Architecturalement j'ai découvert beaucoup de choses. Mais il manque toujours un peu de vie dans ce morceau de ville...

Hors ligne

 

#16 28-10-2008 00:44:16

Moimême
Grande Arche
Date d'inscription: 20-11-2005
Messages: 300

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Comme toi Tonio, j'ai suivi l'évolution de ce quartier. Dès sa naissance.
J'ai la première doc qui doit remonter à 1988, un truc comme ça. Un dépliant de 2 pages, réalisé dans la foulée d'une expo à la Mairie du 13ème.
Toute l'idée était déjà là. Avec plein de petits cubes partout autour d'une bibliothèque plus haute, aussi transparente que pour les premiers rendus de la Pyramide de Peï. Comme l'immeuble qui touche le périf du même Perrault, qui ne laisserait presque aucune chance à la dernière intimité.
Heureusement (?), pour la bibliothèque, les volets sont venus plus tard, quand on a su que la lumière du Soleil ne convenait à la bonne conservation des livres.
Dans le jardin, on a attaché les arbres, ça a surpris un peu mais maintenant on n'en parle plus.
Bon... j'ai pris toutes les docs, en double si possible, filmé tous les mois le chantier de Bibliothèque, et l'évolution des quais pendant 4 à 5 ans. J'ai même enregistré avec un dictaphone la première réunion organisée dans le trou avant la première grue, avec le tout nouveau premier Président de la "BDF" Dominique Jamet...

Et cette extraordinaire "Avenue de France". Elle devait naître a la rencontre du nouveau Pont De Gaulle et du Quai rénové amputé d'un morceau d'immeuble surement jugeable secondaire pour la plupart des humains. Comme un symbole architectural du renouveau de ce Paris du 21ème Siècle, et un nouveau trait d'union entre... quoi déjà....?  le bd des Maréchaux et le buffet de la gare d'Austerlitz.
.....

Pour en revenir à plus haut...  il y a vingt ans, il n'y avait que des petits cubes sur une brochure, mais ils me paraissaient plus beaux.
J'ai dû rêver, c'est certain.

Toujours passionné, mais moins dévot.

Hors ligne

 

#17 28-10-2008 02:40:28

organedh
Grande Arche
Date d'inscription: 26-06-2008
Messages: 267

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

J'étais à la halle aux farines la semaine dernière.

Il y a un goût amer devant cette "zone rive gauche". Certes, elle a été sauvée d'un pur plan de promoteurs, elle a crépité d'une certaine intention urbanistique, elle a gagné le très réussi coin BNF/MK2/Passerelle Beauvoir, la station de 14 qui est un vrai bijou, des passages vers le 13e historique, elle marque quelques points du côté du périph.

Mais ce coin du 13e était aussi un des derniers vestiges du 13e industriel. Ses entrepôts, ses volumes, ses voies ferrées, ses quais, ses rues obscures. La rue Watt.
Tout ceci qui aurait pu être lentement colonisé, reconverti, transformé en pont vers Ivry.
Au lieu de quoi, la ZAC est devenu le joujou d'un certains nombres de décideurs des 80s et 90s qui voulaient donc en faire leur chantier. Tant pis, tant mieux. Il est encore trop tôt pour juger du résultat final mais cette intention initiale de considérer l'enclos "ZAC" comme un rectangle à aménager et optimiser fissa avec une image de nouveau faubourg parisien est évidemment pesante voire dramatique en dépit des corrections tardives. Les reliques "musées" concédées par la Semapa ne sont que des bouts de terrain et un moulin condamnés au milieu d'une terre aride de bureaux et de logements sans âmes.


En se baladant dans le quartier, 2 choses frappent tout de suite :

- l'espace public est sec, stérilisé. Les prétendus espaces verts promis sont des jardins privés protégés par digicode à l'intérieur des immeubles. Vieux fantasme des 80's qui donne un résultat catastrophique comme on le sait maintenant, mais trop tard. Les rues sont droites, policées, déjà toutes équipées de bites de trottoirs, de zones de stationnement, avec des immeubles qui cherchent pour beaucoup à attirer l'oeil à coup de démonstration stylistique.

- il n'y a pas de commerce, ni même [i\d'emplacement[/i] pour commerces. Plus précisément, il y a 2 types de surface : micro, format boulangerie-cafétéria. Grande, format décathlon ou Gibert. Du pur fantasme de planificateur, oubliant que ce qui fait l'esprit d'un endroit, c'est sa capacité à sculpter une ambiance.

En découle une ambiance un peu Europe de l'est futuriste. Tous les volumes sont identiques. Les perspectives des rues n'ont pas de sens. Comme le notait un des contempteurs de Portzamparc, l'endroit se prêtait à des descentes impressionnantes sur la Seine, à des rêveries contemporaines et baroques, de l'archaïque et du tout neuf, san francisco à Paris, quoi. Au lieu de faire du quartier un balcon sur le fleuve comme le dénivelé et l'histoire s'y prêtait, les axes sont parallèles à l'eau et le bord de seine est une autoroute équipée de feux rouges tous les 10m.

Dalle pour tous, stationnements proprets, digicodes futuristes, vent et frimats à tous les étages.
Le campus des facs est à l'image du quartier : des étudiants assis dans des petits carrés d'herbe en plein courant d'air. Des anciennes usines remaquillées proprement coincées entre la voie sur berge et un futur jardin aux proportions ridicules.


Pour l'instant, je ne vois qu'un désastre de planification sur un périmètre mal adapté. Je n'aurais aucune envie de vivre là alors que je fantasmais sur ce que pouvait devenir le coin dans les années 90. Quand les voies seront couvertes, il ne restera plus rien, plus d'espace. Rien qu'un gros rectangle rasé et recouvert poussivement à la va-vite.
Le pauvre batophare est amarré là sur ce quai repavé de neuf, ancien phare de ce qu'était l'alternatif à Paris. C'est fini! Delanoë semble n'arriver pas à empêcher le TGI de s'installer en face de la BNF, irruption d'une forteresse de 5000 agents de l'état qui servira probablement de pierre tombale au quartier.

Au-delà des réussites architecturales ponctuelles, je ne vois pas très bien ce qu'il y a à espérer dans le coin.

Dernière modification par organedh (28-10-2008 02:44:49)

Hors ligne

 

#18 28-10-2008 05:33:58

marquinho
Tour First
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 22-09-2006
Messages: 2418

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

je te trouve on ne peux plus sévère organedh, et tu a un avis tranché, justifié et expliqué, qui se tient, je trouve ton argumentation très intéressante, merci donc de nous en faire part.

après je suis pas forcement d'accord avec toi

Ok, les façades rideaux de verre de l'avenue de France et de certains ilots tertiaires sont bien froides. Et je suis d'accord avec toi que la relation avec la Seine n'est pas bien optimisés, comme tu le décrit si bien. Je suis particulièrement d'accord sur le thème du commerce, un quartier sans cafés, sans brasseries sympas, sans possibilités de renouvellement commercial, c'est l'erreur la plus grave je pense et Portzamparc doit s'en mordre les doigts. On peux difficilement appréhender la vie du quartier, mais au moins lui laisser la place de s'exprimer, là, c'est plus possible, il faut espérer que cet aspect serat mieux plus en compte sur la site du quartier, c'est essentiel, c'est pour moi le plus gros problème ici

Là ou je suis pas d'accord avec toi, c'est d'abord sur les espaces verts. Quand on considère qu'il y a d'un coté la Seine, future coulée verte, et que chaque appartement donne sur un ilot vert et fleuri, et que de petit jardins et passages ponctuent le quartier, pourquoi chercher en plus un parc? on est en ville, si on veut de la nature on peut aller en banlieue. Les habitants du quartier ont accès à des espaces verts confinés, qui servent en plus de puits de jours aux îlots, qui sont sécurisés (trop, je te l'accorde, mais c'est l époque qui veut ça, pas l'architecture) pour faire jouer les enfants, qui deviennent des espaces de sociabilisation pour les habitants des îlots,  et qui évoluent au grès des habitants, pas au grès de la régie des espaces verts parisiens.

Ensuite, j'ai pas mal lu sur cette page le thème récurent de la friche urbaine, de la poésie des rails, du charme du vide, de l'immatérialité, de l'improbabilité d'une bibliothèque posée sur un vide en hauteur, d'une ouverture vers un horizons de voyages. Ca, ça me fait doucement rire. Il faudrait garder un coté déglingués, vide , pour le charme du lieu. Il faudrait pas avoir des trottoirs bien droits, pas des potelés anti-stationement . Et bien moi je suis pas d'accord. On fait de la ville. Un trou avec des trains, ce n'est pas de la ville. On a enfin une bonne raison de faire une dalle. Moi je note surtout que l'on a réalisé jusque là 50 % du projet, et pas plus. Il faut que la coupure disparaisse. Une ville c'est pas un terrain vague. Il y a assez de friches et de vides en banlieue. Donc il faudrait qu'on laisse le quai face a la bibliothèque tout déglingué, au nom de l'alternatif? 5000 avocats et employés de justices qui mangent, achètent et habitent iraient tuer un quartier? Je voit pas la logique...

Ceci étant dit, je suis pour le maintient de "l'usine artistique" comme centre vivant d'art et de culture au coeur même du quartier. Je trouve dommage que son maintient n'est pas été anticipé pour lui ouvrir le quartier plutôt que l'enclaver entre deux austères immeubles de bureaux.

Donc au final, pour moi il y a des petits bijoux d'architecture, pas mal d'erreurs presque pittoresques, qui devront se corriger ou créer des conditions d'adaptation pour la ville, mais il y a surtout un projet encore incomplet, encore décousu du tissu urbain. Tout ça c'est pas fini.

Après les nostalgiques du passé industriel du XIII ieme industriel, ses rails, ses entrepôts, ses non-espaces, sa non-urbanisation peuvent aller déménager avec leur démons en banlieue. Ici c'est Paris!

Hors ligne

 

#19 28-10-2008 08:45:48

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8129
Photos: 9
Site web

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Ensuite, j'ai pas mal lu sur cette page le thème récurent de la friche urbaine, de la poésie des rails, du charme du vide, de l'immatérialité, de l'improbabilité d'une bibliothèque posée sur un vide en hauteur, d'une ouverture vers un horizons de voyages. Ca, ça me fait doucement rire. Il faudrait garder un coté déglingués, vide , pour le charme du lieu. Il faudrait pas avoir des trottoirs bien droits, pas des potelés anti-stationement . Et bien moi je suis pas d'accord. On fait de la ville. Un trou avec des trains, ce n'est pas de la ville. On a enfin une bonne raison de faire une dalle. Moi je note surtout que l'on a réalisé jusque là 50 % du projet, et pas plus. Il faut que la coupure disparaisse. Une ville c'est pas un terrain vague. Il y a assez de friches et de vides en banlieue. Donc il faudrait qu'on laisse le quai face a la bibliothèque tout déglingué, au nom de l'alternatif?

Bon, ben effectivement, on n'est pas d'accord...  A7
En particulier, quand tu dis qu'une friche n'a pas sa place en Ville. Effectivement, il n'y a pas de friche dans le Paris actuel, mais je ne pense pas que le Paris actuel soit l'alpha et l'oméga des villes. La plupart des villes en développement ont des espaces informels, que l'on appelle parfois bidonvilles, mais qui se développent aussi, se durcicent, pour prendre part à la ville. Ces espaces, semi-friches, sans rêgles, font entièrement partie de la ville. Sans aller si loin, Berlin (qui je sais charme beaucoup Organedh) tire également une très grande part de sa poésie des friches industrielles qui la parsèment, qui sont conquises peu à peu par la frange alternative de la population. Attendre son S-Bahn à Ost-Kreuz, sur un quai au milieu des herbes folles, avec quelques usines en brique rouge qui cernent la vue, c'est un moment de de poésie pure! Quant à Paris même, je ne suis pas spécialiste, mais des espaces comme les Buttes-Chaumont étaient bel et bien des friches avant qu'elles soient garnies de kiosques kitchs et de fontaines plus ou moins artificielles...

Pourquoi la ville devrait être un maillage régulier de bâtiments planifiés et régis? Pourquoi n'y aurait-il pas un peu plus de place à la surprise et à l'humanité???

En ligne

 

#20 28-10-2008 09:35:59

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Lupus a écrit:

En particulier, quand tu dis qu'une friche n'a pas sa place en Ville. Effectivement, il n'y a pas de friche dans le Paris actuel, mais je ne pense pas que le Paris actuel soit l'alpha et l'oméga des villes. La plupart des villes en développement ont des espaces informels, que l'on appelle parfois bidonvilles, mais qui se développent aussi, se durcicent, pour prendre part à la ville. Ces espaces, semi-friches, sans rêgles, font entièrement partie de la ville. Sans aller si loin, Berlin (qui je sais charme beaucoup Organedh) tire également une très grande part de sa poésie des friches industrielles qui la parsèment, qui sont conquises peu à peu par la frange alternative de la population. Attendre son S-Bahn à Ost-Kreuz, sur un quai au milieu des herbes folles, avec quelques usines en brique rouge qui cernent la vue, c'est un moment de de poésie pure! Quant à Paris même, je ne suis pas spécialiste, mais des espaces comme les Buttes-Chaumont étaient bel et bien des friches avant qu'elles soient garnies de kiosques kitchs et de fontaines plus ou moins artificielles...

Pourquoi la ville devrait être un maillage régulier de bâtiments planifiés et régis? Pourquoi n'y aurait-il pas un peu plus de place à la surprise et à l'humanité???

Les Buttes-Chaumont étaient des friches ? Oui, sûrement, et la butte du jardin des plantes était un dépôt d'ordures. Mais les Buttes-Chaumont, avec leur grotte artificielle et leur montagne faite par Napoléon III dont le goût esthétique n'était pas la plus grande des qualités, c'est un plaisir pour les promeneurs, les familles et les joggueurs. Ce n'est pas de l'art, c'est de la ville.

On ne fait pas une ville pour conserver des friches. Si elles peuvent donner un sentiment de poésie à certains amateurs comme nous qui aimons nous promener dans des endroits un peu "différents", ce n'est pas le cas de la plupart des urbains qui veulent d'abord une ville qui fonctionne et qui soit belle. La rue Watt charme Boris Vian et me plaisait (d'autant que j'habitais dans un coin nettement plus bourgeois) mais si j'avais amené des gens par là-bas, peu d'entre eux y auraient vu autre chose qu'un sinistre mur taggé sous une voie ferrée...

Bref, il faut garder les voies ferrées si on considère que ça coûte trop cher de les recouvrir ou parce que les dalles posent des problèmes, pourquoi pas, je n'ai pas d'opinion arrêtée là-dessus. Mais les garder pour le plaisir de garder un peu d'imprévu dans la ville, c'est un fantasme un peu artificiel. L'intérêt des friches, c'est justement qu'elles sont éphémères...

Hors ligne

 

#21 28-10-2008 09:46:11

Alvar Lavague
Tour Montparnasse
Lieu: Ile-de-France
Date d'inscription: 24-08-2006
Messages: 1081

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Je suis assez d'accord avec Thierry sur le caractère éphémère des friches et sur le caractère artificiel qu'il y aurait à les garder "pour le plaisir". Je n'ai pas le temps de développer, je le ferai plus tard.

Dernière modification par Alvar Lavague (28-10-2008 09:58:21)

Hors ligne

 

#22 28-10-2008 10:10:16

Good
Arc de Triomphe
Date d'inscription: 25-05-2007
Messages: 90

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Je fais partie de ceux qui aimaient voir passer les trains sur les voies ferrées en contrebas de ce nouveau quartier. Effectivement cela apportait une certaine poésie industrielle à un quartier moderne, un peu comme les voies de Saint-Lazare donnent un côté étrange à l'opération immobilière du quartier de l'Europe (dont Balzac regrettait déjà le côté artificiel, avec des boutiques et des immeubles qui avaient du mal à se remplir, comme quoi déjà...)

Cela dit je suis d'accord avec Thierry que laisser ces voies à l'air libre juste pour le plaisir de la poésie n'était pas la solution. La ZAC est déjà assez enclavée entre le périph, les voies sur berge et la gare d'Austerlitz. Autant essayer de la relier du mieux possible à l'ancien XIIIème.

Par ailleurs une friche ne peut pas survivre longtemps aussi près du centre (2km de Notre-Dame environ). Vouloir répliquer le tissu lâche de Berlin à Paris est une aberration: Berlin est une ville avec une faible activité économique (les Berlinois sont en majorité chômeurs, fonctionnaires, artistes, étudiants ou travaillent dans les médias, la recherche, etc.), elle est notoirement sous-peuplée avec une croissance démographique très faible, les loyers sont de facto très bas et les bureaux ont du mal à se remplir. Evidemment qu'on peut laisser des friches dans le centre!
Mais Paris connaît une situation à peu près inverse: demande de bureaux modernes près du centre, forte demande de logements, loyers élevés, densité et croissance démographique élevée... Laisser un terrain vague aussi bien desservi serait absurde... On peut être énervé par la densité de constructions sur la ZAC, mais à beaucoup point de vue l'urbanité à Paris est plus proche de la congestion asiatique ou new yorkaise que de l'étalement lâche de Berlin...

Et puis pour les friches, les voies ferrées et les vieux restes industriels, il y en a des TAS en banlieue. C'est moins pratique que d'avoir un terrain vague desservi par la ligne 14 et le RER C juste à côté d'un pôle universitaire et d'un complexe MK2, c'est sûr, mais c'est probablement plus authentique.

Hors ligne

 

#23 28-10-2008 10:10:25

archimonde
Tour Eiffel
Date d'inscription: 22-09-2006
Messages: 4258

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

organedh, tu caricatures trop mais tu n'est pas (pour moi) très loin de la réalité.
C'est bien et même primordial de garder des "témoins" du passé, et pas les transformer à des endroits "aseptisés" mais, une ville faut qu'elle avance et elle évolue, suivant les "besoins" et les "demandes" de ses habitants. Aujourd'hui il faut croire que les habitants demandent des endroits pareils, propres, fermées, clean, etc... rien n'empêche que ces mêmes habitants ont un coup de nostalgie quand ils lisent un articles qui montrent ces anciens endroits poétiques.
Personnellement, ce qui m'inquiète c'est la "qualité" de ces constructions, espérons juste qu'elles sont un peu plus éphémères que les friches qu'elles ont remplacées. A5

Hors ligne

 

#24 28-10-2008 11:15:38

Dernière Volonté
Tour Montparnasse
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 23-12-2007
Messages: 1319
Immeubles: 1860
Photos: 518

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

Quelques photos prises de la dalle de la BNF l'été dernier :

http://img519.imageshack.us/img519/549/280708022jd3.jpg

http://img261.imageshack.us/img261/4569/280708023dp7.jpg

http://img397.imageshack.us/img397/8752/280708059il2.jpg

http://img519.imageshack.us/img519/656/280708112ui4.jpg

http://img397.imageshack.us/img397/7734/280708113iz1.jpg

http://img397.imageshack.us/img397/5473/280708116xk5.jpg

EDIT : Mince, je viens de réaliser que ce nouveau topic est sans doutes exclusivement consacré au reportage de Tonio del Barrio effectué en octobre... Si dans ce contexte, mes clichés sont HS, tu peux les enlever.  A7

Dernière modification par Dernière Volonté (28-10-2008 11:23:00)


"VICTORY NOT VENGEANCE"

Hors ligne

 

#25 28-10-2008 12:13:25

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8129
Photos: 9
Site web

Re: Zac Paris Rive Gauche - Etat des lieux et retrospection - oct 08

à Thierry : oui, bien sur, moi aussi j'aime bien les Buttes Chaumont telles qu'elles sont, d'autant qu'elles étaient, je crois, un coupe gorge avant l'aménagement... Je parlais juste du fait qu'une friche en ville, ça peut exister...

Good a écrit:

Mais Paris connaît une situation à peu près inverse: demande de bureaux modernes près du centre, forte demande de logements, loyers élevés, densité et croissance démographique élevée... Laisser un terrain vague aussi bien desservi serait absurde... On peut être énervé par la densité de constructions sur la ZAC, mais à beaucoup point de vue l'urbanité à Paris est plus proche de la congestion asiatique ou new yorkaise que de l'étalement lâche de Berlin...

Oui, je comprends ce que Thierry, Alvar et toi voulez dire. Le marché en IDF est tel que la ville tend à se tasser, et ce n'est pas moi qui vais m'en plaindre (la densité étant à la fois vecteur d'économies d'énergie et d'urbanité). L'idée de laisser un terrain vague vide en centre ville est donc écartée par réalisme. Mais là, on ne parle pas de terrain vague, mais bel et bien d'un espace fonctionnel (les voies d'Austerlitz) dont le coût d'utilisation pour les bureaux est tout de même très élevé (construction et entretien de la dalle, voire peut être même les conditions de travail des cheminots devant assembler les trains ou entretenir les voies).
La Seine aussi est un espace vide en plein centre, et personne ne songe plus à la bâtir (même si ce fut plus ou moins fait dans le passé, avec les constructions sur les quais et les ponts batis. Arranger l'avenue de France en esplanade, tourner les bancs vers les voies de chemin de fer, bref, mettre en valeur les voies plutôt que les cacher n'aurait peut être pas été plus mal.
Et puis sans parler de Berlin, Dublin (ville non comparable à Paris, et loin d'être un modèle, je suis d'accord) a subi une constructionnite aigüe ces dernières années, poussée par un boum immobilier qu'on n'a pas vu depuis longtemps en France, et pourtant, le centre-ville est encore truffé de dents creuses et d'espaces de rêverie (remarquez, ça ne va peut-être pas durer)...

Good a écrit:

Et puis pour les friches, les voies ferrées et les vieux restes industriels, il y en a des TAS en banlieue. C'est moins pratique que d'avoir un terrain vague desservi par la ligne 14 et le RER C juste à côté d'un pôle universitaire et d'un complexe MK2, c'est sûr, mais c'est probablement plus authentique.

Oui, ça j'en ai bien conscience, mais c'est aussi ce contraste avec la TGB et le MK2 qui apportait du charme à l'ensemble...

En ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2017 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact