En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Toulouse - Espaces verts et nature en ville

#26 05-06-2016 23:47:32

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

De raspou31 :

Sur le 1er point j'ai diffusé vers la mairie de Toulouse des anciennes images satellites de la ville qui démontraient que beaucoup d'avenues avaient après la 2nde guerre des lignes continues de beaux arbres et que beaucoup de ces arbres avaient disparu en 30 ans,

Je suis très intéressé par ces images : je n'ai pas eu le temps de consulter Google Earth, et donc s'agit-il de cette source, sinon quels axes auraient subi ces coupes à Toulouse...? Pour la commune de Bordeaux il semblerait que les alignements d'arbres étaient rarissimes depuis le départ.

Dernière modification par géogaga (05-06-2016 23:50:33)

Hors ligne

 

#27 05-06-2016 23:53:04

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

De raspou31 :

Ces chercheurs ont mesuré qu’un « taux élevé de verdure (indice de végétation)  dans les 250 mètres entourant votre maison réduit de 12 % la mortalité de ses habitants ».
http://www.hsph.harvard.edu/news/press- … tes-women/

Ce qui m'amène à citer les articles de Lucie Richard, la spécialiste québécoise des questions de santé publique à l'université de Montréal, qui démontre l'avantage de pratiquer la marche en ville pour réduire morbidité et mortalité de la population, tous segments d'âge confondus, mais particulièrement les seniors, qui consolident ainsi leur autonomie.

Ainsi faudrait-il faire un mix avec la végétalisation de la ville, qui ne peut qu'encourager à mettre un pied devant l'autre, que se soit en multipliant parcs et squares, alignements d'arbres le long de la voirie ou "verdissement" du paysage urbain.

Resterait aux économistes à chiffrer ces retombées, en mettant en face des dépenses d'aménagement - souvent du détricotage des équipements réalisés au profit du déplacement automobile - les bénéfices sociétaux à quantifier, jusqu'aux plus-values des propiétaires qui en bénéficient indirectement...

Cette question de verdissement de la ville renvoie directement à l'apauvrissement des sociétés urbaines quand l'espace viaire est ou devient mono fonctionnel, c'est-à-dire le plus souvent dédié au seul transport motorisé individuel.

http://inpes.santepubliquefrance.fr/CFE … f/1417.pdf
https://aje.oxfordjournals.org/content/167/8/944.full
http://www.medsp.umontreal.ca/IRSPUM_DB/pdf/23772.pdf
http://www.medsp.umontreal.ca/IRSPUM_DB/pdf/26258.pdf
...

Dernière modification par géogaga (06-06-2016 00:25:19)

Hors ligne

 

#28 06-06-2016 09:21:14

yaga
Tour First
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 15-03-2016
Messages: 2947
Photos: 8

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

pour les amateurs de photos aériennes historiques, je rappelle que l'IGN se sent coupable de nous pomper des impôts et offre sur ses sites quelques jolies archives :

Le site Geoportail de l'IGN fourni des photos aerienne remontant jusqu’à presque un siècle.

Le site remonter le temps permet de mettre cote a coté vue récente et vue des années 50/60, ou même vieille cartes historiques.


géogaga a aimé ce post.

Hors ligne

 

#29 06-06-2016 19:41:10

raspou31
Membre
Date d'inscription: 21-08-2012
Messages: 28

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

Pour Kaneda, geogaga et Yaga.

le travail de mosaïque et de traitement des données aériennes et spatiales sur les lignes d'arbre a été réalisé avec des des simulations de  données satellites (réalisées avec des photos aériennes) ainsi que de vraies données de plusieurs satellites à haute résolution spatiale provenant de différentes agences spatiales (de mémoire : SPOT1, 2 et 3, Landsat Thematic Mapper 5,6 et 7, Formosat2, Sentinel2 ...).

Je travaillais à l'époque dans ce secteur d'activité et avais accès facilement à de grosses bases de données "scientifiques" - mais c'est pour moi une époque révolue, je ne travaille plus dans le spatial.  C'était  un exercice simple (parce que je pouvais accéder facilement aux données acquises sur Toulouse !).  Je n'ai pas conservé les résultats de ma petite manip sur les arbres : je voulais que la mairie replante pour réparer les alignements, le responsable des espaces verts a fini par faire replanter et pour moi le jeu s'est arrêté là. 

Donc, il vous faut soit connaitre quelqu'un qui est embarqué professionnellement dans une  structures  utilisant l'imagerie satellite et que la question intéresse, soit vous contenter des documents "publics" disponibles: vous pouvez vous tourner (1) vers le portail de l' IGN, (2) la base de données urbaine -BDU- de la ville de Toulouse (3) google earth avec la fonction "afficher des images d'archives" (4) les vieilles photos (site Urban-Hist), cartes postales ...

remarque 1 :Je sais que l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région d'Île-de-France a été pionnier sur ces questions (urbanisme et télédétection).  La BDU de Toulouse s'est aussi impliquée par la suite.
remarque 2 : Une question complémentaire dans ce domaine (accessible avec le spatial) est le niveau d'imperméabilisation de la ville, son évolution dans le temps ...


géogaga, yaga, Pistolero, Kaneda et Ptiloulou ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#30 06-06-2016 20:15:14

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

raspou31 a écrit:

Pour Kaneda, geogaga et Yaga.

le travail de mosaïque et de traitement des données aériennes et spatiales sur les lignes d'arbre a été réalisé avec des des simulations de  données satellites (réalisées avec des photos aériennes) ainsi que de vraies données de plusieurs satellites à haute résolution spatiale provenant de différentes agences spatiales (de mémoire : SPOT1, 2 et 3, Landsat Thematic Mapper 5,6 et 7, Formosat2, Sentinel2 ...).

Je travaillais à l'époque dans ce secteur d'activité et avais accès facilement à de grosses bases de données "scientifiques" - mais c'est pour moi une époque révolue, je ne travaille plus dans le spatial.  C'était  un exercice simple (parce que je pouvais accéder facilement aux données acquises sur Toulouse !).  Je n'ai pas conservé les résultats de ma petite manip sur les arbres : je voulais que la mairie replante pour réparer les alignements, le responsable des espaces verts a fini par faire replanter et pour moi le jeu s'est arrêté là. 

Donc, il vous faut soit connaitre quelqu'un qui est embarqué professionnellement dans une  structures  utilisant l'imagerie satellite et que la question intéresse, soit vous contenter des documents "publics" disponibles: vous pouvez vous tourner (1) vers le portail de l' IGN, (2) la base de données urbaine -BDU- de la ville de Toulouse (3) google earth avec la fonction "afficher des images d'archives" (4) les vieilles photos (site Urban-Hist), cartes postales ...

remarque 1 :Je sais que l'Institut d'aménagement et d'urbanisme de la région d'Île-de-France a été pionnier sur ces questions (urbanisme et télédétection).  La BDU de Toulouse s'est aussi impliquée par la suite.
remarque 2 : Une question complémentaire dans ce domaine (accessible avec le spatial) est le niveau d'imperméabilisation de la ville, son évolution dans le temps ...

Décidemment vivement l'open data, pas le performatif, celui que nous vendent les farceurs des collectivités territoriales et leurs services, mais celui qui pourrait informer le public le plus large, de l'homme de la rue au chercheur...


Kaneda a aimé ce post.

Hors ligne

 

#31 07-06-2016 21:14:53

Kaneda
Grande Arche
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 05-10-2011
Messages: 244

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

raspou31 a écrit:

Je n'ai pas conservé les résultats de ma petite manip sur les arbres : je voulais que la mairie replante pour réparer les alignements, le responsable des espaces verts a fini par faire replanter et pour moi le jeu s'est arrêté là.

Bravo pour ce boulot, c'est une super idée! Tu as envoyé du lourd pour faire planter des arbres, j'imagine les têtes au service de la mairie  A10
Ta manipe sur les arbres et les articles envoyés par géogaga me font penser à une chose: il existe des unités de recherche qui travaillent sur l'urbanisme, la santé dans les villes ou la climatologie urbaine, y compris de manière multi disciplinaire (exemple avec le projet EUREQUA, avec ce type d'analyses sur Toulouse (Bordelongue,Papus,Tabar)). Je me dis qu'on a quand même atteint une certaine maturité dans ces disciplines pour que cela puisse rendre service aux villes, et que ce serait bien si les services d'urbanisme, de voirie, d'espaces verts et autres évoluaient pour intégrer ces nouvelles informations. On pourrait croiser des informations sur les zones urbaines denses/peu denses, la voirie, la végétation, la pollution atmosphérique, le traffic automobile, le climat, l'habitat neuf ou dégradé, les habitations équipées de climatisation, et reconstituer ça dans le temps pour voir comment cela évolue.

Dernière modification par Kaneda (07-06-2016 21:24:07)


Du provisoire? Non. Disons réversible. Ce sera du pérenne sur lequel on peut revenir.

géogaga a aimé ce post.

Hors ligne

 

Publicité

#32 08-06-2016 13:03:18

raspou31
Membre
Date d'inscription: 21-08-2012
Messages: 28

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

Bonjour,

je vous donne 2 liens qui peuvent vous intéresser, voire vous être utiles :

(1) lien scientifique CESBIO : le site du laboratoire mixte CESBIO (université, CNRS, CNES et IRD) à Toulouse dédié à l'étude du fonctionnement et de la dynamique de la Biosphère continentale à différentes échelles spatiales et temporelles, il faut comprendre : l'étude de la biosphère terrestre = la peau vivante. Voir en particulier le secteur sur les bases de données sur le sud-ouest de la France.

(2) un lien plus appliqué : THEIA qui produit et diffuse des données spatiales avec des formats "image" documentés : le pôle thématique des surfaces continentales


géogaga, yaga et Kaneda ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#33 08-06-2016 14:39:34

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

raspou31 a écrit:

Bonjour,

je vous donne 2 liens qui peuvent vous intéresser, voire vous être utiles :

(1) lien scientifique CESBIO : le site du laboratoire mixte CESBIO (université, CNRS, CNES et IRD) à Toulouse dédié à l'étude du fonctionnement et de la dynamique de la Biosphère continentale à différentes échelles spatiales et temporelles, il faut comprendre : l'étude de la biosphère terrestre = la peau vivante. Voir en particulier le secteur sur les bases de données sur le sud-ouest de la France.

(2) un lien plus appliqué : THEIA qui produit et diffuse des données spatiales avec des formats "image" documentés : le pôle thématique des surfaces continentales

A dépiauter avant de réagir.
Si tu as le moindre cliché ou une vieille carte postale pour faire de "l'avant après" sur un axe toulousain pour illustrer la disparition d'un alignement d'arbres je serais avidement preneur : mon sujet de recherche est la marche en ville (labo ESO université du Maine)...

Hors ligne

 

#34 09-06-2016 20:43:39

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

J'allais oublier... : voici un prétexte du tonnerre - pas seulement pour se protéger des intempéries orageuses... - pour rajouter de la végétalisation à la ville, dès lors qu'on aménage en tonnelle le moindre abri bus ou abri tram, pour éviter d'attendre en pleine chaleur. Je renvoie à une contribution sur un site très typé et engagé, Carfree, avec une proposition pour un projet de BHNS à Bordeaux, qui a été refusée dans le dispositif participatif de l'interco pour raison technique...:

http://pdf.lu/m0x5

Dernière modification par géogaga (09-06-2016 20:44:09)

Hors ligne

 

#35 09-06-2016 22:10:32

Kaneda
Grande Arche
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 05-10-2011
Messages: 244

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

Evidemment. Complètement d'accord avec ça.

C'est bizarre de devoir autant batailler pour ça. Et en même temps je me rends compte que c'est peut être un peu nouveau et qu'il faut combattre des vieilles pratiques, celles qui ont fabriqué les défauts de la ville que l'on connait.
Par exemple sur le site du POPSU (Plate Forme d'Observation des projets et Stratégies Urbaines) j'ai lu le CR du séminaire de Vienne (voir ici). Je pense prendre 2 minutes pour le poster dans une autre section du forum, car d'autres villes que Toulouse y sont abordées, ça peut intéresser plus de monde.
Et pour Toulouse, l'intervention de M. Koenig de la Direction générale du développement urbain et durable chez Toulouse Métropole en dit long sur notre approche de ces sujets dans l'urbanisme:

Je voulais dire que ce séminaire, au départ, me laissait un peu sceptique parce que,
finalement, je ne savais pas ce que c’était ces îlots de chaleur. Je suis généraliste. (...) Je dirais qu’on est encore un peu dans un domaine de spécialistes et que l’objectif que nous devons partager c’est d’en faire l’urbanisme banal, de le rentrer dans la pratique commune de l’aménagement.
L’aménagement de la ville existante est plus délicat. Par expérience, je sais que l’on va se trouver confrontés, ne serait-ce que pour les plantations d’arbres, à toute une série d’obstacles dits techniques,
dits insurmontables, qui ne le sont pas, bien sûr, mais qui vont nécessiter beaucoup de
pression ou de pédagogie pour que cela aboutisse.

Dernière modification par Kaneda (09-06-2016 22:12:11)


Du provisoire? Non. Disons réversible. Ce sera du pérenne sur lequel on peut revenir.

géogaga et yaga ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#36 09-06-2016 22:45:53

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

Kaneda a écrit:

Evidemment. Complètement d'accord avec ça.

C'est bizarre de devoir autant batailler pour ça. Et en même temps je me rends compte que c'est peut être un peu nouveau et qu'il faut combattre des vieilles pratiques, celles qui ont fabriqué les défauts de la ville que l'on connait.
Par exemple sur le site du POPSU (Plate Forme d'Observation des projets et Stratégies Urbaines) j'ai lu le CR du séminaire de Vienne (voir ici). Je pense prendre 2 minutes pour le poster dans une autre section du forum, car d'autres villes que Toulouse y sont abordées, ça peut intéresser plus de monde.
Et pour Toulouse, l'intervention de M. Koenig de la Direction générale du développement urbain et durable chez Toulouse Métropole en dit long sur notre approche de ces sujets dans l'urbanisme:

Je voulais dire que ce séminaire, au départ, me laissait un peu sceptique parce que,
finalement, je ne savais pas ce que c’était ces îlots de chaleur. Je suis généraliste. (...) Je dirais qu’on est encore un peu dans un domaine de spécialistes et que l’objectif que nous devons partager c’est d’en faire l’urbanisme banal, de le rentrer dans la pratique commune de l’aménagement.
L’aménagement de la ville existante est plus délicat. Par expérience, je sais que l’on va se trouver confrontés, ne serait-ce que pour les plantations d’arbres, à toute une série d’obstacles dits techniques,
dits insurmontables, qui ne le sont pas, bien sûr, mais qui vont nécessiter beaucoup de
pression ou de pédagogie pour que cela aboutisse.

Concordance des temps...? Voici un extrait des mémoires* du préfet Haussmann, à l'époque où il administra le département de la Gironde, quelques mois, avant de prendre du galon dans la capitale, histoires enjolivées comme chacun sait, mais fulgurantes pour le sujet qui nous occupe, en termes de conflictualité révélée dès lors qu'il faut se frotter avec un ordre ancien :

Puis, à peu d’exceptions près, je fis planter d’une rangée d’arbres en alignement, à cinq mètres des habitations, et garnir de bancs comme toutes nos autres promenades, les trottoirs des voies publiques anciennes et nouvelles d’une largeur minimum de vingt mètres. Les voies très larges requièrent deux lignes d’arbres de chaque côté. C’est ainsi que le nombre des arbres d’alignement fut porté de 50466 à 95577, c’est-à-dire presque multiplié par deux sous mon administration [...].

La  population de Paris, désireuse de verdure et d’ombre, habituée d’ailleurs à l’aspect des anciens boulevards, était mieux préparée à mon entreprise que les ingénieurs du service municipal, chargés de l’entretien de la voie publique. Imbus d’un préjugé professionnel au sujet de l’humidité que l’ombre des arbres prolonge dans les chaussées macadamisées, ils ne tenaient pas assez compte de l’influence heureuse de leur feuillage sur la salubrité des villes, ni du bien être que sa protection assure contre les ardeurs du soleil. Depuis longtemps je connaissais la résistance du corps des Ponts-et-Chaussées à la plantation des routes, et je ne l’avais pas toujours combattu sans succès. Durant un séjour que je viens de faire dans la Gironde, j’ai pu contempler avec satisfaction, j’allais dire avec un certain orgueil, de magnifiques arbres bien appréciés des voyageurs, plantés sur plusieurs routes rayonnant de Bordeaux, en 1852 (voilà trente-huit ans passés), pendant ma courte administration de ce beau département.

[...] Je dus, en bien des cas, user de ménagements pour obtenir de l’Empereur l’autorisation de placer des rangées d’arbres sur les contre-allées de nouvelles avenues. A l’occasion de l’arrivée de l’Impératrice, j’ai dit que l’Empereur éprouvait autant de répugnance à laisser masquer par des plantations les grands espaces ouverts qu’à permettre l’abattage d’arbres tout venus, si gênants qu’ils puissent être .


Remis à l'ordre (!) du jour ces alignements d'arbres ne peuvent que mettre en situation concurrentielle (re ! ) les modes actifs  - piétons et cyclistes - privés du dispositif de climatisation généralisé chez les automobilistes : un tempérament toutefois, puisque les cyclistes sont mieux lotis que les piétons, avec une allure qui permet de fabriquer un courant d'air naturel. Autant de considérations relevant de l'écologie urbaine basique... et du bon sens mais demandent un peu plus de dynamisme édilitaire...

*"Mémoires", Georges Eugène Haussmann, Editions du seuil, préface Françoise Choay, 2000, pp. 942-943.

Dernière modification par géogaga (09-06-2016 22:52:50)


Kaneda et yaga ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#37 10-06-2016 14:45:26

Ptiloulou
Modérateur
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 18-08-2006
Messages: 2487

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

Un peu accessoire en termes d'aménagement de l'espace mais utile pour les habitants pour l'été qui arrive : le lac de la Ramée devrait être ouvert à la baignade :

http://actu.cotetoulouse.fr/nouveau-bai … use_38211/

Hors ligne

 

#38 14-06-2016 10:04:11

raspou31
Membre
Date d'inscription: 21-08-2012
Messages: 28

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

Non Ptiloulou ce n'est pas accessoire du tout, vous avez raison c'est très important, un projet urbain est un projet multi échelle, l'urbaniste travaille sur des pleins mais aussi des vides et des liaisons entre les formes urbaines. Il ne peut pas y avoir que des pleins : cette haute densité que l'on nous renvoie systématiquement à la figure !

Au fil des décennies, les villes se sont coupées de la nature et ont mené une urbanisation débridée qui a accentué leur vulnérabilité aux catastrophes naturelles et la fuite de ses familles vers un besoin de nature ... plus loin.

La ville expansionniste, prédatrice, grignote chaque année un peu plus sur les bois et les forêts, réduisant les trames vertes, supprimant des zones humides et, au final, rendant les sols imperméables à l'eau. Leur artificialisation à grande échelle ne leur permet plus de respirer et ils se retrouvent très rapidement saturés.
J'attends la prochaine crue de Toulouse ...

je suis fatigué de voir glorifier ces écoulements de béton sur les quelques terres agricoles restant autour et dans de la ville de Toulouse.  Pourquoi ne s'interroge t'on pas sur l'aménagement du département vu comme un ensemble, sa centralisation insensée autour de Toulouse.  Il faut faire un zoom arrière ! nous avons un beau territoire, le contact avec la nature est un besoin vital,  les sols sont de puissants régulateurs et évacuateurs d'eau. Mais pour cela faut-il encore qu'on ne les bétonne pas !


géogaga et Ptiloulou ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#39 14-06-2016 12:07:04

SG31
Notre Dame
Date d'inscription: 08-11-2011
Messages: 115

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

Si on veut trouver des exemples de projets urbains non maîtrisés, il serait plus pertinent de les chercher ailleurs qu'à Toulouse. Comme il n'y a jamais eu d'intégristes de la densification à outrance dans Toulouse, il me semblerait raisonnable que les intégristes de l'écologie fassent preuve de bon sens et ne montent pas sur leurs grands destriers.

Doit je rappeler que le "fameux" Mirail de Candilis lancé sous Bazerque est axé sur des vides ? Qu'une vaste partie de Toulouse derrière le quartier des Sept-Deniers est dévolue à la nature et à l'écoulement des eaux ?

Evidemment, il y a la solution de limiter la présence de l'homme sur terre pour qu'il ne détruise pas la nature. Mais c'est hors sujet, non ?

Dernière modification par SG31 (14-06-2016 13:39:54)

Hors ligne

 

#40 14-06-2016 17:56:46

raspou31
Membre
Date d'inscription: 21-08-2012
Messages: 28

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

je ne dis pas que les projets ne sont pas maitrisés, je dis que la ville se couvre de goudron et de béton et que la nature se réduit à une peau de chagrin.  Individuellement je ne doute pas que chaque opération immobilière soit techniquement réalisée dans les règles de l'art.  Je dis que l'ensemble du tissus urbain devient imperméable, chaud et minéral.  Pour moi il manque un chef d'orchestre ou bien il ne fait pas son travail.

Si vous en doutez regardez les images satellites sur Toulouse depuis 2002, vous téléchargez sur votre PC Google Earth,  l'outil met à disposition des utilisateurs un curseur chronologique permettant de littéralement remonter le temps grâce aux images d'archive.  Comparez avril 2002 et juin 2015, je ne vous met pas les images sur le forum (trop grosses) mais vous pourrez jouer avec le zoom, l'affichage des images d'archive (une chaque année à peu près) et le curseur.

Je ne suis pas intégriste vert, je me contente de marcher à pied et de regarder autour de moi. L'imagerie satellite permet en plus d'avoir une vue d'ensemble.  Ce que je vois ne me fais pas plaisir.


géogaga a aimé ce post.

Hors ligne

 

#41 15-06-2016 11:19:54

Kaneda
Grande Arche
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 05-10-2011
Messages: 244

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

Densification et écologie ne sont pas forcément à l'opposé, au contraire. On peut fabriquer de la ville dense, et penser aux jardins privés, publics, aux places, au partage de l'espace public et à ses usages.
Je confirme raspou31, je pense qu'il manque un chef d'orchestre: on laisse les promoteurs faire le job. On aurait pu imaginer confier à Joan Busquets de s'occuper de Toulouse dans son ensemble, au lieu de se contenter du périmètre du centre-ville (qui d'ailleurs se réduit maintenant à la zone intra-boulevards).
Il y a une initiative intéressante de la mairie qui s'appelle "Coeur de Quartiers", qui cible la revalorisation des quartiers hors hyper-centre. Confier les clés à un urbaniste "chef d'orchestre" permettrait de rendre ces opération "Coeur de Quartiers" cohérentes entre elles.

Dernière modification par Kaneda (15-06-2016 11:20:44)


Du provisoire? Non. Disons réversible. Ce sera du pérenne sur lequel on peut revenir.

Ptiloulou a aimé ce post.

Hors ligne

 

#42 16-06-2016 10:17:01

raspou31
Membre
Date d'inscription: 21-08-2012
Messages: 28

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

"Cœur de quartier" c'est une bonne initiative, le challenge sera a mon avis de préserver/agrandir/créer les places centrales et les jardins existants bref à minima d'éviter le grignotage et le piétinement de ce qui existe. Si l'espace est trop petit, le travail réalisé  sera impitoyablement abimé.  Ce sera difficile, Toulouse a grossi sans conserver des espaces vides en suffisance (je me répète : pas de vision d'ensemble).

Coeur de village c'est une place calme avec de l'ombre, des arbres, des bancs et de l'eau.  Un endroit ou l'on a plaisir à s’arrêter, c'est tellement évident  ...  que certains oublient, c'est trop simple.  Regardez le ratage de la place olivier à saint cyprien : c'est un un four l'été.  Nous verrons aussi ce que la ville fera des allées jean Jaures, la configuration est  à priori une grande dalle de béton verdie en surface pour cacher ... un parking.  Ce projet nous est vendu comme un jardin ombragé ... ? nous verrons dans la durée.

je m'interroge au passage sur ce que les urbanistes appellent "espaces verts".  Est ce purement visuel (cosmétique) ou bien est ce fonctionnel, je veux dire peut on y faire pousser des arbustes voire des arbres en pleine terre pour faire de l'ombre ?

Les promoteurs font illusion,  des résidences ont été livrées avec du gazon semé sur quelques centimètres de terre au dessus d'une dalle en béton, et puis quelques poteries contenant des lauriers roses... sur la photo, c'est vert les premiers jours et puis les copropriétaires abandonnent : charges trop élevées  ! remarquez en passant que cette démarche crée toujours des sols étanches. 

Je vois autour de moi la difficulté qu'ont les résidents à (re)verdir leurs habitations, surtout en hauteur.  S'il n' y a pas de sol profond il faut arroser en permanence, donc prévoir un système couteux et intégré a priori.  (ou bien le faire installer à postériori ) Et puis la terre mouillée c'est très lourd, En cas de pluie forte, le sol ne tient pas, je ne parle pas non plus des problèmes d'étanchéité ... Bref il faut réfléchir et anticiper à priori, sur les toits plats des résidences de mon quartier, les promoteurs ont "posé" des "maisons" au 5éme étage plein sud, elles grillent en plein soleil, les habitants vivent avec la climatisation allumée en permanence l'été et les fenêtres fermées.  Bien sur rien ne pousse autour : trop de vent et de soleil.

Bref dès que l'on quitte le vrai sol, tout est plus cher, compliqué et fragile.  Tout ceci a un coût, et il est élevé.
Veut on des quartiers" hors sol "avec des cout de conception et de fonctionnement très chers ? que ce soit pour la collectivité ou bien certains copropriétaires aisés ?

PS : les américains ont découvert l’intérêt d'un écran intégrant des fonctionnalités complétement automatique et gratuites : cet écran est opaque au soleil et transparent quand le soleil est bas sur l'horizon.
De plus, cet écran est vivant, cela s'appelle  ...  un arbre !


Ptiloulou a aimé ce post.

Hors ligne

 

#43 16-06-2016 14:02:07

luck
Tour Gan
Date d'inscription: 08-04-2006
Messages: 608

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

C'est vrai que je m'étais dit aussi que c'est dommage de ne pas avoir mis un olivier place Olivier ensuite je crois que la contrainte majeur du climat toulousain c'est plutôt le froid donc je ne crache pas sur les quelques maigres petits degrés supplémentaires qu'apporte l'îlot de chaleur urbain.
Pour les nouvelles résidences je n'aime souvent pas trop non plus les jardinets attenants aux constructions car ils ne servent en effet qu' à embellir et sont inutilisables car n'étant ni public et ouvert à tous ni réellement privés car faisant partie de copropriétés, donc oui juste bon à augmenter les charges et isoler les immeubles de la rue, la création de vrais jardinets publics serait plus intéressante.

Hors ligne

 

#44 16-06-2016 21:28:40

Kaneda
Grande Arche
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 05-10-2011
Messages: 244

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

luck a écrit:

(...)ensuite je crois que la contrainte majeur du climat toulousain c'est plutôt le froid donc je ne crache pas sur les quelques maigres petits degrés supplémentaires qu'apporte l'îlot de chaleur urbain.

Tu dis surement ça à cause d'en ce moment et du mois de juin bien pourri!  A10
Après l'îlot de chaleur urbain pose problème dans le sens où la chaleur accumulée la journée est restituée la nuit: impossible de profiter du soir venu pour rafraîchir sa maison ou son appartement..Un vrai problème pour les villes qui doivent s'adapter aux changements climatiques.
Au passage, pour ceux qui iraient au Toulouse Space Show, j'ai vu un workshop le 29 Juin intitulé "Urban Planning: benefits and challenges of geospatial data and analytics".

Analyse the evolution of a large city, identify, follow and extract changes: Airbus Defence and Space and Harris Geospatial (...) will discuss the following topics, taking the Toulouse area as an example:

– Extract and follow the evolution of urban development
– Identify changes at different scales
– Extraction and 3D analysis from satellite images
– Improved sharing and dissemination of information with online analytics

Alors bon: ce sont des industriels qui feront la promo de leur logiciel, c'est sûr,mais à titre personnel je serais curieux de voir leurs analyses du développement urbain sur Toulouse.


Du provisoire? Non. Disons réversible. Ce sera du pérenne sur lequel on peut revenir.

Hors ligne

 

#45 16-06-2016 22:24:29

luck
Tour Gan
Date d'inscription: 08-04-2006
Messages: 608

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

En dehors de quelques canicules assez brèves le chaud n'est pas problématique dans la région, la saison pénible, qui n'en finit jamais et qui coûte cher c'est l'hiver alors si on peut économiser un peu de chauffage ou avoir des rues un peu moins fraiches en soirée je ne m'en plaindrais pas. Après je comprends que la communication sur tout ce qui est environnemental ait souvent besoin d'être alarmiste pour se faire une place et faire passer ses messages.

Hors ligne

 

#46 17-06-2016 08:57:01

raspou31
Membre
Date d'inscription: 21-08-2012
Messages: 28

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

une étude de l'AUAT sur la disparition des terres, avec un titre fort toulousain du journal "Actus Toulouse" :
"En trois ans, Toulouse a perdu l'équivalent de 2 000 places du Capitole de terres agricoles"

Pourquoi la communication est elle alarmiste Luck ? très simplement parce pour la plupart les dégâts environnementaux sont   liés à (1) l'ignorance et à la méconnaissance du fonctionnement de nos écosystèmes terrestres (2) à l'avidité humaine et (3) difficilement réversibles. 
Détruire la monstrueuse dalle de béton coulée sur quelques hectares de terres agricoles pour créer un nouveau supermarché près du centre de Toulouse c'est ... difficilement envisageable.


géogaga a aimé ce post.

Hors ligne

 

#47 17-06-2016 09:30:53

Ptiloulou
Modérateur
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 18-08-2006
Messages: 2487

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

La consommation de terres agricoles est en assez nette régression ces dernières années sur l'aire urbaine toulousaine, même si il reste toujours des efforts à faire. Beaucoup d'éléments me rendent assez optimistes toutefois sur le moyen terme à ce sujet avec la forte influence de la Loi ALUR et avec, progressivement, des documents d'urbanisme plus restrictifs en consommation d'espace. D'ailleurs, on ne s'imagine pas toujours les efforts faits par les élus locaux en ce sens et le courage politique que cela peut leur demander (pour ceux qui jouent le jeu). En revanche, l'élection d'un certain nombre de municipalités en 2014 sur la base du rejet de cette densité (notamment en coeur d'agglomération) est un signal assez défavorable.

Cette transformation des modes de faire l'urbain sera encore meilleure si la priorité est enfin accordée à du renouvellement urbain, ce qui n'est malheureusement pas le cas. Par facilité opérationnelle et financière, on privilégie encore trop les consommations de terres vierges d'urbanisation. Même à Toulouse, il y a des opportunités importantes en ce sens, notamment sur des secteurs industriels un peu déqualifiés (axes d'entrées nord ou sud-ouest).

Parallèlement à ces efforts, on tend vers plus de densité urbaine ce qui doit s'accompagner effectivement d'un travail beaucoup plus approfondi qu'aujourd'hui sur la place du végétal, et ce à différentes échelles : projets urbains (ZAC, lotissements, ...), aménagement des espaces publics, construction à grande échelle d'une trame verte et bleue et d'une trame de nature en ville (notamment dans les démarches PLU ou agenda 21).

Dernière modification par Ptiloulou (17-06-2016 09:36:25)


luck et Kaneda ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#48 17-06-2016 23:06:56

Kaneda
Grande Arche
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 05-10-2011
Messages: 244

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

luck a écrit:

En dehors de quelques canicules assez brèves le chaud n'est pas problématique dans la région, la saison pénible, qui n'en finit jamais et qui coûte cher c'est l'hiver alors si on peut économiser un peu de chauffage ou avoir des rues un peu moins fraiches en soirée je ne m'en plaindrais pas.

Je comprends ton idée, mais l'ilot de chaleur urbain c'est plutôt en été qu'il est présent, en hiver l'ensoleillement n'est pas le même. D'autant qu'il faut aussi penser qu'on est dans une période de changement du climat, et qu'à Toulouse on est entrés dans un climat Méditérranéen (voir le blog sciences de S Huet ou dans notre bonne vieille DDM). Ce paramètre devrait changer nos habitudes, que ce soit en termes énergétiques (chauffage, ou pas) ou agricoles.

L'article envoyé par raspou31 montre bien les erreurs que nous commettons dans notre façons de construire de la ville. Et en plus de l'étalement urbain, on se trompe aussi sur le partage de l'espace public et la politique de déplacements à adopter. A Muret, on souhaite sacrifier des platanes centenaires pour construire un parking souterrain, et le maire nous explique:

Toutes les villes moyennes comme Auch, Foix ou Cahors ont déjà réalisé leur parking souterrain, Muret l’a repoussé depuis 20 ans, elle ne peut plus reculer.

Pourtant reculer, ça permet parfois de réfléchir. Si on développait plutôt une offre de transports plus compétitive que la voiture, peut être que ça éviterait ce genre de situation?


Du provisoire? Non. Disons réversible. Ce sera du pérenne sur lequel on peut revenir.

géogaga a aimé ce post.

Hors ligne

 

#49 18-06-2016 03:37:18

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

luck a écrit:

En dehors de quelques canicules assez brèves le chaud n'est pas problématique dans la région, la saison pénible, qui n'en finit jamais et qui coûte cher c'est l'hiver alors si on peut économiser un peu de chauffage ou avoir des rues un peu moins fraiches en soirée je ne m'en plaindrais pas. Après je comprends que la communication sur tout ce qui est environnemental ait souvent besoin d'être alarmiste pour se faire une place et faire passer ses messages.

On doit probablement s'attendre à une augmentation importante des journées à maxima de température au-delà de 30°C avec les prévisions du GIEC, de plus en plus pessimistes au fil du temps si on en croit les rapports successifs sensés rapporter le consensus scientifique de tout ce qui grouille dans la météo, la climato, les géosciences... Une généralisation de plantation d'arbres en alignement dans les rues de nos villes aurait au moins deux effets appréciables :

- un pour les riverains dont la façade d'habitation serait tempérée par le feuillage, avec les plus beaux effets de lumière colorée et changeante;

- un autre pour les passants, peut être beaucoup plus nombreux si cet aménagement vivant les dissuade de prendre l'automobile équipée du climatiseur...

Et bien sûr, effet contre systémique, la baisse de l'offre de stationnement sur voirie ne peut que favoriser la mise en place de ces alignements de monuments végétaux...

Hors ligne

 

#50 30-06-2016 22:32:15

Kaneda
Grande Arche
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 05-10-2011
Messages: 244

Re: Toulouse - Espaces verts et nature en ville

Je poste ici un extrait du bilan de la concertation publique du projet TESO: http://www.toulouse-eurosudouest.eu/sit … _vdef2.pdf
En me promenant hier sur le quai de la Daurade flambant neuf (et super agréable), je me faisais la réflexion qu'il était dommage qu'il n'y ait qu'un seul lieu comme celui là pour une agglomération de la taille de Toulouse. En particulier j'avais déjà évoqué sur un autre fil de PSS qu'on aurait pu envisager un équipement public ambitieux autour de l'eau et des arbres du Canal du Midi dans le cadre de TESO.
Réponse de Toulouse Métropole sur le besoin d'un grand espace vert:

De grands espaces verts de qualité sont déjà présents à proximité de la gare Matabiau (Jardin Michelet, Parc de l’Observatoire, les berges du canal, le Parc du Raisin)

Sachez le. Rien de tel qu'un combo "Jardin Michelet>Berges Du Canal>Parc Du Raisin" pour se rendre compte qu'on a un espace public dégradé autour de Matabiau, et qu'il est légitime que les habitants soient en demande d'espaces verts.  Etonnant comme réponse. F8
Autre citation très intéressante concernant la circulation auto le long du canal:

L’hypothèse de création d’une trémie sous le parvis canal de la gare a été étudiée. Un tel ouvrage aurait confirmé le caractère routier du canal du Midi et aurait été en contradiction avec l’objectif de valorisation de ce patrimoine paysager. Les contraintes techniques (...) des rampes d’accès colossales (...). De plus, au-delà d’être irréversible, cet aménagement représentait un coût très important.

Alors: faire passer les voitures en souterrain pour faire un parvis totalement piéton en surface aurait confirmé le caractère routier du Canal. Donc il vaut mieux qu'on continue à les faire passer au dessus que en dessous. CQFD.
(Si quelqu'un peut m'expliquer, je suis preneur, après tout c'est peut être moi qui ne comprends pas)
Et bien sûr, le plus important: il faut faire un aménagement qui ne soit pas irréversible, réversible mais comme du temporaire qui serait pérenne.

Dernière modification par Kaneda (30-06-2016 22:37:06)


Du provisoire? Non. Disons réversible. Ce sera du pérenne sur lequel on peut revenir.

raspou31 a aimé ce post.

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact