En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

#1 27-04-2015 15:26:51

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

Réforme territoriale : Montpellier, la Métropole et la Grande Région

Sujet unique pour débattre du rôle de Montpellier dans la future grande Région L-R-M-P (au 1er Janvier 2016)

Dans sa décision rendue le 15 janvier, le Conseil constitutionnel a validé la loi..

http://img11.hostingpics.net/pics/569415MPLR.png

Département et Collectivité territoriale : Ariège (09), Aude (11), Aveyron (12), Gard (30), Haute-Garonne (31), Gers (32), Hérault (34), Lot (46), Lozère (48), Hautes-Pyrénées (65), Pyrénées-Orientales (66), Tarn (81), Tarn-et-Garonne (82) Chefs-lieux : Foix, Rodez, Toulouse, Auch, Cahors, Tarbes, Albi, Montauban,Carcassonne, Nîmes, Montpellier, Mende, Perpignan Arrondissements : 36 Cantons : 269 Communes : 4 565 Population : 5 626 858 hab. (2012) Densité : 77 hab./km2 Rang (population) : 5e sur 18 Superficie : 72 724 km2  (Source : INSEE)

__________

Sujet annexes :
- Réforme territoriale : Montpellier, Métropole/Grande Région (fermé)
- Pôle métropolitain de Montpellier (fermé)
- Aire Urbaine de Montpellier : évolution démographique et projections
- Intercommunalités du grand Montpellier
- Montpellier Méditerranée Métropole




_________________________________________________________________________

« Le gouvernement prend trop de décisions défavorables à Montpellier »

Le politologue et directeur de la Fondation pour l’innovation politique, Dominique Reynié, a été officiellement investi par un collège de 40 élus, samedi 25 avril à Sète (34), pour conduire la liste UMP lors des élections régionales de décembre 2015. Dans cet entretien exclusif, il évoque les futurs axes de sa campagne, et qualifie d'"inique" la politique appliquée par l'État à Montpellier, dans le débat sur la future capitale régionale...

Je viens de l'Aveyron, un département charnière, qui « tient » les deux régions...
Les arguments invoqués par les Montpelliérains dans ce débat sont des sujets réels. Il y a beaucoup à dire sur les choix faits récemment par le gouvernement. On avait déjà pu l'observer dans la façon dont il a dessiné la nouvelle carte des régions, sans aucune concertation. On le voit aujourd'hui avec une suite de décisions défavorables à Montpellier qui continuent de venir de Paris. Voyez le choix du gouvernement sur l'Idex, qui rejette à nouveau le dossier montpelliérain (Live +, la 3e candidature de Montpellier à l'Initiative d'Excellence, a été rejetée le 24 avril, NDLR). Je trouve cette décision choquante, et je la condamne. Quelque chose d'inique se met en place. On ne peut pas frapper à répétition une métropole dans un moment d'incertitude politique, tel que l'illustre ce débat. Il y a trop de décisions qui semblent mettre Montpellier à l'écart ou la reléguer en 2e division...
Je vais revoir très rapidement les élus languedociens pour travailler sur ces questions. Nous allons bâtir une liste qui tient compte de l'absolue nécessité de coopérer entre les deux régions, entre les deux métropoles, mais aussi entre les autres villes. Nîmes compte beaucoup également...
Que Toulouse soit capitale régionale ne paraît pas choquant. Mais cela appelle aussitôt la proposition d'une offre ambitieuse pour Montpellier, construite avec Montpellier. Et cela, on ne le voit pas venir. Il faut se battre ensemble pour rétablir la justice et l'équilibre. Car en effet, l'enjeu de ce débat est un problème de justice, d'efficacité économique, et d'équilibre des territoires. Et le Languedoc-Roussillon va apporter énormément...
Philippe Saurel veut défendre son rang, défendre Montpellier, et il a mille fois raison. Et il faut l'aider. Sinon la fusion des régions capotera...
Il faut réussir la fusion dans l'équilibre. D'abord parce qu'elle peut être ressentie comme une absorption par le Languedoc-Roussillon...


Anthony Rey

Objectif L.R / La Tribune 27/04/2015

Dernière modification par Chrispic (31-10-2015 12:25:50)


AGS, Cyr34, Gerami, Jack18, ANDRE et sud34 ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#2 27-04-2015 16:33:46

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

http://img15.hostingpics.net/pics/789438popgderegion.png

Hors ligne

 

#3 28-04-2015 14:40:38

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

"Axe Toulouse-Montpellier : Un modèle qui reste à inventer"

Réunis pour un débat à Montpellier, le 28 avril, Max Lévita et François Chollet, médiateurs de Montpellier et Toulouse dans le cadre du dialogue métropolitain entre les deux villes, ont souligné le caractère inédit de leur démarche dans la tradition politique française, et en ont donné les 1ers axes de travail...
Réunis à Montpellier lors d'un débat organisé le 28 avril par La Lettre M, Max Lévita, vice-président de Montpellier Méditerranée Métropole, et François Chollet, vice-président de Toulouse Métropole, ont dressé un premier bilan d'étape du dialogue amorcé par leur intermédiaire entre les deux métropoles. Ceux-ci ont d'abord souligné l'originalité de cette démarche, lancée par Philippe Saurel et Jean-Luc Moudenc, maires et présidents des deux intercommunalités, dès l'été dernier, tout en la replaçant dans le contexte de la réforme territoriale, qui verra le Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées fusionner le 1er janvier 2016...
Les Français ne connaissent que l'approche jacobine, où il y a Paris et le reste. Dans la nouvelle région, nous aurons la chance d'avoir deux métropoles. Il y a peut-être les moyens de développer un modèle plus coopératif. Les Toulousains pourraient dire qu'ils n'ont rien à voir avec nous, et pourtant ils ont accepté de voir comment nous pouvons travailler ensemble. C'est une démarche inédite...
Techniquement, plusieurs thématiques ont été identifiées : le développement économique, le tourisme, l'université, la mobilité, etc. Les vice-présidents délégués sur ces sujets ont déjà eu plusieurs séances de travail entre eux. Sur cette base, une feuille de route commune aux deux métropoles sera officiellement dévoilée par Philippe Saurel et Jean-Luc Moudenc, en fin d'année 2015, pour amplifier et concrétiser cette ambition...
Les deux médiateurs n'ont pas cherché à minorer les sujets sur lesquels les métropoles resteront concurrentes, ni à cacher les limites de ce dialogue métropolitain. Mais ils ont pointé les contraintes qui pèsent sur Montpellier et Toulouse, et qui restent du ressort de la Région ou de l'État.
"La distance entre les deux villes pose incontestablement un problème, affirme Max Lévita. S'il pouvait y avoir un TGV, si on pouvait mettre les deux villes à une heure, alors tous nos enjeux changeraient en un clin d'œil. Une ville deviendrait la banlieue de l'autre."
"La réforme territoriale a apporté une nouveauté par rapport au modèle jacobin : maintenant, nous avons de grandes régions qui naissent à l'échelle nationale, poursuit François Chollet. Si nos métropoles collaborent, nous serons donc en capacité de nous faire entendre, sur des questions telles que le TGV par exemple."
François Chollet a d'ailleurs annoncé l'accord trouvé la veille, le 27 avril, entre Jean-Luc Moudenc et Philippe Saurel, pour rencontrer ensemble François Hollande, ou ses conseils, sur un enjeu politique tendu : la répartition des services de l'État et du futur Conseil régional entre les deux villes.

Objectif L.R / La Tribune 28/04/2015

Hors ligne

 

#4 28-04-2015 17:44:14

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

"Montpellier et Toulouse veulent s’inventer un « destin commun »"

Deux métropoles, et presque une seule voix. Les deux ambassadeurs de Toulouse et Montpellier, réunis par La Lettre M le temps d’un « petit déj » exceptionnel, le 28 avril, au Gazette Café, à Montpellier, ont préféré parler de ce qui les rassemble, plutôt de ce qui les oppose...

Surtout, ne pas afficher de volonté d’hégémonie. Au lendemain de la signature d’un décret instituant Toulouse comme chef lieu provisoire de la future grande région, le toulousain François Chollet a mis l’accent, tout au long du « Petit Déj » de La Lettre M, sur le « destin commun à bâtir entre les deux métropoles ». « Nous n’avons pas intérêt à voir tout concentré sur Toulouse », estime le neurologue. Pour des « raisons psychologiques ». Mais aussi, selon lui, parce qu’une « alliance déséquilibrée ne fonctionnera pas ». Bottant en touche dans le camp de l’Etat, qui a nommé des préfigurateurs toulousains pour tous les grands services de l’Etat en région (préfecture, ARS, rectorats), l’élu assure les décideurs montpelliérains de la bonne volonté des Toulousains : « Philippe Saurel (maire divers gauche de Montpellier, NDLR) et Jean-Luc Moudenc (maire UMP de Toulouse, NDLR), se sont vus hier matin. Ils ont décidé d’aller ensemble discuter avec l’Etat de la répartition des services. Il y aura un discours commun ». « Nous avons une chance d’avoir deux métropoles sur une même région », assure François Chollet. « À nous de faire en sorte que l’équilibre soit respecté ». « La 8e ville de France a un avenir à jouer », renchérit l’élu montpelliérain. « Il faut voir comment on va le faire avec Toulouse, pas contre Toulouse ». Max Lévita plaide pour un nouveau modèle : « On est tous jacobins de naissance. Il faut inventer un système girondin. Nos collègues plus proches de Bordeaux vont nous aider dans cette démarche. »...

S’entendre, fort bien. Mais pour quoi faire, et dans quels domaines ? « Les services des deux métropoles travaillent déjà ensemble », assure François Chollet. Et les élus se rencontrent : ceux délégués au tourisme, au numérique. « Dans le numérique, il y a plusieurs dizaines de milliers d’emplois de part et d’autre. Il y a moyen de trouver des synergies ». Le 5 juin, l’élu toulousain en charge du numérique sera à Montpellier pour découvrir l’éco-système de la capitale languedocienne. « Le BIC (Business Innovation Center) de Montpellier marche très bien », assure Max Lévita. Le Toulousain renchérit aussitôt : « Je suis impressionné par le modèle innovant que vous avez développé. Ce n’est pas une simple pépinière avec un loyer. Vous avez prévu une infrastructure, les aspects financiers, les business plans. C’est un modèle particulièrement intéressant qui colle à une réalité, et aux besoins des futurs entrepreneurs ». Interrogés sur ce qui peut opposer Toulouse et Montpellier, les deux élus esquivent la question, et préfèrent parler convergences : « Il y a beaucoup plus de points sur lesquels des synergies peuvent être trouvées que des points d’opposition », assure François Cholet. Le Toulousain veut faire avec Montpellier ce qu’elle a déjà fait avec Bordeaux : « En 2005, nous avons voulu créer un pôle de compétitivité. Ça nous paraissait impossible de le faire avec Bordeaux, mais finalement les barrières ont été franchies. Avec cette alliance, nous avons doublé le nombre de projets à réaliser ».

Peser en Europe et face à la Région
Une alliance conçue pour peser face à l’Europe (« nous aurons une visibilité et une influence ») et dans le cadre de la future grande région. « Nous voulons peser face à la nouvelle région », en « instaurant un dialogue fructueux » avec la nouvelle entité, qui naîtra en janvier 2016. « Il faudra une génération pour construire cette entité », estime François Chollet. « Il est illusoire de penser qu’au 2 janvier 2016, les choses seront terminées ». Max Lévita relativise quant à lui le poids de la future grande région. « Tout le monde, estime-t-il, s’est mis à la régionalisation » après le succès des Länder allemands. « Nous, on fait semblant. Nos régions ont un budget complètement ridicule par rapport à celui des régions espagnoles. Notre combat n’est pas politique, mais intellectuel : quelle est notre conception de la région en 2015 ? L’Etat ne nous en proposera pas une. On se bat aujourd’hui pour savoir ce que l’Etat va bien pouvoir nous consentir ». La mission des deux élus prendra fin début 2016, avec la naissance de la nouvelle région.

LaLettreM 28/04/2015


Cyr34 et Taher ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#5 28-04-2015 17:51:18

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

"Face à Toulouse, Montpellier refuse de plier"

Montpellier l’ex- « surdouée » est désormais menacée de perdre de son aura.

Il ne fait de doute pour personne que Toulouse lui sera préférée comme capitale de la grande région issue de la fusion de Midi-Pyrénées et du Languedoc-Roussillon, la seule des nouvelles régions à disposer de deux métropoles. Trois Toulousains sont déjà aux manettes : le préfet de Midi-Pyrénées, Pascal Mailhos, a été nommé préfet préfigurateur de la future région ; la directrice générale de l’Agence régionale de santé (ARS) de Midi-Pyrénées, Monique Cavalier, est chargée de la future ARS de la grande région ; la rectrice de Toulouse, Hélène Bernard, pilotera quant à elle la refonte des académies...

Chacun le pressent ici, la huitième ville de France – qui risque de perdre plusieurs milliers d’emplois publics – ne peut chercher, face à sa rivale, qu’à sauver les meubles. L’un des schémas envisagés en Languedoc-Roussillon est une solution bicéphale, comme en Normandie, avec le maintien du conseil régional à Montpellier, quand bien même la préfecture de la région serait à Toulouse. « Si Toulouse est définitivement capitale régionale, alors Montpellier doit obtenir des compensations et je me battrai pour ça », a déclaré le maire (div. g.) de Montpellier, Philippe Saurel, en réclamant une « équité territoriale » entre les deux métropoles. Plaidant pour « un partage équitable des pouvoirs, un équilibre des centres de décisions politiques et économiques », le président socialiste du conseil régional du Languedoc-Roussillon, Damien Alary, a lui aussi réclamé « des engagements très forts de l’Etat pour rétablir l’équilibre avec Toulouse », si Montpellier devait perdre son statut...

Les traditions politiques des deux régions appelées à fusionner ne jouent pas non plus en la faveur du Languedoc-Roussillon, où l’on revendique un tempérament contestataire qui pourrait susciter quelque méfiance à Paris. « En Midi-Pyrénées, rappelle le politologue Emmanuel Négrier, les socialistes et leurs alliés ont une tradition d’alignement beaucoup plus fort sur les courants majoritaires du PS. Les élus ne font pas de vague avec Solférino. » L’organisation territoriale n’est pas non plus la même. Ainsi le leadership de Toulouse n’est pas contesté dans son actuelle région, poursuit M. Négrier, alors que Montpellier « continue de générer des jalousies au sein d’un réseau de villes relativement égalitaire »...

C’est dans ce contexte peu favorable que Montpellier devra préserver ses acquis. Ce qui contribue à donner une tonalité plutôt pessimiste aux commentaires des observateurs. « La grande région interroge profondément la dynamique montpelliéraine, qui s’est construite comme capitale du Languedoc-Roussillon », note le géographe Jean-Paul Volle, pour lequel « Montpellier est en danger »...
« il a fallu cinquante ans pour construire une existence régionale au Languedoc-Roussillon. » Or celle-ci risque de se diluer dans une grande région qui va « distendre les appartenances »
...

En position de force, Toulouse peut se payer le luxe d’apparaître grand seigneur. Rappelant qu’il s’est entretenu à plusieurs reprises avec son homologue montpelliérain, le maire de Toulouse Jean-Luc Moudenc (UMP) n’a de cesse d’évoquer des objectifs communs avec M. Saurel. « Nous sommes déterminés, plus que jamais, à demeurer vigilants pour que l’organisation et l’implantation des services de l’Etat et de la région à venir puissent être équilibrées entre Montpellier et Toulouse », a déclaré M. Moudenc. Le président socialiste de Midi-Pyrénées, Martin Malvy, a également tenu un discours apaisant : « Tel service aura sa direction à Montpellier, tel autre à Toulouse. L’Hôtel de région à Montpellier ne va pas fermer, il peut y avoir des sessions ici et d’autres là-bas », a-t-il indiqué.

Un choix provisoire des chefs-lieux des nouvelles régions devrait être fait d’ici à la fin du mois d’août. Le choix définitif est prévu pour juillet 2016, après l’élection, en décembre 2015, des nouvelles assemblées régionales...



Jean-Baptiste de Montvalon (Montpellier, envoyé spécial)

LeMonde.fr 28/04/2015

Dernière modification par stoker (28-04-2015 19:45:36)


AGS et Cyr34 ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#6 29-04-2015 14:27:52

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

P. Saurel : "Je me battrai jusqu'au bout pour que Montpellier prenne sa juste place dans la grande Région!"

Retrouvez mon intervention en podcast sur le site de France Bleu

Source : Radio France Bleu Hérault (L’invité de 7h50)


ZORGLUB, Cyr34 et Taher ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#7 29-04-2015 16:52:21

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

"La santé, un autre dossier épineux pour la grande région"

L'assemblée générale de la Fédération régionale de l'hospitalisation privée, le 28 avril, a permis l'organisation d'un débat sur la fusion des régions. Les échanges, parfois vifs, ont à nouveau révélé le scepticisme grandissant sur ce sujet, au sein d'un secteur qui comptera 2 700 médecins et 21 000 salariés dans le nouvel ensemble.

Tenue le 28 avril à la Maison de l'hospitalisation privée, à Castelnau-le-Lez (34), l'assemblée générale de la FHP-LR s'est accompagnée d'un débat sur le thème : "La réforme territoriale, quels enjeux pour la santé ?"...

Le tropisme toulousain à nouveau en question
Dans le cadre du débat sur la réforme territoriale, Martine Aoustin a insisté sur l'erreur qui consisterait à "laisser penser qu'une région mange l'autre", car il faut, selon elle, "conforter les équipes, et rassurer les personnels". Mais, pointant la nomination récente de Monique Cavalier, directrice de l'ARS de Midi-Pyrénées, comme DG préfigurateur de la future ARS unifiée, les élus locaux invités à s'exprimer n'ont pas vraiment écouté cette parole d'apaisement.
"Nous voulons tous une région cohérente dans sa globalité, déclare Robert Crauste, conseiller régional et médecin. Mais à ce stade de la préfiguration, nous avons quelques inquiétudes. Peut-être ce travail permettra-t-il d'atteindre un équilibre entre Toulouse et Montpellier ? Mais alors, Toulouse étant la future capitale régionale, pourquoi cette recherche d'équilibre n'impose-t-elle pas que la future ARS soit à Montpellier ?"
"Tout glisse de plus en plus irrémédiablement vers Midi-Pyrénées, cingle Philippe Saurel, maire de Montpellier et président du conseil d'administration du CHRU de la ville. Or ce n'est pas Toulouse qui règlera la question de l'ARS. Seul le gouvernement est capable d'équilibrer la répartition des centres de décision. Et il faut dire la vérité, à présent : les ministères ne fonctionnent que sur le rapport de force ! Nous devons nous mettre en capacité de peser sur les choix du gouvernement."

Objectif L.R / La Tribune 29/04/2015

Hors ligne

 

#8 29-04-2015 18:39:23

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

"Cause commune des élus du LR pour le maintien de l’ARS à Montpellier"

La question de la localisation de la future Agence régionale de santé (ARS) a cristallisé les dé (...)

LaLettreM 29/04/2015


"Pôle Emploi : le directeur préfigurateur de la nouvelle région est toulousain"

Et de trois : après l’ARS et le Rectorat, Pôle Emploi. C’est donc à nouveau un Toulousain, Serge Lemaître, qui prend les rênes de la préfiguration des services de la future région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon à compter du 1er mai 2015. La directrice régionale Languedoc-Roussillon, Martine Chong-Wa Numéric, part en Normandie...
C'est donc à nouveau un Toulousain qui prend les rênes de la préfiguration de la future région, après Monique Cavalier, directrice de l'ARS Midi-Pyrénées, ou encore Hélène Bernard, rectrice de l'Académie de Toulouse. Il aura en charge de préparer les établissements respectifs de chacune des deux régions à la future carte administrative effective au 1er janvier 2016...

Objectif L.R / La Tribune 29/04/2015

Hors ligne

 

#9 30-04-2015 12:01:41

Jack18
Notre Dame
Date d'inscription: 27-04-2015
Messages: 156

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

stoker a écrit:

"Cause commune des élus du LR pour le maintien de l’ARS à Montpellier"

La question de la localisation de la future Agence régionale de santé (ARS) a cristallisé les dé (...)

LaLettreM 29/04/2015


"Pôle Emploi : le directeur préfigurateur de la nouvelle région est toulousain"

Et de trois : après l’ARS et le Rectorat, Pôle Emploi. C’est donc à nouveau un Toulousain, Serge Lemaître, qui prend les rênes de la préfiguration des services de la future région Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon à compter du 1er mai 2015. La directrice régionale Languedoc-Roussillon, Martine Chong-Wa Numéric, part en Normandie...
C'est donc à nouveau un Toulousain qui prend les rênes de la préfiguration de la future région, après Monique Cavalier, directrice de l'ARS Midi-Pyrénées, ou encore Hélène Bernard, rectrice de l'Académie de Toulouse. Il aura en charge de préparer les établissements respectifs de chacune des deux régions à la future carte administrative effective au 1er janvier 2016...

Objectif L.R / La Tribune 29/04/2015

Que l'on soit pour ou contre la nomination de Toulouse comme capitale, avoir choisi uniquement des personnalités Toulousaines est extrêmement malhabile de la part du gouvernement... On est en train de cristalliser une grande partie des habitants du LR contre Toulouse et de faire monter la pression. C'est dommage... la France est un indécrottable pays centralisateur, incapable de faire preuve de la moindre capacité de négociation et de jeu collectif.
Le résultat si Toulouse devient l'unique capitale, le Gard va vouloir partir en Paca et il faut considérer que sur un plan purement économique la plus grande partie de l'Hérault est aussi dans la mouvance de la Vallée du Rhône avec un lien objectif entre Montpellier et Nîmes (20 000 déplacements quotidiens et une croissance urbaine très importante entre les 2 villes...). Au final, on va soit faire capoter toute la réforme, soit s'acheminer vers des rapports de forces pas du tout constructifs. En bref, on ne va faire que reporter le problème préexistant en LR dans une région plus grande pour au final faire pire que mieux.


Gerami et Taher ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#10 30-04-2015 14:55:03

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

"MICHAËL DELAFOSSE : L’ETAT MÉPRISE MONTPELLIER"

Pas content du tout Michaël Delafosse sur le choix des "préfigurateurs" désignés pour mettre en place la future grande région, tous issus de Toulouse ! Le conseiller municipal PS le fait savoir ce matin dans un communiqué de presse envoyé aux rédactions : "Ceux qui ont soutenu la fusion des régions sans avoir défendu la place de Montpellier comme capitale ont commis une faute majeure. Ils portent la responsabilité de l'affaiblissement de Montpellier. La volonté d'arracher à Montpellier son statut de capitale va casser la dynamique bâtie par Georges Frêche durant plus de 30 ans. Christian Bourquin avait raison de défendre le Languedoc-Roussillon pour défendre Montpellier comme capitale.
Les élus qui manifestaient devant la préfecture le 27 mai 2014 pour dénoncer les risques que comportait la réforme territoriale avaient raison. Les députés qui n'ont pas adopté le texte ont eu raison. Leur prise de position a été clairvoyante. Aujourd'hui, l'Etat méprise Montpellier, avec le choix des "préfigurateurs", tous issus de Toulouse !
Dans ces conditions, il est hors de question d'ouvrir les discussions avec qui que ce soit pour préfigurer le démantèlement de Montpellier qui conduira à la perte de près de 4000 emplois dans la ville. La seule discussion qui vaille, c'est avec le Président de la République, pour lui dire que Montpellier c'est capitale ! Il est temps de s'unir pour refuser cette méthode de gribouille qui, depuis des mois, ne conduit qu'à affaiblir la place de Montpellier."

VST 30/04/2015


Taher a aimé ce post.

Hors ligne

 

#11 30-04-2015 14:59:58

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

"Montpellier Métropole : "Perdre l’ARS signerait le déclin de la ville""

La fusion des régions et le départ annoncé de nombreux sièges d'administration de Montpellier à Toulouse n'en finissent pas de faire couler de l'encre. Réunis en assemblée, les élus de la Métropole de Montpellier ont émis le vœu unanime (moins les deux du FN, qui n'ont pas pris part au vote) de conserver a minima le siège de l'agence régionale de santé. "Perdre l'ARS serait le signe du déclin de Montpellier, a insisté Jacques Domergue, à l'origine de ce vœu. Si, demain, on ne nous accorde pas ce maintien, on va nous couper la seule identité qui nous permet de nous différencier des autres", a exhorté le médecin...
L'ensemble des conseillers a défendu ce projet avec des mots souvent forts. "L'état d'urgence est décrété pour notre territoire", a estimé Perla Danan. Pour les rassurer, le président Philippe Saurel a rappelé que Montpellier était "une terre de résistance". Jacques Domergue est même prêt "à descendre dans la rue". Pour Bernard Travier, l'enjeu est de taille : "Le préfigurateur pour la Drac (affaires culturelles) est aussi à Toulouse. On a perdu les affaires militaires, les tribunaux pour les marques et contrefaçons, la cour d'appel est en suspens... J'en appelle à nos députés mais il faut bien le dire : pour le moment, nous nous sentons bien seuls."...
De nombreux élus ont également demandé que la santé soit rattachée "à l'agronomie" pour Jean-Pierre Moure, "à la biodiversité" pour Jean-François Audrin et "au numérique" pour Perla Danan...
La santé étant décrétée "premier pilier de la Métropole de Montpellier", perdre l'ARS ici reviendrait à plaider le développement économique par la politique de la santé à Toulouse. Où toutes les décisions stratégiques seraient prises...
Philippe Saurel a redit qu'il ne s'agissait pas de mettre les deux villes en concurrence : "On a tout à y perdre." Mais il plaidera en personne ce vœu et le maintien de l'ARS à Montpellier auprès des destinataires : François Hollande, Manuel Valls et Marisol Touraine...

Midi Libre 30/04/2015

Hors ligne

 

#12 30-04-2015 17:24:09

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie


Cyr34 et Taher ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#13 30-04-2015 19:17:25

harry
Arc de Triomphe
Date d'inscription: 07-04-2015
Messages: 52

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

On peut noter une inertie certaine en dehors des élus de Montpellier à commencer par l'actuel président du LR.Aude,Gard,PO et certaines villes héraultaises ont souffert en silence de l'omnipotence et d'un certain mépris de la capitale régionale et de ses élus municipaux et/ ou régionaux.Toulouse a derriére elle toute sa région et sait s'imposer en douceur et concertation avec les autres villes,s'attirant même les sympathies dans l'Aude et les PO.Il est de tradition méridionale de critiquer le jacobinisme parisien mais il me semble que le jacobinisme montpelliérain a indisposé hors de l'aire de la préfecture régionale.A contrario suivant la pente du fleuve qui la traverse Toulouse se révéle plus girondine.
Il sera difficile d'obtenir grand chose en campant sur des positions tribuniciennes .Demander l'arbitrage de Paris après avoir dénoncé son jacobinisme montre bien la confusion des esprits.
Il était pourtant simple de réclamer un maintien de l'Académie et de son rectorat en argumentant sur l'Académie de Nice ne concernant que deux départements de PACA alors que celle de Montpellier en intégre cinq.Qui en a parlé?


urbatoulousain31 et Yoan ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#14 30-04-2015 20:20:25

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

"Fusion Midi-Pyrénées/Languedoc-Roussillon : le PS 34 lance l'Appel pour Montpellier"

L a fédération socialiste de l'Hérault a lancé jeudi un appel sous forme de pétition au Président de la République afin que la réforme territoriale qui prévoit le mariage entre Midi-Pyrénées et le Languedoc-Roussillon ne se fasse pas au "détriment de Montpellier"...

"Que nous l'ayons soutenue ou combattue (ce qui fut mon cas), cette réforme ne peut pas et ne doit pas se faire au détriment de Montpellier", écrit le Premier secrétaire fédéral Hussein Bourgi dans cet "Appel pour Montpellier". Cet appel intervient alors que le gouvernement vient de procéder à trois nominations de hauts fonctionnaires à Toulouse ayant chacun en charge l'union avec le Languedoc-Roussillon...

"Rien n'exclut l'existence et le maintien de deux pôles de centralité (Toulouse et Montpellier), ce qui signifie que Montpellier doit garder sa place et toute sa place dans la mise en oeuvre de cette réforme territoriale", écrit le PS héraultais. "Cela passe par une répartition équitable des services déconcentrés et décentralisés de l'État, mais également du choix équitable pour les sièges des institutions et des administrations relevant du secteur public et parapublic au sens large"...

Midi Libre 30/04/2015

Hors ligne

 

#15 30-04-2015 20:29:33

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

harry a écrit:

On peut noter une inertie certaine en dehors des élus de Montpellier à commencer par l'actuel président du LR.Aude,Gard,PO et certaines villes héraultaises ont souffert en silence de l'omnipotence et d'un certain mépris de la capitale régionale et de ses élus municipaux et/ ou régionaux.Toulouse a derriére elle toute sa région et sait s'imposer en douceur et concertation avec les autres villes,s'attirant même les sympathies dans l'Aude et les PO.Il est de tradition méridionale de critiquer le jacobinisme parisien mais il me semble que le jacobinisme montpelliérain a indisposé hors de l'aire de la préfecture régionale.A contrario suivant la pente du fleuve qui la traverse Toulouse se révéle plus girondine.

C'est totalement faux, Au niveau de la région, aussi bien l'ancien Bourquin (P.O) que le présent Alary (Gard) ont soutenu Montpellier face à Toulouse. Il n'y a pas d'esprit jacobin Montpellier/LR, au contraire Montpellier associe un maximum les autres villes dans des projets globaux.
Malgré sa forte croissance, Montpellier n'a pas étouffé Nîmes ou Perpignan, ce sont également des aires urbaines en forte croissance, qui diversifient leur économie. On est aux antipodes de la situation qu'on connait en M.P, ou Toulouse centralise pratiquement toute la croissance.


ANDRE, Cyr34 et AGS ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#16 30-04-2015 20:37:22

urbatoulousain31
Exclu
Date d'inscription: 25-05-2007
Messages: 5251
Immeubles: 82

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

Certes, mais le rôle de capitale régionale est moins contesté pour Toulouse qu'elle ne le serait pour Montpellier au sein même de sa propre région actuelle.


Toulouse : capitale politique et administrative unique et légitime de la grande région Languedoc-Pyrénées.

Hors ligne

 

#17 30-04-2015 20:44:21

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

C'est tout à fait logique , en MP on passe d'un rapport de taille de 1 à 10 entre Toulouse et la suivante, en L.R le système urbain très équilibré donne un rapport de taille de 1 à 2 entre Montpellier et la suivante.


ANDRE et Cyr34 ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#18 30-04-2015 20:45:56

urbatoulousain31
Exclu
Date d'inscription: 25-05-2007
Messages: 5251
Immeubles: 82

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

stoker a écrit:

C'est tout à fait logique , en MP on passe d'un rapport de taille de 1 à 10 entre Toulouse et la suivante, en L.R le système urbain très équilibré donne un rapport de taille de 1 à 2 entre Montpellier et la suivante.

Bien heureux de te l'entendre dire car ce que tu décris concernant la logique en LR est exactement ce qui sera dans la logique de LRMP, un rapport de 1 à 2 entre la capitale et la suivante ...


Toulouse : capitale politique et administrative unique et légitime de la grande région Languedoc-Pyrénées.

Hors ligne

 

#19 30-04-2015 20:54:19

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

A10  Donc en suivant la logique de ton premier post dans ce sujet, il est normal que Toulouse unique capitale soit contestée en L.R-M.P !

Sans compter la fusion probable entre Sète-Montpellier-Lunel-Nîmes, qui mettra cette conurbation à 90% de la taille de Toulouse-Montauban...

Vous vous avancez trop en criant victoire à Toulouse... rien n'est encore acté.

Hors ligne

 

#20 30-04-2015 20:58:38

urbatoulousain31
Exclu
Date d'inscription: 25-05-2007
Messages: 5251
Immeubles: 82

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

On ne va pas refaire le débat des conurbations qui sont encore dans votre esprit.
Vous vous plaisez à démontrer la "normalité" de Montpellier capitale du LR en soulevant le poids de 1 à 2 avec la 2ème , donc il ne faut pas vous étonner que ce même écart soir en faveur de Toulouse pour la nouvelle région.

Perso, je ne me fais aucun soucis pour Toulouse, vous l'avez bien compris je crois avec tous les signaux envoyés depuis quelques semaines.
décidément , y'en a qui ont des oeillères ... !

Dernière modification par urbatoulousain31 (30-04-2015 20:59:20)


Toulouse : capitale politique et administrative unique et légitime de la grande région Languedoc-Pyrénées.

Hors ligne

 

#21 30-04-2015 21:17:11

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

On a compris, vous n'êtes pas contents des nouvelles du jour, Valls donnant assurances à Montpellier. Ce n'est pas la peine de venir nous répéter pour la dixième fois ce que l'on ne peut accepter et qui existe seulement comme vue d'esprit outre seuil de naurouze.


AGS a aimé ce post.

Hors ligne

 

#22 30-04-2015 21:23:06

urbatoulousain31
Exclu
Date d'inscription: 25-05-2007
Messages: 5251
Immeubles: 82

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

Mais Stoker, les nouvelles du jour par Saurel me font bien rire comme depuis le début de la réforme territoriale.
On ne compte plus les grandes frasques de Saurel , sauveur de Montpellier grâce à son grand ami Valls.
Vous avez tendu une joue, la 2ème giffle vous arrive à grands pas ...

Le concret qui existe outre seuil de Naurouze c'est le cumul de directions régionales sur la véritable grande métropole, et çà ce n'est pas une vue de l'esprit.

Dernière modification par urbatoulousain31 (30-04-2015 21:25:58)


Toulouse : capitale politique et administrative unique et légitime de la grande région Languedoc-Pyrénées.

jo09 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#23 30-04-2015 21:49:49

stoker
Tour Phare
Lieu: Montpellier / Paris
Date d'inscription: 31-10-2008
Messages: 4531
Photos: 1

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

urbatoulousain31 a écrit:

Mais Stoker, les nouvelles du jour par Saurel me font bien rire comme depuis le début de la réforme territoriale.
On ne compte plus les grandes frasques de Saurel , sauveur de Montpellier grâce à son grand ami Valls.
Vous avez tendu une joue, la 2ème giffle vous arrive à grands pas ...

Le concret qui existe outre seuil de Naurouze c'est le cumul de directions régionales sur la véritable grande métropole, et çà ce n'est pas une vue de l'esprit.

Au contraire, Montpellier rend les coups, cela ne vous plait pas, cela se conçoit. Toulouse n'aura pas le pouvoir hégémonique qu'elle espérait.


AGS a aimé ce post.

Hors ligne

 

#24 30-04-2015 21:56:24

urbatoulousain31
Exclu
Date d'inscription: 25-05-2007
Messages: 5251
Immeubles: 82

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

stoker a écrit:

urbatoulousain31 a écrit:

Mais Stoker, les nouvelles du jour par Saurel me font bien rire comme depuis le début de la réforme territoriale.
On ne compte plus les grandes frasques de Saurel , sauveur de Montpellier grâce à son grand ami Valls.
Vous avez tendu une joue, la 2ème giffle vous arrive à grands pas ...

Le concret qui existe outre seuil de Naurouze c'est le cumul de directions régionales sur la véritable grande métropole, et çà ce n'est pas une vue de l'esprit.

Au contraire, Montpellier rend les coups, cela ne vous plait pas, cela se conçoit. Toulouse n'aura pas le pouvoir hégémonique qu'elle espérait.

Montpellier rend les coups mais se fait assommer par l'Etat ensuite. Toulouse arbitre.


Toulouse : capitale politique et administrative unique et légitime de la grande région Languedoc-Pyrénées.

jo09 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#25 30-04-2015 23:18:17

harry
Arc de Triomphe
Date d'inscription: 07-04-2015
Messages: 52

Re: Montpellier Métropole - Rôle dans la Région Occitanie

""Fusion probable entre Montpellier,Sete,Nimes,Lunel""..........qui reste à réaliser et qui le sera sous la pression pour contrebalancer l'influence de Toulouse.Il faudra vaincre des pesanteurs politiques et culturelles entre des villes certes proches géographiquement'(ce qui est mesurable) mais qui ont une histoire et des particularismes ancrés dans les populations(ce qui n'est pas quantifiable car tenant aux mentalités).Nimes c'est la féria,Séte les joutes,Lunel la bouvine:celà détermine des identités qui ne se plient pas toujours facilement à des impératifs économiques incontestables .Montpellier dans le passé a "écrasé" de sa superbe les communes environnantes ce qui a provoqué le départ de l'Agglo de villes comme Mauguio avec son aéroport et Palavas avec sa plage.Il me semble que de telles batailles de clocher et de tels antagonismes n'existent pas en MP.
Toulouse s'est de plus offert un avantage avec la fusion entre la Dépêche du Midi et Midi Libre sans aucune réaction des milieux politiques et économiques locaux.
L'Appel pour Montpellier arrive bien tard et tombera dans le vide médiatique.


dalco a aimé ce post.

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2018 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact