En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

#1 29-12-2004 12:47:06

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France


Liens vers les sujets du forum :
Aéroport Roissy-Charles de Gaulle (développement et projets)
Aéroport d'Orly (développement et projets)
Aéroport du Bourget
Héliport de Paris (Issy les Moulineaux)
CDG Express (Paris - Aéroport de Roissy-CDG direct)
TGV Fret - Roissy Euro CAREX

Liens externes :
Aéroport de Paris
Direction générale de l'aviation civile (DGAC)
Textes juridiques relatifs à la circulation aérienne et notamment la hauteur minimale de vol (site de l'Acnusa)

////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////////


D'après l'arrêté du 20 janvier 1948 relatif au survol de Paris,

Le survol de la zone comprise dans les limites des anciennes fortifications de la ville de Paris est interdit à tous les aéronefs de transports publics effectuant un service régulier et des avions militaires assurant un service de transport, sous réserve que soient respectées les conditions d'altitude minima fixées par mesure de sécurité à 2000 mètres.
Toutefois des autorisations de survol de cette zone peuvent être accordées aux aéronefs civils par le secrétariat général à l'aviation civile et commerciale après accord de la préfecture de police.
Les secrétaires d'Etat aux forces armées (Air et Marine) peuvent accorder respectivement des autorisations de survol aux aéronefs de l'armée de l'air et de l'aéronautique navale. Ils en informent la préfecture de police en temps utile.
Ces autorisations ne sont données qu'à titre exceptionnel, et seulement pour une mission déterminée et un temps limité. Les dispositions particulières destinées à assurer la sécurité du vol dont précisées dans chaque cas.

Pour en savoir plus, consulter le site Direction Générale de l'Aviation Civile :

www.dgac.fr

Le survol de Paris par les hélicoptères

L'organisation de la circulation aérienne en vigueur pour les hélicoptères, comme d'ailleurs pour les avions, répond aux normes et aux procédures internationales en matière de sécurité, auxquelles la France a souscrit et qu'elle applique dans leur intégralité.

Le trafic des hélicoptères se répartit en deux catégories : le trafic commercial et le trafic non commercial. Contrairement à la situation qui prévaut dans d'autres grandes métropoles, le trafic des hélicoptères en région parisienne ne connaît pas de développement commercial important.
Le trafic est aujourd'hui constitué pour 50 % par des missions des services de l'Etat (Défense, Douanes, Police, Gendarmerie, Sécurité civile) ou d'intérêt général (évacuations sanitaires, desserte des hôpitaux, surveillance de la densité du trafic des autoroutes).

Par ailleurs, depuis 1994, des arrêtés, pris par la direction générale de l'Aviation civile, limitent l'activité de l'héliport d'Issy-les-Moulineaux dont le trafic a ainsi diminué de 18200 mouvements en 1994 à 11000 mouvements en 2002.

Le contrôle des mouvements d'hélicoptères

Au-dessus de la région parisienne, les hélicoptères demeurent constamment en contact radio avec un organisme de la circulation aérienne. L'espace aérien au-dessus de la région parisienne fait l'objet d'une sectorisation et, en fonction
du tronçon d'itinéraire emprunté, les hélicoptères sont en contact avec une des tours de contrôle de la région parisienne (Issy-les-Moulineaux, Orly, Villacoublay, Brétigny, Le Bourget, ou encore Roissy-CDG).
Les hélicoptères doivent être équipés d'un transpondeur, de façon à être vus sur les écrans radar des contrôleurs des tours de contrôle des principaux aéroports (Orly, Roissy-CDG, Le Bourget, Villacoublay et Brétigny).

En région parisienne, les hélicoptères évoluent sur des itinéraires définis et publiés. Pour des raisons de sécurité et de navigation, ces itinéraires s'appuient sur des repères au sol aisément identifiables par les pilotes (autoroutes, boulevard périphérique parisien, voies ferrées, voies fluviales). Aucun itinéraire n'est défini à l'intérieur des limites constituées par le boulevard périphérique parisien. Les survols de Paris intra-muros par des hélicoptères sont soumis à une autorisation spéciale de la Préfecture de Police de Paris, et réservés à des missions particulières (missions liées à la sécurité ou à la surveillance, desserte des hélisurfaces des hôpitaux parisiens, transport de personnalités, missions photographiques ou reportages télévisés).

La hauteur de vol au-dessus du sol

Hormis les besoins de l'atterrissage et du décollage, les hélicoptères ne peuvent descendre en dessous de la hauteur minimale de 200 mètres au-dessus du sol.
Cette hauteur minimale était de 150 mètres jusqu'en 1998.
Le relèvement de 150 mètres à 200 mètres a permis de diminuer de l'ordre de 3 décibels les nuisances sonores ressenties au sol. Les hélicoptères doivent demeurer en dessous des trajectoires les plus basses utilisables par les avions dont les performances de vitesse sont beaucoup plus élevées. De ce fait, les hélicoptères évoluent dans le plan vertical entre la hauteur minimale de 200 mètres et une hauteur maximale de 350 mètres environ. Les publications aéronautiques à l'attention des pilotes d'hélicoptères recommandent de voler à cette hauteur maximale qui constitue le " plafond " des itinéraires, soit environ 350 mètres.

La tenue d'altitude des pilotes d'hélicoptères pourra prochainement être surveillée par la Gendarmerie des transports aériens qui sera dotée de jumelles télémétriques pourvues de capteurs permettant de mesurer la hauteur des machines au-dessus du sol.

Les conditions de vol

Mis à part certaines missions particulières effectuées par des hélicoptères de la Défense, les vols s'effectuent en conditions de vol à vue (VFR),c'est-à-dire entre le lever du soleil - 30 minutes et le coucher du soleil + 30 minutes. Une utilisation partielle en période nocturne par les hélicoptères civils est néanmoins autorisée, d'une part, sur l'itinéraire ouest-est joignant les points Rocquencourt (intersection des autoroutes A12 et A13) et Monts-d'Est (Marne-la-Vallée) jusqu'à 21heures et, d'autre part, sur certains itinéraires situés à proximité des aéroports du Bourget et de Roissy-CDG, exclusivement pour la desserte de ces aéroports. Le jour, la visibilité en vol pour les pilotes doit être au minimum de 1500 mètres. Les pilotes des hélicoptères doivent évoluer en dehors des nuages et demeurer en vue du sol. La nuit, la visibilité en vol doit être au minimum de 4000 mètres et le plafond doit être au minimum de 450 mètres. Du fait de ce contexte réglementaire et opérationnel,le volume du trafic des hélicoptères varie en fonction des conditions météorologiques et son amplitude quotidienne dépend de la durée du jour, donc de la saison. De fortes variations mensuelles sont observables.

Restriction supplémentaire dans le quartier de la Défense

Depuis les événements du 11 septembre 2001, les cheminements pour hélicoptères au-dessus du quartier de La Défense ont été fermés au trafic de transit. Seuls quelques vols, en nombre très limité, sont autorisés à opérer dans ce quartier après autorisation préalable, et font l'objet d'une surveillance particulière de la part de la défense aérienne.

Les événement particuliers

Des événements particuliers, mais récurrents, sont à l'origine d'une augmentation ponctuelle du trafic des hélicoptères au-dessus de l'agglomération parisienne, par exemple:

- tous les deux ans, le Salon international de l'aéronautique et de l'espace du Bourget génère un trafic supplémentaire important entre Issy-les-Moulineaux et Le Bourget;pendant cette période,
- à la fois, pour des raisons de sécurité de la circulation aérienne et d'environnement, un sens giratoire est mis en oeuvre entre ces deux sites, au-dessus du boulevard périphérique parisien;

- chaque année, au cours du premier week-end du mois de juillet, le Grand Prix de France de Formule 1 de Magny-Cours génère un trafic hélicoptère supplémentaire entre Nevers et Issy-les-Moulineaux; à cette occasion, pour des raisons d'environnement, certains tronçons d'itinéraires sont temporairement prohibés.

Des circonstances exceptionnelles peuvent aussi engendrer un trafic inhabituel, par exemple, au deuxième trimestre 2003:
- une campagne de vérification des aires de poser d'urgence des hélicoptères, en particulier sur certains stades et parcs de la région parisienne, a été conduite par les services de la direction générale de l'Aviation civile pour des raisons de sécurité;

- la surveillance aérienne des abords de la prison de la Santé et celle du transport d'inculpés entre la prison de la Santé et le Palais de Justice ont été réalisées en hélicoptère par un appareil de la Sécurité civile.

Quelques explications sur les termes techniques

CTR (zone de contrôle) : espace aérien contrôlé situé autour d'un aérodrome.

Vol VFR (visual flight rules) : vol effectué conformément aux règles de vol à vue.

Espace aérien de classe A : espace aérien dans lequel ne sont pas admis les vols VFR, sauf dérogation.

Transpondeur : équipement à bord d'un avion permettant une identification sur les écrans radar de contrôle.

Visibilité en vol : visibilité vers l'avant à partir du poste de pilotage d'un aéronef en vol.

Plafond : hauteur au-dessus du sol, de la plus basse couche de nuages qui, au-dessous de 6000 m couvre plus de la moitié du ciel.

Pour en savoir plus, consulter le site Direction Générale de l'Aviation Civile :

www.dgac.fr

----------
Edité le 29/12/2004 à 12:47 par MyNight


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#2 03-01-2005 18:13:26

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Une nouvelle tour de contrôle à Roissy 

LA TROISIEME tour de contrôle de l'aéroport de Roissy est presque achevée. Haute d'une centaine de mètres, elle sera mise en service au printemps, une fois les équipements technologiques de pointe installés. Cette tour érigée près des deux pistes nord de l'aéroport aura coûté entre 20 et 25 millions d'euros.
Sa construction fait suite notamment aux demandes des aiguilleurs du ciel de Roissy, qui ne pouvaient pas contrôler visuellement le trafic sur les deux pistes nord à partir des tours déjà existantes. En plus d'un gain en termes de sécurité, la construction de ce nouvel équipement permettra aussi d'utiliser pleinement le doublet nord qui ne fonctionne qu'à 50 % de ses capacités depuis sa mise en service. Un point qui inquiète les riverains des villes situées dans l'axe de ce doublet qui verront augmenter le trafic au-dessus de leurs têtes.


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#3 22-01-2005 10:45:38

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Forges-les-Bains
Les avions font souffrir les oreilles des habitants

LE VILLAGE de Forges-les-Bains n'avait pas besoin d'experts pour savoir qu'il souffre depuis deux ans du survol quotidien d'avions à faible altitude. Jeudi soir, les habitants se sont tout de même déplacés nombreux pour découvrir les résultats des mesures de bruit réalisées par Aéroports de Paris (ADP) de juillet à octobre 2004. Un constat sans appel ! L'occasion aussi pour les habitants de déverser leur colère lors de cette réunion organisée par la mairie et l'association Forges sans nuisances.
En mars 2002, la circulation aérienne en Ile-de-France a été fortement modifiée. Depuis, le village de 3 230 âmes est survolé chaque jour à moins de 1 000 m d'altitude. En cas de vent d'est, 320 avions passent au-dessus de Forges pour atterrir à Orly. Par vent d'ouest, les habitants subissent cette fois le grondement de vieux avions surchargés, en partance pour les Antilles. « Quand on vit depuis trente ans à la campagne, au calme, tempête une habitante, je peux vous dire que ces changements sont insupportables. L'été, dans mon jardin, je vis un enfer ! » Les analyses d'ADP le montrent clairement. A Forges, sans avions, le bruit ambiant est de seulement 30 à 35 dBA* contre environ 45 dBA en ville. La station de mesure du bruit a relevé le passage d'avions de 6 heures du matin à 23 h 10, peu avant le couvre-feu. Les appareils les plus bruyants ont généré un bruit de 84 dBA. Et d'au moins 65 dBA pour 10 % des avions. Pour comparaison, dans un réfectoire, on estime le niveau sonore à 70 dBA et à 89 dBA pour le passage d'un TGV à 200 km/h. Ces mesures de bruit ont été réalisées par le laboratoire acoustique d'ADP à la demande de la députée du secteur, Nathalie Kosciusko-Morizet (UMP). « Ces analyses étaient un préliminaire indispensable pour se faire entendre et négocier avec les autorités compétentes », se félicite l'élue. La députée est en discussion avec la Direction générale de l'aviation civile pour tenter de trouver des solutions.
Éviter les survols inutiles à basse altitude « Plusieurs pistes sont à l'étude, poursuit-elle. Il faut imposer des approches en continu vers Orly et non pas en palier pour éviter les survols inutiles à basse altitude. On pourrait aussi disperser les trajectoires au-dessus de la région, pour partager les nuisances et les rendre plus supportables. Ou demander aux pilotes d'intercepter l'axe de la piste à une altitude plus élevée, ce qui les ferait passer au sud de Forges. » Jeudi soir, les habitants ont également émis des inquiétudes sur l'impact du bruit sur la santé. Selon certaines études, les personnes supportant sur la durée plus de 65 dBA pourraient courir des risques : pression sanguine élevée, troubles de mémoire, crises d'angoisse, troubles du sommeil, etc.

* L'intensité du bruit perçu par l'oreille humaine se mesure en décibel A (dBA).


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#4 24-01-2005 09:29:06

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Pas de progrès en vue autour de Roissy

LA QUALITÉ de l'air ne va pas s'améliorer autour de l'aéroport de Roissy d'ici à 2010. C'est l'une des conclusions de l'étude effectuée par Airparif pour le compte de la Drire Ile-de-France. Si les spécialistes jugent que le « secteur présente un comportement atypique » en matière de pollution, ils rapprochent néanmoins les données collectées de celles des environs directs de l'aéroport londonien d'Heathrow.
En clair, Airparif prévoit une « baisse très limitée des émissions de NOx (NDLR : oxydes d'azote) sur ce secteur à l'horizon 2010 ». Là où certaines zones d'Ile-de-France perdront 40 % de ces émissions, les riverains directs de l'aéroport devront se contenter d'une baisse de 6 %. Et, note Airparif, ce résultat ne tiendra que sur « les seuls progrès du trafic routier » à proximité.
« Baisse très limitée » Depuis plusieurs mois, Airparif s'intéresse à l'aéroport. L'été dernier, un « mouchard » a été installé à Gonesse, dans une zone très urbanisée à proximité de Roissy et de routes et autoroutes importantes. Cette station doit mesurer pendant un an les retombées de suie autour de la plate-forme. Au cours d'études précédentes menées dans les environs de l'aéroport, les conclusions d'Airparif avaient mis en lumière des chiffres préoccupants. Certains villages comme Le Mesnil-Amelot (Seine-et-Marne) peuvent avoir, certains jours, en fonction des vents, des niveaux de dioxyde d'azote plus élevés qu'au coeur de Paris.


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#5 03-02-2005 13:38:06

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

20 minutes, 3/02/2005

Roissy devrait passer de 103 à 120 avions par heure
Jeudi 03 février 2005

La direction générale de l’aviation civile (DGAC) a annoncé hier que l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle devrait enregistrer une augmentation du nombre de ses vols de 16 % entre 2005 et 2009. [...]


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#6 03-02-2005 18:27:19

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Le nombre de mouvements d'avions par heure (aux heures de pointe) à l'aeroport de Londres ce chiffre à combien en comparaison?


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 

Publicité

#7 03-02-2005 18:54:34

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Va voir par ici pour le fret :

http://www.adp.fr/webadp/a_cont01.nsf/$ … 414D2.html

Ici pour les passagers (chiffres un peu vieux) :
http://ufcna.com/CommuniqueADPmai2001.html


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#8 07-02-2005 08:50:46

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Le Parisien, 7/02/2005

Nuisances aériennes
Houel relance le 3 e aéroport pour soulager les Seine-et-Marnais

SE FAISANT les avocats des 150 000 Seine-et-Marnais survolés à moins de 2 000 m d'altitude par les avions de ligne d'Orly et Roissy, les maires du département viennent de relancer l'idée du troisième aéroport. Considérant que la lutte contre les nuisances aériennes était loin d'être terminée, le sénateur Michel Houel (UMP), par ailleurs président de l'Union des maires, a en effet proposé d'emmener une délégation d'élus briards à Vatry (Marne) en mars prochain. Un site adéquat, selon lui, pour développer un troisième aéroport international dans le bassin parisien. [...]

Marie Linton
Le Parisien , lundi 07 février 2005

*****************************************************

Les élus réclament d'abord des solutions aux nuisances

«JE VOUS invite à venir boire un café dans mon jardin, vous verrez le nombre d'avions qui passent au-dessus de nos têtes. » Lors de la réunion de l'Union des maires à Samoreau, Jean-Louis Mouton (PS), maire de Savigny, n'a pas mâché ses mots en s'adressant aux responsables d'ADP et de la Direction de la navigation aérienne. [...]

Le Parisien , lundi 07 février 2005


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#9 07-02-2005 15:18:28

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Batiactu, 7/01/2005

Le rapport qui accable les concepteurs du Terminal 2E

Selon un rapport confidentiel dont les grandes lignes sont publiées dans le quotidien Le Parisien, l’effondrement de la voûte serait dû a un manque de ferraillage dans le béton et à de mauvais calculs de forces et de résistances. Une "cascade" de mises en examen son attendues rapporte le journal. [...]

( 07/02/2005 )

http://www.batiactu.com/special/image.php3?type=Premier_image&doc=/data/07022005/07022005-110137.html


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#10 08-02-2005 08:50:25

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Le Parisien, 8/02/2005

Aéroport de Roissy -Charles-de-Gaulle.
Jusqu'à un avion toutes les trente secondes en 2009

[...] Dans quatre ans, les hypothèses font état de 120 mouvements d'avions en heure de pointe, soit un décollage ou un atterrissage toutes les trente secondes. Ces pics horaires pourraient se répéter six à sept fois par 24 heures. L'augmentation attendue nécessite des équipes supplémentaires derrière les écrans radars. Les contrôleurs aériens réellement qualifiés rattachés à Roissy sont aujourd'hui entre 170 et 180. Ils devront être entre 200 et 220 en 2009, pour garantir la sécurité dans la gestion de trafic. [...]


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#11 08-02-2005 08:53:23

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Le Parisien, 8/02/2005

ENQUETE.
Drame de Roissy : tous les responsables s'accusent
Les premiers éléments du rapport sur l'effondrement du terminal 2 E de Roissy, en mai 2004, que nous révélions hier, entraînent de très vives réactions. Architectes, donneurs d'ordres et entreprises se renvoient la responsabilité de l'accident. [...]

**************************************
Les trois points accablants du rapport d'enquête
[...]
1 Un béton pas suffisamment armé Selon les experts de la commission d'enquête administrative présidée par Jean Berthier, l'effondrement du terminal 2 E est bien « lié à la perforation de la voûte en béton par les butons (NDLR : des étais métalliques) ». [...]
2 Des ouvertures qui fragilisent la structure Contrainte supplémentaire de l'ouvrage, le tube-échangeur imaginé par Paul Andreu n'est pas droit mais a une forme courbée. [...]
3 Des erreurs de calcul. Selon la commission Berthier, il semblerait que des erreurs aient été commises dans le calcul des charges que l'arc métallique de soutien imposait à la voûte en béton. [...]

C.Gué.
Le Parisien , mardi 08 février 2005


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#12 08-02-2005 12:46:21

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Le Figaro 08-02-2005 a écrit:

Roissy-Le rapport administratif sur la catastrophe remis cette semaine au ministre des Transports
Le terminal 2E de l'aéroport risque la destruction

Le terminal 2E de l'aéroport de Paris sera-t-il rasé ou remis en état pour accueillir notamment les premiers A 380 ? Le 23 mai dernier, quatre personnes étaient mortes dans l'écroulement d'une partie du plafond. [...]

LeFigaro.fr - Marie-Estelle Pech
http://www.lefigaro.fr/france/20050208.FIG0064.html


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 

#13 11-02-2005 17:40:57

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

AFP

11 février, 16h39

Terminal 2E: remise du rapport Berthier à Robien mardi

Le président de la commission d'enquête administrative sur l'effondrement du terminal 2E de l'aéroport de Paris-Roissy, Jean Berthier, remettra mardi matin son rapport à Gilles de Robien, selon l'agenda du ministre de l'Equipement et des Transports publié vendredi. [...]


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#14 15-02-2005 17:42:18

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

AFP

15 février, 17h06

Crash du Concorde: deux employés de la Continental Airlines devant le juge

Par Edouard GUIHAIRE
Deux employés de la Continental Airlines responsables de la maintenance du DC-10 dont une lamelle a été partiellement à l'origine du crash du Concorde en juillet 2000, seront entendus mercredi et vendredi à Pontoise par un juge d'instruction "en vue de leur mise en examen". [...]

Selon une source proche du dossier, leur inculpation constituerait "la suite logique de l'instruction" au regard des conclusions du rapport final sur le crash rendues publiques en décembre dernier, accablantes pour la compagnie américaine.
Le rapport avait ainsi confirmé le "rôle de causalité directe" joué dans l'accident par la lamelle métallique du DC 10 égarée sur la piste et sur laquelle le Concorde avait roulé au décollage. [...]

Le rapport avait par ailleurs imputé l'origine du crash à un "défaut important" du supersonique, repéré dès 1979 sans qu'aucune solution pour y remédier n'ait été apportée avant l'accident tandis que des "imperfections (avaient) été relevées en matière d'encadrement et de formation des équipages Concorde".
113 personnes ont péri dans le crash du Concorde, le 25 juillet 2000, à Gonesse (Val-d'Oise).


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#15 15-02-2005 19:11:37

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Reuters 15-02-2005 a écrit:

LA COQUE DU TERMINAL DE ROISSY ÉTAIT FISSURÉE AVANT L'EFFONDREMENT
http://wwwi.reuters.com/images/2005-02-15T154506Z_01_NOOTR_RTRIDSP_2_OFRTP-FRANCE-ROISSY-TERMINAL-ACCIDENT-20050215.jpg
La coque en béton du terminal 2E de l'aéroport de Roissy était fissurée avant l'effondrement qui a fait quatre morts et trois blessés le 23 mai dernier, selon le rapport de la commission d'enquête administrative. /Photo prise le 24 mai 2004/REUTERS/Stéphane de Sakutin/Pool

REUTERS 15-02-2005 Elizabeth Pineau a écrit:

La coque du terminal 2E était fissurée avant l'effondrement

PARIS (Reuters) - Une fragilisation de la coque en béton, principalement due à des variations de température, serait à l'origine de l'effondrement d'une partie du terminal 2E de l'aéroport de Roissy qui a fait quatre morts le 23 mai dernier, selon le rapport d'enquête administrative remis mardi au ministre des Transports Gilles de Robien. [...]

http://www.reuters.fr/locales/c_newsArt … ID=7636897


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 

#16 16-02-2005 09:53:00

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Le Figaro, 16/02/2005

ROISSY Selon le rapport remis à Gilles de Robien, «la structure est sauvable»
Terminal 2E : la commission Berthier met la conception en cause
Le président de la commission administrative mise en place par le ministère des Transports après l'effondrement d'une partie du terminal 2E de Roissy, est optimiste : «Toute structure est sauvable», a estimé Jean Berthier en renvoyant à Aéroports de Paris (ADP) le choix entre reconstruction totale ou partielle de la jetée qui s'est effondrée le 23 mai dernier. Pierre Graff, le président d'ADP avait expliqué jeudi qu'il prendrait sa décision d'ici deux mois. [...]

Marie-Estelle Pech
[16 février 2005]


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#17 16-02-2005 15:45:20

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

AFP

16 février, 15h28

Crash du Concorde: report de l'audition d'un employé de Continental Airlines

L'audition prévue mercredi d'un employé de la Continental Airlines par le juge de Pontoise (Val-d'Oise) en charge de l'enquête sur le crash du Concorde a été reportée en raison de la désignation tardive de l'avocat de l'employé, a-t-on appris de source judiciaire. [...]


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#18 17-02-2005 09:13:37

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Un article éclairant sur lr sujet du terminal 2E dans Cyberarchi.com ici :

http://www.cyberarchi.com/actus&dos … ticle=3822


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#19 21-02-2005 14:46:23

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

20 minutes, 21/12/2005

A Roissy, horizon sans nuage pour l’emploi
Economie L’aéroport a créé 2 500 emplois l’an passé, principalement dans le domaine de la sécurité
Lundi 21 février 2005

Un « moteur » de l’économie régionale. La plate-forme de Roissy a triplé ses effectifs en quinze ans, vient d’annoncer Aéroports de Paris (ADP). Le nombre d’emplois pourrait encore « doubler d’ici à 2020 », espère même René Brun, directeur de l’aéroport. Au total, « plus de 300 000 personnes » dépendent en Ile-de-France et en Picardie de l’activité de Roissy-Charles-de-Gaulle, selon ADP. [...]

*************************

Un observatoire qui prédit l’avenir de Roissy
Lundi 21 février 2005

Un « club d’échanges », pour la direction de l’aéroport. Depuis 1999, l’Observatoire des métiers, de l’emploi et de la formation de Roissy est chargé d’établir les statistiques de l’emploi sur la plate-forme aéroportuaire. [...]

********************

Divergences sur les chiffres du turnover
Lundi 21 février 2005

« 80 % de renouvellement des employés » selon les syndicats, « 5 à 10 % » selon la direction. Les métiers de la sécurité aéroportuaire peinent encore à fidéliser leurs employés. [...]


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#20 23-02-2005 08:47:13

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Le Parisien, 23/02/2005

L'emploi s'envole à Roissy

L'ANNÉE 2004, dit-on du côté de l'Unedic, a été en France celle de la « croissance sans emplois » (97 000 créations nettes sur le territoire)... Roissy fait partie des exceptions : l'année dernière, l'activité de la plate-forme aéroportuaire a généré à elle seule plus de 2 500 nouvelles embauches. Depuis 2000, pas moins de 12 500 postes ont été créés. [...]


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#21 24-02-2005 10:01:16

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

20 minutes, 24/02/2005

Roissy et Orly bloqués
Jeudi 24 février 2005

Le trafic des aéroports de Roissy et d’Orly a été très perturbé hier à cause des chutes de neige. Dans la matinée, seulement 30 % des avions ont pu décoller de Roissy et le trafic était « quasi nul » à Orly, qui avait dû fermer deux pistes sur trois à partir de 8 h 30. [...]


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#22 27-02-2005 14:28:14

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

http://www.cyberarchi.com/actus&dos … ticle=3850


CyberArchi24-02-2005 a écrit:


Texte intégral de la synthèse des travaux de la commission Berthier


Synthèse des travaux de la commission administrative sur les causes de l'effondrement d'une partie du terminal 2E de Paris-Charles de Gaulle. Cette commission évoque notamment des "points de faiblesse" dans la conception de la structure et "une conjonction de faits" qui ont conduit à la ruine de l'ouvrage.


http://www.bati-index.com/redaction_images/3793/01.jpg
Aussitôt après l'effondrement d'une partie de la jetée d'embarquement du terminal 2 E de l'aéroport de Paris-Charles de Gaulle, le ministre de l'équipement, des transports, de l'aménagement du territoire, du tourisme et de la mer et le secrétaire d'Etat aux transports et à la mer ont mis en place une commission d'enquête administrative présidée par Jean Berthier, président du comité génie civil du Conseil National des Ingénieurs et Scientifiques de France, pour rechercher les causes de cet accident.

La lettre de mission précisait que les travaux de cette commission ne devaient pas interférer avec l'enquête judiciaire, et n'avaient pas pour objet de déterminer les responsabilités.

Après un rapport d'étape remis le 1er juillet 2004, la commission remet le 15 février 2005 son rapport définitif.


http://www.bati-index.com/redaction_images/3793/02.jpg
La jetée est une nef de 650m, orientée est-ouest, constituée d'une succession de dix coques séparées par des verrières au droit des neuf pré-passerelles donnant accès aux avions. Les coques sont formées de la juxtaposition d'arcs de 4m de largeur et 26m20 de portée entre les appuis. Les arcs sont ajourés en section courante, pleins quand ils se trouvent en extrémité d'une coque. Chaque arc est constitué par l'assemblage de trois éléments en béton armé de 30cm d'épaisseur, un horizontal, en toit, et deux latéraux raidis par des tirants en acier s'appuyant sur la voûte en béton par des butons métalliques. Ces butons transmettent leurs efforts à la voûte par l'intermédiaire d'une platine placée à l'intérieur du béton.

Les arcs sont solidarisés en pied à des poutres en béton armé appelées «poutres sablières», qui s'appuient sur des piles espacées de 8m, fondées sur des pieux de 12m de longueur en moyenne. La continuité géométrique des arcs entre eux est assurée par des fixations métalliques ponctuelles. Les poutres sablières, de 80cm de hauteur environ, sont percées d'ouvertures courbées, tous les 4m, à la jonction entre deux arcs, pour laisser passer les gaines de ventilation nécessitant, en partie basse des poutres, une réservation verticale de 40cm environ. L'ensemble est recouvert d'une verrière maintenue par une charpente en aluminium fixée aux arcs par des biellettes.

La zone effondrée, comme la zone symétrique par rapport à la zone centrale, est une zone d'extrémité très particulière, avec des dissymétries locales importantes, puisqu'elle comporte trois arcs tronqués pour laisser passer chacun une passerelle reliant la jetée à l'isthme.

Le terminal a été ouvert au public en juin 2003. L'effondrement des six arcs qui constituent la zone sinistrée a eu lieu le dimanche 23 mai à 6h57, par une température extérieure de 4,10°C. Il a été précédé vers 5h30 par le décollement et la chute d'une plaque de béton provenant d'un élément d'arc plein inter-passerelles, à la suite de laquelle les forces de l'ordre ont organisé une évacuation et installé un périmètre de sécurité.


http://www.bati-index.com/redaction_images/3793/03.jpg
La commission s'est rendue à plusieurs reprises sur le site. Elle a analysé de nombreuses photos. Elle s'est appuyée sur les expertises réalisées à sa demande par le LCPC (Laboratoire Central des Ponts et Chaussées) et le Sétra (Service d'études techniques des routes et autoroutes). Compte tenu des procédures judiciaires en cours, elle a fait le choix de ne travailler que sur pièces écrites, qu'elle a demandées à ADP : dossiers de projet et d'exécution, comptes-rendus de chantiers, correspondances échangées. Elle s'est appuyée également sur ses observations visuelles de la zone symétrique, utilement complétées par les mesures qu'ADP y a fait réaliser, et dont les résultats lui ont été remis.

***

La commission a procédé à un examen méthodique de toutes les causes possibles de l'effondrement.

Les expertises réalisées par le LCPC montrent que le béton utilisé pour la voûte, selon une formulation éprouvée, possède les qualités présentes, et qu'il n'a pas subi de dégradations d'origine physico-chimique. Les armatures de béton armé, de même que les aciers des tirants, ne semblent pas non plus en cause.

Il n'y a pas eu rupture des têtes de piles sous la zone sinistrée (côté sud) par cisaillement oblique. Bien que le chantier ait connu des incidents lors de la construction des piles (fissurations, rotations excessives des appareils d'appui), on peut ainsi considérer que ces incidents ont été convenablement traités par les corrections apportées pendant la suite du chantier et ne sont pas à l'origine de l'accident.

Un éventuel tassement du sol des fondations paraît très peu probable, malgré les inquiétudes initiales que pouvait susciter la présence potentielle de gypse sur le site de l'aéroport. Les fondations paraissent normalement dimensionnées compte tenu de la nature des terrains.

***


http://www.bati-index.com/redaction_images/3793/04.jpg
Les causes de l'effondrement sont donc à rechercher dans le fonctionnement mécanique de cette section particulière de la jetée, seule section, avec la zone symétrique, que la commission a analysée. La commission s'est attachée à bien comprendre ce fonctionnement mécanique pour en détecter les éléments critiques. Elle retient de son diagnostic les principaux points suivants :
- une grande souplesse vis-à-vis des charges permanentes et des actions extérieures (climatiques et autres), accentuée par une fissuration importante dans certaines zones probablement développée dès la construction, qui laisse penser à un ferraillage insuffisant ou mal positionné,
- un manque de redondance mécanique, c'est-à-dire de possibilité de transfert d'efforts vers d'autres zones en cas de défaillance locale,
- une faible résistance de la poutre sablière,
- le positionnement des butons à l'intérieur du béton.

La commission a envisagé plusieurs scénarios pour interpréter un effondrement qui s'est produit deux ans et quatre mois après le décintrement des arcs, et dont le caractère brutal a été confirmé à la fois par un témoin et par les calculs que la commission a exploités.

Aux yeux de la commission, le processus de l'effondrement d'une structure dont la réserve de résistance initiale était faible s'explique par :
- une lente évolution de la structure sous l'effet de ses déformations différées liées au fluage du béton qui, tout en étant normales dans un ouvrage en béton, ont accru les contraintes en certains points sensibles,
- l'action des effets thermiques cycliques qui ont accru progressivement sa fissuration initiale.

La réserve de résistance de la structure s'en est ainsi trouvée réduite, puis annulée. Il suffisait alors d'un très faible phénomène pour déclencher l'enchaînement fatal, dont la première manifestation observée a été un éclatement du béton de la face intérieure d'un élément d'arc plein inter-passerelle, sur la ligne d'appui des butons, probablement entre deux butons, entraînant la chute d'une importante plaque de béton. Ce facteur déclenchant a pu être la très basse température du 23 mai au matin ou le relâchement de l'étrier d'une pile.

L'éclatement de cette plaque de béton a entraîné, une heure et demie environ plus tard, l'intervention quasi-instantanée de deux phénomènes en interaction qui, compte tenu du manque de redondance de la structure, ont provoqué son effondrement brutal : la rupture en flexion d'un élément d'arc plein au nord, par conjonction du pliage de la coque et de sa perforation par un ou plusieurs butons, facilitée par l'existence de fissures sous la ligne d'appui des butons et par le fait que la platine d'appui des butons est noyée dans le béton ; la rupture et la chute de la poutre sablière au sud.

Il apparaît donc que, plutôt que d'une cause de l'effondrement, il faut parler de la conjonction de faits qui se sont combinés pour conduire à la ruine une structure dont les réserves initiales de sécurité étaient faibles.

***

Au terme de ses analyses, la commission suggère quelques pistes de réflexion pour les constructions non courantes, ou complexes.

Etant entendu que les études de telles constructions requièrent le recours à des modélisations, et s’inspirant des principes retenus dans le domaine des ouvrages d'art, le contrôle technique devrait s'appuyer plus systématiquement sur une modélisation indépendante de celle de l'entreprise, qui permette d'en recouper les résultats. Dans certains cas, des inspections régulières de l'évolution structurelle devraient être prévues.

S'agissant de la chaîne programmation-conception-réalisation-contrôle, la commission recommande que, lorsque la maîtrise d'ouvrage et la maîtrise d'½uvre relèvent de la même personne morale, leurs relations soient précisées par une procédure cadre, comme s'y est engagé ADP, mais aussi, pour chaque opération, par une commande «quasi-contractuelle» de la maîtrise d'ouvrage qui acte le niveau de complexité de la construction, les engagements de la maîtrise d'½uvre en matière d'éléments de mission, de moyens, de délais, et les procédures d'échange avec la maîtrise d'ouvrage.

La commission s'interroge enfin sur le juste niveau d'approfondissement et de rémunération des différentes catégories d'études d'une part et du contrôle technique d'autre part.

Elle suggère qu'une réflexion puisse s'engager sur ces questions avec tous les professionnels concernés.


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 

#23 27-02-2005 14:34:48

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

De nombreuses images de l'accident avec shéma:

http://www.cyberarchi.com/actus&dos … ticle=3845


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 

#24 27-02-2005 15:14:00

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Un Hercules saoudien bloque Le Bourget 

PERTURBATIONS à l'aéroport du Bourget depuis vendredi. Un avion militaire de l'armée de l'air saoudienne, un Hercules C-130, est sorti de piste lors de l'atterrissage. Il bloquait toujours l'une des pistes hier après-midi. [...]

LP/MATTHIEU DE MARTIGNAC.

Le Parisien , dimanche 27 février 2005
http://www.leparisien.fr/home/maville/p … =245991277


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 

#25 03-03-2005 18:48:27

Stickyesman
Modère-à-tort
Lieu: Paris
Date d'inscription: 25-12-2004
Messages: 10446
Immeubles: 558
Photos: 15
Site web

Re: Aéroports de Paris (généralités) et survol de l'Ile-de-France

Le Monde avec AFP a écrit:

La neige perturbe les transports en France
LEMONDE.FR | 03.03.05 |

Les chutes de neige ont perturbé, jeudi 3 mars, le trafic des aéroports parisiens d'Orly et de Roissy, provoquant une cascade de retards, a-t-on appris auprès d'Aéroports de Paris. La France connaît depuis quelques jours un "épisode neigeux assez inhabituel pour un mois de mars", selon le Centre national d'information routière. [...]

http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0 … 269,0.html


PSS - Architecture, Urbanisme, Aménagement du territoire
City Forum - Ville 3D

~ Ah tu Voi c pour sa ke Seul les pti bonhomme du Baby on ldroi dShooT - Chandler Friends s06-ep06 ~

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact