En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Rome : une stratification urbaine inédite

#1 09-08-2009 14:20:34

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Rome : une stratification urbaine inédite

Pour discuter de l'article sur Rome : une stratification urbaine inédite :
--> http://www.pss-archi.eu/article-78.html

C10


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#2 10-08-2009 23:40:40

luc10
Membre
Date d'inscription: 26-09-2008
Messages: 1

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Article passionnant et magnifiques photos. Merci!

Hors ligne

 

#3 11-08-2009 22:08:10

Sinha
Ancien modérateur
Lieu: Paris-Est/MLV
Date d'inscription: 01-01-2006
Messages: 5828
Immeubles: 1210
Photos: 2253

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Je rejoins luc10, très intéressant MyNight.  C10

Hors ligne

 

#4 12-08-2009 08:27:05

archimonde
Tour Eiffel
Date d'inscription: 22-09-2006
Messages: 4258

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Pour parler de Rome, il faut avant tout s’exprimer sur le rôle de cette ville par rapport à tout le pays. Rome est la capitale administrative du pays, le siège des institutions, son centre ville est classé comme patrimoine mondial par l’Unesco. Autant dire que ce centre a été « condamné » à être figé et tout changement architectural mettra en cause cette candidature à un « label » très convoité.
Les règles d’urbanisme sont très strictes dans la ville, on ne détruit presque rien, on « restaure » d’où cette appellation de « ville-musée ».

Il ne faut pas oublier les habitants de cette ville, qui en sont fiers, ils ont réussi à accepter leur ville telle quelle et pour chercher le changement  ils se tournent vers le dynamisme d’autres villes ou d’autres régions.
Le réseau de transport en commun est archaïque, il est le représentant d’une époque lointaine et révolue. Pas suffisant pour la ville ? Peut être se serait le (bon) moment d’introduire dans la ville d’autres moyens de transport (comme le vélo) à l’image d’autres villes européennes ?

Le passé de Rome étant très chargé, le présent s’en ressent. La présence de l’histoire étant immense, n’importe quel changement  est calculé, crié ou mal accepté. Rome est devenue sa propre « entrave » pour un renouveau futur, mais est-ce que finalement ce renouveau est désiré ? Ce sont les habitants de cette ville qui l’adapteront au fil du temps à leurs besoins et leurs quotidiens, pas les touristes ni l’opinion d’autrui. Si l’architecture d’aujourd’hui continue le chemin d’un certain classicisme c’est qu’elle est voulue et pas que imposée.

Revenons à Paris, les caractéristiques d’une ville-musée sont loin de trouver toutes leurs critères dans cette ville. Et le fait de comparer Paris à Londres ou New-York ou même à Rome est une comparaison « inadaptée » vu que cette ville ne dispose et ne disposera pas des mêmes critères architecturaux, urbanistiques, sociologiques, culturels d’aucune autre ville. A chaque ville son passé, son présent, ses habitants, ses problèmes et ses monuments, chaque ville a évolué « autrement » suivant les besoins de son époque et vivant d’une manière différente son passé.
Ceux qui  sont contre, qu’ils expriment leur désaccord et discutons-en de ces villes et leurs développements.

Hors ligne

 

#5 12-08-2009 10:34:13

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Sujet passionnant, merci de l'avoir aussi bien décrit (et illustré dans tous les sens du terme).

L'article semble finalement un peu pessimiste, n'est-ce pas : peut-on adapter à la modernité une telle ville sans perdre un peu de sa mémoire urbaine ? Des problèmes aussi concrets que le creusement d'une ligne de métro dans un sol chargé d'histoire s'y opposent... (cf. la séquence fantastique de Fellini Roma, où les ouvriers du métro, découvrant une grotte préservée depuis 2 000 ans, voient les fresques antiques s'évaporer devant leurs yeux au contact de l'air...)

Le point commun entre Paris et Rome, c'est sans doute qu'aucune autre grande ville en Occident n'a concentré pouvoir, influence et richesses pendant autant de siècles et n'a gardé autant de traces de sa puissance (Londres a brûlé en 1666, le Saint Empire romain germanique a changé plusieurs fois de ville-centre, parsemant ses palais sur plusieurs villes).

La différence entre les deux villes réside bien sûr dans leur rôle actuel. Rome est une capitale administrative et touristique. Ce n'est pas le coeur économique du pays, elle ne domine pas la scène culturelle nationale autant que Paris. Tous les chemins, en Italie, ne passent plus par Rome depuis longtemps. Donc si elle est une ville-musée, elle peut se le permettre un peu plus que Paris.

Cela serait intéressant de poursuivre l'article en précisant la différence entre Paris et Rome dans cette « lecture des strates de la ville » à laquelle tu as procédé pour Rome.

Veux-tu dire par exemple que Paris s'est plus transformé que Rome au cours des siècles, notamment au niveau des axes urbains (grand réseau concentrique de Louis XIV et de Napoléon III, qui n'a toutefois pas supprimé le réseau radial médiéval des rues de saints, qui s'est lui-même construit à partir de quelques voies antiques convergeant vers la Cité) ?

Que son architecture, finalement, remonte pour l'essentiel au 19e et au 20e siècle ? alors que Rome est beaucoup plus marquée par l'époque baroque ?

Que l'extraordinaire maillage du centre de Paris par un réseau de transports souterrains montre que le sol, ici, est un simple matériau que l'on peut triturer à volonté ?

Hors ligne

 

#6 12-08-2009 11:59:08

Nijal
Tour Montparnasse
Lieu: Paris
Date d'inscription: 19-01-2008
Messages: 1325

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Thierry a écrit:

Le point commun entre Paris et Rome, c'est sans doute qu'aucune autre grande ville en Occident n'a concentré pouvoir, influence et richesses pendant autant de siècles et n'a gardé autant de traces de sa puissance (Londres a brûlé en 1666, le Saint Empire romain germanique a changé plusieurs fois de ville-centre, parsemant ses palais sur plusieurs villes).

Je pense que la restructuration haussmanienne du Second Empire est comparable à l'incendie de Londres de 1666... Qu'a gardé Paris, mis à part Notre-Dame et quelques rues, de son passé moyen-âgeux?

Hors ligne

 

Publicité

#7 12-08-2009 17:19:32

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Nijal a écrit:

Thierry a écrit:

Le point commun entre Paris et Rome, c'est sans doute qu'aucune autre grande ville en Occident n'a concentré pouvoir, influence et richesses pendant autant de siècles et n'a gardé autant de traces de sa puissance (Londres a brûlé en 1666, le Saint Empire romain germanique a changé plusieurs fois de ville-centre, parsemant ses palais sur plusieurs villes).

Je pense que la restructuration haussmanienne du Second Empire est comparable à l'incendie de Londres de 1666... Qu'a gardé Paris, mis à part Notre-Dame et quelques rues, de son passé moyen-âgeux?

Haussman n'a « dévasté » que la partie centrale de l'île de la Cité (transformée en cité administrative et judiciaire). Le reste de Paris a conservé en grande partie son tissu urbain et architectural existant, sauf le long des boulevards où, sur l'emprise concernée par les travaux, tout a été reconstruit dans le style monumental.

Le patrimoine antérieur demeure dans les rues adjacentes : les 6 premiers arrondissements sont très fournis en maisons du XVIIe siècle (le « ventre » bombé au niveau du premier étage est très caractéristique).

Si c'est le patrimoine du Moyen-Âge et de la Renaissance que tu veux, il a effectivement disparu en grande partie pour ce qui est des maisons (sauf tel club échangiste rue François-Miron...), mais je pense que cela était déjà le cas avant Haussmann (hors Cité), l'importance de l'architecture du XVIIe et du XVIIIe le prouve. Ce patrimoine demeure d'ailleurs pour les bâtiments les plus prestigieux : Notre-Dame, Louvre, hôtels du Marais. Il demeure aussi dans un bon nombre de caves, conservées à travers les reconstructions. L'enceinte de Philippe-Auguste reste visible au fond de certaines cours intérieures ou parkings souterrains, bien au-delà de ses rares vestiges visibles sur le domaine public.

Rien de tout cela à Londres : Saint-Paul a été construite après l'incendie. Quant au Parlement de Westminster et au palais royal de Buckingham, ils sont plus récents que le Capitole et la Maison blanche de Washington...

Il est vrai toutefois que Londres a été reconstruit selon le même tissu de rues qu'avant l'incendie. Ce fait me paraît intéressant pour le sujet de ce thread. En effet (d'après Wikipédia), les projets de reconstruction de Londres sur un plan plus moderne n'auraient pas été retenus en raison de difficultés légales pour l'expropriation des terrains et les compensations aux propriétaires.

J'imagine que c'est une conséquence du respect des droits individuels, déjà ancré dans l'Angleterre de l'époque : on imagine mal un Louis XIV s'embarrassant de telles considérations dans la France de la même époque. Haussmann lui-même a fait voter des lois pour faciliter la mise en place du tissu urbain qu'il projetait. Mais aujourd'hui, on imagine les difficultés que rencontrerait un maire de Paris qui souhaiterait redessiner un quartier parisien pour faciliter la circulation...

Parmi les stratifications urbaines, il faut donc prendre en compte le cadastre, qui peut dans un état de droit bloquer des projets de transformation !

Hors ligne

 

#8 12-08-2009 21:03:46

invité01
Invité

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Ce sujet est passionnant. L'adjectif "inédite" ne me paraît pas appropriée. Je dirais "unique" ou "historique".
Rome est fascinante pour la conservation de son patrimoine issu de l'époque romaine à l'époque Renaissance et même XIXè.
Nulle autre ville de cette importance n'offre autant de diversités historiques et architecturales.

Effectivement, la monumentalité de la ville ne se perçoit que dans son architecture historique mais trop peu contemporaine.

L'architecture XXè et de ce début XXIè ne se perçoit que timidement le long de la Tangenziale. Bref, la conservation du patrimoine historique oblige la ville à s'étendre en dehors du périmètre patrimonial. C'est le type même de la ville musée. Cherchez un style Beaubourg dans la ville de Rome ... ...

Dernière modification par tititlse (12-08-2009 21:04:49)

 

#9 13-08-2009 14:20:03

Chéricutz
Mode Erratum
Lieu: Chx > Tlse > Gre
Date d'inscription: 18-12-2007
Messages: 6815
Immeubles: 4152
Photos: 2123

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

A mon humble avis, Rome symbolise la stratification par l'accumulation sur un dogme classique. Londres, comme l'a montré Thierry, s'est reconstruite entièrement sur sa trame préexistante.

Paris a subi moult transformations et extensions successives en conservant le système de radiales (voire en les doublant) et de concentriques que je qualifierait de "matricielles" qu'elle a prolongées vers ses marches - anciennes "zones" qu'elle a ensuite, jusqu'à présent, digérées aussi bien morphologiquement qu'administrativement.

New-York s'est développé sur une île et ses péninsules adjacentes en reprenant pour l'essentiel un pas que l'on retrouve sur tout le continent nouveau, celui de la fameuse trame américaine dont parle Alex MacLean, et basée sur le lopin de propriété sur un terrain réputé vierge ; Broadway étant néanmoins une belle exception, une strate précolombienne en quelque sorte.

Amsterdam sur la mer dans un élan commun de planification ; polder, canaux, dock ou jardins botaniques sont la résultante d'une civilisation du sauvage, d'une stratégie mûrement réfléchie visant à construire le sol même de l'environnement humain. On peut donc par la suite transformer dans un jeu de déconstruction/reconstruction proche de la Grossform - et le chaos revendiqué par Koolhaas n'est alors en fait que la variable lyrique d'une métonymie métronomique... Le célèbre WoZoCo de MVRDV par exemple se développe en 1997 dans un langage d'avant-garde sur des secteur dont l'urbanisation est parfaitement calculée et anticipée depuis les années 20, en terme d'infras notamment...


La constante a mon avis réside dans la permanence, voire la rémanence de la trame viaire-  et même au-delà de celle des espaces publics, qui semble finalement relativement indépassable malgré les modes de construction et d'élaboration divers de la cité selon des contextes pourtant variés en terme d'époques et de civilisation (je ne m'avancerais dans mon analyse pas hors de l'Occident sans un bon guide...). Je trouve cela très intéressant comme différenciation fondamentale entre ce qui fait l'essence des deux disciplines souvent connexes mais non confondues que sont l'urbanisme et l'architecture. Si cette dernière se nourrit - et comme à Rome, peut finalement se laisser elle-même manger - par des références qui sont pour l'essentiel conceptuelles, théoriques ou même "morales", c'est pour l'urbanisme le caractère consubstantiel du mode opératoire de création et de conservation de la trame d'espaces publics qui affecte profondément pour le meilleur et pour le pire le bouillon de culture engendrant tel ou tel rapport à la stratification urbaine aussi bien dans la réalité factuelle que dans l'appréehension psychologique que peuvent en avoir ses usagers occasionnels ou quotidiens. Et au-delà sur la capacité de ladite cité à se renouvelletr sur elle-même.


Au demeurant excellent article qui donne matière à réfléchir.


Architecte et urbaniste, bref, citoyen !

Hors ligne

 

#10 13-08-2009 15:46:57

archimonde
Tour Eiffel
Date d'inscription: 22-09-2006
Messages: 4258

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Rien de tout cela à Londres : Saint-Paul a été construite après l'incendie. Quant au Parlement de Westminster et au palais royal de Buckingham, ils sont plus récents que le Capitole et la Maison blanche de Washington...

@Thierry,
Si tu as des sources, je serais ravie de les lire. Pour moi, il existe à Londres des "traces" de son passé même si les grands monuments ont été (presque) entièrement reconstruit. Je donne un exemple que j'ai même pu visiter:
http://en.wikipedia.org/wiki/Southwark_Cathedral
(à ne pas confondre avec le "St George's Cathedral, Southwark" comme dit wikipédia)

Hors ligne

 

#11 13-08-2009 20:10:49

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

archimonde a écrit:

Rien de tout cela à Londres : Saint-Paul a été construite après l'incendie. Quant au Parlement de Westminster et au palais royal de Buckingham, ils sont plus récents que le Capitole et la Maison blanche de Washington...

@Thierry,
Si tu as des sources, je serais ravie de les lire. Pour moi, il existe à Londres des "traces" de son passé même si les grands monuments ont été (presque) entièrement reconstruit. Je donne un exemple que j'ai même pu visiter:
http://en.wikipedia.org/wiki/Southwark_Cathedral
(à ne pas confondre avec le "St George's Cathedral, Southwark" comme dit wikipédia)

Tout Londres n'a pas brûlé, bien sûr. Notamment, j'imagine que le sud de la Tamise a été préservé. L'abbaye de Westminster elle-même n'a semble-t-il pas brûlé, de même que certaines portions du palais de Westminster.

Mais la destruction de Londres en 1666 a tout de même été beaucoup plus complète que les modifications de Paris. Cela dit, peut-être les Anglais n'ont-ils pas eu au cours des siècles la même attention pour leur patrimoine que les Parisiens ? Je ne connais pas Londres assez bien pour le dire...

(mes sources pour les bâtiments que j'ai cité, en gros, c'est juste Wikipédia  A7)

Hors ligne

 

#12 07-01-2010 18:40:01

Silvio823
Grande Arche
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 26-05-2007
Messages: 311

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Si Rome est une ville très stratifiée, Paris reste quand même une ville à l'urbanisme très original, innovant et unique. A ma connaissance, Rome ne dispose ni de l'urbanisme des Grands Boulevards ni de l'extaordinaire axe historique. D'ailleurs, le forum romain si réputé fait un peu pitié lorsqu'on le découvre, même au-delà des ruines existantes, avec des monuments très serrés, des rues étroites sans "architecture urbaine" digne de ce nom.

D'un point de vue urbanistique, de l'organisation, de la répartition espace/habitat, Paris reste un modèle absolu et une ville unique.

Rome paye son tribut à l'histoire par sa stratification qui a tué dans l'oeuf toute réorganisation moderne de son plan.


La France des cathédrales et de Versailles renaîtra-t-elle un jour ?

Hors ligne

 

#13 22-09-2011 11:13:14

Chéricutz
Mode Erratum
Lieu: Chx > Tlse > Gre
Date d'inscription: 18-12-2007
Messages: 6815
Immeubles: 4152
Photos: 2123

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Transport et urbanisme à Rome : le mariage de la carpe et du lapin ?

"[...]

L’une des interventions majeures du tournant du siècle fut sans conteste le vaste programme de modernisation des infrastructures ferroviaires romaines : prolongement du métro, mise en chantier d’une troisième ligne, réhabilitation de liaisons régionales abandonnées ou sous-exploitées. Cette « thérapie du chemin de fer » (cura del ferro) n’était pas qu’un projet technique : dans une ville marquée par un siècle d’urbanisation non maîtrisée, la stratégie pour la mobilité a constitué le socle du renouveau des politiques urbaines.

[...]"


Aurélien Delpirou, le 19/09/2011, in métropolitiques.eu.


Architecte et urbaniste, bref, citoyen !

Hors ligne

 

#14 25-10-2011 00:39:44

Megapolis
Tour EDF
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15-05-2006
Messages: 491
Immeubles: 1

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

Nijal a écrit:

Qu'a gardé Paris, mis à part Notre-Dame et quelques rues, de son passé moyen-âgeux?

Paris à conservé de son passé moyen ageux et renaissance plus qu'on ne pense, des églises, des abayes, un bon paquet d'édifice Gothique et pas seulement Notre Dame, des chateaux, des manoirs, des palais, quelques tours défensive datant du moyen age ou début renaissance, de nombreuses rues, immeubles, maisons et édifices en tout genre, la place des Vosges, la Sainte Chapelle, l'Hotel de Sens, le marais groulle d'immeubles et monument moyen ageux ou renaissance. Le batît Haussmannien très présent à Paris occulte ce fait.

Un exemple parmis tant d'autres : http://fr.wikipedia.org/wiki/Tour_Jean-sans-Peur

Dernière modification par Megapolis (25-10-2011 00:47:53)

Hors ligne

 

#15 21-10-2015 21:21:41

postage
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 28-12-2013
Messages: 3647
Immeubles: 13
Photos: 103

Re: Rome : une stratification urbaine inédite

4 ans sans un message....
Rome ne fait plus recette ! !
Ils sont fous ses Romains.....


Boris_F a aimé ce post.

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact