En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Les modes de déplacement doux (généralités)

Sondage

Pour ou contre les modes de déplacement doux ? (la marche, le vélo, les transports en commun non polluants, le bateau...)

Pour --- ---
Contre --- ---
Nombre de votants : 104 Seuls les membres peuvent voter et voir le résultat des sondages.

#26 09-04-2010 13:54:02

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

eiffel-ô a écrit:

J'aimerais bien savoir pourquoi Megapolis est contre les modes de déplacement doux dans les villes D4

C'est vrai qu'à 31 contre 1, c'est sans doute le sondage le plus consensuel qu'on ait jamais fait dans ce forum D6

On voit bien là que tout est dans la question. On aurait dû dire : « Pour ou contre le remplacement dans chaque rue d'une voie par des pistes cyclables et des couloirs de bus, la taxation des trajets en voiture en ville et l'accrochage d'un bonnet d'âne sur toutes les automobiles transportant une seule personne ? »

Hors ligne

 

#27 09-04-2010 17:05:24

marco
Tour Eiffel
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 03-01-2005
Messages: 3036
Immeubles: 398
Photos: 64

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Le VLS ne fait pas une vraie politique du vélo


Louer des vélos participe à la promotion du déplacement à vélo, surtout s'ils se retrouvent en masse sur la chaussée. C'est ce qu'ont fait avec succès Tours, Lorient ou Bordeaux....

En subventionner l'achat est également très efficace, comme le montre l'action de Colmar, ou celle de Paris (mais cette dernière pour ... des vélos à assistance électrique).

Mettre des vélos en libre-service a un peu le même genre d'effet, pour un coût infiniment plus élevé et avec un système beaucoup moins durable. N'empêche que l'on doit pouvoir dire que l'industrie de l'affichage publicitaire a sauvé le vélo en le rendant "à la mode" ... (en réponse à ma note d'hier disant que l'industrie du vélo avait été sauvée par le vélo), à moins que cette "industrie" n'ait fait que sentir que l'ère du vélo était en train d'advenir ?

A Paris, en tout cas, les effets sont très en-deça de ce qu'on imagine.

Marc Ambroise-Rendu, ancien journaliste "environnement" du journal Le Monde, rédacteur en chef de la revue Liaisons, le mensuel de l'association Ile-de-France environnement, m'a fait l'amitié de me demander un article sur le sujet.

La question était ainsi libellée : " Les conséquences de la multiplication des néovélocipédistes à Paris depuis Velib."

M. Ambroise-Rendu s'inquiétait de certains comportements "au mépris du code de la rue", le cycliste étant qualifié par lui de "risque-tout (et parfois un asocial sillonnant les trottoirs)"...

Ma "réserve" face à ces dispositifs étant réelle (et déjà évoquée sur ce blog : VLS/bande(s) de voleurs?) j'ai répondu plutôt par un article intitulé...  "Malgré Vélib’, les cyclistes n'ont pas encore gagné leur place en ville".

En effet, j'ai cherché à  montrer que :

- le Vélib a fait augmenter, certes, le nombre de vélos, mais qu'on est très loin d'un quelconque "envahissement" de la ville;
- l'agglomération parisienne a tous les atouts pour la massification du déplacement à vélo;
- mais que pour que cela devienne une réalité, tout reste à faire, et notamment profiter de l'effet Vélib pour créer les services indispensables au vélo ...


http://isabelleetlevelo.20minutes-blogs … 890268.pdf

http://isabelleetlevelo.20minutes-blogs … -velo.html

Hors ligne

 

#28 09-04-2010 19:53:49

nine
Tour Montparnasse
Lieu: Anjou
Date d'inscription: 25-05-2007
Messages: 1184
Photos: 7

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Thierry a écrit:

On voit bien là que tout est dans la question. On aurait dû dire : « Pour ou contre le remplacement dans chaque rue d'une voie par des pistes cyclables et des couloirs de bus, la taxation des trajets en voiture en ville et l'accrochage d'un bonne d'âne sur toutes les automobiles transportant une seule personne ? »

Je reste pour, même avec cet intitulé. D4

Hors ligne

 

#29 09-04-2010 22:40:30

midi.31
Tour Phare
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 19-11-2007
Messages: 4589

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

je suis contre parce la question ne veut rien dire, du style, etes-vous pour contre la pluie.

Dernière modification par midi.31 (09-04-2010 22:40:50)


per tolosa totjorn mai

Hors ligne

 

#30 09-04-2010 23:18:54

nine
Tour Montparnasse
Lieu: Anjou
Date d'inscription: 25-05-2007
Messages: 1184
Photos: 7

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Si la question ne veut rien dire, pourquoi donnes-tu une réponse ? D10

Hors ligne

 

#31 10-04-2010 00:57:36

Megapolis
Tour EDF
Lieu: Paris
Date d'inscription: 15-05-2006
Messages: 491
Immeubles: 1

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

eiffel-ô a écrit:

J'aimerais bien savoir pourquoi Megapolis est contre les modes de déplacement doux dans les villes D4

Je suis pour  D4 . Tout dépend ou, quoi, comment. Il y avait une part de provoc dans mon choix, souvent on se base sur ce que l'on connais le mieux, les écologistes de Paris et leur doctrine qui voudrait forcer les gens à adopter un certain style de vie et faire la morale m'agace. De plus je ne considère pas la marche comme un mode de déplacement doux, pour moi c'est  un mode de déplacement essentiel, pour moi cela ne compte pas, la marche est obligatoire pour tout, pour se rendre à une station de métro la marche est obligatoire, c'est bien la marche seul pour se rendre au boulot mais seulement si le boulot est tout proche, chose extrémement rare à moins d'être boulanger etc. Le vélo oui mais pas partout, à Marne la Vallée cela doit être sympa mais à Paris c'est trop dangereu (c'est mon avis), le sondage précise pas l'endroit donc je me suis basé sur ce que je connais le mieu. Ensuite j'ai voté contre aussi pour ce qu'à dit Thierry, je cite : "On voit bien là que tout est dans la question. On aurait dû dire : « Pour ou contre le remplacement dans chaque rue d'une voie par des pistes cyclables et des couloirs de bus, la taxation des trajets en voiture en ville et l'accrochage d'un bonne d'âne sur toutes les automobiles transportant une seule personne ? ".

Petite précision pour montrer que je ne suis pas partisan, j'utilise uniquement des modes de déplacements doux et je n'ai même pas le permis.  D4

Et je suis d'accord avec midi31, la question ne veu rien dire dans la mesure ou c'est bien trop vague, personnelement j'ai répondu en partie par provoc, peut être même que ce genre de sondage est impossible sur cette question car il faudrait cela demandrait trop de précision. Donc vraiment pas évident comme sondage.

MyNight a écrit:

C'est très théorique... Faire comme les Verts à Paris en décourageant la voiture (moins de parkings, réduction des voies, moins de parkings résidentiels au COS) sans le moindre plan à moyen terme en ce qui concerne les TC permettant les échanges Paris/Banlieue, c'est non seulement totalement con, mais c'est suicidaire pour l'économie.

C10 
Et oui à Paris on à sans doute les écologistes les plus cons de France. Bientôt ils vont nous forcer à être végétarien et à nous habiller avec des fringues recyclés. A10

Thierry a écrit:

La séparation ne fonctionne que dans des cas assez limités, comme les quartiers piétons ou semi-piétons commerçants. La rue Mouffetard, c'est très bien. Mais il s'agit forcément de quartiers réduits en taille.

C10


MyNight a écrit:

Si mes souvenirs sont exacts, les moteurs actuels polluent beaucoup moins qu'il y a dix ans.
En réduisant les voies et les accès,  on augmente la pollution due aux moteurs à l'arrêt, aux redémarrages et aux freinages occasionnés par les bouchons si on ne rééquilibre pas l'offre de TC. Or, jusqu'à preuve du contraire, le réseau RATP est saturé et ne supporterait pas 5% de voyageurs en plus.

C'est pourquoi je pense qu'il y a un monde entre la théorie et le réel... Yaka fokon ne marche pas, du moins sans études efficaces et préalable. Sinon, on reste dans le monde des représentation et du dogme, et donc par là-même, de la fausseté ou de l'idéologie.

C10

Dernière modification par Megapolis (10-04-2010 01:33:33)

Hors ligne

 

Publicité

#32 16-02-2012 17:49:00

le renard
Modérateur carnassier
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 17-01-2006
Messages: 18825
Immeubles: 861
Photos: 1192
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Une solution à la cohabitation difficile entre piétons et cyclistes en ville ?

Bordeaux a présenté le "Pibal", son vélo urbain du futur

Le designer Philippe Starck a présenté vendredi l'esquisse de sa proposition de vélo urbain du futur pour la ville de Bordeaux, entre bicyclette et trottinette.

http://i81.photobucket.com/albums/j208/renarddesvolumes/3rVuL.jpg

"Il n'est pas esthétique, c'est une bête rustique, solide, paysanne. C'est un mulet qui transporte tout et toute la famille", se défend d'emblée le designer Philippe Starck lors de la présentation dans les salons de la mairie de Bordeaux des esquisses d'un vélo qui, au premier aspect, est d'une extrême banalité.

La "révolution" selon lui se situe dans sa partie hybride, entre vélo et trottinette. Une plateau se loge en effet entre la partie avant et arrière du classique vélo et sur laquelle le cycliste pourra se transformer en "patineur", dit-il.

"Au moment où la circulation avec les piétons se densifie on peut patiner au lieu de mettre un pied à terre", explique tout sourire le designer.

...

http://www.sudouest.fr/2012/02/10/borde … 26-706.php


*** Skyscraper Spirit Wonder Llama ***

Hors ligne

 

#33 17-02-2012 01:41:03

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5378
Photos: 1
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

C'est marrant, le mode trottinette, c'est ce que je fais quand je vais sur un trottoir avec mon vélo (en général pour esquiver un bouchon tellement serré que le slalom entre les voitures est impossible), je me met d'un seul côté du vélo, je prend appui sur une pédale avec un pied, et de l'autre pied je patine - je suis passé comme ça devant un commissariat, le planton m'a rien dit ^^

Enfin, une innovation peut-être plus sérieuse ( D4 ) pour le vélo en ville, ça serait le vélib/vélo'v électrique ! La recharge se fait quand le vélo est rendu à une borne du réseau de location.
L'utilisateur est averti du niveau de charge du vélo qu'il veut emprunter : si il doit faire un trajet court, il peut prendre un vélo pas totalement rechargé.

Hors ligne

 

#34 11-04-2012 09:10:47

micou
Modénateur
Date d'inscription: 18-08-2007
Messages: 6333
Immeubles: 2111
Photos: 2545

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Anne Lenormand, Localtis.info, 10 avril 2012

Des chercheurs décryptent le trafic des piétons en ville

Le confort de marche individuel nuit à l’efficacité collective dans l’organisation du trafic piétonnier." Telle est la principale conclusion d'une étude menée par quatre laboratoires de recherche français

(...)

http://www.localtis.info/cs/ContentServ … 0263527362

Sur cette étude, voir notamment : http://www.cnrs.fr/insb/recherche/parut … raulaz.htm

Hors ligne

 

#35 11-04-2012 10:03:06

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

micou a écrit:

Anne Lenormand, Localtis.info, 10 avril 2012

Des chercheurs décryptent le trafic des piétons en ville

Le confort de marche individuel nuit à l’efficacité collective dans l’organisation du trafic piétonnier." Telle est la principale conclusion d'une étude menée par quatre laboratoires de recherche français

(...)

http://www.localtis.info/cs/ContentServ … 0263527362

Sur cette étude, voir notamment : http://www.cnrs.fr/insb/recherche/parut … raulaz.htm

Intéressant...

CNRS a écrit:

Les piétons les plus rapides, temporairement ralentis par les plus lents, ont tendance à quitter leur file pour dépasser leur prédécesseur et retrouver ainsi leur vitesse de confort. Cette perturbation locale de l’organisation collective s’amplifie, puis conduit les files à se scinder et finalement, c’est l’ensemble du trafic piétonnier qui se désorganise.

C'est assez intuitif (l'intérêt individuel, comme souvent, ne coïncide pas avec l'intérêt collectif), mais il est bon que cela soit validé par une étude scientifique (encore que je me demande si une expérimentation, dans laquelle les sujets sont conscients de faire l'objet d'une étude, est 100 % réaliste).

CNRS a écrit:

les mécanismes comportementaux impliqués dans ce phénomène restent assez mal compris et les bénéfices fonctionnels de cette organisation n’ont encore jamais été mesurés.

Il paraîtrait tout de même utile que les urbanistes et les administrations s'appuient sur des études de ce genre pour l'aménagement des trottoirs et autres espaces piétonniers (halls de gare, stations de métro...).  F9

Hors ligne

 

#36 11-04-2012 10:08:31

midi.31
Tour Phare
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 19-11-2007
Messages: 4589

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Etude passionnante, reste plus qu'à mettre des panneaux : trottoir minimum 4km/, file 6km/h, etc...
Me demande si ces checheurs, s'ennuient parfois.
Doit bien y avoir des choses plus utiles à étudier.

Dernière modification par midi.31 (12-04-2012 11:22:34)


per tolosa totjorn mai

Hors ligne

 

#37 11-04-2012 10:57:02

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8264
Photos: 9
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

midi.31 a écrit:

Etude passionnante, reste plus qu'à mettre des panneaux : trottoir minimum 4km/, file 6km/h, etc...
Me demande s'il ces checheurs, s'ennuient parfois.
Doit bien y avoir des choses plus utiles à étudier.

Comme dit dans l'article, il y a quand même pas mal d'applications à ce genre d'études :
- conception/dimensionnement des parcours piétons dans les gares, stations de métro (couloirs à sens unique, limitation des angles, largeur en fonction des flux envisagés, croisements dénivelés, etc...)
- dimensionnement des issus de secours dans les établissements gérants du public
- gestion des grandes manifestations (type tragédie de la Love Parade à Bochum)
...

Hors ligne

 

#38 11-04-2012 12:10:04

Garbougnat
Mod et nature
Lieu: on the road again
Date d'inscription: 10-10-2006
Messages: 7879
Immeubles: 687
Photos: 1854

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Marrant, je ne me souvenais plus du sondage de ce sujet.

Sinon, intéressant comme les pb de fluidité se retrouvent également à ce niveau. On retrouve en effet ce pb de différence de vitesse et de coincement dès que surgit un obstacle.
Ce genre d'étude de mécanique des fluides a toujours une utilité, à condition que les aménageurs s'en emparent et ce n'est plus là le rôle du chercheur.

edit: l’appellation modes doux est pour moi usurpée quand l'aménagement qualifié de tel n'est pas intégré immédiatement dans un parcours cohérent sur un territoire assez vaste par rapport au "rayon d'action" dudit mode doux. Il est à la rigueur "mode doux compatible" mais rien de plus.

Par exemple : on aura à Lyon bientôt une magnifique passerelle piétonne au niveau de la cité internationale. Bonne chose. Mais son emplacement à l'échelle cycliste de l'agglo n'est pas pertinente. Pourtant, les pouvoirs publics vont se baser sur cette passerelle pour ne pas aménager les ponts routiers en amont ou aval pour les vélos, alors que ces ponts sont sur les parcours les plus performants.

Bref bien souvent [modes doux = piéton + vélo du dimanche], ce qui n'aide pas forcément au développement desdits modes doux au quotidien.

Dernière modification par Garbougnat (11-04-2012 12:18:46)


http://fourina.free.fr/PSS/bann_sem2.png

PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#39 12-04-2012 09:01:05

R.T.
Tour EDF
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 15-11-2006
Messages: 546

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

midi.31 a écrit:

Etude passionnante, reste plus qu'à mettre des panneaux : trottoir minimum 4km/, file 6km/h, etc...
Me demande s'il ces checheurs, s'ennuient parfois.
Doit bien y avoir des choses plus utiles à étudier.

Tu rigoles, c'est hyper important ce genre d'étude pour l'organisation de l'espace et pour la sécurité.

P.S. : bon je vois qu'on t'a déjà répondu de façon beaucoup plus approfondie.

Dernière modification par R.T. (12-04-2012 09:02:28)

Hors ligne

 

#40 28-04-2012 19:49:11

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5378
Photos: 1
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

djakk a écrit:

Enfin, une innovation peut-être plus sérieuse ( D4 ) pour le vélo en ville, ça serait le vélib/vélo'v électrique ! La recharge se fait quand le vélo est rendu à une borne du réseau de location.
L'utilisateur est averti du niveau de charge du vélo qu'il veut emprunter : si il doit faire un trajet court, il peut prendre un vélo pas totalement rechargé.

Une société du Bourget teste le vélo électrique en libre-service ! :) Une seule station, dans le parc d'activité de l'entreprise.
http://www.leparisien.fr/seine-saint-de … 966163.php

Hors ligne

 

#41 09-05-2012 10:21:24

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5378
Photos: 1
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Encore une station de vélo électrique, à Nice ; particularité : pas de branchement au réseau électrique, la station a un toit de panneaux photovoltaïques  B3
http://www.nicematin.com/economie/des-v … 65991.html

Hors ligne

 

#42 07-09-2012 12:42:43

mushroom
Arc de Triomphe
Date d'inscription: 14-02-2011
Messages: 56

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Le vélo dans l'avenir de nos villes

Si aujourd'hui le prix de l'essence atteint des sommets, chacun s'accorde pour reconnaître que cette évolution est durable et inexorable. Les défis de la mobilité nous imposent de changer de paradigme.

La place du vélo dans nos agglomérations constitue un levier pour la transformation de nos villes. Le vélo est non seulement un mode de déplacement essentiel, c'est également un outil d'aménagement des espaces urbains et des territoires. Et de ce point de vue, la France accuse un retard alarmant.
(...)

Tribune d'Alain Jund, Catherine Hervieu, Rudy L'Orphelin, Clément Rossignol dans
lemonde.fr

Hors ligne

 

#43 07-09-2012 14:17:22

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5378
Photos: 1
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

J'ai pas compris pourquoi des responsables de grandes villes font appel à l'État : les itinéraires cyclables sont à aménager la plupart du temps sur des voies communales … ce sont eux qui doivent se mettre au boulot !  H2

Hors ligne

 

#44 07-09-2012 15:56:31

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5378
Photos: 1
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Posté dans une autre sujet : http://www.pss-archi.eu/forum/viewtopic … 07#p417507

le renard a écrit:

Pour les trottoirs larges (3m et plus) on pourrait envisager une tolérance, avec une signalétique appropriée. Mais ça ne me paraît pas souhaitable (trop risqué) de l'appliquer à tous les trottoirs.

Non, c'est important de ne pas avoir de signalétique obligatoire, sinon ça ne se fera jamais  C8

Trop risqué … ben les vélos ont le droit de circuler dans les rues piétonnes (donc en centre-ville, là où il y a du monde !) et ça se passe bien.

Hors ligne

 

#45 07-09-2012 22:40:13

le renard
Modérateur carnassier
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 17-01-2006
Messages: 18825
Immeubles: 861
Photos: 1192
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

djakk a écrit:

Non, c'est important de ne pas avoir de signalétique obligatoire, sinon ça ne se fera jamais  C8

Je pense à quelque chose d'élémentaire (comme un symbole à intervalle régulier), non un marquage comme celui délimitant une bande cyclable.

Trop risqué … ben les vélos ont le droit de circuler dans les rues piétonnes (donc en centre-ville, là où il y a du monde !) et ça se passe bien.

Dans les rues piétonnes les vélos ne rasent pas les murs. Sur un trottoir étroit bordé par des maisons ou des immeubles c'est courir le risque qu'une mamie ou une poussette se fasse faucher en sortant de son domicile. Je sais bien que les plupart des cyclistes rouleraient au pas, mais on ne peut pas exclure qu'un maigre pourcentage d'abrutis ne jouent pas le jeu et roulent de manière imprudente.


*** Skyscraper Spirit Wonder Llama ***

Hors ligne

 

#46 08-09-2012 12:10:10

mushroom
Arc de Triomphe
Date d'inscription: 14-02-2011
Messages: 56

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

djakk a écrit:

J'ai pas compris pourquoi des responsables de grandes villes font appel à l'État : les itinéraires cyclables sont à aménager la plupart du temps sur des voies communales … ce sont eux qui doivent se mettre au boulot !  H2

Ils proposent de modifier le code de la route et des incitations fiscales. Moi ce que je leur reproche c'est d'être très flou. Ils expliquent qu'on a du retard sur nos voisins, que le développement de l'utilisation du vélo a un intérêt économique, mais il n'y a rien de bien concret sur comment améliorer la situation.

Que faudrait-il changer dans le code la route ? Quel genre d'incitation fiscale ? Il veulent que soit affecter 10% du budget (de qui ?) routes aux cyclables mais pour faire quoi exactement ? Pas de réflexion sur l'état de nos pistes cyclables qui souvent ne mènent nulle part ou ne sont pas connectées aux villes voisines.

C'est peut-être là que l'État a un rôle à jouer : conduire une réflexion nationale sur l'aménagement du code de la route et les bonnes pratiques de création de pistes cyclables (largeur, signalisation, connexion entre pistes cyclables, entre villes limitrophes et avec les transports en commun, destinations, parkings), inciter les maires à construire des pistes cyclables et construire de l'interconnexion entre communes.

Hors ligne

 

#47 08-09-2012 13:25:45

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5378
Photos: 1
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

Je ne vois pas en quoi l'état fera un meilleur boulot que les collectivités locales. Les règles existent déjà, peut-être qu'il est possible de les améliorer, mais il est déjà possible de faire de belles choses.
De plus, il n'existe presque plus de routes nationales, le seul interlocuteur éventuel c'est le conseil général pour les aménagements sur route départementale.

le renard a écrit:

Dans les rues piétonnes les vélos ne rasent pas les murs.

Si en fait, car les piétons y marchent "naturellement" au milieu, pour les doubler il faut passer par le côté de la rue ;-)

Hors ligne

 

#48 08-09-2012 13:41:51

le renard
Modérateur carnassier
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 17-01-2006
Messages: 18825
Immeubles: 861
Photos: 1192
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

^^ Quand j'emprunte à vélo une rue piétonne, à Lyon, je passe mon temps à slalomer. Il existe suffisamment d'obstacles (terrasses de café, piétons faisant du lèche-vitrine...) dans ce genre de rues pour empêcher de rouler constamment le long des immeubles. Et qui dit slalom, dit vitesse moindre et attention redoublée. Enfin il est plus aisé de faire un écart au dernier moment dans une rue piétonne que sur un trottoir étroit.


*** Skyscraper Spirit Wonder Llama ***

Hors ligne

 

#49 08-09-2012 15:24:41

mushroom
Arc de Triomphe
Date d'inscription: 14-02-2011
Messages: 56

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

djakk a écrit:

Je ne vois pas en quoi l'état fera un meilleur boulot que les collectivités locales. Les règles existent déjà, peut-être qu'il est possible de les améliorer, mais il est déjà possible de faire de belles choses.

Cela me semble plus intéressant de réfléchir ensemble plutôt que chacun fasse son truc dans son coin. Si ça peut éviter à des maires de faire de la bête piste cyclable sans destination et sans connexion. Après les élus adaptent aux spécificités de leur collectivité mais ça serait bien qu'il y ait des idées directrices.

djakk a écrit:

De plus, il n'existe presque plus de routes nationales, le seul interlocuteur éventuel c'est le conseil général pour les aménagements sur route départementale.

Oui j'aurais du mettre État/Région/Département.

Hors ligne

 

#50 08-09-2012 17:29:18

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5378
Photos: 1
Site web

Re: Les modes de déplacement doux (généralités)

mushroom a écrit:

Cela me semble plus intéressant de réfléchir ensemble plutôt que chacun fasse son truc dans son coin.

La réflexion peut se faire au niveau de l'intercommunalité ;-)

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact