En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Anglet

#1 20-11-2011 22:10:15

le renard
Modérateur carnassier
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 17-01-2006
Messages: 17800
Immeubles: 851
Photos: 1159
Site web

Anglet

Anglet

Anglet fait partie de la province basque du Labourd.
La ville est à 10 % recouverte de forêts de pins, notamment celles de Pignada, du Lazaret et de Chiberta.
La côte sablonneuse débutée 200 km au nord à la pointe de Grave, à l'extrémité de l'estuaire de la Gironde, s'achève à Anglet, et y est ponctuée de nombreuses digues découpant le rivage.

...

Anglet a cédé au xixe siècle une partie de son territoire à Bayonne (quartier Saint-Léon, autour de l'hôpital). Les quartiers nouveaux, d'abord occupés par des maraîchers gascons essentiellement, ont été gagnés sur les marécages.

...

Autrefois orientée vers l'agriculture (la commune fait partie de la zone d'appellation de l'ossau-iraty), et en particulier les cultures maraichères, Anglet dispose à présent, grâce à sa situation au sein de l'agglomération de Bayonne-Anglet-Biarritz, d'un riche tissu économique.

...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Anglet


*** Skyscraper Spirit Wonder Llama ***

Hors ligne

 

#2 20-11-2011 22:14:09

le renard
Modérateur carnassier
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 17-01-2006
Messages: 17800
Immeubles: 851
Photos: 1159
Site web

Re: Anglet

OFF Architecture’s Terraced Green Roofed Apartments To Add Landscaping to Anglet France

http://img254.imageshack.us/img254/1278/greenroofedapartmentsof.jpg
(c) OFF Architecture

OFF Architecture is all about green roofs, so it comes as no surprise to us that their new proposal for an apartment complex in Anglet, France is covered with them. The four story, terraced apartment blocks are laden with vegetation and lush greenery almost to the point where you might think it's a little overgrown. Taking over two adjacent blocks, the apartment complex features underground parking and a verdant escape in the middle of the city.

...

la suite --> http://inhabitat.com/off-architectures- … et-france/


*** Skyscraper Spirit Wonder Llama ***

Hors ligne

 

#3 03-12-2011 13:45:43

Antonio630
Tour Montparnasse
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 05-07-2011
Messages: 1073
Immeubles: 3337
Photos: 376

Re: Anglet

Concours pour le futur théâtre d'Anglet de 800 places d'Herault Arnod architectes http://www.herault-arnod.fr/projets/cul … e-d-anglet pour une livraison en 2013 D2.
http://img192.imageshack.us/img192/6735/03anglet.jpg
http://img849.imageshack.us/img849/1488/04anglet.jpg
http://img822.imageshack.us/img822/64/4bis.jpg
http://img835.imageshack.us/img835/6459/05anglet.jpg
http://img834.imageshack.us/img834/5869/06anglet.jpg


Ma carte sur les opérations d'urbanisme du Sud-Loire de la Loire-Atlantique.

Et celle du Nord-Loire .

Hors ligne

 

#4 02-08-2012 23:45:00

cayolito
Tour Total
Lieu: Calais
Date d'inscription: 13-01-2007
Messages: 859
Immeubles: 1

Re: Anglet

Projet cœur de ville : Anglet prépare le terrain

L’aire de stationnement des terrains dits “du Busquet”, à Anglet, n’accepte plus aucun véhicule depuis ce mardi. Sa fermeture, décidée par l’Agglomération en accord avec la mairie, s’affiche comme la première conséquence tangible du projet immobilier “cœur de ville” porté par l’équipe de Jean Espilondo sur l’avenue de Bayonne (ex-RN 10).

http://www.lejpb.com/paperezkoa/2012080 … le-terrain

Hors ligne

 

#5 11-04-2014 19:10:12

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Anglet est une ville de l'agglomération Côte Basque Adour, coincée entre Biarritz et Bayonne.
Anciennement ville rurale, la ville s'est urbanisée à partir du XVIIIe siècle et principalement (et dramatiquement) dans les années 60/2000 pour en faire une ville sans centre à part entière, une banlieue à l'américaine oscillant entre lotissements de maisons individuelles, résidences à la française façon années 60 avec des grands espaces verts et centres commerciaux.

Le maire sortant a perdu les élections sur son projet de densifier autour des axes de communication structurant qu'il souhaitait rendre boulevard urbain, créer un centre nouveau dans la ville, un vrai centre attractif avec des commerces, c'était le projet cœur de ville, peut-être trop ambitieux. Les angloy ont eu peur de la densité et il s'est fait massacrer aux élections. Celui qui le succède a fait peur sur la densité,  traitant son adversaire d'américain car il voulait des immeubles haut alors qu'Anglet est aujourd'hui justement le pire modèle américain, une banlieue de maisons sans centre-ville où personne ne marche - beaucoup de voitures... Le nouveau maire se faisant une joie de vanter la ville aux plusieurs clochers ... Anglet, la ville qui se rêve encore un village ... D'un côté, je comprends, certaines parties sont à préserver et je pense que l'on peut protéger certains quartiers - effectivement très jolie et bucolique en densifiant déjà en priorité les axes routiers horribles d'entrée de ville, entourées d'entrepôts et de bureaux hideux en R+0  mais même cela le maire arrivant semble assez frileux.. je lui accorde néanmoins que le projet cœur de ville était peut-être trop ambitieux - certains projets imaginés étaient en R+12 et je pense que les gens sont tellement traumatisés par la densité qu'il faut y aller doucement.

Au niveau architectural, je pense que le style art déco, néo basque pouvait évoluer vers quelque chose de nouveau et non vers un style qui est un brin massif pour certains bâtiment.. c'est à la nouvelle municipalité d'impulser un nouveau style.

Le neo basque a sauvé la côte de l'uniformisation architecturale voila 100 ans...que peut-on faire aujourd'hui ?? Je pense qu'il faut pousser les architectes à une réflexion à ce sujet ?? une table de travail autour de ce thème ... ce sont leur aïeuls qui ont fait la renommé de la côte... voir ci dessous. Je pense qu'aujourd'hui on est partit loin de tout cela ... c'est bien dommage et je pense que les gens seraient sensible à une meilleure valorisation de l'architecture de qualité ...

Le modèle des années 60 a bétonné à coup d'enrobé de route, de clôtures quadrillant des milliers et des milliers de jardins, avec des maisons à pertes de vues, pour bafouer une commune qui était plus une campagne qu'une ville, brulant ses racines (voir le triste résultat réservé au moulin de Brindos). Il aurait été plus adéquat de réfléchir à l'urbanisme de ces clochers, de ces centralités, de les faire vivre, de densifier autour, tout comme sur la RN10 qui est absolument quelconque (cela ne peut que s'améliorer) et on aurait aujourd'hui plus d'espaces verts...
Certes le littoral n'est pas bétonné de tours et barres comme à la Grande Motte mais il est bétonné de maisons individuels et immeubles bas qui étendent les villes sur la nature environnante ...

Si les 40 000 habitants de la ville tenait entre la RN10 et le BAB, on aurait pu encore observer les domaines agricoles de la commune. Aujourd'hui, la ville n'est ni rurale, ni citadine, c'est une ville de maisons chères où les gens modestes et les jeunes ne parviennent plus à se loger. Pendant ce temps, c'est les villes à 30km qui font comme à Anglet y'a 30 ans, quand les couples voulaient se faire construire leurs maisons, elles gaspillent leurs fonciers...ce n'est plus que la cote basque qui se bétonne mais aussi l'intérieur (voir Ustaritz notamment). Ces communes y sont obligés par l'afflux de population qui n'arrive pas à se loger à Bayonne ou Anglet. Ce n'est pas en faisant des programmes en R+2 que cela réglera la situation...
Autour du BAB et de la RN10, ce n'est peut-être pas R+10/12 (excessif à mon sens pour une ville de maison comme Anglet) mais du R+6 à R+8 (voir exemple Marinadour à Bayonne).

Pour résumé :

Bayonne - 2011 : 44 331 habitants (1999 : 40 078)
Anglet - 2011 : 38 581 habitants (1999 : 35 263)
Biarritz - 2011 : 25 903 habitants (1999 : 30 055) - à noter la chute de population de Biarritz

Anglet est donc la seconde ville de la côte basque

http://imageshack.com/a/img801/8360/6nw6.jpg

La ville a été urbanisée selon le modèle actuel du lotissement et de la maison individuelle, reprenant la suite de l’urbanisation de la « Belle Epoque » où on venait fuir la pression foncière de Biarritz voir des quartiers ouest de Bayonne. On venait y chercher un air de campagne.

La ville a donc comblé les vides entre les anciens domaines ruraux et s’est étendue entre axes routiers et multiples ronds-points, par accumulation de lotissement et de copropriétés. Ici ou là, certains ilots ont été aménagés en groupe d’habitat collectif disparate, dispersés souvent dans des parcelles importantes mais en retrait des routes ou des rues (modèle de la Charte d’Athènes portée par Le Corbusier notamment). Anglet a répondu à cet urbanisme fonctionnaliste français d’après-guerre, sans jamais succomber à la réalisation de grands ensembles. Ici le modèle est l’habitat en maison individuelle avec jardin ou la résidence collective avec parc arborée.

L’ensemble de cet agglomérat donne à voir une ville en totale opposition avec ce que la ville peut créer « naturellement » en terme de bâti dense et de rues commerçantes offerts aujourd’hui aux piétons tels qu’il s’observe dans le vieux Bayonne, Saint Sébastien ou Bilbao (casco antiguo), pour citer les villes proches.
Anglet n’est pas née du commerce et donc de l’échange, d’un pôle attractif fixé autour d’un marché, d’un port ou d’un fleuve comme toutes ces villes historiques cités plus haut, mais le reflet d’une nouvelle tendance, la résidentialisation autour d’un moyen de transport, la voiture.

Anglet connait donc cette difficulté de marquer un centre à part entière, même si le quartier Saint Jean/Quintaou tente de réunir les institutions culturelles et administratives et souhaite dynamiser grâce à son marché ou sa nouvelle salle culturelle. Anglet garde une vocation résidentielle quand Biarritz ou Bayonne, polarise autour de leurs centre-ville respectifs.

Anglet, malgré son étendue, a réussi à grignoter tout son espace naturel, pour devenir cet agglomérat urbain, parsemés d’espaces verts (pignada), de jardins privés plantés de magnolias, de palmiers ou encore de mimosas, de promenade de plages aérées mais menacée d’érosion, de maisons à l’architecture belle époque, art déco, néo-basque, aux influences navarraise voir pour certaines, méditerranéennes.
Anglet, c’est aussi un linéaire très important de voiries et de réseaux couteux en entretien, qui en dehors de son littoral, est quadrillé d’axes plus aménagés pour la voiture que pour le piéton.
Une ville, qui malgré des tentatives de nouvelles centralités, semble ne pas avoir convaincu ses habitants de l’intérêt de densifier certains axes, en marge de ces quartiers pavillonnaires. Une ville verte mais étalée, qui a donc « gaspiller » tout son espace rural.

La ville de demain montrera si elle est capable de se réinventer sur elle-même, de se densifier dans divers proportions (Une architecture et une hauteur faisant consensus sont encore à trouver) mais autour de nouveaux transports en commun (Bus en site propre) pour peut-être tenter de ne pas continuer à envoyer ces populations les plus modestes et les plus jeunes vers le sud des Landes ou le pays basque intérieur, là où le foncier est encore accessible, là où la campagne est encore disponible. Cette dynamique est pourtant déjà en œuvre est créée actuellement les problèmes de circulations que connait désormais l’agglomération aux heures de bureaux.

Un problème qui n’est pas spécifique à Anglet mais que la cherté du foncier renforce dans cette première décennie du XXIe siècle.

Les centralités Saint-Jean (projet cœur de ville) se renforceront le long de la RN10, qui sera bientôt réaménagé en boulevard urbain, tout comme le BAB, entre la Zac de la Hausquette et le quartier très prisé des 5 Cantons.

Quel devenir pour les zones commerciales et tertiaire, situés entre la RN10 et l’Adour, situé en plein centre de l’agglomération et dont les parcelles, au foncier prisé et cher, sont encore occupés par de larges parkings, d’entrepôts disparates et des magasins à simple niveau.
Compte tenu de la hausse de la population sur la côte basque, il n’est pas à douter qu’Anglet change encore dans les années à venir.


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#6 11-04-2014 19:38:47

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

HISTOIRE D'ANGLET - C'est moi qui est écrit l'article wikipedia donc je me cite  D2 avec plus de photos  :

Préhistoire

D'après les découvertes réalisées, l’occupation la plus ancienne des sols d’Anglet remonte à la préhistoire (Paléolithique moyen) et à la culture du Moustérien (-100 000 à -35 000 av J.C). On a découvert divers outillages en silex caractéristiques de l'époque moustérienne. L'utilisation des éclats et des bifaces constituées en pointes tranchantes (grattoir, racloir) permet de travailler les peaux et fabriquer des haches à partir de manche en bois. Concernant Anglet, on peut citer la Tour de Lannes, Brindos, Sutar, il s’agit d’occupation en plein air, située en hauteur vis-à-vis des parties basses marécageuses, comme en d’autres endroits du Pays basque (Saint-Pierre-d'Irube, Ilbarritz à Bidart, Duboscoa à Villefranque, Lahonce, Urt, Bidache).

Exemple de paysage typique du pays basque intérieur :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/580/8luu.jpg
Anglet devait ressembler à cela voilà quelques siècles

On peut noter que la préfecture de la Région Aquitaine, considérant les éléments de connaissance du patrimoine archéologique de la commune actuellement recensés dans les bases archéologiques de la Direction régionale des affaires cultures d'Aquitaine a émis un arrêté concernant les sites suivants : Brindos, Cote 50, La Ballastière de Micoteau (Sutar), Hondritz référencés comme ayant eu une occupation paléolithique. Les sites de la Rue du Colombier, la Tour de Lannes sont référencés comme des sites préhistorique tout comme le site du refuge, qui a également une référence d'occupation à l'époque protohistorique (âge du cuivre, âge du bronze, âge du fer).

Époque romaine

Durant l'époque romaine (vers l'an 400), Bayonne servit de castrum pour une cohorte (de Novempopulanie) assez importante pour que fût réalisé un rempart (encore visible aujourd’hui en certains endroits) entourant une superficie jugée presque démesurée pour une armée (soit sept hectares), mais aucun vestige ne justifie qu’il y ait eu une ville (pas de théâtre, pas de ruines de villas ou de thermes, etc.). À cette époque, la capitale romaine régionale était « Aquae Augustae » (Dax) et les habitants qui vivaient sur l’ensemble géographique situé entre Dax et Ohiartzun (comprenant la commune d'Anglet) se nommaient les Tarbeli. Par ailleurs, il est avéré qu’en dehors de ces remparts, il existait de nombreux potiers qui travaillaient pour la cohorte romaine. Certains historiens s’interrogent, la route entre Lapurdum (faisant référence à Bayonne) et la cité commerçante d’Oeasso (Irun) traversait-elle Anglet ? Sur le territoire d’Anglet, combien d’ateliers ont approvisionné le millier de soldats qui vivait dans le castrum de la future Bayonne ?

Moyen Âge

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/827/5k4g.jpg
Ancienne maison d'Anglet - témoin du passé rural et répertorié à l'inventaire du patrimoine de la ville d'Anglet (annexe PLU)

L’histoire d’Anglet nous apparaît réellement à partir du Moyen Âge où on découvre que son noyau de peuplement le plus ancien se situe sur un domaine rural nommé « Berindos » soit Brindos (mentionné en 1083). On trouve quelques vestiges du Moulin, datée du XIIe siècle, qui servait à moudre le maïs (Moulin de Brindos). Deux meules de blé ainsi que l’étable à mules y sont encore présentes. Il est également avéré que ce lieu (Berindos) est une paroisse ou tout du moins, comprend une église dés le XIIe siècle. Cette zone est située aujourd'hui au sud de l’aéroport, son passé agricole a complètement disparu sous une urbanisation pavillonnaire et un développement en zone d’activité quelconque, typique des quartiers périphériques d’entrée d’agglomération.

À ce titre, le moulin est aujourd'hui une ruine, sauvée de la démolition en 2000 par une association locale (Ardatza-Arroudet, Amis des Moulins du Pays Basque et du Béarn). Un promoteur envisageait de le remplacer par un parking, au sein d'une zone commerciale. Les autorisations lui avaient été accordées à cette époque. Néanmoins, ce qui est surement un des vestiges patrimonial les plus vieux de la ville (XIIe siècle) est aujourd'hui coincé entre un supermarché, la voie ferré Bayonne/Irun, des immeubles cubiques d'activités et des parkings Enfin, des travaux malencontreux ont asséché le canal d'amené d'eau qui faisait fonctionner encore le moulin jusqu'en 1978, la maison, aussi vieille que le moulin a été détruite. Un incendie ravagea certaine partie en 2011, ce qui obligea une sécurisation du moulin en 2013.

voir Ardatza-Arroudet, le site des Amis des Moulins du Pays Basque et du Béarn - Le Moulin de Brindos - site internet ici pour plus de détails

C'est dramatique comment le passé rural peut être bafoué !! cette histoire est assez triste de notre époque et je pense qu'en France, on n'est pas les pires ...

Ferme Mimiague, de style labourdin à colombage. Le rez de chaussée était destiné au logement et à l'écurie, le premier étage au foin et le dernier au séchage des jambons - Rue de Bahinos Anglet
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/585/wilo.jpg

Dans cette paroisse de Brindos, on trouve d'anciennes seigneuries ou maisons nobles, Domaine d'Urcos (1149) ou encore la « terra de Sincos » (1141). D’autres noyaux de peuplements apparaissent également dans le livre d’or de la ville de Bayonne, à savoir une exploitation agricole à Sutar (1083 et orthographiée Huzater), des lieux-dits à Irandatz et Andotz (1149), Nalbais/Naubeis (1083), Fausegi (1198), Fondarraga. On trouve également des références de vergers et moulins à Mufale/Aumufale (à la frontière d'Anglet) et Balaison/Balichon. Il s'agit des territoires actuels des Pontots/Beyries où on trouve également les « Dames de Montori » (et non pas Montaury), religieuses de l’ordre de Saint-Bernard d’Esteyron (aucun rapport avec les Bernardines du XIXe siècles) qui s'étaient établis sur la Route de Biarritz. Elles repartirent ultérieurement rive droite (sur ce qui était peut-être leur monastère initiale) dépendant ainsi de l'évêque de Dax et non plus de Bayonne. Cependant, si elles quittèrent leur annexe d’Anglet, elles conservèrent certains revenus ou avantages. Par exemple, si elles louent ou donnent des terres comme à Sansot de Mimiague (1440), il devra rendre une partie de son travail, ce qui donne une idée des cultures de l'époque (froment, seigle, milh, fèves et pois, graines de lin, etc.. Anglet n'était alors donc qu'une campagne parsemée de quelques exploitations agricoles.

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/69/tpfy.jpg
Une des plus anciennes fermes d'Anglet, la ferme Camiade (Rue de la Hausquette). La date de 1669 est gravée sur son fronton de pierre. Son architecture empreinte autant à la ferme landaise du bas adour ou de la chalosse, qu'à la ferme labourdine. Elle comporte un linteau de porte sculpté et une façade à pignon, avec un toit à deux versants

Autre quartier, le quartier « de Beyries » comprenait un bois entouré de vergers, d’habitations et de vignes. Celui-ci avait mauvaise réputation (les habitants de Bayonne craignaient que le bois servît de cachette à des groupes qui auraient pu lancer des attaques contre leur ville). Les barthes (terres marécageuses) de Beyries s’étendaient sur l’espace aujourd’hui occupé par la zone d’activité et de commerces qui va de l’Adour jusqu’aux centres commerciaux (ancienne RN10). Cette zone permettait autrefois l’écoulement de nombreux cours d’eaux marécageux. Il s’agit également de la zone proche de la Barthe de Balichon. Il faut imaginer qu’il y a plusieurs siècles en arrière, ces terres basses étaient recouvertes durant les grandes marées d’équinoxe. Elles étaient donc l’objet de rivalité entre Bayonne et Anglet pour le pacage de leurs bestiaux et pour la coupe du jonc, servant de litière aux animaux. Autre zone malfamée où les bayonnais craignaient le maraudage : le bois d’Artizague (ou Arrutsague) (actuel quartier Aritxague) où venaient les bouchers de Bayonne pour faire paitre leurs vaches et leurs bœufs.


Anglet avait également une zone portuaire, Fausquette/Hausquette où on chargeait de la résine, du vin, du cidre (nommé alors « pomade ») et du blé (nommé alors blat). Le moulin de Hausquette citée en 1256 dans le Livre d’Or de Bayonne est située sur le ruisseau du Maharin à proximité de ce port. L'édifice est aujourd'hui une maison privée située au 181 rue de Hausquette, encore visible et mentionnée par la ville dans son dépliant Parcours à pied et à vélo — Ruisseaux et fontaines — Découvrez le patrimoine historique et naturel d’Anglet.

Habitation Bascot - typique de l'ancienne maison de la lande, trapue, sur une base rectangulaire, sans ou avec un étage servant à entreposer le foin
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/607/vpfi.jpg

Ancien corps de ferme constitué de plusieurs bâtiments. XVIIe
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/819/9imo.jpg


http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/560/3dbe.jpg

Domaine Latchague-latxague

Ancienne maison d’Etienne Moulia, le domaine de Latchague fait aujourd’hui partie intégrante
du domaine du Refuge et se compose de plusieurs corps de bâtiment aux volumes
imposants, articulés autour d’une cour.
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/855/bplx.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/545/sahh.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/69/22c3.jpg

Cité à divers reprises, le port situé sur les bords d'Adour permettait le chargement et le déchargement de diverses marchandises dont, pour citer un exemple, le 19 janvier 1513, 26 barriques de baleines venant de Biarritz. En période d’épidémies, certains navires y étaient mis en quarantaine. Le Maharin, qui prend sa source dans le domaine de Notre Dame du Refuge et qui traverse la propriété Latchague avait alors une grande importance, il était utilisé comme voie de commerce fluvial pour acheminer les marchandises depuis l’Adour (Port de Fausquette) jusqu’au Port de Gala (actuel contrebas de la rue du même nom et de la rue de Bahinos) qui était accessible grâce à un chemin pavé de galets (expliquant le nom de gala). Les marchandises venant de l'Adour partaient ensuite vers le plateau du refuge et des cinq cantons et vers Biarritz. Il s'agissait d'un axe commercial vital entre l'Adour et l'Océan, expliquant la volonté des habitants d'Anglet de garder la rive gauche de l'Adour face aux extensions souhaitées de la ville Bayonne. Ainsi, ce n'est donc pas un hasard si on trouve encore actuellement de nombreuses anciennes maisons autour de ces rues, tels que rue de Bahinos, maisons Bergary, Bignao (Vignau) en références à la vigne, la ferme Au Bloun, la ferme Mimiague de style labourdin, encore visible aujourd'hui (voir photo ci dessus). La ferme Dubroc et un peu plus loin, le petit Dubroc, rue du port de Gala.

Le Maharin :

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/843/lr8m.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/706/psem.jpg

En 1520 et en 1524, furent cités Peyrot et Barthélémy de Hausquette. En 1591, Claude de Blampignon vint s’établir médecin de la ville de Bayonne. Il acquit une vigne et une terre de Hausquette où il fit construire son habitation. Vers 1638-1640, fut projeté l’établissement d’un hôpital militaire dans la maison de ce médecin dont le nom fut, au fil des années, retenu pour désigner tout le quartier, au détriment de celui de Hausquette. Toutefois, l’orthographe de ce nom fut modifiée en Blancpignon.

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/833/nlxs.jpg
Une ancienne ferme d'Anglet, nommée Mauléon mais dont le nom d'origine est « ferme Bergouey », une partie du bâtiment date de l’extrême fin XVe siècle, première moitié du XVIe siècle. Le bâtiment sera potentiellement démoli en raison de sa proximité avec l'aéroport.

Au Moyen Âge, Bayonne est déjà une ville fortifiée — sous domination anglaise du XIIe au XVe siècle. La population devient de plus en plus nombreuse et déborde du périmètre des remparts pour s’installer dans des faubourgs entourés de champs et de vignes dont le faubourg Saint Léon dans le prolongement de la porte du même nom. Le chroniqueur Froissard indiquait alors que « le faubourg (était) aussi important que la ville ». Saint Léon s’organisait autour de son église (Saint Léon) et s’étendait jusqu’au « port de Beyries » et « jusqu’au ruisseau d’Arritzague ». L’église remonterait à 1089. Deux paroisses semblent alors être identifiées, Saint Léon et Brindos. Cependant avant la fin du XVIe siècle, Bayonne est prise aux anglais par le Royaume de France et les faubourgs sont démolis (Saint Léon, Marracq, Beyris), car trop proches et donc trop préjudiciables à la défense de la cité fortifiée, qui se concentrera dans l’enceinte des actuels petits et grand Bayonne (expliquant la densité et la hauteur des constructions du centre-ville de Bayonne). En effet, la France se méfie de l’Espagne qui tenta par plusieurs reprises de s’emparer de Bayonne (1523 et 1552).

En 1557, l’église Saint Léon est démolie et est transférée à son emplacement actuel, en 1564, en face de l’actuelle mairie d’Anglet. Comme le souligne Manex Goyhenetche dans son ouvrage sur Anglet, la ville était alors « la campagne avoisinante de Bayonne », « la proche banlieue rurale peuplée de paysans ».

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/534/k0tp.jpg

Il s’agissait, plus que d’une seule entité, d’un ensemble de différents quartiers, comprenant des édifices religieux (chapelles) aujourd’hui disparus. Il s’agissait donc d’un vaste territoire rural dominé par une topographie faite de reliefs (plateaux et terrasses) et de parties basses (barthes et cours d’eau) couverts d’exploitation agricoles diverses, de bois, de vergers, de vignes et de moulins et qui vivait de l’agriculture et de l’élevage bovin.

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/855/0zgf.jpg

La rivalité entre Anglet et Bayonne

Bayonne exerce alors un monopole sur le commerce et la pêche dans l’ensemble du bassin de l’Adour, de Biarritz à Cap Breton. Bayonne cherchait à maitriser la bande de terre marécageuse qui était jadis, sur la rive gauche du fleuve, quand l’embouchure naturelle de l’Adour était bien plus au nord (située au Xe siècle à Cap Breton puis suite à un énième caprice du fleuve, à Vieux Boucau de 1310 à 1578). L’événement majeur de cette époque est le détournement de l’Adour. En effet, le commerce à Bayonne déclina en raison de l’éloignement de l’embouchure et surtout de l’ensablement de l’Adour qui empêchait les gros navires de rentrer dans l’estuaire. Louis de Foix, ingénieur envoyé par le roi, parvint donc, après de nombreux efforts demandés à la main d’œuvre locale, à détourner le fleuve pour permettre une sortie de l’Adour à seulement 5 ou 6 kilomètre de Bayonne.

Les rivalités et conflits entre Anglet et Bayonne continuèrent pour la juridiction et les droits de cette bande de terre sableuse qui était désormais coupée en deux, avec une partie au nord de l’Adour et non plus uniquement sur la rive gauche du fleuve, ce qui compliqua encore un peu plus la situation. Une guerre de justification de bornage et de droits s’intensifia donc entre les deux villes pour savoir qui pouvait jouir des sables de Gauseirans, où étaient déjà identifiées « les pignadas ». Le toponyme de Gauseirans/Betenave, sera repris ensuite en Gibraltar puis basquisé Chimberta et Chiberta .

Dans les textes de la ville de Bayonne, celle-ci dit maintenir les droits sur cette terre et en revendique le sable. Inversement, Anglet de son côté tente de justifier le bornage, notamment ceux « au nord de la rivière » et démontre des accords de pacage en 1395 et 1525 avant le détournement (« à Betenave, situé dans l’espace immense de Gauseirans, contenant le sable et les pignadas rattachés « aux terres fermes » d’Anglet »). Cela ne freina pas les rivalités qui continuèrent tous au long du XVIIe et XVIIIe siècles et qui durent finir dans des accords à l’amiable.

La Barre, embouchure actuel de l'Adour - un site où l'océan ne fait pas de concessions !!
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/811/l47a.jpg

Vielle maison mentionnée déjà au XVIe siècle
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/69/onls.jpg

Ferme Le Rouge
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/585/s18j.jpg

La ville jardin :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/827/wm8j.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/850/9nx8.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/802/gfwe.jpg

Outre la question des limites communales, la rivalité est exacerbée par l’antagonisme des comportements, entre la bourgeoisie bayonnaise et la paysannerie d’Anglet. À cette époque, les seigneurs, nobles ou bourgeois de Bayonne achètent des terres à Anglet mais tentent d’échapper aux mesures et obligations communautaires (notamment en termes d’imposition). Malgré le contrôle scrupuleux des habitants et l’opiniâtreté des paysans, certains aristocrates bayonnais gagnent un combat où la bataille ne se joue pas à armes égales.

À cette époque, beaucoup des habitants d’Anglet sont des bouviers allant cherchant à l’aide de bœufs à charrette l’engrais utile à leurs terres, dans les écuries de Bayonne. Ces bœufs leur servent pour transporter les marchandises entre Bayonne, Saint Jean de Luz et l’Espagne, tout comme à entretenir leurs champs de vignes, de maïs ou de blé. Dans les pignadas, on récolte la résine ou la gemme issue des pins pour produire des chandelles ou pour permettre le calfatage des navires mais également pour réaliser des savons, parfums ou encore de nombreux articles domestiques. Les produits plastiques ou synthétiques feront disparaitre son emploi et donc sa récolte. On peut noter aussi des plantations de chêne-liège qui servent à de nombreux usages (bouchons mais aussi des sols très à la mode au XIXe) .

Brindos est un quartier important à cette époque, un véritable carrefour sur la commune, décrit comme un centre d’activité agro-pastorale. Fin XVIIIe, la communauté souhaite implanter une « foire » mais elle n’a pas assez d’argent pour se payer « les droits royaux ». On imagine que si un marché s’était installé à cet emplacement, un destin bien différent aurait pu se dessiner pour cet espace confiné aujourd’hui entre l’aéroport et l'autoroute, démoli sous l’urbanisation pavillonnaire de ces dernières décennies.

Sous la Révolution et l’Empire se mit en place « un mouvement double d’accaparement des terres et de dilapidation du patrimoine » pour transformer les terres en surfaces cultivées, au détriment des anciennes maisons d’Anglet qui utilisaient les terres communes pour leurs troupeaux. À noter qu’en 1812, une image de la commune nous est donné par le Maire de l’époque «  la population s’élève à 1965 âmes (…) les maisons sont éloignées les unes des autres sans autre point de ralliement que l’église (Saint Léon)». À Anglet, la majorité des habitants sont alors des paysans modestes même si quelques fortunes bayonnaises s’installent sur la commune comme le relieur et lithographe Jean Bernain qui acquit « Quintau » en 1787.

Les difficultés sont aggravées par les guerres de la Révolution et le logement des troupes, « à la dépense extraordinaire et indispensable qu’a occasionné la cavalerie (napoléonienne), train d’artillerie et troupe de ligne » qui séjournèrent durant leur passage pour l’Espagne, puis de même en 1814, par les troupes anglaises de Wellington qui durant les combats dévastèrent la forêt de Blancpignon, en remontant d’Espagne pour affronter l’armée napoléonienne en déroute (réfugiée dans les murs de Bayonne). Une partie de la population abandonna même Anglet en 1813 et 1814 pour fuir au nord ou au sud. En 1822, c’est le choléra qui frappe Anglet.

En effet, en mars 1815, au milieu des désordres provoqués par les Cent-Jours, et après le désastre de Waterloo, une armée espagnole commandée par le comte de Labisbal fit une brève incursion au-delà de la Bidassoa jusqu’à Anglet et Ustaritz. Ces troupes battent retraite après une intervention de Louis-Antoine d'Artois, duc d’Angoulême, auprès du monarque espagnol, Ferdinand VII.

Clos du Hardoy
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/203/fcmw.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/822/pykp.jpg


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#7 11-04-2014 20:06:55

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

XIXe, la transformation d’Anglet, espace rural en espace urbain

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/822/rj1n.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/716/6hhe.jpg

En 1838/39, l’abbé Cestac acquiert la propriété Chateauneuf pour installer l’institution Notre Dame du refuge et créer la communauté des servantes de Marie, à l’écart de la ville et des critiques (ils recueillent de jeunes prostituées désireuses de s'en sortir).

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/835/r2df.jpg

Cette propriété garde aujourd’hui les dernières terres agricoles situées entre la forêt de Chiberta et le boulevard du BAB. L'abbé Cestac n'a pas beaucoup d'argent, ce qui l'oblige à travailler les terres avec sa communauté, peu habituée à travailler la terre. Les religieuses fondent une école, cultivent et défrichent la plupart des terrains qui entourent le Refuge, qui s’agrandit considérablement. Au-delà des champs de mais, vers la forêt, on trouve des serres où elles entretiennent encore aujourd'hui des fleurs décoratives et des potagers (de l'autre côte de l'Avenue de Montbrun). Certaines d'entres-elles souhaitent aller plus loin dans leur travail de prière et de recueillement, à savoir un silence absolu. Il s'agit des Bernardines qui s'installent à un kilomètre environ du domaine du Refuge, à proximité des serres. À côté du couvent des Bernardines se trouve le cimetière des Bernardines et des Servante de Marie, avec plus de 300 tombes en sable, toute alignées symétriquement et ornées d'une croix de coquillage. Ce site est unique en France. Chaque année, elles sont recomposées durant la période du carême (Pâques) car les intempéries les érodent. À proximité on trouve également une chapelle en paille de jonc avec un sol en sable (Notre Dame de la Solitude), symbole du plus fort dépouillement de ses religieuses face à leur foi.

C’est à partir de ce moment, au cours du XIXe siècle, que la ville va connaitre un éveil nouveau, à commencer par les falaises d’Aintzarte où se trouve la fameuse Chambre d’amour.

La chambre d'amour aujourd'hui :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/691/r9ss.jpg
un site magnifique !!

Cette grotte fit couler beaucoup d’encre pour évoquer une histoire mythique et au combien romantique. Il s’agit d’un récit poétique difficile à vérifier, celle d’un couple composé de la jeune fille d’un riche berger ou cultivateur du Labourd et d’un jeune pêcheur, pauvre et orphelin. Fuyant l’opposition familiale, ils se retrouvèrent dans une grotte, « face à l’immensité des vagues. Là, ils firent le serment de s’aimer jusqu’à la mort. Un beau jour, l’orage gronda dans le Golfe de Gascogne, et la mer, poussée par le vent du large, monta plus rapidement qu’à l’habitude, emportant les amants. » On est alors en pleine époque romantique et les bains de mers sont à la mode à Biarritz grâce au séjour du couple impérial (Napoléon III et Eugénie de Montijo) qui les démocratisent auprès d’une population aisée. Ces derniers aiment se promener à la Chambre d’amour, entrainant le succès pour cette plage. L’Empereur fait don de 90 000 francs d’or afin de créer la forêt de Chiberta, grâce à la plantation de 300 hectares de pins.

Villa Sofia, habitée par la princesse Yourievsky, épouse du tsar Alexandre II de Russie
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/812/3veo.jpg

Domaine Latxague
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/850/grdp.jpg

Un peu avant, en 1870, il est décidé l’édification d’un hippodrome sur les sables de Chiberta afin de développer une nouvelle zone de loisirs et de tourisme sur le site actuel de La Barre, à l’instar de sa voisine biarrote. Cet hippodrome comprendra une cinquantaine d’hectares utilisés jusqu’alors pour la culture de la vigne et pour quelques maraichages, cristallisant alors une fracture entre le développement touristique réservé alors à une élite et les paysans, encore ancrés dans le monde rural. Sa création est due à un cousin du maire de Bayonne, Félix Labat, soutenu par un anglais, Lord Howden, ancien ambassadeur d’Espagne et propriétaire du château de Caradoc à Bayonne. L’hippodrome et ses courses devient un des endroits de distractions les plus en vogue sur la côte basque. C’est le rendez-vous de tout le « gotha » de l’époque qui vient pour se montrer dans les élégantes tribunes.

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/836/yhkc.jpg

En 1877, la ligne du B.A.B (Bayonne Anglet Biarritz) de type « chemin de fer américain » (tramway à vapeur), est inaugurée. Elle dessert Anglet grâce à la halte des cinq cantons, près de la villa Marie Antoinette. Cependant, il est critiqué que le nouveau transport coupe les chemins ruraux de la commune par des passages à niveau non gardés (créant de nombreux accidents) tout en évitant le centre administratif, Saint Jean. À vrai dire, la préoccupation n’était pas de desservir les habitants d’Anglet mais bien de relier Bayonne à Biarritz.

Domaine Baroja.
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/850/wyso.jpg
Construite en 1876 par une famille d'origine mexicaine, les Santo Suarez, la villa de Barroja est racheté en 1899 par Joaquim de la Gandara y Navarro, marquis de Baroja.

Il faut attendre 1888 pour qu’une nouvelle ligne (BLB) reliant Bayonne à Biarritz en suivant la nationale 10 et renforce le carrefour situé au niveau du quartier Saint Jean. Le BLB devient vite plus attractif que le BAB, notamment en raison de sa desserte de Saint Jean -quartier administratif- et de l'arrêt Lycée Marracq à Bayonne où sont scolarisés de nombreux écoliers d’Anglet.

En 1884/85, le premier établissement des bains ouvrent ses portes sur la plage de la chambre d’amour, souhaitant concurrencer les bains de Biarritz. Les baigneurs ont à leur disposition soixante-quinze cabines, un large assortiment de costumes de bains et un guide-baigneur qui veille sur eux personnellement.

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/809/ryzb.jpg

En 1888, le golf de Biarritz est créé sur des terrains situés en grande partie sur la commune d’Anglet. Dans le quartier de la Chambre d’amour, on voit s’édifier les premières maisons de villégiature, dans le prolongement du lotissement impérial de Biarritz. La forêt de Chiberta sert pour la chasse à courre. Néanmoins, si la ville est dotée de nombreux équipements de loisirs, Anglet n’a pas d’hôtel de type palace, ce qui la dessert vis-à-vis d’autres villes de la Côte basque. Dés le début du XXe siècle et afin de pallier ce manque, la ville est favorable à la construction d’un casino, voire d'hôtels (« family house », restaurant champêtre, etc.) et d'un lotissement de luxe (entre La Barre et la Chambre d’amour) mais la guerre freinera les discussions. On peut déjà noter que la commune attire l'attention sur l'aliénation de l'un des plus beaux sites du quartier (séance du conseil municipal - 7 mai 1905) et imposera par la suite, des restrictions (limitation des constructions, interdiction du tout à l'égout se jetant dans le lac de Chiberta).

Villa Beatrix Enea construit en 1900 par l'architecte Raymond Larrebat-Tudor pour le compte de Mr et Mme Campagne, propriétaire de l'Hotel d'Angleterre à Biarritz. Elle est un témoignage du style éclectique en vogue à cette époque.
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/513/mb2g.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/580/s0kf.jpg

Le 9 janvier 1924, la ville est frappée par un « raz de marée » qui détruit l’hippodrome (il ne réussira jamais à se remettre de cette catastrophe). L’établissement des bains, également durement touché, est reconstruit 30 mètres plus loin.

L'intérieur de l'Église Sainte-Marie dans le quartier des 5 cantons édifiée en 1933
Magnifique style art-déco
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/691/5eia.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/513/t6qh.jpg

Extérieur :
http://imageshack.com/a/img191/1173/z9u8.jpg


Il faudra attendre le milieu des années 1920 pour que la société BALF (Biarritz-Anglet-La Forêt) acquière 150 nouveaux hectares afin de créer le golf de Chiberta (1927). En 1928, un second établissement de bains est créé à la Chambre d’amour, avec piscine d’eau de mer, une dizaine de « cabanas » (cabines de bains privées) et une vaste salle des fêtes (l’ensemble occupe 15 000 m2). Son style art-déco est signé Anatole Durruty. Cet établissement attirera les plus grands noms de la société mondaine de l’époque (la baronne de Rothschild, le maharadjah de Jasdan, le grand duc Dimitri, le roi et la reine d’Espagne, le prince de Galles, Buster Keaton…) et entrainera une véritable effervescence autour de ses spectacles, concours sportifs, galas et exhibitions mondaines. C’est l’âge d’or d’Anglet.

Forêt du Pignada
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/849/zpx7.jpg

En 1929, la ville est classée en « station climatique ». Les trois villes, Bayonne, Anglet et Biarritz se mettent d’accord pour la création d’un aéroport à vocation internationale mais Anglet y laisse une part très importante de ses terres agricoles les plus fertiles (situées sur le plateau de Parme, au-dessus de son foyer ancien de peuplement, Brindos). L’aéroport se situe aux deux tiers sur la commune d’Anglet. Les lotissements se succèdent, répondant à l’attraction de la côte basque et à l’extension de Biarritz et de Bayonne pour les réserves foncières encore présentes sur la commune.

Outre le passé rural de ce qui étaient jadis les sables de Gibraltar, la nouvelle zone touristique et résidentielle de Chiberta fut rapidement en opposition avec les implantations industrielles du quartier voisin de Blancpignon. Cette partie de la ville s’est développée autour de l’implantation d’une importante poudrerie, entrainant avec elle un fort développement ouvrier. Autour les usines se développent, Latécoère, savonneries, industries des produits chimiques de l’Adour, Compagnie des Phosphates de Constantine, et. Bayonne cherchera même à annexer dans les années 1920 ce quartier pour y créer des logements ouvriers, ce qui ne manquera pas de raviver les tensions du passé et finira bien sur, en fin de non recevoir.

Architecture ouvrière à Anglet :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/850/a69m.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/853/40c2.jpg

Anglet se préoccupe néanmoins de l’implantation des usines et refusent certains établissements afin de ne pas nuire à sa politique touristique et à la dépréciation des propriétés voisines. Aujourd’hui, encore, si le quartier est désormais résidentiel, on y trouve encore des activités, notamment l’équipement de la Société Béarnaise de Gestion Industrielle (Sobegi), filiale du groupe Total, qui a implanté un fondoir à soufre sur le site Total de la zone portuaire, face au quai Castel, dans la zone du Port de Bayonne.

La ligne des VFDM (Voies Ferrées Départementales du Midi) qui va de Bayonne à Hendaye par la Barre est construite de 1913 à 1927[réf. souhaitée]. En traversant les bois et la campagne de Chiberta, surplombant les plages de la chambre d’amour, le « tram de la côte » devient très vite une ligne touristique, qui est également apprécié des familles et d’un public local. La ligne fermera en 1948, suite à une désaffection croissante lié à la crise des années 1930.

En effet, la France connait la crise économique qui frappe le monde entier (en provenance des États-Unis) et plus particulièrement Anglet, alors en plein décollage économique et urbain.

La chapelle de la Chambre d’Amour, créée par Napoléon III, est devenue obsolète. L’abbé Sabes réussit à mobiliser des fonds auprès de ses paroissiens dont la Haute société, ce qui lui permet de bâtir une nouvelle église en 1932, l’église Sainte-Marie, qui est inscrite en 2014, en tant que premier monument historique de la ville d’Anglet.
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/829/7imb.jpg

Hôtel de ville (1935) réalisée par William Marcel
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/853/37eb.jpg


L'après seconde guerre mondiale, Anglet s'urbanise lourdement


Après-guerre, l’urbanisation continue en raison de l’espace disponible et de prix attractifs, contrairement à Bayonne ou encore Biarritz. De 1970 à 1980, Anglet absorbe 70% des projets de lotissement sur l'agglomération contre moins de 10 % pour Biarritz. Les « trente glorieuses » n’épargnent aucun quartier de la commune, qui en quelques années seulement, cèdent ses dernières terres agricoles, ses parcs, ses anciens marécages (objet de tant de ferveur quelques siècles plus tôt) aux programmes immobiliers de toutes sortes (lotissements, copropriété d’immeubles, supermarché, industries, zone d’activités, autoroutes, 2x2 voies, etc.). Même les quartiers réservés à la haute société changent sous la démocratisation des vacances et du tourisme de masse. Le passé rural de la ville est relégué au rang de souvenir.

Durant les années 1960 et 70, la piscine du prestigieux établissement des bains subit de violentes tempêtes qui l’endommagent et finissent par conduire à sa démolition en 1977. La jetée est consolidée et l’édifice devient une salle communale. Aujourd’hui, les bâtiments ont été rénovés et renommés Espace de l’Océan.

L’aménagement urbain se réalise sans plan d’organisation à grande échelle, tiraillée entre ses deux communes voisines. Il faudra attendre 1972 pour que l’agglomération créée une première instance de concertation intercommunale, aujourd’hui communauté d’agglomération Côte Basque-Adour (ACBA).


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#8 11-04-2014 20:07:20

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Détails architecturaux

Lors de l'urbanisation de la fin du XIXe et début XXe siècle, l'architecture est dominée à Anglet par un modèle prenant en référence la ferme du Labourd, propre au Pays basque, et dont le modèle est la Villa Arnaga à Cambo les Bains. Ce modèle se nomme le Néo-basque. Ce mouvement est très présent au début du XXe siècle. Autre type d'architecture, le « chalet », destiné à l'habitat permanent et populaire dans une commune où la population augmentait fortement et perdait donc son caractère rural originelle. Sa vocation était résidentiel et n'avait aucun lien avec ce que l'on nommera plus tard, la maison de villégiature.

Maison néo basque avec une chapelle annexée
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/69/rh93.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/844/0gfa.jpg

néo basque toujours
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/836/qccd.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/513/6dhb.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/844/eivx.jpg

École Jules Ferry à Anglet. En premier plan, on peut apprécier l'école réalisée en style néo-basque, tout en notant des ajouts sur les deux flans de façade avec des ouvertures qui trahissent une architecture plus contemporaine. À droite toute sur la photo, on peut distinguer le côté arrière du fronton, aujourd'hui située dans la cour de l'école. Réalisée en pierre de Bidache, il date de 1899 et Chiquito de Cambo y a joué.

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/59/aeqm.jpg

exemple de chalet :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/541/nsw0.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/844/cbzn.jpg

Encore des chalets :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/196/w3qj.jpg

Chalet et architecture récente
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/827/9y86.jpg

chalet
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/577/dblw.jpg


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#9 11-04-2014 20:07:39

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

La maison de villégiature s'observe le long du littoral, entre le golf de Biarritz et celui d'Anglet, près de Chiberta et de la Chambre d'Amour. Ces maisons de villégiature répondent à un style d'architecture que l'on nomme l'éclectisme. Il n'y a pas de modèle en soit, chaque maison répond à une influence ou mélangent divers emprunts. Certains maisons sont de style mauresque, certaines sont méditerranéenne, d'autres de style normande-anglaise, certains mélangent sont inclassable. Le néo-basque viendra remettre en question ce style d'architecture.

maison de villégiature de style mauresque
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/62/8ppb.jpg

style anglo-saxon
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/844/nhe8.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/819/k9eq.jpg

style divers
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/843/tvzup.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/849/8jq2.jpg

La maison labourdine - encore et toujours :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/835/xpg6.jpg


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#10 11-04-2014 20:07:48

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Vers 1930, sous les œuvres des frères Gomez ou de l'architecte William Marcel (voir les œuvres sur les Allées Paulmy à Bayonne), le modèle évolue vers la « casa torre », typique des province voisines de Navarre et de Guipúzcoa. Pour comprendre ce style, il faut observer la maison El Hogar et voir que cet œuvre est un tournant dans l'architecture de l'époque. La maison a été réalisée pour un ancien béarnais ayant fait fortune au Chili, avec une sensibilité forte à l'architecture Hispanique, ce qui inspirera son architecte. William Marcel réalisera également la nouvelle mairie d'Anglet dans un style « néo-espagnol » clairement affiché (1935).

Villa El Hogar - j'adore  G7  F1
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/89/cqpc.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/849/wcel.jpg

Voici un exemple photographié à Bilbao donc en Espagne.
On retrouva la "casa con torre", les avants toits en bois typique navarrais, le blason et même un palmierhttp://imageshack.com/a/img607/7317/z48a.jpg

style hispanisant
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/823/hl3s.jpg

Mairie d'Anglet :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/802/eem6.jpg

En 1950, la maison labourdine de type néo-basque semble néanmoins rester comme le modèle prédominant et de référence pour apprécier une construction bien intégrée à son environnement.

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/823/0bh0.jpg

Vue générale des plages d'Anglet
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/836/0kgs.jpg


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#11 11-04-2014 21:06:21

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Symbole des années 70 - le VVF - désormais Belambra Club - architecte : Jean Raphael Hébrard et André Grésy ont fait le choix d'un bâtiment d'un seul tenant - unique - traité en terrasse pour minimiser l'effet de masse et avec des pans incurvés, accentuée par les bandeaux vitrés. Le revêtement extérieur est ce qui sauve son intégration, de la terre cuite, d'une couleur proche à du sable ou à une couleur roche. On aurait pu avoir du béton. La terre cuite, meilleure qu'un enduit résiste bien aux embruns. Cela reste un édifice à mon sens de style mi-caserne de pompiers mi-hotel qui aurait peut-être pu être mieux mais aussi bien pire
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/713/d8tf.jpg

Aménagement récent de l'Espace de l'océan sur l'ancien établissement des bains - symbole de l'art déco des années 30 - l'esprit est assez bien respecté.
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/607/t7ip.jpg

Le siège d'un établissement spécialisé dans la technologie et la construction et l'aménagement durables, en bois :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/545/rqe6.jpg

Exemple de bâtiments de logements sociaux récents
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/835/vdlw.jpg

Bureaux regroupant des entreprises spécialisés dans les sports de glisse - usage de bois et de couleur clair assez réussi à mon gout
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/691/dq6j.jpg

Encore du bois - qui grise mais c'est pas choquant car juste en bardage :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/577/819l.jpg

Etablissement lié à une antenne de l'université situé à Anglet
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/713/kg5q.jpg

Le projet cœur de ville de l'ancienne municipalité.
Un des premiers bâtiment est en construction - signé par l'architecte Patrick Arotcharen
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/856/b2hr.jpg

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/706/j948.jpg

La salle culturelle de Quintaou qui a fait couler beaucoup d'encre
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/823/hpir.jpg
On a reproché son coût, sa localisation (pourtant dans le centre administratif devant devenir le vrai centre de la ville) en face du marché du Dimanche (véritable lieu de rencontre) et avec un café en RDC qui marche assez bien, son architecture et puis la passation des travaux avec une entreprise générale espagnole (même si c'était une procédure de marché public à niveau européen obligeant la concurrence égale avec tous les pays de l'UE - difficile de ne pas respecter le droit).


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#12 12-04-2014 19:32:26

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

La Barre - actuel embouchure de l'Adour, séparant Anglet de Tarnos, ville landaise située en face.

La Barre signifie historiquement le banc de sable qui se forme par les vagues et qui se créé au niveau de l'embouchure de l'Adour, rendant difficile l'accès au chenal qui conduit au port de Bayonne.

http://imageshack.com/a/img62/1632/7i4p.jpg

Arcatures réalisées à partir de 1732 où anciennement se trouvait des rails de chemin de fer, afin de remorquer les bateaux jusqu'au port.
http://imageshack.com/a/img822/113/ffe9z.jpg

Industries encore présente en face d'Anglet - on ne peut pas les manquer :
http://imageshack.com/a/img59/7230/fb0b.jpg

http://imageshack.com/a/img854/9388/tjoz.jpg


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#13 12-04-2014 19:33:21

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

A quelques minutes pourtant, les plus belles maisons de la ville :

http://imageshack.com/a/img62/9434/3x28.jpg

Ex Country club-entrée du golf et actuel Hotel de Chiberta 1927 - allure vaguement méditerranéen. L'édifice est signé Paul Furiet, Georges-Henri Pingusson et Henri Godbarge.  Certains y voit également des accents régionalistes, d'inspiration navarraise, avec les tuiles, les murs ocres et les génoises. A l'intérieur se trouve un patio pavé d'azulejos avec des fresques de Guy Arnoux. On le trouve sur booking si certains sont tentés.

http://imageshack.com/a/img850/7128/hrgr.jpg

villa récente :
http://imageshack.com/a/img197/1148/nu4s.jpg

Clin d'œil au mur de l'atlantique sur un ancien blockhaus
http://imageshack.com/a/img855/8629/t1xn.jpg

http://imageshack.com/a/img850/319/euo2.jpg

Villa Bagheera - mouvance néo-hispanique - 1930 par les même architectes que le country club. http://imageshack.com/a/img59/5420/nsbo.jpg

Villa moderne réalisée par l’architecte Charles SICLIS, pour un industriel du sucre américain Bayer - 1927 - volumétrie cubiste mais qui s'intègre bien.
http://imageshack.com/a/img59/9080/axix.jpg
http://imageshack.com/a/img203/1086/ov9d.jpg

Villa Allaecana - 1930 - Maison de villégiature de type néo labourdin. Ensemble composé d’une villa, d’une
conciergerie et d’un parc arboré qui s’ordonne autour d’un bassin décaissé.
http://imageshack.com/a/img850/9831/yed3.jpg

Villa Sousanna - 1928-1930
Réalisé par les architectes parisiens Minache et Ault pour Mme Dormann, épouse d'un banquier londonien.
C'est un style atypique sur la côte basque mais revèle un caractère moderniste. La frise reprend les motifs d'un bas relief de Joseph Bernard sur la rotonde du pavillon Rulhmann à l'exposition des arts décoratifs de Paris - 1925.
http://imageshack.com/a/img836/7633/24rg.jpg
Répertorié au PLU de la ville comme maison de villégiature de style Art déco, accompagnée de sa conciergerie et d’un mur de clôture dans l’esprit de la Villa. Se distingue par : un porche semi circulaire en façade, un bas relief disposé en frise sur le fronton, un escalier en parvis, une gloriette circulaire en
béton, une toiture terrasse et un parc arboré composé par les frères GELOS, paysagistes.


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#14 12-04-2014 21:01:46

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Coucher de soleil sur les plages d'Anglet
http://imageshack.com/a/img823/8305/bzxnf.jpg

Typique maison néo labourdine sur l'avenue de Bayonne - à la limite entre Anglet et Bayonne
http://imageshack.com/a/img691/2416/98gx.jpg

Tout comme pour cette maison - néo labourdin :
http://imageshack.com/a/img812/2716/vusz.jpg

Le fameux hotel de la plage de la chambre d'amour
http://imageshack.com/a/img854/3146/djqe.jpg

Villa Grand Large - dominant l'océan depuis la falaise - style hispanisant - 1920
http://imageshack.com/a/img855/5305/f4bz.jpg

Maison d'inspiration hispanisante - un brin massif - Villa Mar - maison dite de villégiature
http://imageshack.com/a/img850/738/uemi.jpg
http://imageshack.com/a/img801/791/k0jl.jpg

Annexe de l'église St Joseph du quartier Blancpignon
http://imageshack.com/a/img59/5463/5dcm.jpg


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#15 12-04-2014 21:17:18

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Bassin permettant l’accueil de navires en vue de leur entretien - XIXe
http://imageshack.com/a/img62/5320/ypie.jpg

Exemple réussis de nouvelle construction avec commerces RDC
http://imageshack.com/a/img703/2894/5wdd.jpg

D'anciennes maisons dont l'avenir me semble plus ou moins compromis.
Elles sont situées sur la RN810 et on peut imaginer qu'avant la voiture, ces maisons étaient idéalement situé sur cet ancien axe très passant - avant l'usage de l'automobile.
http://imageshack.com/a/img853/9545/i5ba.jpg

Enfin, une dernière photo de la mairie. Il faut remonter à 1935, Anglet cherche à se construire une identité et à se créer un centre administratif prés de l'ancienne église. L'architecte William Marcel réalise un édifice disposé en équerre et comprenant un patio et une tour d'angle. j'aime beaucoup cet édifice et je ferai un reportage plus complet sur cet édifice prochainement.
http://imageshack.com/a/img691/5192/hu3v.jpg

Plus de détails ici en attendant :
http://www.anglet.fr/184-articles/4572- … nglet.html


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#16 13-04-2014 15:24:47

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Anglet

Merci beaucoup pour cette série !

Anglet est le parent pauvre de Biarritz et de Bayonne, c'est une ville qu'on traverse pour aller à Biarritz ou sur les plages, mais sans vraiment s'y arrêter. J'avoue que je ne sais même pas où est la mairie et que j'ai toujours eu l'impression que c'était une ville dépourvue de centre : est-ce aussi ton impression ?

Je sais qu'il y a beaucoup de maisons intéressantes (j'ai même un petit guide architectural d'Anglet...), mais je n'ai jamais vraiment exploré le territoire.

Hors ligne

 

#17 13-04-2014 16:23:45

Unlimited45
Tour Total
Lieu: Orléans
Date d'inscription: 21-06-2007
Messages: 874
Immeubles: 2

Re: Anglet

Moi qui avais une image négative d'Anglet à cause des industries très (trop) visibles et d'une impression de ville traversante sans centre-ville, comme une ville qui a subie le développement de Bayonne et de Barritz. Mais grâce à ton magnifique reportage je prendrais le temps de re-découvrir cette ville sous un nouvel angle dans quelques semaines, merci !

Hors ligne

 

#18 13-04-2014 17:54:30

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Anglet ne peut rivaliser avec les constructions XIXe et XXe de Biarritz ou avec les vestiges romains et médiévaux de l'incroyable centre historique de Bayonne. La ville est insérée entre Biarritz et Bayonne. La mairie est perdue à quelques centaines de mètres de la RN10 qui va de Bayonne à Biarritz. C'est donc normal que tu ne l'a pas vu Thierry.

Il n'y a pas de véritable centre, mis à part les futurs constructions prévus par Robert Alday, le promoteur qui va faire une résidence pour personnes âgées, des logements sociaux, des logements privés et à côté Le Col, coopérative HLM spécialisé dans l'accession sociale, réaliser une centaine de logement environ dont 1/3 en locatif social et 2/3 en accession sociale à la propriété. Bref, un projet qui visait à être la 1ère partie du nouveau cœur de ville d'Anglet, ce dont la nouvelle mairie semble moins disposé à réaliser, souhaitant privilégier les différents petits centres (non détectables si on ne connait pas la ville car on parle de 2/3 commerces autour d'une rue) ...

Je pense qu'Anglet aurait tout à gagner en pariant sur une architecture haut de gamme (dans la veine des années 30 mais remis au gout du jour des années 2010/2020) et à urbaniser ces boulevards (RN 10 et BAB) pour casser l'image que vous avez justement et donner une belle image de la ville pour ceux qui la traverseront...
Les industries que l'on voit le long de l'Adour ne sont pas à Anglet mais à Tarnos et au Boucau, de l'autre côté de l'Adour...

Honnêtement, ce que je vous montre ne se voit qu'après de longues recherches et vagabondages en vélo, perdues derrière des clôtures et si vous avez que quelques jours à passer au pays basque, je vous conseille d'abord d'aller à Bayonne, Biarritz ou à Bidart, allez faire le magnifique point de vue-panorama sur l'océan et la montagne ou encore le parc Abbadia d'Hendaye, les villages typiques de Sare ou Ainhoa ... Aprés, s'il vous reste du temps, je vous conseille de faire à Anglet les plages depuis la Barre jusqu'à la chambre d'amour, en finissant dans un petit bar du front de mer ... c'est plutôt sympas ...

Ah oui, surtout, allez voir l'église Sainte Marie d'Anglet dans le quartier des 5 cantons - magnifique style art-déco et ouverte au public. En plus, c'est à deux pas de Biarritz ...
https://www.google.fr/maps/place/%C3%A9 … 9fa6c766c8


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#19 13-04-2014 18:24:08

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Voici quelques photos de cet après-midi où j'ai pu flâner entre le vieux centre et découvrir les écuries de Baroja avec un beau soleil, pas si rare que cela en Pays Basque.

Ecuries de Baroja - Construite en 1876 par une famille d'origine mexicaine, les Santo Suarez, la villa de Barroja est racheté en 1899 par Joaquim de la Gandara y Navarro, marquis de Baroja.
Voici les écuries de style néo-basque :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/802/h4hg.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/842/a0jh.jpg

L'église Saint Léon, transféré à cet emplacement au XVIe siècle. Un pierre qui sert de parement à l'intérieur porte l'inscription 1639. Surement des pierres ré-utilisés car cette église a été reconstruite suite à la destruction du faubourg Saint Léon qui était dans la continuité sud-est de Bayonne et qui étaient trop proche des fortifications de Bayonne. 
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/834/bi0b.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/853/o73h.jpg

La mairie - superbe
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/812/gwc7.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/849/q76b.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/62/ztnl.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/59/9i0l.jpg

La Villa Beatrix Enea -
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/59/3u75.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/713/bj64.jpg

La Villa Quintaou - construite en 1787 -
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/706/hxj0.jpg

Centre El Hogar - chef d'œuvre de William Marcel :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/836/ffxx.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/835/ji6h.jpg
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/849/htlj.jpg


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#20 13-04-2014 18:27:09

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Anglet

J'ai vu un jour, à Anglet, la chapelle avec un sol de sable dont tu parles plus haut :

http://i1324.photobucket.com/albums/u602/thbzcrt/IMG_5639.jpg

http://i1324.photobucket.com/albums/u602/thbzcrt/IMG_5629.jpg

Elle doit avoir un lien avec Notre-Dame du Refuge, mais je ne reconnais pas l'endroit exact sur Google Maps...

Hors ligne

 

#21 13-04-2014 18:49:47

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

En fait, il faut que tu lises ça :

En 1838/39, l’abbé Cestac acquiert la propriété Chateauneuf pour installer l’institution Notre Dame du refuge et créer la communauté des servantes de Marie, à l’écart de la ville et des critiques (ils recueillent de jeunes prostituées désireuses de s'en sortir). Cette propriété garde aujourd’hui les dernières terres agricoles situées entre la forêt de Chiberta et le boulevard du BAB. L'abbé Cestac n'a pas beaucoup d'argent, ce qui l'oblige à travailler les terres avec sa communauté, peu habituée à travailler la terre. Les religieuses fondent une école, cultivent et défrichent la plupart des terrains qui entourent le Refuge, qui s’agrandit considérablement.

Au-delà des champs de mais, vers la forêt, on trouve des serres où elles entretiennent encore aujourd'hui des fleurs décoratives et des potagers (de l'autre côte de l'Avenue de Montbrun).

Certaines d'entres-elles souhaitent aller plus loin dans leur travail de prière et de recueillement, à savoir un silence absolu. Il s'agit des Bernardines qui s'installent à un kilomètre environ du domaine du Refuge, à proximité des serres. @thierry : C'est les photos que tu nous montre ici. C'est donc pour cela que la chapelle est éloigné de ton point de repère.

Il faut aller plus haut, direction la pinède : https://www.google.fr/maps/place/104+Av … 48f63c5135

À côté du couvent des Bernardines se trouve le cimetière des Bernardines et des Servante de Marie, avec plus de 300 tombes en sable, toute alignées symétriquement et ornées d'une croix de coquillage. Ce site est unique en France. Chaque année, elles sont recomposées durant la période du carême (Pâques) car les intempéries les érodent. À proximité on trouve également une chapelle en paille de jonc avec un sol en sable (Notre Dame de la Solitude), symbole du plus fort dépouillement de ses religieuses face à leur foi.


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#22 13-04-2014 21:54:56

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Anciennes maisons du petit centre Saint Jean :

La première photo symbolise bien la ville, un mélange de côté gascon et de côté basque.
http://imageshack.com/a/img203/2551/le21.jpg

http://imageshack.com/a/img829/9485/oo62.jpg


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#23 13-04-2014 22:05:22

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Voici la construction ci dessous en cours - pierre angulaire du projet cœur de ville de l'ancienne mairie :

Je pense que cela va donner un côté très résidentiel à un quartier de bord de nationale ...
A noter que des commerces sont prévus en RDC - dans un quartier où on trouve cinémas, booling, restaurants, banques type centres commerciaux et de l'autre, le marché dominicale ... la greffe peut prendre ...

210 logements avec commerces RDC + parkings : 20 millions d'euros !! c'est énorme. J'ai l'impression que c'est du R+8 avec attique ... ca me semble un maximum pour la zone.
http://imageshack.com/a/img838/6417/niu7.jpg
Plus de détails ici : http://www.arotcharen-architecte.fr/accueil.html

http://imageshack.com/a/img703/1848/8u4n.jpg
Plus de détails ici : http://www.arotcharen-architecte.fr/accueil.html

Derrière, on voit 3 bâtiments, c'est de l'accession sociale. Bref, au total, 300 logements supplémentaires avec des commerces...ca va dynamiser

Le rendu est massif mais l'architecte semble avoir de sacré références. A voir ...
Voici actuellement :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/716/mgpp.jpg

Un autre projet, dans le centre-ville.
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/69/kjit.jpg

On voit quand même qu'il y a une sacré pression foncière pour parvenir à ce dynamisme de construction.


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#24 13-04-2014 22:30:06

Tonio del barrio
Moderador
Lieu: Bayonne
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 5143
Immeubles: 25
Photos: 52

Re: Anglet

Après l'ilot Bernain dont nous avons vu plus haut le projet, voir ci dessous, l'ilot Bovero qui a cristallisé les peurs et qui a été abandonné.

Voici le projet qui a fait peur - des tours R+10 :
http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/203/plz5.jpg
http://toa-archi.com/Public/

http://imagizer.imageshack.us/v2/800x600q90/801/a2jn.jpg
http://toa-archi.com/Public/

Que sont ces grandes hauteurs qui font peur ? Publié  le 06/12/2011 Journal Sud-Ouest
http://www.sudouest.fr/2011/12/06/que-s … 5-3944.php

Il faut dire qu'Anglet est une ville pavillonnaire et les seuls immeubles hauts sont ceux des années 60/70 dont nous connaissons tous. Pas sur que ces tours étaient une bonne idée en pleine ville, on refaisait du Corbusier, non je pense que c'est pas un hasard que ca a été abandonné ...
On peut vouloir des IGH mais pas n'importe où, pas n'importe comment et pas d'un seul coup...je pense qu'il faut rassurer avec la densité et ensuite monter progressivement en gamme ...

Il faut réfléchir à des ilots plus simple. Ne pas forcement aller chercher l'architecte artiste, etc.. mais faire quelque chose de classe...De la pierre en façade comme en Espagne, des balcons, terrasses, de la couleur, de la ferronnerie, enfin les classiques sud-ouest - espagnol ...
Je verrai bien à la place des immeubles en ilots R+6/R+7 de couleur blanche, parsemés de pierre agrafés à l'espagnol d'une très jolie carrière espagnole ou portugaise avec des commerces en RDC. Des gardes corps et de la serrurerie un peu art-déco, jouant le côté néo espagnol des années 30 - néo andalous. Et en fond de loggias, sur certaines parties, une couleur vive, orangé, rouge qui pétille l'ensemble...D2 pas de bol, yé suis pas archi

Encore une fois, ces projets démontrent la pression et le dynamisme architecturale de la cote basque  E3  E3


Visitez la partie de forum sur les villes d'Amérique latine :
- Santiago de Chile : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 35&p=2
- Mexico City : http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … 34&p=2
- Buenos Aires - Quartier Puerto Madero: http://www.paris-skyscrapers.fr/forum/v … p?id=30854

Hors ligne

 

#25 13-04-2014 23:20:41

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Anglet

Tonio del barrio a écrit:

Certaines d'entres-elles souhaitent aller plus loin dans leur travail de prière et de recueillement, à savoir un silence absolu. Il s'agit des Bernardines qui s'installent à un kilomètre environ du domaine du Refuge, à proximité des serres. @thierry : C'est les photos que tu nous montre ici. C'est donc pour cela que la chapelle est éloigné de ton point de repère.

Il faut aller plus haut, direction la pinède : https://www.google.fr/maps/place/104+Av … 48f63c5135

Oui, c'est cela !  B6

On avait d'ailleurs eu du mal à le trouver (et comme ce n'est pas moi qui conduisais, j'avais oublié l'endroit précis). C'est un endroit très paisible, où peu de touristes passent, donc ils sont prêts à vous expliquer l'historique.

Tonio del barrio a écrit:

Il faut dire qu'Anglet est une ville pavillonnaire et les seuls immeubles hauts sont ceux des années 60/70 dont nous connaissons tous. Pas sur que ces tours étaient une bonne idée en pleine ville, on refaisait du Corbusier, non je pense que c'est pas un hasard que ca a été abandonné ...
On peut vouloir des IGH mais pas n'importe où, pas n'importe comment et pas d'un seul coup...je pense qu'il faut rassurer avec la densité et ensuite monter progressivement en gamme ...

Oui, faire des tours dans une ville aussi vaste et étalée qu'Anglet, cela ne paraît pas vraiment indispensable. Sauf éventuellement un "signal" architectural qui créerait un peu de centralité à condition d'être intégré dans un projet d'ensemble, mais je ne sais pas s'il y a vraiment une volonté d'aller dans ce sens à Anglet.

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2017 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact