En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Ce fil de discussion concerne les immeubles suivants :

(Cliquez sur les liens pour consulter et modifier leur fiche)

NomFonction(s)HauteurNiveauxAnnée
Campus AgroÉducation, Laboratoire18.00 mR+52021
Centre de R&D des Laboratoires ServierLaboratoire14.00 mR+32021
Campus Eiffel OrsayBureaux23.75 mR+52020
Université Paris Saclay - Learning CenterÉducation20.00 mR+42020
École Polytechnique - Bât. BachelorLogements, Éducation21.50 mR+62020

#176 06-05-2015 08:02:28

quentin60
Grande Arche
Date d'inscription: 12-11-2013
Messages: 206

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Est-ce que ça remettrai en cause la ligne 18?


"Paris est magique et la Tour Eiffel unique, à moins que cela ne soit l'inverse" Première phrase du livre "La Tour Eiffel, un phare universel" de Catherine Orsenne.

Hors ligne

 

#177 06-05-2015 09:41:48

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8098
Photos: 9
Site web

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

quentin60 a écrit:

Est-ce que ça remettrai en cause la ligne 18?

Non, cela ne portait que sur les projets d'urbanisation.

Hors ligne

 

#178 07-05-2015 08:58:58

quentin60
Grande Arche
Date d'inscription: 12-11-2013
Messages: 206

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Mince, 2 milliards de gâché (je crois que c'est le prix du doublement de GdN/ Châtelet qui serait plus utile à mon gout)! A11


"Paris est magique et la Tour Eiffel unique, à moins que cela ne soit l'inverse" Première phrase du livre "La Tour Eiffel, un phare universel" de Catherine Orsenne.

Hors ligne

 

#179 07-05-2015 09:50:04

paris2012
Grande Arche
Date d'inscription: 22-08-2013
Messages: 297

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

La concertation sur la ligne 18 a lieu du 12 mai au 12 juin.

Réunion publique à Versailles le 12 mai

Dépliant ligne 18

Hors ligne

 

#180 07-05-2015 10:43:48

Q_DC
Modérateur
Lieu: Alfortville
Date d'inscription: 21-03-2007
Messages: 3932
Immeubles: 1455
Photos: 55

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Lot QE1, Zac du Moulon

Léon Grosse réalisera 260 logements étudiants

La commission d’appel d’offre du 17 mars 2015 de Paris Habitat a attribué le marché de conception réalisation de 263 logements étudiants sur zone d’aménagement concerté de Moulon au groupement conduit par l’entreprise générale LEON GROSSE (mandataire) et TANK Architectes.

http://img11.hostingpics.net/pics/380005Tank.jpg

EPPS
TANK Architectes

Hors ligne

 

#181 11-05-2015 10:18:10

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8098
Photos: 9
Site web

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

EssonneInfo - 07/05/2015

Avis défavorable au projet Paris-Saclay : et maintenant?

La commission d’enquête sur le Contrat de développement territorial (CDT) du plateau de Saclay a rendu un avis défavorable. Alors qu’élus et associations se réjouissent d’avoir été entendus sur leurs critiques de l’aménagement de la frange sud, l’Etat n’est pas prêt de revoir sa copie.

http://essonneinfo.fr/91-essonne-info/7 … aintenant/

Hors ligne

 

#182 27-05-2015 20:10:23

Q_DC
Modérateur
Lieu: Alfortville
Date d'inscription: 21-03-2007
Messages: 3932
Immeubles: 1455
Photos: 55

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Le projet non retenu de l’Atelier 2/3/4 est visible ici.
Sou Fujimoto ayant gagné ce concours (#172).

Hors ligne

 

#183 26-06-2015 19:08:17

Brisa
Exclu
Date d'inscription: 01-06-2014
Messages: 1728

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

A la lecture d'un article dans le Journal du Grand Paris, je viens de découvrir que venait d'être créée l'Université de Paris-Saclay. Cette université réunira rien moins que HEC, Polytechnique, le CNRS, Centrale, l'ENS Cachan, et bien d'autres !

https://www.lejournaldugrandparis.fr/wp-content/uploads/2015/06/CARTOUCHE_UPSACLAY-FCS.jpg

Cette université, dont la première rentrée aura lieu en septembre 2015, ambitionne de se hisser entre la 10è et 20è place du fameux classement de Shanghai, et d'être le "Stanford français".

Tout ça est bel et bon, mais en me penchant un peu plus sur le sujet, je note deux problèmes majeurs (et à mon avis complètement rédibitoires) :

1- cette "université" n'aura d'université que le nom. En réalité il s'agit d'une communauté d’universités et établissements :

En France, les communautés d’universités et établissements sont des établissements publics à caractère scientifique, culturel et professionnel. Une communauté d'universités et établissements permet de regrouper des établissements d’enseignement supérieur et de recherche. Ce statut a été créé par la loi no 2013-660 du 22 juillet 2013 relative à l'enseignement supérieur et à la recherche, pour succéder aux Pôles de recherche et d'enseignement supérieur (PRES).

Pas sûr que le classement de Shanghai, ou n'importe quel observateur étranger, la considère donc réellement comme une université. Chacune de ses composantes (grandes écoles, universités, centres de recherche) continueront à exister indépendamment. Il me semble qu'on est là dans une situation très proche des intercommunalités : comme on n'ose pas fusionner franchement, on invente une couche supplémentaire, qui n'a aucun reconnaissance à l'étranger et complexifie la gouvernance.

2- encore pire : cette fameuse "université" n'aura pas un campus unique, mais sera disséminée dans un cluster de campus sur et autour du Plateau de Saclay (près de 75 km², soit pas loin de la taille de Paris intra-muros à l'intérieur des boulevards des maréchaux). En fait, chaque composante de l'université gardera ses mêmes locaux et ses mêmes emplacements qu'aujourd'hui (HEC à Jouy-en-Josas, l'X près de Palaiseau, etc), et seule l'ENS Cachan va déménager si je comprends bien.

Comment dans ces conditions parler d'une "université" ??

Si des personnes gravitant dans ce monde ont plus d'info, je suis preneur. Tout ça me paraît quand même beaucoup d'énergie dépensée pour pas grand chose. Ça me fait un peu penser aux Champenois qui voulaient réunir Reims et Châlons-en-Champagne dans une même métropole. C'est juste un label sans aucune réalité physique. C6


Le Grand Paris est mort, vive le Grand Paris ! Ou pas.

Hors ligne

 

#184 26-06-2015 19:26:01

Boris_F
Administrateur
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

C'est un mouvement esquissé depuis longtemps par la création des PRES (pôles de recherche et d'enseignement supérieur) en 2006, puis poursuivi par la création des COMUE (décembre 2014).

Concernant Paris-Saclay, malgré ce que tu sembles croire, il n'y a aucune absurdité. Ce que tu viens de découvrir a été mis en place par la création de ParisTech en 1991, qui prévoyait d'abord la mise en réseau, puis logiquement, vers 2009 je crois, le regroupement géographique de toutes les grandes écoles de Paris intra-muros (sauf les Arts et Métiers et l'Ecole des ponts qui fait partie d'Université Paris-Est à Marne-la-Vallée).

L'objectif n'est pas d'imposer une gouvernance unique universités / grandes écoles. Ceci s'appelle une fusion et existe entre universités (par exemple Marne-la-Vallée et Créteil sont en train de fusionner).

Il s'agit plutôt de mutualiser des compétences, effectivement comme les communautés d'agglomération, et de créer des bassins de recherche complémentaires (des "clusters") et la mise en commun, souvent, des doctorats, et parfois des masters 2. Surtout, on crée une dynamique en regroupant des équipements communs comme des logements étudiants, des logements chercheurs invités, des laboratoires (unités mixtes de recherche ou UMR), etc.

Et effectivement, vu de Shanghai, on atteint des masses critiques en mutualisant les publications sous une seule signature, les prix (Nobel, Fields...), le nombre de chercheurs mis en commun dans une seule base de données, etc. Ce n'est pas absurde que de faire ainsi, et l'Université Paris-Saclay montre le plus spectaculaire de cette logique de mutualisation, mais ce mouvement touche strictement toutes les universités et toutes les écoles de France.

Ce qui est beaucoup plus critiquable - et ceci n'entre pas en ligne de compte dans la thématique de PSS - c'est le ranking de Shanghai qui est partial, partiel et ne peut que favoriser les modèles d'intégration universitaires à l'anglo-saxonne avec des universités très vastes réparties en collèges. Ces collèges ont souvent une gouvernance distincte...

En France, ce n'est pas du tout la culture locale et il est hors de question de mutualiser la gouvernance d'établissements qui n'ont pas du tout les mêmes activités ni la même histoire. C'est déjà excessivement complexe, en interne, lorsqu'une université par exemple possède une faculté de médecine, une faculté de lettres et une faculté de science qui ont des processus chacun très ancrés dans leur culture et qui sont très différents les uns des autres. Lier à une seule gouvernance HEC, Polytechnique, ENS et INRA avec l'université de Saint-Quentin-en-Yvelines n'aurait aucun sens.

En revanche, mettre des équipements, des moyens et des équipes de recherche, des masters ou des doctorats en commun est parfaitement logique. C'est le but de Saclay, qui souhaite même offrir des équipements plus qualitatifs que ceux qui sont en cours d'utilisation actuellement dans l'intramuros (manque de place, obsolescence, difficulté à tout regrouper sur le même campus, complexité de monter certains laboratoires qui utilisent des matériels ou des matériaux dangereux, etc.)

En d'autres termes, ce sont des opérations tout sauf cosmétiques, très longues et complexes à mettre en place, qui offrent de la lisibilité, de l'optimisation de moyens (et souvent des économies d'échelle) et offrent plus de moyens à la recherche dans un horizon où les budgets sont en très nette baisse (malgré ce qu'on lit là-dessus couramment). Bref, on pallie le manque d'argent par l'optimisation de l'écosystème. Je n'en dirais pas autant des communautés d'agglomération...


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#185 26-06-2015 19:46:44

Artemis Fowl
Tour Gan
Lieu: De la Seine à la scène
Date d'inscription: 31-03-2009
Messages: 656
Immeubles: 8
Photos: 3

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Alors Brisavoine, tu as de la chance car je suis élève et membre du Conseil d'Administration de l’École Normale Supérieure de Rennes, qui a été membre fondateur de la COMUE Bretagne-Loire, créant l'Université Bretagne Loire aussi appelée "Université Européenne de Bretagne". J'ai donc potassé les statuts de la chose, qui sera prochainement mise en place, et qui doit fortement ressembler à notre cas d'espèce.

L'idée d'une COMUE n'est pas de fusionner des établissements, ni d'induire le doute dans l'esprit des étudiants ou des observateurs extérieurs.
Il s'agit d'un établissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel relevant de l'alinéa 4 de l'article L.711-2 du Code de l'éducation.
Une COMUE dispose de compétences propres, partagées et coordonnées, ayant vocation à les employer au service du projet partagé dans le respect du principe de subsidiarité.

Parmi ses compétences propres se trouvent notamment l'élaboration d'un projet pluriannuel de nature essentiellement scientifique, avec ses déclinaisons annuelles, le portage de projets immobiliers propres à celle-ci ou répondant au besoins de tout ou partie de ses membres à leur demande, l'élaboration d'une stratégie numérique, d'ingénierie, etc... Pas de quoi fouetter un chat ! Cela laisse une énorme liberté aux institutions concernées dans la délimitation de leur projets de recherche, leurs politiques de bourses, etc...

Parmi ses compétences partagées, notamment la mutualisation de moyens de recherche, la délivrance du diplôme de doctorat en co-accrédictation ou en propre après avis favorable (et improbable) de l'établissement concerné, l'élaboration de stratégies communes de formation du personnel, et de développement du lien établissements-entreprises et monde socio-économique. On le voit, on a encore ici la définition de "stratégies" ce qui implique beaucoup de libertés pour les établissements, mais plus de cohérence et d'économies d'échelle pour la recherche.

Ses compétences coordonnées incluent notamment la mise en place d'une politique et d'un projet d'amélioration de la qualité de vie étudiante et de promotion sociale, le développement de la e-pédagogie et de la documentation coordonnée, et encore des stratégies de coordination de la recherche, ainsi que de la formation.

Ses moyens d'actions sont essentiellement financiers, la gestion de ses attributs patrimoniaux et sociaux, ainsi que d'immeubles liés à ses missions.


En définitive, une COMUE ne se substitue certainement pas aux établissements concernés. Elle prend les objectifs que ses membres veulent bien lui donner et est surtout liée à leurs activités de recherche et à une gestions plus cohérente et économique des établissements majeurs d'un territoire, mais aussi à la modernisation des structures de formation et de recherche de ces établissements.
Ainsi, bien que d'une influence limitée, celle-ci est non-négligeable, et pourrait constituer un premier pas au rapprochement de certaines grandes institutions, en tout cas à la création de diplômes communs, comme c'est le cas pour l'ENS Cachan, HEC et Polytechnique en matière d'économie.


En espérant avoir aidé !  B5


Paris Sur la Seine allongé,
Paris. Senteurs, Saveurs,
Paris Sur la Scène.

Hors ligne

 

#186 26-06-2015 19:49:50

Brisa
Exclu
Date d'inscription: 01-06-2014
Messages: 1728

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

(réponse à Boris_F)
^^Oui, sauf que :

1- le classement de Shanghai (et d'ailleurs tous les autres classements internationaux) n'ont jamais considéré les PRES comme étant des universités (ils ont toujours comptés leurs membres séparément). Je doute qu'il en aille différemment avec les COMUE (ou tout autre acronyme barbare qu'on s'ingéniera à inventer).

2- la mutualisation c'est très bien, sauf que sans campus unique, et vu les distances impliquées entre les différents emplacements, ça va être le règne de la voiture (ce qui est plutôt ironique pour un pays qui prétend réduire la place de la voiture).

Moi je ne connais aucune université au monde où il faut faire 10 km de voiture pour aller d'un département à un autre. Et les références au "Stanford français" me font rire, sachant que j'ai été étudiant au vrai Stanford, où le campus est compact et a une vraie unité.  A7

Dans le vrai Stanford, en 2-3 minutes de vélo on passe des cours d'économétrie aux cours d'allemand ou aux cours de politique européenne. A l' "université" de Paris-Saclay par contre...

Le but du campus unique c'est justement de favoriser l'interdisciplinarité, de pouvoir choisir à la carte des cours dans plein de départements différents, puisqu'il sont tous situés à côté les uns des autres (absolument aucuns départements ne sont à plus de 5 minutes de vélo l'un de l'autre). C'est ça qui manque vraiment en France, plutôt que ces universités lobotomisantes comme Paris Dauphine qui ne sont spécialisées que dans un secteur (quel rétrécissement des perspectives pour l'étudiant...).

Dernière modification par Brisa (26-06-2015 19:52:49)


Le Grand Paris est mort, vive le Grand Paris ! Ou pas.

Hors ligne

 

#187 26-06-2015 20:23:26

Tom6275
Tour Montparnasse
Lieu: Lille (et un peu bcq Paris)
Date d'inscription: 05-10-2012
Messages: 1971

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

J'avoue avoir du mal à imaginer l'X se fondre dans un truc plus grand... mais peut-être !

La distance entre des départements des universités va être très fréquente avec la fusion des universités. Contrairement à un autre modèle (anglo-saxon on va dire) où une université = plusieurs facultés (et du coup, des bâtiments regroupés avec une coopération administrative plus importante (peut-être ?)), en France il n'y a pas vraiment eu de distinction entre les mots université et faculté (l'un équivaut à l'autre, en tout cas pour les universités publiques, pas pour les privés comme les universités catholiques) et chaque université/faculté avec sa discipline s'est développée à part et en des endroits bien différents ; et parfois ça peut aller loin, comme la distance entre la fac de médecine (Lille-Sud) et la fac de sciences lilloises (Villeneuve d'Ascq)  ou alors lorsqu'un département (langues étrangères) de la fac lilloise de lettres (dont le gros se trouve à Villeneuve d'Ascq) se retrouve à Roubaix... Mais puisque l'on va vers la fusion en France, il n'y aura qu'une seule université mais avec un éparpillement assez conséquent (que ce soit à Lille ou ailleurs).

Et pour info, l'agence roubaisienne Saison-Menu s'occupe de l'aménagement de la ZAC du Moulon pour le campus urbain Paris Saclay : http://www.saisonmenu-architectes.com/p … du-moulon/ (cette agence s'occupe déjà d'Euralille 3000 ...)


site web : lille-en-grand.jimdo.com
twitter : @lille_en_grand

Hors ligne

 

#188 26-06-2015 20:26:17

Brisa
Exclu
Date d'inscription: 01-06-2014
Messages: 1728

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Aussi, l'autre truc qui me fait tiquer c'est pourquoi appeler ça une "université" si ça n'en est pas une ? J'entends bien tous les arguments, mais alors pourquoi ce besoin d'appeler l'ensemble une "université" ? Soyons plus honnêtes et appelons le "Cluster de Paris-Saclay" ou je ne sais quoi d'autre, mais là, le fait qu'on ait pertinemment choisi le terme d'université, alors que juridiquement ça n'en est pas une, montre bien qu'il y a chez certains beaucoup plus d'intentions cachées (ou d'actes manqués ?) que vous ne voulez l'admettre. Comme si on était un peu déboussolés dans ce monde qui bouscule toute notre "culture locale" justement.  B5

Dernière modification par Brisa (26-06-2015 20:27:22)


Le Grand Paris est mort, vive le Grand Paris ! Ou pas.

Hors ligne

 

#189 26-06-2015 20:58:15

Brisa
Exclu
Date d'inscription: 01-06-2014
Messages: 1728

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Tom6275 a écrit:

en France il n'y a pas vraiment eu de distinction entre les mots université et faculté (l'un équivaut à l'autre, en tout cas pour les universités publiques, pas pour les privés comme les universités catholiques) et chaque université/faculté avec sa discipline s'est développée à part et en des endroits bien différents

Tout ça est très récent. Ça date de la révolte estudiantine de 1968 et de la décision d'éclater l'Université de Paris en 1971. On a adopté la même (stupide) mesure dans toutes les universités de province.

Avant ça, notre système universitaire ressemblait beaucoup plus à celui des pays anglo-saxons (logique, ils l'ont copié de nous !  A3 ).

Jusqu'à la Révolution française, nos universités ne se distinguaient pas des universités anglaises ou américaines. L'Université de Paris était le modèle dans toute la chrétienté.

A la Révolution, nos chers révolutionnaires ont décidé de supprimer toutes les universités de France, parce qu'elles étaient contrôlées par l'Eglise, et les ont remplacées par des écoles techniques spécialisées, nos actuelles grandes écoles.

Napoléon Ier a rétabli les universités, mais il a commis une grosse faute à mon sens, il a laissé subsister les écoles techniques créées par la Révolution au lieu de les intégrer dans l'université. On a donc eu un système d'enseignement supérieur dual, inconnu jusque là.

De plus Napoléon n'a pas récréé chaque université individuellement, mais il a créé une unique Université de France, qui chapeautait toutes les facultés sur tout le territoire français.

Ce n'est qu'en 1896 qu'on a mis fin à l'Université de France et qu'on a redonné la personnalité juridique aux universités de province (et à celle de Paris). Après 1896, nos universités ont à nouveau ressemblé à celles des pays anglo-saxons et à ce qu'elles étaient avant la Révolution, à savoir des regroupements de facultés disposant d'une personnalité juridique, avec bien sûr cette différence que l'Eglise ne contrôlait plus les universités, et que des écoles techniques (grandes écoles) existaient désormais à côté et en dehors des universités.

Par exemple à Toulouse, l'Université de Toulouse qui a existé depuis 1229 jusqu'en 1793 puis de 1896 à 1968, réunissait toutes les facultés sous le même toit, dans le vieux quartier médiéval autour de la Basique Saint-Sernin. D'ailleurs, il faudrait que je demande à ma mère, qui a été étudiante à l'Université de Toulouse dans les années 1960, si, quand on avait son "majeur" dans une certaine faculté (ma mère a passé une licence en histoire je crois), on pouvait prendre des "mineurs" dans les autres facultés, comme c'est le cas dans les pays anglo-saxons.

En 1968, suite aux événements de mai 1968 et à l'accroissement du nombre des étudiants, on a décidé d'éclater l'Université de Toulouse en 3 universités distinctes. Les facultés de sciences humaines ont été envoyées au Mirail, à l'ouest de la ville. Les facultés scientifiques et la fac de médecine ont été envoyées à Rangueil au sud de la ville. La fac de droit et celle d'économie ont eu le privilège de rester dans les anciens locaux de l'université dans le quartier médiéval de Saint-Sernin.

Le même phénomène s'est produit dans toutes les villes de France qui disposaient d'une université, et à Paris c'est en 1971 qu'on a éclaté l'Université de Paris en 13 universités distinctes.

A mon avis, c'est l'erreur majeure de notre système d'enseignement supérieur, et on en paye encore le prix. Il n'y a que dans de très rares villes (Strasbourg, Bordeaux et Aix à ma connaissance) que les 3 universités issues de l'université originelle ont été installées sur le même campus, mais dans les autres villes on s'est ingénié à disperser les universités issues de l'université originelle de la ville à des endroits différents, souvent d'un bout à l'autre de la ville comme à Toulouse.  E5

En y réfléchissant, ça dépasse quand même l'entendement qu'ils aient pu faire un truc pareil...

Résultat, mis à part à Strasbourg, Bordeaux et Aix, il est impossible de refusionner réellement les universités sur un campus unique, à moins de tout reconstruire à zéro (ce à quoi personnellement je serais favorable, si on avait un peu d'ambition).

A Paris, vu sa taille, bien évidemment on ne va pas refusionner toutes les universités pour recréer l'ancienne Université de Paris, mais j'ai toujours pensé qu'il faudrait au moins créer 2 grandes universités de taille et renommée mondiale, une à Saclay, une au Quartier Latin, en fusionnant toutes les universités, grandes écoles et centres de recherche qui s'y trouvent.

Avec cette "Université de Paris-Saclay", on en est assez loin.


Le Grand Paris est mort, vive le Grand Paris ! Ou pas.

Stifff38 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#190 26-06-2015 21:06:20

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 18350
Immeubles: 804
Photos: 1568

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Pourquoi faudrait-il un campus unique pour fusionner plusieurs universités ?

Hors ligne

 

#191 26-06-2015 21:14:14

Brisa
Exclu
Date d'inscription: 01-06-2014
Messages: 1728

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Parce que sans campus unique, les temps de déplacements entre les différents départements sont trop longs pour envisager sérieusement de suivre des cours dans plusieurs départements.

Quand j'étais étudiant en droit à Toulouse, au centre ville donc (voir historique plus haut), j'ai voulu suivre des cours de chinois. Bonjour la galère ! Nécessité de s'inscrire à l'Université du Mirail en plus de l'Université de Toulouse 1 (l'université originelle de Toulouse, maintenant uniquement pour droit et éco). Nécessité de prendre le métro pour traverser toute la ville pour aller au Mirail où avaient lieu les cours de chinois (10 minutes à pied pour aller de l'UT1, c'est Toulouse 1 pour les intimes, au Capitole, puis de mémoire 20 minutes de métro du Capitole jusqu'au Mirail, puis encore 5 bonnes minutes depuis le métro jusqu'à la salle de cours).

A Paris, c'est encore pire. A une époque j'ai jonglé dans mon emploi du temps entre Dauphine et la Sorbonne. Autant dire que je connais l’interconnexion du RER à Chatelet-Les Halles par cœur, ainsi que le temps incompressible qu'il faut pour se rendre de la station Porte Dauphine à la station Luxembourg.  B1


Le Grand Paris est mort, vive le Grand Paris ! Ou pas.

Hors ligne

 

#192 26-06-2015 21:59:10

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 18350
Immeubles: 804
Photos: 1568

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

En Belgique, c'est pourtant assez courant.
L'Université catholique de Louvain est essentiellement implantée à Louvain-la-Neuve, mais les facs de médecine sont à Woluwe (Est de Bruxelles). Sans oublier la fac d'architecture, implantée à Saint-Gilles (Bruxelles) et Tournai, ou encore l'implantation de Mons.
L'Université Libre de Bruxelles possède deux campus (dont un avec l'hôpital universitaire) dans la ville, distant de 10km l'un de l'autre. Idem pour l'Université flamande libre de Bruxelles : l'hôpital universitaire est tout au Nord de la ville, bien loin du campus principal "d'Etterbeek" (à Ixelles).
En Wallonie, l'Université de Liège a absorbé les facultés d'agronomie de Gembloux, et est aussi implantée à Arlon. Tandis qu'en Flandre, l'Université de Leuven possède un second campus à Courtrai.

Lorsque je suis allé en Erasmus à Prague, j'ai aussi pu constater que l'université Charles était totalement éparpillée dans toute la ville. Il n'y a même pas de campus. Une même faculté (par exemple la fac de sciences sociales) possède des bâtiments à plusieurs kilomètres les uns des autres.

Bref, les exemples sont légions. Si les universités parisiennes (ou autres) voulaient réellement fusionner, elles pourraient le faire.

Hors ligne

 

#193 26-06-2015 22:35:45

Brisa
Exclu
Date d'inscription: 01-06-2014
Messages: 1728

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

La plupart des exemples que tu cites concernent des facs de médecine, ce qui n'a rien de surprenant, vu que la médecine a toujours été un cursus à part, donc ça n'est pas vraiment gênant si les locaux de la fac de médecine ne sont pas sur le campus principal.

Le minimum qui devrait toujours être regroupé pour faire vraiment université généraliste c'est les lettres, les sciences et le droit/éco/business. Dans les exemples que tu donnes, je ne vois pas que ces départements soient éclatés en de multiples emplacements, sauf à Prague, mais ça ne surprendra pas vu le passé communiste de la ville.

Concernant Louvain et Courtrai, ce n'est pas du tout la même chose. Il s'agit d'un campus décentralisé de l'université mère. C'est fréquent aux Etats-Unis (par exemple l'Université de Californie a un campus à Los Angeles, UCLA, un autre à Berkeley, UC Berkeley, etc). Chaque campus est généraliste, comme Louvain et Courtrai j'imagine. Rien à voir avec la situation française.

Prenons l'exemple de Bordeaux. Une université généraliste fondée au 15è siècle, détruite par la Révolution, recréée en 1896, puis éclatée en 4 (4 !) université distinctes en 1970 (une pour le droit, une pour les sciences, une pour la médecine et une pour les lettres). Heureusement les édiles bordelais ont eu la bonne idée de créer un campus unique à Talence/Pessac, au lieu de tout disperser comme à Toulouse et dans tant d'autres villes, un campus unique où on se sont installées les 4 universités ainsi que les écoles d'ingénieurs de Bordeaux (les locaux historiques du centre ville ayant été abandonnés car trop petits).

Arrive le choc du classement de Shanghai, la volonté de refusionner les universités pour "peser" au plan international. Au début il était prévu de refusionner les 4 universités ainsi que toutes les écoles d'ingénieurs, ce qui était facilité par le fait que tout le monde se trouvait sur le même campus. Au final, les universités de droit (Université Bordeaux IV), sciences (Université Bordeaux I) et médecine (Université Bordeaux II) ont fusionné pour former l'Université de Bordeaux en 2014, mais l'université de lettres (Université Bordeaux III) a finalement refusé de rejoindre les trois autres et s'est rebaptisée Université Bordeaux Montaigne. Quant aux écoles d'ingénieurs, elles aussi finalement elles ont refusé de rejoindre les trois universités, et elles ont fusionné entre elles pour former l'Institut polytechnique de Bordeaux.

Donc au lieu de se retrouver avec une seule Université de Bordeaux, on se retrouve avec une Université de Bordeaux, une Université Bordeaux Montaigne et un Institut polytechnique de Bordeaux qui partagent le même campus. Quelle est la logique ? Et l'étudiant en sciences qui aimerait aussi suivre des cours de langues ou de philosophie pour parfaire sa culture générale, on pense à lui ? Il va falloir qu'il s'inscrive à deux universités distinctes. Encore là il n'aurait pas à se déplacer loin, contrairement à Paris-Saclay.

Dernière modification par Brisa (26-06-2015 22:38:35)


Le Grand Paris est mort, vive le Grand Paris ! Ou pas.

Hors ligne

 

#194 26-06-2015 22:39:53

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 18350
Immeubles: 804
Photos: 1568

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Les facs de médecine pour l'UCL, l'ULB et la VUB oui... Mais aussi la fac d'architecture de l'UCL (à Saint-Gilles et Tournai). Et l'implantation de l'ULg à Gembloux ne concerne pas la médecine non plus, mais l'agronomie. En outre, à Liège, il y a en plus du campus du Sart Tilman pas mal de facultés en centre ville.

Bref : une fusion est tout-à-fait possible. A7

Hors ligne

 

#195 27-06-2015 22:55:34

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8098
Photos: 9
Site web

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

seule l'ENS Cachan va déménager si je comprends bien

L'Ecole Centrale Paris, qui fusionne avec Supelec, y déménage dans 2(3 ans (ses locaux sont en travaux). Telecom Paris doit y aller. L'ENSTA y est déjà, dans le campus de l'X. AgroParisTech s'y est installé aussi (en déménageant de Paris et Grignon). La Fac d'Orsay y va aussi, et rappatrie ses antennes les plus éloignées (notamment la grosse faculté de pharmacie, qui est actuellement à Châtenay-Malabry).

Tout ça, tu le saurais, si tu lisais un peu plus PSS !


Boris_F a aimé ce post.

Hors ligne

 

#196 11-07-2015 16:33:15

Q_DC
Modérateur
Lieu: Alfortville
Date d'inscription: 21-03-2007
Messages: 3932
Immeubles: 1455
Photos: 55

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Arrivée sur le plateau de Saclay... Le nombre de grues est impressionnant, les travaux sont partout. La voie du BHNS pour le 91-06 est en cours de réalisation.

http://img11.hostingpics.net/pics/60919020150711140402.jpg

Horiba

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436622887qbj.jpg
© Maza

Lieu de vie

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436623304dtd.jpg
© Maza

Campus CentraleSupelec

http://image.noelshack.com/fichiers/2015/28/1436624381-20150711-144726.jpg

http://image.noelshack.com/fichiers/2015/28/1436624549-20150711-144659.jpg

EDF Lab - Centre de formation

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436624600yrn.jpg
© Maza

EDF Lab - Centre de Recherche et Développement

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436624695vng.jpg
© Maza


dalco a aimé ce post.

Hors ligne

 

#197 11-07-2015 16:58:50

Q_DC
Modérateur
Lieu: Alfortville
Date d'inscription: 21-03-2007
Messages: 3932
Immeubles: 1455
Photos: 55

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Pôle Commun en Recherche Informatique avec Digiteo - Bât. du Moulon sur la gauche des photos.

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436625374hbp.jpg
© Maza

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436625425viv.jpg
© Maza

Nano-Innov

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436625688dkt.jpg
© Maza

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436625714llt.jpg
© Maza

Complexe universitaire

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436626542ldv.jpg
© Maza

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436626609acn.jpg
© Maza

ENSAE ParisTech

http://www.pss-archi.eu/photos/membres/1460/l/1436626657iwr.jpg
© Maza


NPA a aimé ce post.

Hors ligne

 

#198 11-07-2015 17:13:26

Q_DC
Modérateur
Lieu: Alfortville
Date d'inscription: 21-03-2007
Messages: 3932
Immeubles: 1455
Photos: 55

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Thales

http://image.noelshack.com/fichiers/2015/28/1436626986-20150711-141913.jpg

http://image.noelshack.com/fichiers/2015/28/1436626990-20150711-142056.jpg

EDF de loin

http://image.noelshack.com/fichiers/2015/28/1436627165-20150711-142541.jpg

École polytechnique - Extension des laboratoires de plus loin encore.

http://image.noelshack.com/fichiers/2015/28/1436627448-20150711-141954.jpg


Boris_F, micou, monmix et tertiaire ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#199 11-07-2015 17:56:34

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8098
Photos: 9
Site web

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

Wouah, merci pour le reportage ! Depuis le temps qu'on en parle, c'est bon d'avoir des photos !

Pour l'instant, l'accumulation de cubes de verre dans le vide est assez angoissante ! On est encore très très loin de faire une "vraie ville", ou du moins un lieu vraiment agréable ! D'ici là, certains réalisateurs talentueux pourraient en profiter pour faire des beaux films ! (Tati avait fait ce genre de choses avec Playtime, ou Philippe de Broca avec Brasilia dans l'Homme de Rio).

Hors ligne

 

#200 11-07-2015 18:33:12

Brisa
Exclu
Date d'inscription: 01-06-2014
Messages: 1728

Re: Cluster Scientifique du Plateau de Saclay (CA CPS/CA VGP/CA SQY-78/91)

D'un côté on veut interdire la voiture en ville, de l'autre on construit une ville qui n'est praticable que pour les voitures. Allez comprendre !


Le Grand Paris est mort, vive le Grand Paris ! Ou pas.

Piéton, bertrand92, monmix, Lambig et appletof ont aimé ce post.

Hors ligne

 



Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2017 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact