En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Rennes Métropole - Dynamisme économique

#476 10-08-2017 13:59:36

ziegfried
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 22-02-2016
Messages: 1392
Immeubles: 6

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Mouais... en espérant (pour les rennais) que Rennes ne devienne pas Bordeaux pour ce qui est des prix de l'immobilier.   G3

Hors ligne

 

#477 11-08-2017 09:53:06

zichiqou35200
Tour Phare
Lieu: Rennes- Londres
Date d'inscription: 20-11-2010
Messages: 5721
Immeubles: 3

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Je crois malheureusement que c'est en passe d'être le cas . Rennes rentre dans la caste des grandes villes françaises.

Hors ligne

 

#478 11-08-2017 13:06:56

ziegfried
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 22-02-2016
Messages: 1392
Immeubles: 6

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Il y a encore de la marge, Rennes est encore la moins chère des "grandes" villes françaises. Que les prix augmentent c'est inévitable, mais rien n'empêche de les encadrer un minimum et d'éviter une augmentation trop importante par divers moyens, dont la forte augmentation de l'offre.

Ce n'est que ma perception subjective, mais je ne pense pas que Rennes connaitra dans les années à venir une envolée des prix équivalente à celle de Bordeaux. Le contexte est différent, malgré le rapprochement facile, via les LGV et "l'appel de l'Ouest" de ces deux dernières décennies. Les deux villes n'attirent pas pour les mêmes raisons et donc, on y investit différemment. De plus, il y a, bien entendu et en plus des critères qualitatifs, un écart quantitatif certain, même si pas gigantesque.

Parce qu'on nous promets des afflux d'habitants et d'activités, et les hausses de prix qui vont avec, mais ça reste à voir, ces deux premières tardant à se manifester. Je préfèrerais avoir une certitude que Rennes intra-rocade attire autant d'habitants et d'entreprises que prévu, avant de considérer une quelconque envolée des prix. Or, jusqu'à présent, la croissance démographique intra-rocade n'a pas été spectaculaire (pas à l'image des nombreux chantiers qui parsèment la ville depuis quelques années) et les implantations d'entreprises restent assez timides et se cantonnent à Cesson-Champs-blancs (ça reste intra-rocade, mais c'est toujours en extension urbaine que se fait la croissance, + à noter Thalès à La Courrouze), là où le centre peine à se renouveler en se reposant totalement sur EuroRennes, qui par ailleurs n'a pas encore (à ma connaissance) produit d'annonce fracassante d'arrivées d'entreprises parisiennes, ou autres (ça ne m'étonne pas beaucoup, mais c'était quand même l'objectif affiché).

Du coup, j'attends impatiemment les chiffres démographiques des communes de Rennes, Saint-Jacques et Cesson des années à venir pour constater, ou pas, de l'afflux de population lié aux si nombreux chantiers sur ces communes. De même, j'attends l'annonce de l'arrivée (ou le retour) d'un grand nom économique dans le centre-ville, ou autre part que Cesson-Champs-Blancs. Parce que, actuellement, il y a qui encore dans le centre-ville ? Juste quelques banques-assurances (Groupama, Allianz et CMB) et Yves Rocher, mais aucune entreprise technologiques ou autre. D'un côté, c'est normal que les entreprises se regroupent autour du technopôle, de l'autre côté, c'est dommage que le centre soit réduit à des activités financières et administratives, surtout pour une ville qui se veut innovante et veut rompre avec l'image de "capitale régionale" ne comportant que des administrations et des sièges régionaux d’entreprises, or c'est à peu près le cas dans le centre.

Tout ça pour dire, que la croissance reste, malheureusement toujours à deux vitesses à Rennes. D'un côté, le centre et ses périphéries directe, sur-planifiés mais qui attirent au final (pour l'instant j'espère) assez peu d'habitants, et activités et de l'autre côté, les périphéries et banlieues, très peu planifiées qui reçoivent l'écrasante majorité de la croissance, en utilisant presque exclusivement l’extension et l'étalement urbain pour ce faire. Pour l'instant, les prix peuvent bien augmenter autant qu'ils veulent à Rennes-centre, si les gens et entreprises se ruent toujours sur la banlieue, ça n'aura pour effet que de faire fuir les quelques personnes qui voulaient rester dans le centre.

Je ne veux pas non plus avoir l'air d'être pessimiste, je me dis plutôt "attendons de voir" et qu'on aura très probablement la réponse à "quelle voie va prendre Rennes ?" d'ici 2020. De même que lorsque je lis que Rennes est une "grande" ville française, je me dis la même chose : "attendons de voir". Parce qu'actuellement, Rennes peut tout aussi bien prétendre au statut de "plus petite grande ville de France" qu'à celui de "plus grande ville moyenne de France". C'est pour ça (et plein d'autres critères) que je doute que Rennes suive un chemin similaire à celui de Bordeaux. Du coup, l'orientation que prendra la ville et sa banlieue dans les quelques années à venir nous en dira beaucoup sur son futur en tant que grande ville ou ville moyenne à l'aire urbaine hypertrophiée. Et, puisqu'on dit (à raison selon moi) qu'une ville est à l'image de son centre, c'est principalement la dynamique et l'évolution du centre qui m'intéresse. Qu'on soit bien d'accord, je ne doute nullement de la dynamique globale de l'aire urbaine de Rennes, mais je ne peux en dire autant du centre-ville et de l'intra-rocade en général.

Hors ligne

 

#479 11-08-2017 16:14:08

zichiqou35200
Tour Phare
Lieu: Rennes- Londres
Date d'inscription: 20-11-2010
Messages: 5721
Immeubles: 3

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Cela dit, la LGV va attirer des catégories de populations qu'il n'y avait pas avant à Rennes c'est indéniable. Ces catégories de populations n'auront pas grand intérêt à s'installer en deuxième et troisième couronne comme c'est le cas pour les populations actuellement englobées par la forte croissance démographique de l'aire urbaine.

4 % de hausse , ça reste considérable à Rennes et les estimations indiquent une continuité voire même une accélération .

Après le prix astronomique des prix à Bordeaux ne m'apparaît pas du tout justifié. C'est pas une ville qui bouge tant que ça , c'est pas une ville si proche de Paris , il n'y a même pas le métro.
Franchement, je reste perplexe à ce niveau.

Dernière modification par zichiqou35200 (11-08-2017 16:18:46)

Hors ligne

 

#480 11-08-2017 16:45:32

ziegfried
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 22-02-2016
Messages: 1392
Immeubles: 6

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

zichiqou35200 a écrit:

Cela dit, la LGV va attirer des catégories de populations qu'il n'y avait pas avant à Rennes c'est indéniable.

D'où est-ce que tu tires une affirmation aussi absolue ? La seule chose indéniable concernant la LGV c'est qu'elle raccourcit le temps de trajet entre Rennes et Paris (et les villes sur le chemin). Tout autre affirmation n'est que spéculative. Que ce soit l'attrait d’entreprises parisiennes ou de parisiens tout court, rien n'est démontré (ni démontrable d'ailleurs). À la limite, ce qu'on sait, c'est que la LGV est pratique pour les entreprises implantées à Rennes et Paris et dont les employés font régulièrement le voyage entre les deux villes, mais on parle d'entreprises ayant déjà deux implantations dans les deux villes. Pour ce qui est de l'implantation d'autres entreprises, ça reste un argument en faveur de Rennes plutôt qu'une autre ville de l'Ouest pour une implantation régionale (en gardant le siège à Paris). Et finalement, pour les habitants, quand on déménage, c'est en général totalement. Les gens qui habitent dans une ville différente de celle où ils travaillent sont très minoritaires et 1h27 de trajet TGV, sans compter le prix, ça reste beaucoup en terme de temps de transport et ce n'est clairement pas compétitif avec la banlieue parisienne. Un parisien qui veut quitter Paris, il ne se dira pas "je choisis Rennes parce que je pourrai rentrer à Paris 30 minutes plus vite grâce à la LGV". J'en veux pour preuve Bordeaux, Nantes et même Rennes, qui n'ont pas attendu de LGV pour attirer foules de parisiens. Quand on demande aux migrants ce qui importe dans le choix de la destination, la présence d'une LGV ne fait pas partie des motifs énoncés, au contraire de la qualité de vie, le prix des logements, l’environnement éducatif, la pollution et bien entendu, avoir un boulot au bout du compte.

Hors ligne

 

#481 11-08-2017 17:46:26

zichiqou35200
Tour Phare
Lieu: Rennes- Londres
Date d'inscription: 20-11-2010
Messages: 5721
Immeubles: 3

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

D'où est-ce que tu tires une affirmation aussi absolue ?

Ce n'est pas de la spéculation , ce sont tout simplement des faits . Quand Leduff implante le siège Social de son entreprise à Rennes , délocalise 200 emplois de Londres et Paris en affirmant que le développement de la Ville et la construction de grandes infrastructures ont pesé dans son choix, c'est un apport bénéfique de la LGV oui .

C'est un exemple parmi d'autres que l'on a notamment vu en partie dans la presse cette semaine avec des chefs d'entreprises qui expliquaient pourquoi ils avaient choisi Rennes et la LGV en fait déjà parti il ne faut pas se le cacher et ils ne se privent pas de le dire d'ailleurs.
On a des témoignages de chefs d'entreprises dans les journaux , à la télévision qui expliquent qu'ils hésitent à s'engager à Rennes, qu'ils le feront surement dans un avenir proche voire qu'ils ont déjà investis.

Je ne prédis pas une arrivée massive de parisiens ou d'étrangers mais simplement une croissance de flux humains  et financiers que Rennes ne connaissait pas avant. Les prix dans le secteur Sud Gare ont d'or et déjà grimpé de 17 % et moins de la moitié des investisseurs sont Rennais.

Quand j'affirme que la LGV va attirer des populations qu'il n'y avait pas avant , je persiste et signe , c'est tout bonnement factuel.

Les touristes d'agrément et d'affaires feront notamment parties de ces populations.
La LGV est un argument de poids pour construire un Centre des Congrès qui est propice à accueillir 3200 congressistes dés juin 2018 . L'infrastructure n'est même pas achevée que les calendriers sont déjà remplis. C'est un fait !
Autant de personnes , ça doit se nourrir, se loger et c'est là que les investisseurs interviennent comme par exemple ceux à l'origine du futur hôtel haut de gamme rue de la monnaie .

La création d'une demande implique à Rennes en l'occurrence la survenue d'une offre avec toutes les conséquences que cela peut engendrer dont celle de la création d'emplois spécifiques et celle de l'arrivée de nouveaux habitants.
La LGV est un outil à part entière qui s'imbrique dans un processus d'investissement , de capitalisation et inexorablement de la croissance d'une certaine tranche de population et c'est pour ça d'ailleurs que les programmes haut de gamme fleurissent dans la Ville.

Tu penses vraiment qu'en l'absence de LGV , des programmes comme CARA , le Cipriani , la descente de Plelan ,One et (je pourrais en citer treize à la douzaine) pourraient voir le jour ? Surement pas !
Les promoteurs savent très bien ce qu'ils font et à qui ils vont vendre.

Dernière modification par zichiqou35200 (11-08-2017 18:01:58)

Hors ligne

 

#482 11-08-2017 18:09:57

jllc
Notre Dame
Date d'inscription: 20-01-2012
Messages: 176

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

L'effet LGV, c'est peut-être simplement le "plus" qui fait la différence, pour des entreprises qui étaient déjà intéressées avant, mais ne franchissaient pas le pas ?

C'est à dire qu'il ne suffit pas en lui-même, mais compte quand même parmi d'autres critères.

Hors ligne

 

#483 11-08-2017 18:34:27

zichiqou35200
Tour Phare
Lieu: Rennes- Londres
Date d'inscription: 20-11-2010
Messages: 5721
Immeubles: 3

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Je ne pense pas que les autres critères pourraient entraîner  en l'absence de ligne grande vitesse avec la Capitale les changements que connaît Rennes aujourd'hui non.
A mon sens, c'est un élément incontournable et déterminant du dynamisme actuel et de ses projections .

Dernière modification par zichiqou35200 (11-08-2017 18:36:10)

Hors ligne

 

#484 11-08-2017 22:14:03

ziegfried
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 22-02-2016
Messages: 1392
Immeubles: 6

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

zichiqou35200 a écrit:

Quand Leduff implante le siège Social de son entreprise à Rennes , délocalise 200 emplois de Londres et Paris en affirmant que le développement de la Ville et la construction de grandes infrastructures ont pesé dans son choix, c'est un apport bénéfique de la LGV oui .

Sauf que dans une interview de LeDuff sur l'implantation rennaise, il mentionnait l'AGO comme infrastructure déterminante. De plus, le développement de la ville et de ses infrastructures, ça peut vouloir dire plein de choses autre que la LGV. Encore une fois, tu fais des rapprochements qui n'ont pas lieu d'être (outre le fait qu'un exemple, même de taille comme celui-ci n'est pas suffisant pur supporter une telle thèse).

C'est un exemple parmi d'autres que l'on a notamment vu en partie dans la presse cette semaine avec des chefs d'entreprises qui expliquaient pourquoi ils avaient choisi Rennes et la LGV en fait déjà parti il ne faut pas se le cacher et ils ne se privent pas de le dire d'ailleurs.
On a des témoignages de chefs d'entreprises dans les journaux , à la télévision qui expliquent qu'ils hésitent à s'engager à Rennes, qu'ils le feront surement dans un avenir proche voire qu'ils ont déjà investis.

Premièrement, je n'ai pas lu tant que ça (même pas du tout) de témoignages d'entreprises non-bretonnes qui invoquaient la LGV comme motif premier d'une implantation sur Rennes. Les seuls témoignages que j'ai lu (nombreux pour le coup) c'étaient des entreprises locales/régionales qu'on interrogeaient dans des articles traitant de la LGV. alors, je ne suis pas journaliste, mais si je dois écrire un article sur la LGV et ses perspectives économiques, je choisirais des exemples qui vont dans le sens de l'article. Ca le ferait moyen d'aller voir des entreprises parisiennes pour se faire rembarrer dès qu'on leur parle de la LGV et de s'implanter à Rennes, quand bien même ce serait plus représentatif de la réalité. Les patrons locaux ont tout intérêt à promouvoir l'infrastructure, afin d'attirer des clients et investisseurs. Se baser sur des articles, qui sont nécessairement biaisés, c'est très léger, surtout quand on veut en sortir des "faits indiscutables" au final. Mais malheureusement, il n'y a pas d'étude chiffrée sur la chose, d'où l'impossibilité de soutenir une quelconque thèse sur le sujet.

Je ne prédis pas une arrivée massive de parisiens ou d'étrangers mais simplement une croissance de flux humains  et financiers que Rennes ne connaissait pas avant. Les prix dans le secteur Sud Gare ont d'or et déjà grimpé de 17 % et moins de la moitié des investisseurs sont Rennais.

Quand j'affirme que la LGV va attirer des populations qu'il n'y avait pas avant , je persiste et signe , c'est tout bonnement factuel.

Là encore, tu fais des inférences. Les prix montent à Sud Gare, pourquoi ? La LGV ? Est-ce tout ce qui se passe à Sud-Gare ? Non. Il y a aussi EuroRennes et la ligne B (entre autres, il y a aussi Rue de l'Alma et les nouveaux immeubles, etc.). Tu me diras qu'EuroRennes est liée à la LGV, ce qui est vrai, mais la question étant du caractère détermiannt ou non de la LGV, posons-nous la question ici : qu'est-ce qui est déterminant dans le secteur immobilier de Sud-Gare ? Un quartier d'affaires dont on sait déjà que les prix seront largement au-dessus de la moyenne ? Une seconde ligne de métro qui relier le quartier aux trois-quarts de Rennes ? ou une ligne de train qui nous fait arriver 35 minutes plus vite à Paris ? Tu m'excuseras, mais la dernière proposition me sembles la moins impactante, et de loin.

Les touristes d'agrément et d'affaires feront notamment parties de ces populations.
La LGV est un argument de poids pour construire un Centre des Congrès qui est propice à accueillir 3200 congressistes dés juin 2018 . L'infrastructure n'est même pas achevée que les calendriers sont déjà remplis. C'est un fait !
Autant de personnes , ça doit se nourrir, se loger et c'est là que les investisseurs interviennent comme par exemple ceux à l'origine du futur hôtel haut de gamme rue de la monnaie .

C'est le point sur lequel je suis le plus d'accord, vu la bonne synergie entre le Centre des Congrès et la LGV, ne serait-ce que d'un point de vue temporel (EuroRennes et la ligne B arrivant plus tard). Sauf que, encore une fois, posons-nous la question duquel équipement est déterminant ? Qu'est-ce qui fait venir les touristes et congressistes ? Imaginons la LGV sans le Centre des Congrès, puis le Centre des Congrès sans la LGV. Lequel des deux modèles est le plus apte à attirer les touristes/congressistes et les hôtels et restaurants qui vont avec ? Bref, encore une fois, la LGV n'est pas déterminante, même si importante.

La création d'une demande implique à Rennes en l'occurrence la survenue d'une offre avec toutes les conséquences que cela peut engendrer dont celle de la création d'emplois spécifiques et celle de l'arrivée de nouveaux habitants.
La LGV est un outil à part entière qui s'imbrique dans un processus d'investissement , de capitalisation et inexorablement de la croissance d'une certaine tranche de population et c'est pour ça d'ailleurs que les programmes haut de gamme fleurissent dans la Ville.

Tu penses vraiment qu'en l'absence de LGV , des programmes comme CARA , le Cipriani , la descente de Plelan ,One et (je pourrais en citer treize à la douzaine) pourraient voir le jour ? Surement pas !
Les promoteurs savent très bien ce qu'ils font et à qui ils vont vendre.

Je suis d'accord sur le début, puis tu refais encore des inférences !   B8
Certes, la LGV s’inscrit dans un vaste "programme" dont elle n'est d'ailleurs qu'une composante, et même si les médias en font la tête de gondole des programmes rennais, ce n'est pas pour autant que c'est le cas en pratique et surtout concernant les effets bénéfiques pour Rennes.
D'un côté tu revendique des "faits" qui sont pour l'instant fantomatiques, et de l'autre tu me demande si je pense que les programmes haut-de-gamme et la LGV sont liés, comme si c'était évident. Alors, premièrement ça ne l'est pas. Si ça l'est, il doit alors y avoir des preuves qui vont dans ce sens. Si c'est le cas, je t'invite à les fournir. Parce que, tout ce que je lis, c'est que tu rabâche les mêmes thèses sans apporter aucune preuve. Les programmes hauts-de-gamme sont liés directement à la LGV, parce que... c'est toi qui le dit !   F8

PS : Avant que tu ne me demandes de fournir moi-même des preuves, je te rappel que :
Premièrement : c'est toi qui affirme l'aspect déterminant de la LGV dans tous ces domaines, par conséquent, le fardeau de la preuve t'incombe entièrement.
Deuxièmement : si ce n'était pas clair dans mes messages, je n'affirme pas que la LGV n'est PAS déterminante dans tous ces domaines, je dis juste qu'il n'existe aucune preuve nous permettant d'affirmer qu'elle l'est (ça ou son contraire) et que, de ce fait, il n'est pas raisonnable de l'affirmer. C'est peut-être le cas, ou non, mais actuellement on ne le sait pas et on ne peut pas le savoir. On peut juste spéculer, et je n'aime pas trop ça, parce que (et tu le prouves bien) on peut partir très loin en conjecture et aboutir à des contre-vérités.

Sur ce, en attente de preuves solides...   C10

Hors ligne

 

#485 12-08-2017 01:52:38

zichiqou35200
Tour Phare
Lieu: Rennes- Londres
Date d'inscription: 20-11-2010
Messages: 5721
Immeubles: 3

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Sauf que dans une interview de LeDuff sur l'implantation rennaise, il mentionnait l'AGO comme infrastructure déterminante. De plus, le développement de la ville et de ses infrastructures, ça peut vouloir dire plein de choses autre que la LGV. Encore une fois, tu fais des rapprochements qui n'ont pas lieu d'être (outre le fait qu'un exemple, même de taille comme celui-ci n'est pas suffisant pur supporter une telle thèse).

Louis Le Duff a effectivement manifesté sa volonté que NDDL soit construit. De là à soutenir que c’est l’argument de premier ordre sur lequel il s’est basé pour miser 25 millions d’euros  à Rennes … J’attends de voir les propos exacts.
Ca m’apparaît surréaliste dans un environnement où l’on se doit d’être pragmatique de se baser sur un projet qui bat de l’aile depuis 30 ans pour installer le siège social d’une multinationale.
Et si c’était l’élément déterminant, pourquoi aller construire le siège à 80 km du site envisagé plutôt qu’à Nantes ? ca n’a pas de sens.
Voici les propos dithyrambiques du PDG au sujet de l’arrivée de la LGV et ça m’apparaît beaucoup plus plausible.
« N'être plus qu'à 1 h 25 de Paris ne peut être qu'un atout pour nous, explique le dirigeant.Que ce soit pour nos employés et cadres, qui viennent régulièrement à notre siège, à Rennes, mais aussi pour nos clients. »
« Nos clients viennent à Rennes pour découvrir nos produits, notre qualité, notre traçabilité. Nous avons donc besoin de liaisons rapides avec la capitale, et la LGV s'inscrit dans cette dynamique. Plus on reçoit de clients, plus on crée de l'activité et plus on crée de l'emploi en Bretagne. »

Source : La LGV crée de l'emploi en bretagne

Trait d’honneur est fait sur le mot « besoin » utilisé ici et  qui est sans équivoque.
Je ne vois pas comment on peut encore me dire après ça que la LGV n’a pas été une carte maitresse dans le jeu de réflexion de LeDuff ni qu’elle ne contribue pas à faire venir de nouvelles populations à Rennes puisque son Président himself soutient l’inverse.

Premièrement, je n'ai pas lu tant que ça (même pas du tout) de témoignages d'entreprises non-bretonnes qui invoquaient la LGV comme motif premier d'une implantation sur Rennes. Les seuls témoignages que j'ai lu (nombreux pour le coup) c'étaient des entreprises locales/régionales qu'on interrogeaient dans des articles traitant de la LGV. alors, je ne suis pas journaliste, mais si je dois écrire un article sur la LGV et ses perspectives économiques, je choisirais des exemples qui vont dans le sens de l'article. Ca le ferait moyen d'aller voir des entreprises parisiennes pour se faire rembarrer dès qu'on leur parle de la LGV et de s'implanter à Rennes, quand bien même ce serait plus représentatif de la réalité. Les patrons locaux ont tout intérêt à promouvoir l'infrastructure, afin d'attirer des clients et investisseurs. Se baser sur des articles, qui sont nécessairement biaisés, c'est très léger, surtout quand on veut en sortir des "faits indiscutables" au final. Mais malheureusement, il n'y a pas d'étude chiffrée sur la chose, d'où l'impossibilité de soutenir une quelconque thèse sur le sujet.

Il m’a fallu à peine deux minutes pour tomber sur cet article

LGV, centre des congrès... « Arriver à  … Rennes ! »
Rennes devient-elle plus attractive ?
C’est une évidence ! Nous avons identifié 200 cibles, des entreprises de taille moyenne mais aussi des sièges sociaux de grandes entreprises de l’ouest qui pourraient être séduites et venir s’installer à Rennes dans les prochaines années. De même que de grandes entreprises nationales voire même anglaises ! Ce n’est pas rien. Bien sur, il faut encore transformer l’essai mais ça démontre surtout que le territoire a changé de dimension. Demain, quand vous arriverez à Montparnasse vous serez déjà en Bretagne !


Selon les dires du président de la CCI d’Ille-et -Vilaine , la LGV est un argument convaincant pour inciter de multiples entreprises « non bretonnes » à franchir le pas.

Là encore, tu fais des inférences. Les prix montent à Sud Gare, pourquoi ? La LGV ? Est-ce tout ce qui se passe à Sud-Gare ? Non. Il y a aussi EuroRennes et la ligne B (entre autres, il y a aussi Rue de l'Alma et les nouveaux immeubles, etc.). Tu me diras qu'EuroRennes est liée à la LGV, ce qui est vrai, mais la question étant du caractère détermiannt ou non de la LGV, posons-nous la question ici : qu'est-ce qui est déterminant dans le secteur immobilier de Sud-Gare ? Un quartier d'affaires dont on sait déjà que les prix seront largement au-dessus de la moyenne ? Une seconde ligne de métro qui relier le quartier aux trois-quarts de Rennes ? ou une ligne de train qui nous fait arriver 35 minutes plus vite à Paris ? Tu m'excuseras, mais la dernière proposition me sembles la moins impactante, et de loin.

Oui effectivement, je te réponds qu’il n’y a pas d’Eurorennes sans la LGV. Pour ce qui est de la Rue de l’Alma et de la ligne B du métro qui pourraient être les seules explications à cette soudaine  hausse des prix dans le secteur Sud/Gare si on excluait le lien avec la LGV, c’est complètement illusoire de croire qu’elles expliqueraient à elles seules cette flambée.
On retrouve des quartiers à Rennes qui seront à proximité immédiate d’une station de la deuxième ligne de métro et qui sont très loin de connaître la hausse de 17% que peut connaitre une maison Rue de Chatillon ou Rue de Vern complètement enclavées par rapport aux TC souterrains.
Si la ligne B avait engendré cette hausse considérable dans ce secteur de la ville, on l’observerait de manière similaire et même accrue partout ailleurs  là où les stations sont jouxtées.
Cette source étudiant la fluctuation des prix de l’immobilier Rennaise corrobore mon raisonnement.

Rennes: Les prix de l’immobilier quartier par quartier

Premier constat à Rennes, le quartier sud gare semble avoir la cote auprès des acquéreurs. « L’arrivée de la LGV et du nouveau projet EuroRennes booste clairement le quartier »,

Il n’est fait aucune mention ici à la Rue de l’Alma ou à la ligne B mais bien…  à la LGV. On peut d’ailleurs observer selon cette source que des quartiers situées à proximité immédiate d’une station de ligne B comme Cleunay voient quant à eux leur cote baisser.

C'est le point sur lequel je suis le plus d'accord, vu la bonne synergie entre le Centre des Congrès et la LGV, ne serait-ce que d'un point de vue temporel (EuroRennes et la ligne B arrivant plus tard). Sauf que, encore une fois, posons-nous la question duquel équipement est déterminant ? Qu'est-ce qui fait venir les touristes et congressistes ? Imaginons la LGV sans le Centre des Congrès, puis le Centre des Congrès sans la LGV. Lequel des deux modèles est le plus apte à attirer les touristes/congressistes et les hôtels et restaurants qui vont avec ? Bref, encore une fois, la LGV n'est pas déterminante, même si importante.

Pourquoi ne faudrait-il nécessairement en choisir qu’un ? Tu le dis toi-même, il y a une « synergie » entre les deux équipements. On ne peut pas concevoir un congrès de 3000 intervenants sans un Centre d’accueil propre à les recevoir tout comme on ne peut pas concevoir une hausse du tourisme à Rennes et en Bretagne sans LGV.
Ne viens pas me dire qu’il n’y a aucune preuve de l’implication de cette dernière dans la réussite touristique de Rennes cette année ainsi que du reste de la Bretagne.

Je suis d'accord sur le début, puis tu refais encore des inférences !     
Certes, la LGV s’inscrit dans un vaste "programme" dont elle n'est d'ailleurs qu'une composante, et même si les médias en font la tête de gondole des programmes rennais, ce n'est pas pour autant que c'est le cas en pratique et surtout concernant les effets bénéfiques pour Rennes.
D'un côté tu revendique des "faits" qui sont pour l'instant fantomatiques, et de l'autre tu me demande si je pense que les programmes haut-de-gamme et la LGV sont liés, comme si c'était évident. Alors, premièrement ça ne l'est pas. Si ça l'est, il doit alors y avoir des preuves qui vont dans ce sens. Si c'est le cas, je t'invite à les fournir. Parce que, tout ce que je lis, c'est que tu rabâche les mêmes thèses sans apporter aucune preuve. Les programmes hauts-de-gamme sont liés directement à la LGV, parce que... c'est toi qui le dit !

PS : Avant que tu ne me demandes de fournir moi-même des preuves, je te rappel que :
Premièrement : c'est toi qui affirme l'aspect déterminant de la LGV dans tous ces domaines, par conséquent, le fardeau de la preuve t'incombe entièrement.
Deuxièmement : si ce n'était pas clair dans mes messages, je n'affirme pas que la LGV n'est PAS déterminante dans tous ces domaines, je dis juste qu'il n'existe aucune preuve nous permettant d'affirmer qu'elle l'est (ça ou son contraire) et que, de ce fait, il n'est pas raisonnable de l'affirmer. C'est peut-être le cas, ou non, mais actuellement on ne le sait pas et on ne peut pas le savoir. On peut juste spéculer, et je n'aime pas trop ça, parce que (et tu le prouves bien) on peut partir très loin en conjecture et aboutir à des contre-vérités.

Sur ce, en attente de preuves solides...

Et bien je viens de te prouver par A+B à l’aide de témoignages fiables et de chiffres évocateurs que la LGV joue déjà à l’heure actuelle un rôle clé à Rennes, que ce soit en matière démographique ou économique.
Pour ce qui est de l’immobilier haut de gamme, tu me demandes de prouver son lien avec l’arrivée de la LGV comme si ça ne résultait pas d’une logique basique.
Il n’y a pratiquement pas une brochure de programmes de standing qui ne se base pas en partie sur la liaison grande vitesse avec Paris. J’ai encore vu une publicité de Giboire pas plus tard que cet après-midi à un arrêt de bus où la LGV était utilisée comme tête de gondole pour vendre un produit d’exception.
Il y a un véritable mitraillage publicitaire qui est fait autour de cette infrastructure et notamment lorsqu'il  s’agit d’immeubles haut de gamme.
Que les promoteurs Rennais signent toute une ribambelle de belles adresses au moment même où la LGV est inauguré, ce n’est pas une coïncidence. Si ce n’était que les Rennais qui étaient ciblés , on aurait connu ce phénomène bien avant.
Et une autre source qui établit un lien direct entre contexte immobilier idyllique et LGV

Des logements haut de gamme dans l'immobilier à Rennes

De nouveaux projets urbains pour l'immobilier rennais
L'arrivée de la ligne à grande vitesse est imminente pour l'année 2017. Cette situation promet un grand avenir pour le secteur de l'immobilier à Rennes car la liaison entre le chef-lieu du département d'Ille-et-Vilaine et la capitale française devrait s'effectuer en une heure et vingt-cinq minutes.


Donc pour résumer, on a un PDG d'une grande boîte qui nous dit que c'est un besoin pour son entreprise de disposer d'une liaison rapide avec la Capitale, des rapports d'agences immobilières qui concluent que la LGV est clairement reliée à la flambée des prix dans le Secteur Sud Gare, le Président de la CCI D'Ille et Vilaine qui nous explique que des entreprises non bretonnes sont intéressées pour venir , le responsable de Giboire qui affirme que la LGV est une véritable aubaine avec l'arrivée de nouveaux investisseurs .

Mais à part tout ça, on ne peut pas affirmer que la LGV va faire venir des populations nouvelles à Rennes ?

Dernière modification par zichiqou35200 (12-08-2017 02:16:23)

Hors ligne

 

#486 12-08-2017 09:37:49

nico35200
Membre
Date d'inscription: 15-05-2015
Messages: 16

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Je n'ai pas d'avis sur les effets sur l'économie locale de la LGV même si je me souviens de Louis Le Duff qui avait menacé d'annuler l'installation de son siège à Alma si AGO ne se faisait pas...

Par contre en ce qui concerne sud-gare j'ai surtout l'impression qu'on assisté à une micro bulle immobilière, de la spéculation sans rapport avec la demande réelle. si des habitants d'Ille de France venaient en nombre acheter des maisons dans ce quartier j'imagine que ce serait pour s'y installer définitivement et pour toute la famille, pas pour u e personne qui rentrerait le week end à Paris... Et du coup j'ai du mal à croire que ces foyers jettent tous leur dévolus sur ce quartier plutôt qu'une banale maison en banlieue. J'ai vraiment du mal à croire à cette arrivée massive de cadres parisiens qui feraient monter les prix surtout que les emplois ne sont pas encore arrives eux....

Hors ligne

 

#487 12-08-2017 11:52:32

zichiqou35200
Tour Phare
Lieu: Rennes- Londres
Date d'inscription: 20-11-2010
Messages: 5721
Immeubles: 3

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Je n'ai pas d'avis sur les effets sur l'économie locale de la LGV même si je me souviens de Louis Le Duff qui avait menacé d'annuler l'installation de son siège à Alma si AGO ne se faisait pas...

Le fait est que le siège est toujours présent 3 ans après et selon les dernières révélations d'il y a quelques jours du dirigeant, un départ ne semble pas du tout d'actualité quand-bien même le projet d'aéroport n'est quasiment plus envisageable.

Par contre en ce qui concerne sud-gare j'ai surtout l'impression qu'on assisté à une micro bulle immobilière, de la spéculation sans rapport avec la demande réelle. si des habitants d'Ille de France venaient en nombre acheter des maisons dans ce quartier j'imagine que ce serait pour s'y installer définitivement et pour toute la famille, pas pour u e personne qui rentrerait le week end à Paris... Et du coup j'ai du mal à croire que ces foyers jettent tous leur dévolus sur ce quartier plutôt qu'une banale maison en banlieue. J'ai vraiment du mal à croire à cette arrivée massive de cadres parisiens qui feraient monter les prix surtout que les emplois ne sont pas encore arrives eux....

Voici le témoignage d'un acteur de l'immobilier Rennais qui affirme que le quartier Sud/gare commence d'or et déjà à attirer des "familles" parisiennes.  Pour ma part, ça ne m'étonne absolument pas .

Immobilier : Rennes profite de l'effet TGV

Selon Jean Albin Richard, « l'effet LGV est déjà rentré dans les têtes, attirant ainsi des acheteurs venant de la région parisienne ". Il a vendu à un couple de parisiens qui cherchait près de la gare un appartement de 98 mètres carrés, dans un immeuble des années 1930, en parfait état, pour 285 000 euros. Le projet EuroRennes s'élabore non seulement autour d'une série de rénovations de la gare mais projette aussi de réaménager totalement le quartier  : nouveaux immeubles, logements, bureaux et commerces fleurissent dans cet environnement porteur et connecté à l'Europe.

Dernière modification par zichiqou35200 (12-08-2017 11:53:50)

Hors ligne

 

#488 12-08-2017 12:24:24

Floch PC 11
Tour Eiffel
Lieu: Cesson <> Rennes
Date d'inscription: 20-06-2011
Messages: 3476

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

ziegfried a écrit:

Il y a encore de la marge, Rennes est encore la moins chère des "grandes" villes françaises. Que les prix augmentent c'est inévitable, mais rien n'empêche de les encadrer un minimum et d'éviter une augmentation trop importante par divers moyens, dont la forte augmentation de l'offre.

Ce n'est que ma perception subjective, mais je ne pense pas que Rennes connaitra dans les années à venir une envolée des prix équivalente à celle de Bordeaux. Le contexte est différent, malgré le rapprochement facile, via les LGV et "l'appel de l'Ouest" de ces deux dernières décennies. Les deux villes n'attirent pas pour les mêmes raisons et donc, on y investit différemment. De plus, il y a, bien entendu et en plus des critères qualitatifs, un écart quantitatif certain, même si pas gigantesque.

Parce qu'on nous promets des afflux d'habitants et d'activités, et les hausses de prix qui vont avec, mais ça reste à voir, ces deux premières tardant à se manifester. Je préfèrerais avoir une certitude que Rennes intra-rocade attire autant d'habitants et d'entreprises que prévu, avant de considérer une quelconque envolée des prix. Or, jusqu'à présent, la croissance démographique intra-rocade n'a pas été spectaculaire (pas à l'image des nombreux chantiers qui parsèment la ville depuis quelques années) et les implantations d'entreprises restent assez timides et se cantonnent à Cesson-Champs-blancs (ça reste intra-rocade, mais c'est toujours en extension urbaine que se fait la croissance, + à noter Thalès à La Courrouze), là où le centre peine à se renouveler en se reposant totalement sur EuroRennes, qui par ailleurs n'a pas encore (à ma connaissance) produit d'annonce fracassante d'arrivées d'entreprises parisiennes, ou autres (ça ne m'étonne pas beaucoup, mais c'était quand même l'objectif affiché).

Du coup, j'attends impatiemment les chiffres démographiques des communes de Rennes, Saint-Jacques et Cesson des années à venir pour constater, ou pas, de l'afflux de population lié aux si nombreux chantiers sur ces communes. De même, j'attends l'annonce de l'arrivée (ou le retour) d'un grand nom économique dans le centre-ville, ou autre part que Cesson-Champs-Blancs. Parce que, actuellement, il y a qui encore dans le centre-ville ? Juste quelques banques-assurances (Groupama, Allianz et CMB) et Yves Rocher, mais aucune entreprise technologiques ou autre. D'un côté, c'est normal que les entreprises se regroupent autour du technopôle, de l'autre côté, c'est dommage que le centre soit réduit à des activités financières et administratives, surtout pour une ville qui se veut innovante et veut rompre avec l'image de "capitale régionale" ne comportant que des administrations et des sièges régionaux d’entreprises, or c'est à peu près le cas dans le centre.

Tout ça pour dire, que la croissance reste, malheureusement toujours à deux vitesses à Rennes. D'un côté, le centre et ses périphéries directe, sur-planifiés mais qui attirent au final (pour l'instant j'espère) assez peu d'habitants, et activités et de l'autre côté, les périphéries et banlieues, très peu planifiées qui reçoivent l'écrasante majorité de la croissance, en utilisant presque exclusivement l’extension et l'étalement urbain pour ce faire. Pour l'instant, les prix peuvent bien augmenter autant qu'ils veulent à Rennes-centre, si les gens et entreprises se ruent toujours sur la banlieue, ça n'aura pour effet que de faire fuir les quelques personnes qui voulaient rester dans le centre.

Je ne veux pas non plus avoir l'air d'être pessimiste, je me dis plutôt "attendons de voir" et qu'on aura très probablement la réponse à "quelle voie va prendre Rennes ?" d'ici 2020. De même que lorsque je lis que Rennes est une "grande" ville française, je me dis la même chose : "attendons de voir". Parce qu'actuellement, Rennes peut tout aussi bien prétendre au statut de "plus petite grande ville de France" qu'à celui de "plus grande ville moyenne de France". C'est pour ça (et plein d'autres critères) que je doute que Rennes suive un chemin similaire à celui de Bordeaux. Du coup, l'orientation que prendra la ville et sa banlieue dans les quelques années à venir nous en dira beaucoup sur son futur en tant que grande ville ou ville moyenne à l'aire urbaine hypertrophiée. Et, puisqu'on dit (à raison selon moi) qu'une ville est à l'image de son centre, c'est principalement la dynamique et l'évolution du centre qui m'intéresse. Qu'on soit bien d'accord, je ne doute nullement de la dynamique globale de l'aire urbaine de Rennes, mais je ne peux en dire autant du centre-ville et de l'intra-rocade en général.

D'accord sur toute la ligne avec ce que tu as dit :
- Rennes ne rattrapera jamais Bordeaux au niveau des prix de l'immobilier et tant mieux, ce sont 2 villes différentes. Et si à Rennes les prix dans l'ancien sont si élevés, c'est parce qu'il y a très peu de logements de ce type. Tout comme il y a de moins en moins de maisons (attractivité de sud gare car les prix sont déjà élevé secteur Thabor).
- Le centre de Rennes n'est pas autant attractif que la périphérie et c'est fort dommageable. Hormis les hôtels restaurants plus hauts de gamme qui se développent en lien avec le centre des congrès, et quelques nouveaux promgramme immo un peu + haut de gamme, tout est transféré en périphérie : les grandes entreprises, les habitants, les activités de loisirs (ex : Cinéville) et de commerce (extension des CC comme Alma ou Rive Ouest)...
- Rennes, si elle ne développe pas plus son centre-ville restera une ville moyenne à l'AU hypertrophiée.

Je pense qu'il n'y a pas de situation équivalente en France, autant de projets et grands travaux mais au final l'aménagement du centre est quasi nul (je parle des espaces publics, de l'arrivée de grosses entreprises, de grands projets commerciaux) et je cite ziegfried : "il peine à se renouveler"...

Rappel de cet article qui date de 5 ans : Rennes, une métropole européenne à l'horizon 2022 ?

Pour elle comme pour les élus de la majorité socialiste, la future économie rennaise sera non seulement technologique, mais aussi « verte », les deux ne s'opposant pas d'ailleurs. « La ville va grandir avec une exigence de développement durable », souligne-t-elle. Cela passe par l'émergence d'écoquartiers comme Via Silva, ou la construction d'une deuxième ligne de métro pour favoriser les transports en commun. A ces chantiers, il faut ajouter la sortie de terre de la zone d'affaires EuroRennes, le lancement d'un centre de congrès, l'aménagement du nouveau quartier de La Courrouze. Tout cela a un coût. Pour certains, il faudrait commencer par rénover l'existant et relooker, par exemple, un centre-ville bien grisâtre. Si les touristes apprécient les festivals et les événements qui rythment la vie culturelle rennaise, le décor actuel de la cité laisse à désirer. Rennes a-t-elle les moyens de son ambition ?

C'est un vrai problème. Des agglos plus petites ont lancé une révolution pour leurs centres (piétonisation, nouvelles enseignes, nouveaux CC) comme Dijon, Orléans, Poitiers. Et comme ce n'est pas le cas à Rennes, ça n'incite pas à y investir, contrairement à Bordeaux.

Dernière modification par Floch PC 11 (12-08-2017 13:08:15)


Petite Rennes deviendra grande.

Hors ligne

 

#489 12-08-2017 12:44:41

nico35200
Membre
Date d'inscription: 15-05-2015
Messages: 16

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Mouais je ne suis toujours pas convaincu Zichiqou..
Qu'il y ait des parisiens qui viennent ou reviennent s'installer à Rennes ça n'est pas nouveau.. Que sud gare soit un quartier prisé non plus....
On ne me fera pas croire que la LGV provoque un afflux important de parisiens la tout de suite et qu ils chercheraient tous à s'installer dans ce quartier au point de faire monter les prix de manière aussi importante et qu'a l'inverse tous ces gens avec un fort pouvoir d'achat ne s'intéresserait pas à Cesson ou St gregoire par exemple.
Cette hausse des prix c'est un peu une prophétie auto-réalisatrice des vendeurs..

Hors ligne

 

#490 12-08-2017 15:52:58

zichiqou35200
Tour Phare
Lieu: Rennes- Londres
Date d'inscription: 20-11-2010
Messages: 5721
Immeubles: 3

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Mouais je ne suis toujours pas convaincu Zichiqou..
Qu'il y ait des parisiens qui viennent ou reviennent s'installer à Rennes ça n'est pas nouveau.. Que sud gare soit un quartier prisé non plus....
On ne me fera pas croire que la LGV provoque un afflux important de parisiens la tout de suite et qu ils chercheraient tous à s'installer dans ce quartier au point de faire monter les prix de manière aussi importante et qu'a l'inverse tous ces gens avec un fort pouvoir d'achat ne s'intéresserait pas à Cesson ou St gregoire par exemple.
Cette hausse des prix c'est un peu une prophétie auto-réalisatrice des vendeurs..

Cela dit, je n'ai pas essayé de te convaincre de cela puisque ce n'est pas ce que j'ai soutenu . Et puis ça veut dire quoi d'abord un afflux de parisiens ? 2000, 4000 , 6000 personnes qui déménagent de Paris vers Rennes ou tout simplement une petite centaine de familles fortunées qui investissent ? C'est un peu vagues comme notion .
J'ai même envie de dire , on s'en moque que ce soit des parisiens tant que Rennes attire du monde pour mettre des sous sur la table et c'est bien ce qui se passe actuellement .

J'ai affirmé que la LGV amènerait des populations nouvelles à Rennes et sur ce point je ne me trompe pas puisque les sources que j'ai produites dans mes précédents commentaires affirment pour prendre un exemple précis que les prix de l'immobilier ont grimpé de 17 % dans le quartier Sud/Gare  et que 45 % des investisseurs ne sont pas issus de la Région de Rennes.

Premier constat à Rennes, le quartier sud gare semble avoir la cote auprès des acquéreurs. « L’arrivée de la LGV et du nouveau projet EuroRennes booste clairement le quartier »

On est plus dans la spéculation là, on est dans une réalité chiffrée.

Dernière modification par zichiqou35200 (12-08-2017 16:03:09)

Hors ligne

 

#491 13-08-2017 13:50:41

ziegfried
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 22-02-2016
Messages: 1392
Immeubles: 6

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Encore et toujours des corrélations et des associations fumeuses...   B10
Quand je demandais des preuves, je m'attendais à autre chose que des dires de promoteurs qui n'ont de toute façon pas intérêt à dire autre chose que "le secteur explose". Encore une fois, "les prix augmentent à Gare-Sud" et "45% des investisseurs ne sont pas de Rennes", ça ne veut pas dire plus que ce que ça dit explicitement. En aucun cas, ces deux affirmations ne laissent penser que la LGV a quelque chose à voir là-dedans.

Enfin, "L'arrivée de la LGV et du nouveau projet EuroRennes booste clairement le quartier" c'est une "réalité chiffrée" pour toi ? Ce n'est en aucun cas chiffré et ce n'est qu'une affirmation. Non, parce qu'en cherchant dix minutes sur des articles d'opposants à la LGV (il y en a peu, mais il y en a), je peux aussi te sortir ce genre de "réalité chiffrée" qui irait "prouver" que la LGV n'apporte que du mauvais.

Pour donner un contre-exemple et revenir au début de cette discussion, prenons l'exemple de Bordeaux qui se trouve dans la même situation (en carrément amplifié) que Rennes (si l'on en croit les promoteurs), et ce depuis un paquet d'années. Les prix augmentent et les parisiens arrivent en masse. Or, à Bordeaux comme à Rennes, la LGV n'est arrivée que récemment et les aménagements en lien avec cette infra n'ont commencé à sortir de terre que récemment. Du coup, pourquoi, bien avant l'arrivée de la LGV, a-t-on constaté arrivée de parisiens et hausse des prix ? Et bien pour tout un tas de raisons (cadre de vie, opportunités économiques, prix originalement faibles, etc.). Mais à Rennes, le même phénomène est forcément dû à la LGV ?

Et, si on redescend sur Terre une minute, au lieu de se poser la question si oui ou non la LGV provoque tout ceci, on peut se demander comment est-ce que ça provoquerait cela si elle le pouvait ? Comment est-ce qu'une ville de Rennes liée en LGV à Paris attire plus qu'une ville de Rennes en ligne normale jusqu'au Mans ? Ou, comment 35 minutes de train en moins font se décider habitants et entreprises à déménager ? Pour les entreprises à) multi-implantation, la raison est évidente, vu les nombreux déplacement des employés. Pour les autres entreprises, ça peut être pour se rapprocher des clients et fournisseurs. Pour les habitants, par contre, il faut qu'on m'explique. Quelqu'un qui vient s'installer à Rennes, va en théorie vivre et travailler à Rennes (les autres cas sont très peu nombreux). Dans cette situation, à quoi lui sert une LGV ? À gagner 35 minutes de trajet les quelques fois où ils iront à Paris dans l'année ? Ok, mais si un ex-parisien veut vraiment rester à portée de Paris, autant déménager à Chartres ou Orléans. Le parisien qui s'installe à Gare-sud il sera surement plus content d'avoir la ligne B du métro qui l'emmène à La Courrouze rapidement, plutôt qu'une LGV, qu'il ne prendra qu'à Noël pour aller chez mamie manger de la dinde farcie. Ou alors je loupe une autre propriété inconnue de la LGV ?   G3

Là tu nous sers du discours de politicien du niveau "la criminalité a augmenté de 10% et la population immigrée de 15%, DONC les immigrés sont responsables !" Je ne sais pas si ça te sembles sensé comme discours, moi pas. Si tu n'es pas déjà familiarisé avec ces concepts, je te propose de regarder les définitions de "corrélation" et "causalité" et de voir la différence entre ces deux concepts, parce que là tu confonds clairement les deux.

Dernière modification par ziegfried (13-08-2017 21:36:03)


nico35200 et turtle ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#492 13-08-2017 16:11:41

Samuel S
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 14-06-2014
Messages: 1265

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Ne vous semble-t-il pas un peu vain de spéculer sur les effets possibles de la réduction du temps de parcours en train entre Rennes et Paris ?

La plupart des phénomènes économiques et sociaux ne sont-ils pas multifactoriels et, par conséquent, difficiles à appréhender, surtout à l'échelle locale ? Au moins de puis les années 1970, économistes, démographes,..., comme la plupart des décideurs politiques et économiques qui les suivent avec retard, ne se trompent-ils pas sur l'essentiel ? Très rares sont ceux qui annoncent les crises, encore plus rares ceux qui proposent des solutions efficaces. Le réchauffement climatique, qu'on m'a enseigné en 1er cycle universitaire (en 1990, le GIEC avait déjà deux ans), commence à peine à être pris en compte, même au niveau municipal. Et encore : L'artificialisation des sols se poursuit. Des alignements d'arbres en ville disparaissent car leur entretien est coûteux et ils déforment les chaussées. Des jardins privés et publics sont sacrifiés pour densifier... au nom de la lutte contre le réchauffement !

Depuis les années 1985 (au moins), quelques études existent (celles de l'INSEE notamment) qui montrent des effets, divers et parfois contradictoires (par exemple : création d'entreprises qui partent à la conquête de la capitale pour finalement y délocaliser leurs cadres voire leur siège), selon les contextes locaux (proximité avec Paris, organisation régionale, tissus économiques, enseignement supérieur, part du tourisme, image des territoires) et les échelles considérées (quartier de la gare TGV, centre-ville, ville, agglomération, aires urbaines, régions).

Pour éviter de se laisser irrémédiablement happer par l'attractivité parisienne et de reproduire à l'échelle régionale ce "déménagement du territoire" (services de haut niveau qui migrent vers la ville TGV au détriment des autres territoires de sa région), des politiques volontaristes sont engagées. Rennes, sa commune et sa métropole, en fournit des exemples : métro, centre de congrès, French Tech avec St. Malo, collaboration avec le Département, la Région, les autres villes de l'Ouest, .... Elles sont nécessaires mais pas suffisantes car elles ne peuvent qu'essayer d'influencer des décisions qui se prennent ailleurs. Ainsi la mise en valeur et le développement du potentiel d'enseignement supérieur et de recherche de Rennes dépend plus de choix et de contextes extérieurs au territoire (ministères, CNRS, Union Européenne, grandes entreprises mondiales,...) ou aux élus locaux (refus de fusion des universités et établissements rennais, pertinence et réussite des recherches,...). Que Rennes et sa région apportent de plus que d'autres territoires français ou européens ? Comment se distinguent-ils ? En quoi complètent-ils les autres ? Quelle image Rennes donne-t-il, s'il en donne une ?

L'amélioration, modeste, de cette LGV, et le développement d'autres moyens de transport ou de communication, constituent des invitations à repenser certains aspects de l'organisation les territoires (d'Eurorennes à la France métropolitaine, petite portion de notre planète). Nos édiles rennais et bretons essaient de s'y employer avec plus d'ardeur que les décideurs nationaux, me semble-t-il. Tant mieux mais le résultat n'est jamais garanti.

Enfin, comme l'AGO paraît enterré pour longtemps, l'amélioration de la liaison ferroviaire avec Roissy et Massy (et Orly), soit avec une bonne partie de l'Union européenne et de la planète, ne devient-elle pas plus cruciale que le lien avec le centre de Paris ?

Dernière modification par Samuel S (13-08-2017 16:41:50)

Hors ligne

 

#493 14-08-2017 18:12:55

zichiqou35200
Tour Phare
Lieu: Rennes- Londres
Date d'inscription: 20-11-2010
Messages: 5721
Immeubles: 3

Re: Rennes Métropole - Dynamisme économique

Encore et toujours des corrélations et des associations fumeuses...     
Quand je demandais des preuves, je m'attendais à autre chose que des dires de promoteurs qui n'ont de toute façon pas intérêt à dire autre chose que "le secteur explose".

En même temps, ce n’est pas toi qui risque d’en effectuer puisqu’à part tout rejeter en bloc le fait qu’il puisse exister un quelconque effet LGV , tu ne produis pas la moindre source qui pourrait ne serait-ce que fonder tes soupçons. Une source fiable qui avancerait par exemple arguments à l’appui que la hausse des prix de l’immobilier n’est pas liée à la LGV et « pas parce que c’est toi qui le dit. »

Excuse-moi mais tu as mal dû lire les sources que j’ai postées ou alors bien les lire partialement  pour affirmer qu’elles contiennent vulgairement « des dires de promoteurs. »
En lisant un peu mieux ou un peu moins partialement, on se rend compte qu’un notaire (donc c’est quand même un peu son boulot hein) nous affirme que la forte hausse des prix dans le secteur Sud/Gare est « clairement » la résultante de la ligne grande vitesse.
Les notaires pour informations ont en autre pour tâche d’analyser le marché immobilier et d’en tirer des bilans « objectifs » même si ce dernier connaît une période de vache maigre.
Autre source émanant du site : Notaires de l'Ouest   qui constate  une corrélation entre la LGV et la hausse significative des prix de l’immobilier.
Enfin tu vas peut-être me rétorquer qu’ils ne savent pas de quoi ils parlent ni n’identifient les parties avec lesquelles ils contractent.

Encore une fois, "les prix augmentent à Gare-Sud" et "45% des investisseurs ne sont pas de Rennes", ça ne veut pas dire plus que ce que ça dit explicitement. En aucun cas, ces deux affirmations ne laissent penser que la LGV a quelque chose à voir là-dedans.

Ah c’est sûr que réduites à cet appareil, ces deux phrases ne démontrent en rien un quelconque rapport de causalité avec la LGV !
Sauf que :
D’une part,  ce ne sont pas des citations précises et d’autre part, ce sont deux affirmations vagues qui sont sorties du raisonnement dans lequel elles sont intégrées.
J’ai certes dis que les prix avaient augmentés dans le secteur Sud-Gare et pas « Gare-Sud »  mais tu as oublié de rajouter une information pleine de sens, c’est que cette augmentation est de 15 à 17 % en une seule année et en l’occurrence celle de la mise en service de la LGV (comme par hasard !).
C’est de fait exceptionnel voire quasiment historique et en outre un phénomène qu’on ne retrouve dans aucun autre secteur de Rennes et de la périphérie.
Et autre coïncidence, c’est dans le quartier situé juste en dessous de la ligne avec des petites maisons coquettes que ça arrive et on l’avait prédit en plus !
A ce stade-là, c’est de la bêtise de penser que ça puisse être autre chose que la LGV exceptée éventuellement la ligne B qui est loin d’être achevée et qui ne verra par ailleurs aucune de ces stations desservir ce secteur.

Enfin, "L'arrivée de la LGV et du nouveau projet EuroRennes booste clairement le quartier" c'est une "réalité chiffrée" pour toi ? Ce n'est en aucun cas chiffré et ce n'est qu'une affirmation. Non, parce qu'en cherchant dix minutes sur des articles d'opposants à la LGV (il y en a peu, mais il y en a), je peux aussi te sortir ce genre de "réalité chiffrée" qui irait "prouver" que la LGV n'apporte que du mauvais.

On en revient aux paragraphes précédents, ce sont certes des affirmations mais aussi des constats … de professionnels  qui eux se basent sur des arguments chiffrés et tangibles.
Tu peux aussi me sortir des réalités chiffrés qui avanceraient l’inverse mais tu ne m’as cité aucune source vérifiable et intelligible.
Excuse-moi mais un raisonnement composé d’affirmations de professionnels citées est plus convaincant qu’un raisonnement composé d’arguments non cités de personnes aux compétences inconnues.
Tu te ferais coller à un examen à tronquer des citations et à ne pas sourcer les choses que tu mets en avant.

Pour donner un contre-exemple et revenir au début de cette discussion, prenons l'exemple de Bordeaux qui se trouve dans la même situation (en carrément amplifié) que Rennes (si l'on en croit les promoteurs), et ce depuis un paquet d'années. Les prix augmentent et les parisiens arrivent en masse. Or, à Bordeaux comme à Rennes, la LGV n'est arrivée que récemment et les aménagements en lien avec cette infra n'ont commencé à sortir de terre que récemment. Du coup, pourquoi, bien avant l'arrivée de la LGV, a-t-on constaté arrivée de parisiens et hausse des prix ? Et bien pour tout un tas de raisons (cadre de vie, opportunités économiques, prix originalement faibles, etc.). Mais à Rennes, le même phénomène est forcément dû à la LGV ?

C’est effectivement vrai, Bordeaux est très à la mode et plus que Rennes. Une flambée des prix de 203 % en 15 années contre environ 90 % pour Rennes.

La carte des prix de l'immobilier à Bordeaux (et dans dix autres grandes villes)

Des chiffres qui sont en partie expliqués par le soleil de Gironde, le riche patrimoine architectural et culturel de son chef-lieu et sa renommée mondiale  etc.
Tu prétends que parce que les prix augmentaient avant l’arrivée de la LGV à Bordeaux en raison de l’arrivée de parisiens, la hausse des prix à Rennes cette année  peut être expliquée par les mêmes raisons sans que la LGV ne soit nécessairement impliquée.
D’après un article de Les Echos : des agences immobilières Bordelaises ont constaté que « Les secteurs les plus cotés ont même pris 15 % ces 3 dernières années ».
Comment expliques-tu que les quartiers les plus en vogue de Bordeaux qui est déjà la grande ville de Province la plus en vogue n’ont vu leur prix augmenter que de 15 % en 3 ans là où le secteur Sud-Gare de Rennes moins convoitée comme tu l’as toi-même constaté a pris entre 15 et 17 % en seulement une année ?
Bordeaux je le rappelle ayant elle-même connu un effet LGV considérable cette année avec un bond de 11 % contre « une simple » hausse de 18,5 % depuis 2012.

Bordeaux : une ville prisée des investisseurs

Je te retourne en quelque sorte ta question après ces données. Pourquoi ne serait-ce pas également le cas à Rennes ? Si ce n'est pas la LGV quel motif magique peut bien expliquer une telle hausse ?

J'i vraiment hâte de savoir.  A7

Et, si on redescend sur Terre une minute, au lieu de se poser la question si oui ou non la LGV provoque tout ceci, on peut se demander comment est-ce que ça provoquerait cela si elle le pouvait ? Comment est-ce qu'une ville de Rennes liée en LGV à Paris attire plus qu'une ville de Rennes en ligne normale jusqu'au Mans ? Ou, comment 35 minutes de train en moins font se décider habitants et entreprises à déménager ? Pour les entreprises à) multi-implantation, la raison est évidente, vu les nombreux déplacement des employés. Pour les autres entreprises, ça peut être pour se rapprocher des clients et fournisseurs. Pour les habitants, par contre, il faut qu'on m'explique. Quelqu'un qui vient s'installer à Rennes, va en théorie vivre et travailler à Rennes (les autres cas sont très peu nombreux). Dans cette situation, à quoi lui sert une LGV ? À gagner 35 minutes de trajet les quelques fois où ils iront à Paris dans l'année ?

Tu vas remettre en cause à toi tout seul toute la campagne promotionnelle des acteurs de l’immobilier Rennais de ces dernières années.
Parce que tu crois que ces mêmes employés dont tu parles n’ont pas d’intérêt à payer leur logement trois fois moins cher qu’ils ne le feraient à Paris ?
Après on peut s’excentrer bien loin de la Gare Montparnasse pour retrouver des prix similaires à ceux de Rennes mais bon …

Ok, mais si un ex-parisien veut vraiment rester à portée de Paris, autant déménager à Chartres ou Orléans. Le parisien qui s'installe à Gare-sud il sera surement plus content d'avoir la ligne B du métro qui l'emmène à La Courrouze rapidement, plutôt qu'une LGV, qu'il ne prendra qu'à Noël pour aller chez mamie manger de la dinde farcie. Ou alors je loupe une autre propriété inconnue de la LGV ?

Sans LGV c’est compliqué et en plus c'est moins attractif que Rennes …

Dernière modification par zichiqou35200 (14-08-2017 18:29:43)

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2017 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact