En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

#3026 16-05-2019 17:08:12

Maraudeur
Tour Montparnasse
Lieu: Métropole Aix-Marseille
Date d'inscription: 21-02-2012
Messages: 1603
Photos: 2

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Bruno Gilles, dans La Provence, propose de réserver des tranches horaires de gratuité. C'est peut-être une piste à creuser.


"Ne juge pas chaque jour à la récolte que tu fais mais aux graines que tu sèmes" R.L. STEVENSON

Hors ligne

 

#3027 16-05-2019 17:28:16

Marseille à la loupe
Tour First
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 06-11-2012
Messages: 2166
Site web

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Aurelien De Pekin, maire de Marseille !


Marseille à la loupe : www.facebook.com/marseillealaloupe

Marseille accélère ? Soyons optimistes et gageons que oui. Cette page Facebook suit avec vigilance l'avancée des projets annoncés.

Hors ligne

 

#3028 16-05-2019 22:13:37

Galinat
Notre Dame
Date d'inscription: 27-04-2019
Messages: 157

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Pas sûr qu'en cas de mise en place d'une gratuité totale à Marseille, on observe un report modal significatif de la voiture vers les TC. Mais on aura peut-être une gratuité partielle, pour les scolaires et étudiants par exemple.


Nguyom a aimé ce post.

Hors ligne

 

#3029 16-05-2019 23:06:19

DEAAZ
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 15-01-2016
Messages: 1121

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

greg59 a écrit:

DEAAZ a écrit:

Car il y a toujours les Français qui payent derrière. L'état, la métropole, le département, la région, ou ce que voulez, en fait, ça n'est rien d'autre que les Français.

Plutôt les entreprises via le versement transport

A7

Je parlais en général.  B5  Souvent les gens pensent que l'état doit payer, l'état a les moyens etc. (L'état ou la région ou le département ou la métropole ou la ville... Bref vous m'avez compris)
En fait l'état c'est nous tous.

Hors ligne

 

#3030 16-05-2019 23:29:53

DEAAZ
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 15-01-2016
Messages: 1121

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Galinat a écrit:

Pas sûr qu'en cas de mise en place d'une gratuité totale à Marseille, on observe un report modal significatif de la voiture vers les TC.

Evidemment que non.
C'est ce que j'expliquais : Le réseau est insuffisant.
En fait le choix d'utiliser les TC est conditionné par plusieurs choses.
Puis-je accéder au réseau facilement de chez moi ? Une fois que j'aurais attrapé un métro ou un tramway, probablement après 1 bus voire 2 ou 10 voire 15 ou 20 minutes de marche à pied, m'amènera-t-il jusqu'à ma destination ?  Ou devrai-je encore marcher ou prendre encore un bus ?
Le trajet en TC sera-t-il confortable ?
Les TC sont-ils fiables ? etc.

A Marseille, bien souvent la réponse sera "je dois marcher 15 minutes ou attendre et prendre un bus, parfois bondé, avant de prendre un tramway ou un métro, qu'il faut souvent attendre aussi, puis ce métro ou ce tramway n'allant pas bien loin, je devrais encore marcher, ou prendre un bus. Ce qui pour beaucoup est décourageant. 


En revanche sur certaines portions, ce sera impraticable. Plusieurs personnes semblent dire que ça ne changera rien niveau fréquentation du tramway par exemple. Vous partez du principe qu'il y a beaucoup de  fraudeurs qui de toute façon ne se gênent pas pour emprunter le tram gratuitement.
Ok.
Mais dans cette analyse vous oubliez tous ceux qui aimeraient bien profiter d'un système de cabotage de Marseille gratuitement sans être pour autant prêts à frauder. Et ces derniers sont probablement encore plus nombreux que ceux qui aujourd'hui sautent dans un tramway pour 2 stations sans payer.
Là on aurait beaucoup plus de monde qui sauteraient dans le tram pour 2 ou 3 stations.


Galinat, Delenn13, yaga et reuze ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#3031 17-05-2019 09:41:25

greg59
Tour Eiffel
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 4125

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

DEAAZ a écrit:

Je parlais en général.  B5  Souvent les gens pensent que l'état doit payer, l'état a les moyens etc. (L'état ou la région ou le département ou la métropole ou la ville... Bref vous m'avez compris)
En fait l'état c'est nous tous.

Et dans un sens l'Etat a les moyens s'il fait son job comme il faudrait le faire, par exemple, l'évasion fiscale qui peut rapporter pas mal de sous à l'Etat et donc in fine au collectivités, et donc des investissements pour les TC Marseillais !
A5

Hors ligne

 

Publicité

#3032 17-05-2019 09:58:59

marseillebouge
Tour Total
Date d'inscription: 19-04-2013
Messages: 987

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Galinat a écrit:

Pas sûr qu'en cas de mise en place d'une gratuité totale à Marseille, on observe un report modal significatif de la voiture vers les TC. Mais on aura peut-être une gratuité partielle, pour les scolaires et étudiants par exemple.

Euh à Aubagne par exemple avec la gratuité on a noté une augmentation de 35% de la fréquentation du réseau par raport modal depuis la voiture. Ce n'est pas rien. source
Les seules autres sources rapides que j'ai trouvé disent juste que la gratuité ne permet pas un report modal de la voiture, sans essayer les propos...


Quand tu parles français, évite d'y insérer des mots anglais, ça ne rend tes paroles ni plus crédibles, ni plus "cool", ça révèle juste que tu souffres de l'anglomanie générale.

Hors ligne

 

#3033 17-05-2019 10:26:27

Aurelien De Pekin
Tour First
Lieu: Marseille - Shanghai
Date d'inscription: 24-11-2006
Messages: 2132
Site web

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Marseille à la loupe a écrit:

Aurelien De Pekin, maire de Marseille !

Oh la la non merci, trop de politique pour moi. Mais je te soufflerais des idées a l'oreille quand tu seras sur le trône.  G5

yaga a écrit:

un petit bémol quand même : les taxes sur le carburant représentent une sacré manne financière. Dans mes souvenir, ça équivaut a 80% du cout des infrastructures viaires tout modes confondus.

Dans un sens, ce sont les automobilistes qui subventionnent les infrastructures cyclistes et piétonnes. Et ce n'est pas plus mal. (surtout qu'on est tous piéton à un moment ou un autre)

pastis a écrit:

Sans compter les autres gains indirects du secteur automobile pour l'Etat avec l'imposition des entreprises et de leurs salariés (constructeurs, loueurs, assureurs, garagistes, auto-écoles, concessionnaires de péages…)

Geronimo a écrit:

On peut calculer ce que ça rapporte, mais calculer ce que ça coûte réellement relève de la mission impossible:
- les différentes sortes de pollution et leur impact sur la santé
- le temps perdu par rapport à des moyens de transport plus efficaces

En ce qui concerne les gains indirects, il y en a aussi pour les alternatives à la voiture (il faut bien des constructeurs de métros/tram/bus/vélos et des gens pour faire fonctionner tout ça).

Comme tu le dis, calculer les coûts réels et les bénéfices (directs et indirects) est une tache herculéenne. En revanche, on peut comparer le résultat final en terme de qualité du service effectivement offert aux utilisateurs des différents modes de transport.
Automobile: aujourd'hui, en ville, les automobiliste bénéficie d'un niveau de service très élevé. Tous les itinéraires sont disponibles, et le stationnement est généralement garanti quasiment n'importe ou. C'est un peu terni par les embouteillages et ponctuellement le besoin de chercher un peu pour se garer mais globalement, cela reste le moyen de transport le plus rapide, pratique et confortable. Cela grâce au fait qu’énormément d'argent a été investi dans l'infrastructure routière, que les rues ont été conçues pour servir d'abord les besoins des voitures, et que jusqu’à très récemment, quasiment tout l'espace non dédié au transport des voiture est alloué au stockage de ces mêmes voitures.
Transports en commun: sur certains itinéraires spécifiques, le service offert aujourd'hui est relativement satisfaisant (pour aller de Castellane a la Joliette ou aux 5 Avenues, c'est formidable), mais pour la majorité des utilisateurs, l’expérience est déplorable, voire impossible. De nombreux quartiers sont entièrement dépourvus de TC, les temps d'attente aux arrêts sont imprévisibles, certains itinéraires nécessitent plusieurs changements (notamment en allant d'un quartier périphérique a un autre mais pas uniquement), les temps de trajets sont incroyablement plus long qu'en voiture, et le service n'est jamais vraiment garanti.
Vélo: il y a eu un petit peu de progrès ces dernières années mais on reste très loin d'une situation acceptable. En combinant un réseau de pistes cyclables qui défi toute logique (pistes en pointillé, pistes qui ne donnent nul part, pistes dangereuses sur trottoir, pistes invisibles,... ), et un comportement qui va de naïvement négligent a volontairement criminel de la part de beaucoup d’automobilistes, cela reste le mode de transport le plus dangereux de la ville. Pourtant, avec une meilleure infrastructure, ce serais pour beaucoup de gens une vraie alternative sur les distances courtes ou moyennes.
A pied: la situation dans le centre s’améliore beaucoup, mais il reste un travail énorme a faire dans les quartiers périphériques. C'est pourtant très important car, même si beaucoup de trajets sont trop longs pour être effectués intégralement a pied, si on veux encourager les gens a se déplacer en TC (et donc a marcher vers et depuis un arrêt) ou a se garer un peu plus loin de leur destination, il faut que la portion piétonne du trajet soit agréable et surtout sécurisée.

Il y a donc clairement un déséquilibre entre le transport automobile d'un coté, pour lequel tout a été fait de façon a optimiser au mieux le service, et d'un autre coté tous les autres modes, qui se partagent les miettes d'espaces non utilisés par les voitures. Car quand on parle d'allocation de ressources a un mode de transport ou un autre, il ne s'agit pas simplement de l'investissement financier. En ville, la ressource la plus précieuse, c'est l'espace, le foncier. Et c'est une ressource qui n'est pas extensible. La seule solution pour améliorer le service offert aux modes doux étant de leur donner plus d'espace, il faut en retour en supprimer aux voitures. Il faut donc faire avaler aux automobiliste la pilule du fait que du coup, le niveau de service qu'ils reçoivent va diminuer drastiquement. Leurs temps de trajets vont s'allonger, trouver du stationnement sera plus difficile, il faudra parfois accepter de faire une partie du trajet avec un autre mode. C'est la que politiquement c'est difficile car personne ne veux voter pour un candidat qui promet de lui retirer une partie de ses privilèges. Je ne pense pas que la majorité des automobilistes soient contre les cyclistes ou les bus, je pense même qu'ils seraient ravis de voire moins de gens prendre leur voiture. En revanche, ils ne veulent pas que cela impacte négativement leur vie quotidienne. En plus d'une vision de long terme, il faudrait donc aussi beaucoup de courage de la part de ceux qui vont prendre ces décisions. Or, la vision et le courage, malheureusement, ce n'est pas le fort des élus d'une façon générale, et de la municipalité actuelle en particulier.


C10 Visitez la section Asie  C10

Geronimo, reuze, PNLL et bertrand_cbv ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#3034 17-05-2019 10:28:10

Mars13004
Grande Arche
Date d'inscription: 13-02-2016
Messages: 317

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Déjà commencer a faire des jours gratuits lors de certains événements...
1er jour des soldes, lors de fermetures de deux gros axes routiers en heure de pointe pour X raisons etc...
Les dimanches de la Canebière.
La gratuité total n'existe pas, je ne sais quoi en penser pour une grande ville.

Dernière modification par Mars13004 (17-05-2019 10:28:35)

Hors ligne

 

#3035 17-05-2019 10:32:57

Geronimo
Tour First
Date d'inscription: 18-06-2012
Messages: 2496

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Gratuité lors des pics de pollution aussi.

Mais avec l'équipe actuelle, tout ce qu'on a eu jusqu'ici c'est la gratuité des parkings pour certains événements... tout un symbole.


Marseille change... ou pas.

Delenn13 et reuze ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#3036 17-05-2019 10:34:50

Mars13004
Grande Arche
Date d'inscription: 13-02-2016
Messages: 317

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Ah oui surtout lors des pics de pollution comme ça se fait ailleurs, je savais que j'avais oublié un élément !!
Actuellement, franchement ils font rien pour attirer les gens aux TC, même si ils ont des problèmes d'efficacité chez nous

Dernière modification par Mars13004 (17-05-2019 10:35:51)

Hors ligne

 

#3037 17-05-2019 10:35:47

greg59
Tour Eiffel
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 4125

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Justement j'attends le résultat de l'étude sur la gratuité des transports sur Dunkerque qui sera connue entre Juin et Septembre 2019 , période ou l'étude sera dévoilée, je tiens à préciser que c'est un universitaire qui fera l'étude commandée par la CU de Dunkerque
Mais on commence à voir les prémices de l'effet de la gratuité, et le résultats de l'étude en question :
https://www.urbislemag.fr/dunkerque-la- … e-mag.html


marseillebouge et reuze ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#3038 17-05-2019 21:53:23

Galinat
Notre Dame
Date d'inscription: 27-04-2019
Messages: 157

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

marseillebouge a écrit:

Euh à Aubagne par exemple avec la gratuité on a noté une augmentation de 35% de la fréquentation du réseau par raport modal depuis la voiture. Ce n'est pas rien. source
Les seules autres sources rapides que j'ai trouvé disent juste que la gratuité ne permet pas un report modal de la voiture, sans essayer les propos...

Oui, mais difficile de comparer le réseau aubagnais et la RTM.

Si le report modal n'a pas lieu à Marseille ce n'est pas une question de tarifs, c'est tout simplement parce que en prenant les TC le déplacement à effectuer est plus long ou plus compliqué, avec plusieurs ruptures de charge ou correspondances aléatoires...


JohnLemonade et reuze ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#3039 18-05-2019 19:04:42

Masallia
Tour EDF
Date d'inscription: 16-01-2011
Messages: 440

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Le problème de Marseille est la superficie de la ville, grande comme 3 fois Paris intra-muros, avec un relief très important et une roche dans son sol difficile à creuser (plus difficile qu'ailleurs).
En plus, ajouter à cela, on a un contexte politique et économique défavorable:  c'est une ville que l'on peut qualifier de pauvre car seulement 50% des citoyens sont imposés.
Developper les transports en communs pour en faire bénéficier tous les marseillais est plus compliqué. Mais rien n'excuse la léthargie des décideurs en faisant un tramway en doublon avec le métro.
Rien ne les excusent quand la vision à court terme favorise des petites projets qu'un projet à plus long terme qui ne leurs conférerait aucun avantage.

A Paris, c'est plus facile car capitale de la France, superficie 3 fois moins grande et plus de moyens financiers.

Hors ligne

 

#3040 18-05-2019 19:33:17

osin13
Hermitage plaza
Date d'inscription: 11-11-2006
Messages: 6775

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Masallia a écrit:

Le problème de Marseille est la superficie de la ville, grande comme 3 fois Paris intra-muros, avec un relief très important et une roche dans son sol difficile à creuser (plus difficile qu'ailleurs).
En plus, ajouter à cela, on a un contexte politique et économique défavorable:  c'est une ville que l'on peut qualifier de pauvre car seulement 50% des citoyens sont imposés.
Developper les transports en communs pour en faire bénéficier tous les marseillais est plus compliqué. Mais rien n'excuse la léthargie des décideurs en faisant un tramway en doublon avec le métro.
Rien ne les excusent quand la vision à court terme favorise des petites projets qu'un projet à plus long terme qui ne leurs conférerait aucun avantage.

A Paris, c'est plus facile car capitale de la France, superficie 3 fois moins grande et plus de moyens financiers.

2 km de tram en 12 ans... no comment !  B7


ju2mars, Delenn13 et DEAAZ ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#3041 18-05-2019 19:53:26

ju2mars
Tour Montparnasse
Lieu: Marseille
Date d'inscription: 20-02-2009
Messages: 1661

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

On nous rabâche les mêmes raisons depuis des décennies...
Le financement est une grande excuse. Marseille avait largement les moyens pour organiser un schéma de TC cohérent et performant. Je pense qu’il faut arrêter avec cette histoire de pauvreté.


« N’importe qui, de n’importe quelle couleur, peut descendre d’un bateau et se fondre dans le flot des autres hommes. Marseille appartient à ceux qui l’habitent. » (J.C Izzo)

Delenn13, Mars13004, Nguyom, osin13, Geronimo, reuze et DEAAZ ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#3042 18-05-2019 20:47:49

Galinat
Notre Dame
Date d'inscription: 27-04-2019
Messages: 157

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Je suis d'accord, mais ce qui met 5 ans à se faire partout ailleurs, il faut 15 ans à Marseille.
Après les années Defferre puis les années Gaudin, les choses vont peut-être enfin bouger, mais les 30 ans de retard en ce qui concerne les TC mettront du temps à se rattraper !


greg59 et Delenn13 ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#3043 18-05-2019 21:54:11

bertrand_cbv
Arc de Triomphe
Date d'inscription: 10-01-2018
Messages: 64

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Masallia a écrit:

Le problème de Marseille est la superficie de la ville, grande comme 3 fois Paris intra-muros.

A "Paris", la réalité c'est au minimum celle de la Métropole du Grand Paris : donc un réseau de transport pour une population de 7 millions d'habitants sur une superficie de 814km² (Marseille 800.000 sur 240km²). Et encore, il y a une pléthore de gens d’Île de France hors Métropole voire d'autre région qui viennent quotidiennement en RER (le D a son terminus dans le Loiret) ou en train.
Donc prétendre que c'est plus facile c'est une bonne blague.
Les moyens financiers sont supérieurs, car l'activité économique de la région l'est aussi. (pas de jugement de valeur de ma part, c'est un constat).

Paris et sa métropole souffrent d'une saturation importante des infras lourdes, d'une inefficacité importante du réseau de bus (car réseau routier totalement saturé) et comme Marseille d'avoir détruit le réseau de tramway origine fin années 50 début 60. Heureusement le réseau de métro construit entre 1900 et 1930 a été conservé. Mais il ne concerne que le petit intramuros, un peu comme le métro marseillais actuel.
Pendant les années 60 l'idéologie du tout bagnole a stoppé toute idée de TC lourd et le réseau bus s'est réduit comme peau de chagrin.
Le RER dans les années 70 puis la relance (d'abord timide) de la construction de métro 
fin 70 début 80 ont permis à l'agglomération de "survivre".

Marseille comme Lyon se sont réveillé un peu après Paris dans les années 70.
Lyon est un bon exemple de développement pas mal réalisé même si je me dit qu'il eut été possible de faire mieux.

Mon avis est que Marseille a souffert et souffre toujours d'une caste politique qui se contrefout de l’intérêt général  et des TC en particulier. Le résultat est une ville qui saborde ses atouts.
Avec une politique intelligente, vu l'attrait des gens pour le soleil et la mer, nombre de société s'installeraient dans une grande ville avec une situation aussi exceptionnelle.
Refuser d'amener le métro aux quartiers nord, par exemple, ne peut que maintenir ceux ci dans le statut de ghetto avec toutes les retombées désastreuses sur la renommée de la ville.

En espérant n'avoir froissé aucun marseillais avec mon opinion. Ce n'est pas le but.

Hors ligne

 

#3044 19-05-2019 00:22:47

Abomey
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 27-11-2014
Messages: 1002

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Absolument pas, c’est un constant très lucide, juste et encore peu sévère.

Hors ligne

 

#3045 19-05-2019 10:07:40

DEAAZ
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 15-01-2016
Messages: 1121

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Masallia a écrit:

Le problème de Marseille est la superficie de la ville, grande comme 3 fois Paris intra-muros, avec un relief très important et une roche dans son sol difficile à creuser (plus difficile qu'ailleurs).
En plus, ajouter à cela, on a un contexte politique et économique défavorable:  c'est une ville que l'on peut qualifier de pauvre car seulement 50% des citoyens sont imposés.
Developper les transports en communs pour en faire bénéficier tous les marseillais est plus compliqué. Mais rien n'excuse la léthargie des décideurs en faisant un tramway en doublon avec le métro.
Rien ne les excusent quand la vision à court terme favorise des petites projets qu'un projet à plus long terme qui ne leurs conférerait aucun avantage.

A Paris, c'est plus facile car capitale de la France, superficie 3 fois moins grande et plus de moyens financiers.

Je ne vois pas ce que la superficie change.
Je vais le dire autrement, la superficie ne change rien au problème.

Vous confondez (toi et ceux qui ont le même argument  B5 ) :
- difficulté de couvrir TOUTE une ville efficacement
et
- extension d'un réseau

Marseille aurait pu être 3 fois plus petite, tu crois que ça aurait changé quelque chose en matière d'extension ? Absolument pas

On va faire de la fiction :
On rabote Marseille et on divise la ville par 3. Tu crois qu'on va nous annoncer l'extension imminente du réseau. "Ah la ville est plus petite, c'est bon c'est plus facile on y va les gars, commandez les tunneliers"...
ça change quoi en fait ? Rien !

Ajouter 1 km de métro ou de tramway reste toujours ajouter 1 km de métro ou de tramway.  Où que se situent les limites de ta ville.

Donc cet argument n'en est pas un.

Les exemples étrangers montrent bien que de toute façon quand une ville a envie de se doter d'un réseau performant, quelle que soit sa superficie elle y parvient. Il n'y a pas de mystère. C'est une question de volonté politique.
Après je ne dis pas que ce ne sera pas plus long de couvrir une ville étendue.
Mais qu'on commence par étendre le réseau, après on verra pour ce qui est de couvrir toute la ville.

Et puis en plus au passage il faut arrêter avec l'idée que Marseille est une ville super étendue.Il y a un tas de villes plus grandes que Marseille. Encore plus si  on enlève les parties naturelles non habitées de Marseille.

J'attends avec impatience l'argument de la densité aussi (comme ça au hasard).


yaga, Delenn13 et Aurelien De Pekin ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#3046 19-05-2019 10:45:16

DEAAZ
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 15-01-2016
Messages: 1121

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

On peut sortir plein d'autres arguments histoire de justifier de n'avoir rien fait. C'est toujours facile.

Il existe désormais un comparatif sérieux présenté sur Deux yeux sur Marseille  qui montre bien la place du réseau marseillais à l'échelle de l'Union européenne. Comparatif qui permet d'apprécier la situation des autres grandes villes françaises également et qui à ma connaissance n'existe pas ailleurs.

Les nombreuses  villes qui ont plus de réseau que nous (souvent plus petites dans le sens moins peuplées) ne sont pas toutes des capitales, ne sont pas toutes plus riches, ne sont pas toutes moins étendues, moins denses, avec un sol plus facile à creuser etc. etc. Et pourtant, elles ont plus de réseau.

A moment donné il faut juste que ceux responsables de la situation admettent que les TC n'étaient tout simplement pas leur priorité.


Delenn13 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#3047 19-05-2019 12:03:25

Aragorn62
Tour Total
Date d'inscription: 12-12-2014
Messages: 960

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

DEAAZ a écrit:

Je ne vois pas ce que la superficie change.
Je vais le dire autrement, la superficie ne change rien au problème.

Je ne suis pas d'accord avec toi sur certains aspects. Pour le transport je pense que c'est une volonté d'investir, même moins grande l'équipe d'abrutis aurait abouti au même résultat. Par contre pour l'entretien pour moi y a une différence entre une ville qui à 10 000 km de voirie et une autre qui en a 5000 km. Cela n'as pas le même coût  que ce soit en ramassage d'ordure, cantonniers ou éclairage par exemple. Tu as besoin de moins de personnel et de matériel. Donc moins de dépense.

Dernière modification par Aragorn62 (19-05-2019 12:09:22)

Hors ligne

 

#3048 19-05-2019 12:12:06

DEAAZ
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 15-01-2016
Messages: 1121

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Aragorn62 a écrit:

DEAAZ a écrit:

Je ne vois pas ce que la superficie change.
Je vais le dire autrement, la superficie ne change rien au problème.

Je ne suis pas d'accord avec toi sur certains aspects. Pour le transport je pense que c'est une volonté d'investir, même moins grande l'équipe d'abrutis aurait abouti au même résultat.

Ben t'u n'as pas compris mon propos alors, peut-être que je n'ai pas été clair, mais c'est exactement ce que je dis.

Hors ligne

 

#3049 19-05-2019 12:22:03

Aragorn62
Tour Total
Date d'inscription: 12-12-2014
Messages: 960

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

DEAAZ a écrit:

Aragorn62 a écrit:

DEAAZ a écrit:

Je ne vois pas ce que la superficie change.
Je vais le dire autrement, la superficie ne change rien au problème.

Je ne suis pas d'accord avec toi sur certains aspects. Pour le transport je pense que c'est une volonté d'investir, même moins grande l'équipe d'abrutis aurait abouti au même résultat.

Ben t'u n'as pas compris mon propos alors, peut-être que je n'ai pas été clair, mais c'est exactement ce que je dis.

C'est moi qui est mal rédigé. Je suis d'accord sur le transport avec toi. Par contre je pense que pour le reste, la superficie a un impact comme l'exemple que j'ai donné.

Hors ligne

 

#3050 19-05-2019 12:44:07

Geronimo
Tour First
Date d'inscription: 18-06-2012
Messages: 2496

Re: Marseille Métropole - Infrastructures et politique de transport

Masallia a écrit:

Le problème de Marseille est la superficie de la ville, grande comme 3 fois Paris intra-muros, avec un relief très important et une roche dans son sol difficile à creuser (plus difficile qu'ailleurs).
En plus, ajouter à cela, on a un contexte politique et économique défavorable:  c'est une ville que l'on peut qualifier de pauvre car seulement 50% des citoyens sont imposés.
Developper les transports en communs pour en faire bénéficier tous les marseillais est plus compliqué. Mais rien n'excuse la léthargie des décideurs en faisant un tramway en doublon avec le métro.
Rien ne les excusent quand la vision à court terme favorise des petites projets qu'un projet à plus long terme qui ne leurs conférerait aucun avantage.

A Paris, c'est plus facile car capitale de la France, superficie 3 fois moins grande et plus de moyens financiers.

La superficie importante (densité de population plus faible) c'est vrai mais c'est un argument qui marche dans les deux sens: c'est plus facile d'aménager un TCSP boulevard Michelet que rue de Rivoli...

Le relief je vois pas trop. Personne ne demande un métro dans les Calanques.

Pour le reste, d'accord.


Marseille change... ou pas.

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact