En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

#876 09-01-2020 11:17:09

antoine75020
Grande Arche
Date d'inscription: 07-05-2014
Messages: 308

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Pk = pourquoi, désolé, souvenir des bancs de la fac quand il s agissait d écrire vite  A9.
Je connais bien la définition de l unite urbaine d où ma question, la zone industrielle de Ragon fait partie de Treillieres, sauf erreur, et toujours sauf erreur est à moins de 200m de la zone pavillonnaire le bois raguenet. Bref pour mauve et le pellerin c est clair mais pour Treillieres je comprends moins

Hors ligne

 

#877 09-01-2020 11:31:37

yaga
Tour Eiffel
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 15-03-2016
Messages: 3470
Photos: 8

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

La définition parle de 200m entre habitations, et une zone industrielle n'est pas considérée comme un lieu d'habitation.
C'est un lieu à peine supportable pour les humains en fait.  A10

Hors ligne

 

#878 09-01-2020 11:32:35

Rajiv
Tour Montparnasse
Lieu: Nantes métropole
Date d'inscription: 10-08-2016
Messages: 1183
Immeubles: 107
Photos: 134

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Si je reprends les trois conditions nécessaires pour qu'une commune (Treillières) fasse partit d'une UU (celle de Nantes), je suppose que le critère suivant n'est pas respecté :

Wikipedia a écrit:

Au moins la moitié de la population de la commune doit résider dans cette agglomération urbaine, et ce indépendamment de la population totale de la commune (une commune comptant moins de 2 000 habitants peut être urbaine : un bon tiers des communes urbaines en 1999 ont moins de 2 000 habitants, la plus petite, Saint-Léonard (Marne), en a 77).

En effet, le gros de Treillière se situe soit dans son centre-bourg, soit à la Ménardais. Et ces deux lieux ne feraient pas parti de l'agglomération urbaine, au sens où il n'y aurait pas de continuité du bâti (donc + de 200m de coupure). Le Gesvres à l'est, la RN137 à l'ouest, et la zone commerciale du Ragon au sud semblent limiter l'urbanisation de ces secteurs et donc créer une coupure de bâti de + de 200m.

Dit autrement, la majorité des Treilliérains et des Treilliéraines sont hors de l'agglomération urbaine de Nantes, car il y a des coupures à l'est, à l'ouest et au sud de leur commune.

Mais ça n'est que mon interprétation des définitions et des vues aériennes  D2

Dernière modification par Rajiv (09-01-2020 11:33:42)


antoine75020 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#879 15-01-2020 13:34:18

KERCYR
Tour Gan
Date d'inscription: 22-04-2014
Messages: 740

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Treillières fait partie de la CCEG :
Les raisons restent financières avec un accroissement des impôts, et une transformation de la commune en zone urbaine, et ce référendum en 2002 :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Treillières
"Treillières est la seule commune limitrophe de Nantes qui ne soit pas membre de Nantes Métropole, au grand dam de nombreux habitants et de certains élus qui souhaitaient que la commune modifie ses liens d'intercommunalité. Cependant, lors d'un référendum organisé en 2002, les Treilliérains se sont exprimés majoritairement en faveur du maintien au sein de la Communauté de communes d'Erdre et Gesvres4. "
--
(Mais en cherchant bien, nous pourrions découvrir des raisons plus profondes et des projets pharaoniques hors de prix et mal fichus, voulus par le CUN sur Treillières ...)
(La CUN and Co s'est fait remarquer par le Canard Enchainé avec le nouveau hopital de Nantes en zone inondable....bref, le doute sur les compétences de la CUN est bien réel)
--


L'Etat va-t-il ne plus emprunter pour réduire sa dette ?

Hors ligne

 

#880 15-01-2020 15:37:13

Rajiv
Tour Montparnasse
Lieu: Nantes métropole
Date d'inscription: 10-08-2016
Messages: 1183
Immeubles: 107
Photos: 134

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Quelle intervention hors-sujet, une fois de plus !  B7

Il ne faut pas confondre les contours (politiques) des EPCI, et les notions sociaux-démographiques de l'INSEE (AU, UU)  B8

Un message trollesque de plus de ta part, mais on a l'habitude (et ça n'élève pas le niveau du forum)  C1  C1   C1


postage, Thns et clem44390 ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#881 20-01-2020 09:17:52

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

https://www.insee.fr/fr/statistiques/4285636

La baisse de la natalité et la hausse de la mortalité freinent la croissance démographique
Au 1er janvier 2020, la population des Pays de la Loire est estimée à 3 801 800 habitants. La croissance démographique dans la région est soutenue. Depuis l’an 2000, son rythme est de + 0,8 % en moyenne annuelle contre + 0,5 % en France métropolitaine. C’est le 3e plus élevé de France métropolitaine, derrière la Corse et l’Occitanie.
Si elle reste soutenue, la hausse de la population régionale ralentit : elle passe de 33 400 habitants supplémentaires par an entre 2000 et 2006 à 29 500 entre 2007 et 2014. Le gain annuel ne serait plus que de 21 900 habitants par an entre 2015 et 2019. Cependant, selon les dernières estimations de population, depuis 3 ans, la croissance semble se stabiliser autour de 0,5 % par an

Avec 1,87 enfant par femme en 2018, les Pays de la Loire sont la 5e région la plus féconde, derrière l’Île-de-France, Provence-Alpes-Côte d’Azur, les Hauts-de-France et Auvergne-Rhône-Alpes, alors qu’elle occupait la 1re place entre 2003 et 2010. La fécondité semble cependant se stabiliser depuis 2 ans.

La fécondité en Loire-Atlantique est la plus faible de la région, avec 1,83 enfant par femme en 2018.


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

Hors ligne

 

Publicité

#882 20-01-2020 21:33:09

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Projections de gain de population de l'insee sur la période 2017-2020. La Gironde devient leader démographique français tandis que le Rhône ralentit très fortement :
1) Gironde 50 056
2) Seine-Saint-Denis 47 038
3) Loire-Atlantique 42 228
4) Haute-Garonne 38 263
5) Rhône 32 732
6) Hérault 31 253
7) Essonne 23 271
8) Ille-et-Vilaine 21 874
9) Haute-Savoie 21 045
10) Val-d'Oise 19 736
11) Seine-et-Marne 19 610
12) Val-de-Marne 18 115
13) Var 15 096
14) Ain 13 605
15) Yvelines 10 359
16) Bouches-du-Rhône 10 307


TOTAL des 16 premiers = 414 588 sur 258 821 nets gagnés sur le territoire de la France métropolitaine


79) Marne -5 072
80) Indre -5 093
81) Dordogne -5 213
82) Meuse -5 546
83) Saône-et-Loire -5 771
84) Yonne -6 195
85) Manche -6 214
86) Sarthe -6 279
87) Haute-Marne -6 390
88) Orne -6 469
89) Allier -6 673
90) Nièvre -7 586
91) Moselle -7 656
92) Cher -7 852
93) Ardennes -8 048
94) Vosges -8 153
95) Aisne -8 440
96) Seine-Maritime -10 590
97) Pas-de-Calais -15 240
98) Nord -15 373
99) Paris -39 255


TOTAL des 20 derniers = -193 108

Le Nord-pas-de-Calais va connaître une baisse importante de sa population, l'érosion continue à Paris. Le recul démographique commence même à toucher des régions auparavant très dynamiques comme les Pays de la Loire avec la situation inquiétante de la Sarthe.


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

le renard et SiLeVin ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#883 20-01-2020 22:58:41

Indé.pdt
Tour EDF
Date d'inscription: 03-09-2015
Messages: 599

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Merci
Mais tout est très relatif sur le "recul démographique" des Pays de la Loire
-6000 dans la Sarthe se compense largement avec +42 000 en LA, et une croissance aussi en Vendée par exemple. La région reste dynamique avec certains territoires plus fragiles en effet.


L'architecture est art de suggestion / @Nantes

Hors ligne

 

#884 21-01-2020 17:28:41

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Les territoires fragiles en PDL sont en passe de devenir dominants, la croissance devenant négative en Sarthe, Mayenne, en quasi stagnation en Maine-et-Loire et la ralentissement en Vendée s'accroît encore. Ce ne sont pas les PDL qui sont dynamiques, c'est la Loire-Atlantique, qui à son tour connaît un ralentissement selon ces projections depuis 2017.
Un chiffre le prouve. La dynamique démographique était positive dans 63 % des communes des PDL sur la période 2012-2017 contre 77 % sur la période 2007-2012. Le chiffre doit sûrement tourner à 50% au moment où je parle.

Sur la période 2017-2020 :
Pays de la Loire +14 733/an
Loire-Atlantique +14 076/an
Vendée +2 647/an
Maine-et-Loire +796
Mayenne -693/an
Sarthe -2 093/an

Selon l'insee, les PDL auraient gagné 14 733 habitants par an sur la période 2017-2020. Autrement dit la Loire-Atlantique à elle toute seule fournit 95.5% de la croissance régionale C4 Elle compense donc tout juste le déclin démographique qui débute dans au moins 2 départements. Pour bien comprendre, voici la part de la croissance démographique de la LA par rapport à la région :
sur la période 1990-1999 : 50%
sur la période 2000-2007 : 43%
sur la période 2007-2012 : 44%
sur la période 2012-2017 : 65%
sur la période 2017-2020 : 95.5%

J'ai la flemme de remonter jusqu'à 1945 mais en tout cas ces 30 dernières années la LA a toujours représenté 40 à 50% de la croissance régionale. Passer à 95% en dit long sur l'incroyable déprise démographique qui touche la région et encore davantage la France entière d'ailleurs.

Il faut remonter à la période 1946-1954 pour trouver une période de croissance nominale moindre avec +12 002/an, sauf qu'à l'époque les PDL étaient 1.65 fois moins peuplés.

Nous vivons donc une période historique d'un point de vue démographique avec toutes les conséquences socio-économiques que cela entraîne. La métropole nantaise devrait largement continuer à tirer son épingle du jeu grâce à son solde migratoire, le deuxième de France après Bordeaux depuis 2014. Les deux villes semblent toujours représentées dans le même ordre de domination du classement encore sur la période 2017-2020 (voir mon post ci-dessus, du moins à l'échelle de leur département). Seul pôle proposant annuellement plusieurs milliers d'offres d'emplois en tous genres, on peut même imaginer Nantes siphonner de ses habitants les villes moyennes et petites au-delà de sa couronne périurbaine dans un rayon de plusieurs centaines de km. Le phénomène est déjà bien ancré notamment dans la région Centre-Val-de-Loire et s'accélère ailleurs, la région Grand Ouest étant très bien maillé en villes moyennes.

Dernière modification par eiffel-ô (21-01-2020 19:50:47)


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

Indé.pdt, Q_DC, rif75, le renard, Rajiv et guillaume2en ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#885 27-01-2020 20:48:49

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

27 Janvier 2020
https://www.auran.org/chiffres-cles/la- … atlantique

La dynamique démographique garde le rythme en Loire-Atlantique
https://zupimages.net/up/20/05/acgr.jpeg
56 % de la croissance démographique de l’aire urbaine est portée par le solde migratoire entre 2012 et 2017. Au cours de la période précédente la croissance était portée par le solde naturel pour 60 %. Cet inversement de tendance montre le dynamisme important du territoire. En effet, le dynamisme économique et universitaire a entrainé une forte augmentation des migrations.
Tandis que le solde migratoire représentait un apport de 4 000 habitants par an entre 2007 et 2012 sur l’aire urbaine, il est passé à + 7 200.
Lorsqu’elles ne résidaient pas le département auparavant, les personnes qui s’installent dans l’aire urbaine viennent principalement d’une aire urbaine du Grand Ouest (35 %) et de l’aire urbaine de Paris (19 %).

+ 11 % de naissances sur la métropole entre 2007 et 2017. À contrecourant des tendances nationales et départementales, le nombre de naissances augmente à Nantes Métropole. En revanche, il diminue dans la couronne périurbaine.


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

Hors ligne

 

#886 28-01-2020 06:49:54

antoine75020
Grande Arche
Date d'inscription: 07-05-2014
Messages: 308

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Il serait intéressant d avoir la même carte mais avec les départs. Il me semble en avoir vu une il y a quelques années. A cette epoque  l aire urbaine de Nantes était déficitaire avec Lyon, Bordeaux, Toulouse, Montpellier, Marseille, Nice, Strasbourg .Qu en est il maintenant?

Hors ligne

 

#887 29-01-2020 10:50:09

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

https://www.insee.fr/fr/statistiques/series/103181511
Avec 14 100 logements mis en chantier en 2019, la Loire-Atlantique est au niveau de ses records absolus affichés depuis 3 années consécutives.

Départements ayant mis en chantier plus de 5 000 logements en France en 2019 :

1) Gironde 16 600
2) Seine-Saint-Denis 16 300
3) Haute-Garonne 15 600
4) Hauts-de-Seine 15 300
5) Loire-Atlantique 14 100
6) Haute-Savoie 12 100 (record absolu)
7) Bouches-du-Rhône 12 000
8) Hérault 11 500
9) Rhône 11 100
10) Val-de-Marne 10 400
11) Ille-et-Vilaine 9 900
12) Essonne 9 500
13-14) Isère, Seine-et-Marne 9 400
15) Var 9 200
16) Yvelines 8 400
17) Val-d'Oise 7 600
18) Bas-Rhin 6 700
19) Seine-Maritime 6 500
20) Alpes Maritimes 6 400
21) Vendée 5 800
22) Charente-Maritime 5 600
23) Finistère 5 200
24-25) Pas-de-Calais, Savoie 5 000


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

rif75 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#888 29-01-2020 16:54:43

rif75
Tour EDF
Date d'inscription: 29-06-2006
Messages: 481

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

En région on retrouve toujours le même trio.
La Gironde
Haute Garonne
Loire Atlantique

Le dynamisme de ces 3 départements n'est plus à prouver

Hors ligne

 

#889 09-02-2020 10:46:22

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Mises en chantier de logements neufs selon sitadel2 en Loire-Atlantique en 2019 : 12 397, soit une sous-estimation de 13.74% par rapport aux chiffres officiels d'insee-statistiques (14 100). Si Nantes a fait une année moyenne, d'autres communes affichent des records absolus, principalement dans les villes moyennes de banlieue mais aussi le périurbain dense (Grandchamps, Nort-sur-Erdre) qui explose. Notez le record absolu intéressant pour Châteaubriant avec 93 logements.

Les 15 premiers, une commune sur 2 affiche un record :

Nantes 2 239 (on peut donc imaginer plutôt 2 600 avec la sous-estimation)
Saint-Nazaire 766
Saint-Herblain 670
Rezé 662
Couëron 496 (record absolu, précédent record de 355 en 2016)
Orvault 480 (record absolu, précédent record de 314 en 2014)
Les Sorinières 252 (record absolu, précédent record de 172 en 2017)
Pornichet 213
Carquefou 210
Vertou 206
Nort-sur-Erdre 178 (record absolu, précédent record de 134 en 2008)
Saint-Brevin-les-Pins 178 (plus fort chiffre depuis 2010)
Pornic 175
Le Pouliguen 139 (record absolu, précédent record de 106 en 2014)
Grandchamps-des-Fontaines 138 (record absolu, précédent record de 127 en 2016)

Encore une fois Rezé fait aussi bien voire parfois mieux que Saint-Herblain, pourtant bien mieux maillée en TC et dont la superficie de commune est plus de 2 fois supérieure ! Avec le grand projet urbain des bords de Loire, on peut même imaginer Rezé doubler Saint-Herblain en population d'ici une trentaine d'années.


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

Rajiv a aimé ce post.

Hors ligne

 

#890 18-02-2020 12:44:12

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Source : audiar
https://zupimages.net/up/20/08/mw4a.png
6 AU dépassent 1% de tcam
Intéressant de voir que Bordeaux a rattrapé Toulouse en croissance. 2 villes de taille similaire à la croissance similaire.
Montpellier a dû passer cette année de 14e à 13e, puis rapidement à la 11e place d'ici 2030.
Rennes devrait passer vers 2030 de la 10e à la 9e place en doublant Strasbourg.
Nantes a dû doubler Nice cette année et passer 7e avec plus de 1 million.


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

Hors ligne

 

#891 20-02-2020 16:59:42

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Avec 1.19%/an, saviez-vous que Nantes possédait la seconde croissance démographique relative la plus forte de France derrière Montpellier à 1.21%/an ? Autant même dire première et toutes les deux à égalité A5 Les deux villes ont une croissance en tous points similaires et une production de logements annuels en tous points identiques.

Source : Audiar
https://zupimages.net/up/20/08/f6uj.png
Les villes-centres retrouvent des couleurs avec des accélérations fulgurantes pour Toulon, Nantes, Bordeaux, Rennes puis Toulouse.
Nantes devrait doubler Nice d'ici 2024.
J'estime ici la population de Nantes en 2022 à 331 000 habitants :
http://www.pss-archi.eu/forum/viewtopic … 65#p761265


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

Hors ligne

 

#892 20-02-2020 17:52:01

antoine75020
Grande Arche
Date d'inscription: 07-05-2014
Messages: 308

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Tout dépend qui sera élu aux prochaines élections....

Hors ligne

 

#893 20-02-2020 18:52:24

Lambig
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 24-02-2014
Messages: 1108

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

antoine75020 a écrit:

Tout dépend qui sera élu aux prochaines élections....

À part le RN, personne ne propose d'arrêter de construire des logements à Nantes. Seule la façon de faire diffère.

Hors ligne

 

#894 22-02-2020 00:09:49

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

C'est plus complexe que cela. C'est un vrai débat.

Les 331 000 habitants à Nantes en 2022 ne dépendent pas de qui va être élu cette année. Ils dépendent des logements mis en chantier et du solde migratoire sur les années qui viennent de s'écouler donc c'est un chiffre globalement acquis.

Mais pour la suite, et alors que Nantes prend encore +0.5% en janvier sur ses prix, émerge en effet comme dans toutes les grandes villes dynamiques un débat concernant le rythme de constructions jugé par une minorité comme bien trop important. Florilège :
https://www.ouest-france.fr/pays-de-la- … 51ea36a912

« La hausse n’est pas due aux Parisiens »

https://www.ouest-france.fr/elections/m … le-6744472

Faut-il continuer à construire des logements dans la métropole ?

https://www.lanouvellerepublique.fr/a-l … son-succes

Nantes, victime de son succèsFreiner l’attractivité de Nantes ?
Des problèmes qui font dire à certains des candidats, notamment Margot Medkour, qu’il vaudrait mieux aujourd’hui tenter de freiner l’attractivité de Nantes. "Ce modèle a vécu. Il a fait des perdants : les commerçants, les trop nombreux chômeurs des quartiers, les salariés relégués loin de la ville. Il est important de se recentrer sur nos problèmes", estime-t-elle.

"Je préfère avoir les questions qu’on se pose aujourd’hui que d’avoir des commerçants, des entreprises qui ferment parce que, là, c’est les plus pauvres qui perdent", lui répond Johanna Rolland.

Les propos de la candidate d'extrême-gauche sont tout de même les plus risibles. Elle veut freiner l'attractivité de Nantes, comme si cela se décrétait ainsi. Elle veut redistribuer les richesses pour les habitants actuels, soit. Mais que va-t-elle faire des milliers de personnes qui arrivent chaque année sur la métropole ? Leur fermer la porte ? Dans un autre modèle de pays oui peut-être...
Baisser la production de logements revient à faire exploser les prix encore davantage et à exclure encore plus de classes moyennes de la propriété.

https://www.ouest-france.fr/elections/m … ts-6744299

Garnier ne veut pas du million d’habitants

Je ne sais pas d'où Madame Garnier sort ce chiffre. Il faudrait que la CUN gagne annuellement 11 000 habitants d'ici là. Or, sur les 5 dernières années la CUN est à +8 720 annuels, loin des 11 000. Et Johanna Rolland s'est déjà engagée à faire tomber la croissance à +5 000 habitants annuels, ce qui là aussi est un chiffre sorti de nulle part. Avec 6 000 logements annuels dans le PLUm au lieu des 7 000 actuels, la CUN tournera plutôt autour de 7 500 habitants annuels.


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

Rajiv et Lambig ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#895 25-02-2020 18:57:49

Lambig
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 24-02-2014
Messages: 1108

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Merci pour tes éclaircissements eiffel-ô.  C10

eiffel-ô a écrit:

Les propos de la candidate d'extrême-gauche sont tout de même les plus risibles. Elle veut freiner l'attractivité de Nantes, comme si cela se décrétait ainsi. Elle veut redistribuer les richesses pour les habitants actuels, soit. Mais que va-t-elle faire des milliers de personnes qui arrivent chaque année sur la métropole ? Leur fermer la porte ? Dans un autre modèle de pays oui peut-être...
Baisser la production de logements revient à faire exploser les prix encore davantage et à exclure encore plus de classes moyennes de la propriété.

Je voulais juste rebondir sur les déclarations de la « candidate d'extrême-gauche » (sic). Pour avoir écouté de nombreux débats, jamais elle n'a proposé d'arrêter de construire de logements. Elle est bien consciente qu'arrêter de construire des logements reviendrait à mettre les pauvres dans la rue. En revanche, elle propose d'arrêter tout de suite le marketing territorial agressif qui essaie d'attirer les entreprises parisiennes. On ne peut certes pas arrêter l'attractivité d'une ville, mais on peut arrêter de l'alimenter de manière artificielle. Quel est l'intérêt de vouloir attirer autant d'entreprises si la politique n'est pas capable de loger correctement tous ces habitants ? La problématique est bien là.


Swederman a aimé ce post.

Hors ligne

 

#896 25-02-2020 20:16:41

Indé.pdt
Tour EDF
Date d'inscription: 03-09-2015
Messages: 599

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Débat très intéressant.
Nantes, comme Toulouse, Montpellier ou ces autres métropoles dynamiques me font penser à Orange, Bouygues ou SFR qui tente d'attirer de nouveau clients sans satisfaire leurs clients actuels.
C'est la stratégie de l'anti fidélisation, tant qu'on a de nouveaux clients.
J'ai été attiré par cette ville il y a 6 ans, mais je finirai par la quitter (du moins le CV)
Je me fiche éperdument que ma ville soit la plus dynamique en création d'emplois ou en démographique, on peut très bien s'en sortir en restant une métropole de 650 000 Hab sans forcément faire tout le nécessaire pour être n°1 (ou presque). Cela change quand même totalement la philosophie d'une ville, la manière de la vivre.
Pour le logement, répondre aux attentes des nantais et proposer un logement décent à chacun reste la priorité, plus que vouloir absolument loger de nouveaux arrivants

C'est donc un débat interessant qui peut avoir lieu lors de ces municipales, quel avenir pour notre ville/métropole?


L'architecture est art de suggestion / @Nantes

Hors ligne

 

#897 26-02-2020 01:03:29

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Très intéressant en effet. J'essaie de rebondir sur vos propos.

Lambig a écrit:

En revanche, elle propose d'arrêter tout de suite le marketing territorial agressif qui essaie d'attirer les entreprises parisiennes. On ne peut certes pas arrêter l'attractivité d'une ville, mais on peut arrêter de l'alimenter de manière artificielle. Quel est l'intérêt de vouloir attirer autant d'entreprises si la politique n'est pas capable de loger correctement tous ces habitants ? La problématique est bien là.

Arrêter d'alimenter une ville en créations d'entreprises (je parle en créations nettes, pas seulement en délocalisations parisiennes d'un territoire vers un autre) revient forcément à stopper l'économie productive puis par ricochet présentielle et donc à cesser l'attractivité d'une ville.

N'oublions pas que le dynamisme économique nantais est tel que les emplois créés sont de nature diverse et variée. C'est un fantasme de croire que les entreprises parisiennes expliqueraient une majorité de la croissance nantaise. Nantes ce n'est pas seulement des délocalisations parisiennes, ni du numérique. A titre d'exemple, en 2018 :
https://www.auran.org/sites/default/fil … _27_11.pdf
https://zupimages.net/up/20/09/s6qq.png
Tous les secteurs de l'économie ou presque sont en forte croissance.
Ce fantasme de macrocéphalie parisienne d'ogre qui ramifierait ses tentacules jusqu'à Nantes, Rennes et Bordeaux est il est vrai politique (on en parle de l'équivalent bordelais avec le mouvement anti-parisien et l'accusation de faire grimper les prix immo ?), mais aussi très clairement dans le conscient des gens, donc l'argument de Madame Medkour doit toucher bcp de personnes mais Nantes se débrouille maintenant très bien toute seule et pas seulement d'un point de vue économique. D'un point de vue démographique, les bataillons de bretons, normands, poitevins, tourangeaux et autres orléanais sont un réservoir inépuisable d'habitants dans un grand ouest très fortement maillé en villes moyennes et aux réussites fluctuantes.

Donc est-ce un mal de stopper l'attractivité d'une ville ?

Une ville a besoin de dynamisme, d'une vision pour planifier des projets. Rares sont les projets dont l'investissement ne soit pas lié au dynamisme du territoire envisagé. Par exemple, toutes les villes qui planifient une extension de leur transport en commun sont des villes dont l'agglo est un minimum en croissance. C'est une question psychologique de confiance de la part des investisseurs qui espèrent un retour sur amortissement. Ce sont les nouveaux habitants qui permettent le développement de la sphère présentielle, la création de nouveaux emplois et donc de nouvelles richesses.

Ou alors c'est tout le modèle libéral qu'il faut remettre en cause et le modèle de la croissance à tout prix puisque c'est elle qui amène la croissance A5

Il existe cependant des exceptions, je pense au tramway de Valenciennes pensé dans une zone pourtant sinistrée.
https://journals.openedition.org/rge/3547

Des tramways contre-nature ? Regards croisés sur les processus de décision des projets de TCSP de l’arc Sud de l’aire métropolitaine lilloise

Mais est-ce vraiment une exception ? Ces projets n'ont pu se faire que grâce aux incitations financières de l'Etat. Subsides qui auraient été moins élevés dans un pays sans croissance, et on y revient encore, la redistribution des richesses permise par une entité en croissance, ou par un pays qui a la main généreuse sur les impôts mais c'est encore un autre sujet.

Indé.pdt a écrit:

Débat très intéressant.
Nantes, comme Toulouse, Montpellier ou ces autres métropoles dynamiques me font penser à Orange, Bouygues ou SFR qui tente d'attirer de nouveau clients sans satisfaire leurs clients actuels.
C'est la stratégie de l'anti fidélisation, tant qu'on a de nouveaux clients.
J'ai été attiré par cette ville il y a 6 ans, mais je finirai par la quitter (du moins le CV)
Je me fiche éperdument que ma ville soit la plus dynamique en création d'emplois ou en démographique, on peut très bien s'en sortir en restant une métropole de 650 000 Hab sans forcément faire tout le nécessaire pour être n°1 (ou presque). Cela change quand même totalement la philosophie d'une ville, la manière de la vivre.
Pour le logement, répondre aux attentes des nantais et proposer un logement décent à chacun reste la priorité, plus que vouloir absolument loger de nouveaux arrivants

C'est donc un débat interessant qui peut avoir lieu lors de ces municipales, quel avenir pour notre ville/métropole?

C'est en effet une philosophie radicalement différente qui me fait penser à la théorie de l'acupuncture urbaine qui dit que la ville est un organisme vivant. Même dans une ville sans croissance, il est possible de faire bouger les lignes, tout dépend de l'implication de ses habitants et de leurs idées. Gageons qu'en plein matraquage des médias sur l'indéniable réchauffement climatique couplé à l'apparition de friches commerciales et à une démocratisation accrue de nos sociétés, notre façon de penser la ville va profondément changer...

Dernière modification par eiffel-ô (26-02-2020 01:09:30)


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

Lambig et Samuel S ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#898 02-03-2020 09:06:45

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

https://observatoire.loire-atlantique.f … ctions.pdf
https://zupimages.net/up/20/10/lt7d.png
https://zupimages.net/up/20/10/3bhv.png
https://zupimages.net/up/20/10/q5hl.png
Selon ces projections, la croissance démographique sur Nantes métropole et Nantes devrait encore s'accélérer.


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

Hors ligne

 

#899 02-03-2020 17:39:57

Antonio630
Tour Montparnasse
Lieu: Nantes / Toulouse
Date d'inscription: 05-07-2011
Messages: 1103
Immeubles: 5030
Photos: 566

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Un point sur la construction sur le département en 2019. L'aire urbaine parfois assez lointaine a clairement pris le relais de certaines communes de la métropole qui ont mis le pied sur la pédale de frein.

Certains records absolus sont d'ailleurs tombés et d'autres communes au-delà de l'unité urbaine, au ralenti depuis la crise, retrouvent des niveaux de construction dignes des années 2000 au plus fort de l'étalement urbain.

Aux franges de Nantes, c'est carrément la surchauffe pour les terrains à bâtir des lotissements de 30-40 lots à des prix pourtant délirants partent en une semaine et certains programmes ne sont même plus mis en ligne car déjà intégralement vendus.


Ligné bat également son record absolu avec 95 autorisations tout comme Grandchamps-des-Fontaines qui poursuit son explosion avec 136 logements commencés. Au nord-loire, on peut également citer Nort-Sur-Erdre et Oudon qui battent également leur record avec respectivement 167 et 57 logements commencés.

Idem pour NDDL tant au niveau des autorisations que des mises en chantier : 42 et 31.

Châteaubriant vit ses meilleures années depuis 2007 :
Autorisations : 77 / Commencés : 63



Au sud, Corcoué-sur-Logne (35 kms de Nantes - 2 900 hab) égale son record de 2005 avec 43 logements autorisés.

St-Lumine-de-Coutais (35 kms de Nantes - 2 200 hab) explose aussi les scores avec 49 logements autorisés et 32 commencés. Idem pour sa voisine St-Mars-de-Coutais qui renoue avec la construction offrant les meilleurs chiffres depuis 2003.

Le lancement de la ZAC de l'Ardillais (220 logements - 13 hectares) permet par exemple à Boussay (45 kms de Nantes - 2 600 hab) d'exploser ses records :
Autorisations : 45 / Commencés : 36

Dans le pays de Retz :
St-Père-en-Retz (45 kms de Nantes - 4 500 hab) bat son record absolu des autorisations avec 69 logements.
St-Viaud va littéralement exploser ces prochaines années puisque 120 logements ont été commencés en 3 ans.
Frossay bat ses records d'avant-crise tout comme Paimboeuf qui a autorisé 68 logements, soit le meilleur score depuis 2005.
Vue atteint des niveaux inédits depuis 2002 avec 31 autorisations et 29 mises en chantier.
Chaumes-en-Retz prend le relais de Pornic avec 91 logements commencés l'année dernière et plus de 170 en 2 ans ! A8



Sans vous communiquez les chiffres mais la presqu'île guérandaise a également beaucoup construit en 2019 avec des records pour le Pouliguen, Batz-sur-Mer, St-André-des-Eaux et de très bonnes années pour Mesquer, St-Lyphard, etc.

Même en dehors ou aux franges de l'aire urbaine, des communes se remettent même à construire : Sévérac, Pannecé, Le Pin, Quilly, un lotissement à la Grigonnais (60 logements) à la peine depuis des années est quasiment intégralement vendu, etc.

Enfin dans la métropole on peut tout de même citer l'excellente année d'Orvault avec sa meilleure année depuis 2004 et 478 mises en chantier.
Couëron qui bat son record absolu avec 493 logements mises en chantier tout comme la plus petite commune de la CUN, St-Léger-les-Vignes avec 42 logements.
A noter les Sorinières qui imite Thouaré dans ses années fastes avec 252 mises en chantier et 380 autorisés.



-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Je ne suis pas persuadé que cette dynamique de construction dans ces communes périurbaines perdure sur la durée car les nouveaux documents d'urbanisme limitent considérablement la construction en diffus et la consommation de terres agricoles avec l'objectif de zéro-artificialisation en arrière-plan. Cela va donc forcément passer par de la densification difficile à faire accepter dans ces territoires, déjà que c'est compliqué sur Nantes..

Cette politique commence d'ailleurs à produire ses premiers effets :

Côté économie, plusieurs projets d'implantation d'entreprises aux 4 coins du département ont été refusés pour cause d'une consommation foncière trop importante. Beaucoup de projets pourtant actés voire autorisés suscitent aussi de la contestation, on peut citer le surf park bien évidemment, mais aussi plusieurs projets de ZI à Sucé-sur-Erdre, le Carnet à Frossay, la ZAC du Plessis au Loroux-Bottereau.

Côté commerce, les refus s'enchaînent,
- À Gétigné, l'extension de 3 500 m² de la zone commerciale sortie de terre en 2010 est refusée ;
- Juste à côté, l'extension de 2 500 m² de la zone du Câlin à Clisson également retoquée, une pétition a également été lancée.
- À St-Julien-de-Concelles, l'extension de la ZAC de l'Aulnaie sur 2 000 m² a été refusée 2 fois par la CDAC
- À Machecoul, la ZAC de la Boucardière avec le déplacement et l'agrandissement d'une zone déja existante avec ses 30 000 m² également rejetée.

Côté logement :
Les nouveaux PLU limitent considérablement la constructibilité dans les communes et certaines se font même retoquer leur document d'urbanisme par les services de l'État car trop permissif ou trop généraux en réserves foncières.

À suivre...

Dernière modification par Antonio630 (02-03-2020 22:06:24)


Ma carte sur les opérations d'urbanisme du Sud-Loire de la Loire-Atlantique.

Et celle du Nord-Loire .

Lambig, eiffel-ô, Rajiv et SiLeVin ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#900 04-03-2020 00:51:11

eiffel-ô
Tour Eiffel
Lieu: Nantes
Date d'inscription: 03-08-2008
Messages: 3900
Immeubles: 340

Re: Démographie de Nantes, Saint-Nazaire et du département

Au vu des mises en chantier 2015-2019, projections probables de population au 1er janvier 2022 :

               2017          2022
Nantes   309 346     331 252       +1.38%/an     +4 381/an
UU         650 044     696 109       +1.37%/an     +9 213/an
AU         972 828    1 041 027      +1.36%/an    +13 640/an

Un maintien en vue de la croissance en %, une légère accélération en valeur nominale.

Après avoir doublé Nice, Nantes se rapproche maintenant rapidement de Lille (même si la définition par l'insee de l'AU lilloise prête à caution).

Pour rebondir sur les propos d'antonio, je perçois également une ré accélération sur le périurbain. 1 à 9 correspond aux années 2011-2019 :
https://zupimages.net/up/20/10/34kf.png

Période 2011-2015 : en 4 ans baisse de 28% du nombre de logements mis en chantier dans le périurbain

Période 2016-2019 : hausse record de 49% du nombre de logements mis en chantier dans le périurbain

L'analyse du périurbain nantais semble assez complexe :
- une faible production dans le périurbain peut s'expliquer par la densification du cœur urbain (2014, 2015)
- inversement une forte production dans le périurbain peut s'expliquer par une plus faible production dans le cœur urbain (2012, 2013, 2018 et 2019)
- mais certaines années voient un cumul de forte production autant dans le cœur urbain que dans le périurbain (2011, 2016, 2017)

Je vois plutôt çà comme un cycle. Une commune périurbaine qui a explosé va ralentir pendant de nombreuses années le temps de mettre à niveau son offre de commerces/services puis va relancer ses projets immobiliers par la suite.

Quoi qu'il en soit le périurbain reprend des couleurs et cela va se ressentir dès le recensement du 1er janvier 2018 à paraître au 1er janvier 2021. La baisse de la production de 7 000 à 6 000 logements selon le PLUm ne devrait pas arranger les choses...

Antonio, quand tu évoquais les franges de l'AU, nous pourrions aussi citer l'ex-commune de Champtoceaux dans le Maine-et-Loire qui a mis en chantier 197 logements ces 3 dernières années ou encore la commune nouvelle de Montaigu en Vendée qui va renouer avec une très forte croissance. Ce renouveau semble concerner à la fois le périurbain isolé et celui dit "dense" (Nort-sur-Erdre, Grandchamps).

Dernière modification par eiffel-ô (04-03-2020 01:00:30)


Ma carte des opérations d'urbanisme sur le Nord-Vendée (12 pages) :
https://maps.google.fr/maps/ms?msid=203 … &msa=0

Antonio630 et Rajiv ont aimé ce post.

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2020 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact