En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
PSSImmeubles & VillesCommune : NiceImmeuble : Parc Vigier…

Parc Vigier - Bât. A

Aucune photo n'a encore été ajoutée sur cette fiche.

Identifiant PSS #72114
Nom Parc Vigier - Bât. A
Quartier Mont Boron
Adresse(s)
  • 23, boulevard Franck Pilatte
Statut

Construit

Construction 1965
Fonction(s) Logements
Style architectural Mouvement moderne

Données techniques

Niveaux R+6
Hauteur totale estimée

≈23,00 m

Hauteur du toit estimée

≈21,00 m

Surface du terrain 16 183 m²

À propos de cette fiche

Ajoutée par monmix le 31/03/2020
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
  • SCI Villa Vigier

Sur ce grand terrain bordé par le boulevard Franck Pilatte, s'élevait depuis 1863 une grande villa de style vénitien appartenant au baron Georges Vigier. Ce dernier avait missionné le jardinier en chef du Service des promenades et plantations de la Ville de Paris, Jean-Pierre Barillet-Deschamps, pour aménager le grand terrain de plus de 30 000 m² qui accompagnait la villa. Le jardin ainsi créé comptait une très importante collection de plantes et arbres tropicaux (fougères arborescentes, forêt de bambous...) mais aussi une orangeraie, une oliveraie, des vignes et un bois. Le baron Vigier est également à l'origine d'une espèce nouvelle de palmier obtenue par greffes successives, à laquelle il a donné son nom : le palmier Vigieris. À la Belle Époque, le jardin Vigier était reconnu au point que de riches hivernants s'y rendaient pour s'approvisionner en spécimens végétaux rares afin de les replanter chez eux.

En 1926, le domaine est racheté par le comte russe Léon de Miléant, qui fait construire dans le parc un grand théâtre de verdure (2 000 places) avec scène et fosse d'orchestre, afin de donner des représentations publiques d'opéras et de spectacles1.

Dès 1929, la propriété passe aux mains d'une société immobilière (la SI du Boulevard de l’Impératrice de Russie) qui élabore un projet de lotissement du domaine en le divisant en 40 lots : 39 lots d’une superficie d’environ 500 m² chacun destinés à la vente pour y bâtir des villas, et le dernier lot d'environ 9 000 m² permettant de conserver la villa Vigier et une partie de ses dépendances. Ce projet, bien qu'approuvé par la Ville le 12 octobre 1936, ne se réalisera jamais2.

En 1961, la SCI Villa Vigier rachète le domaine en proposant d'en céder gratuitement la partie centrale à la Ville en vue d'y créer un jardin public, et de lotir le pourtour restant avec quatre grands immeubles résidentiels. Le permis de construire est déposé en février 1961 (PC n° 037/61)3 et le chantier démarre probablement au début de l'année 1963. La livraison des bâtiments s'échelonnera de 1965 à 1967 (du bâtiment A au D), la villa Vigier étant démolie en 1965 pour permettre la construction du dernier des quatre immeubles.



Notes et références

  1. Archives municipales, cote 2 T 474-79.
  2. Inventaire général du Patrimoine culturel en Région PACA : https://dossiersinventaire.maregionsud. … 4c383d7345
  3. Archives municipales, cote 4W618.

Pied de page du site

Copyright © 2006-2020 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact