En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
PSSImmeubles & VillesImmeuble : Basilique N…

Basilique Notre-Dame-d'Espérance

Carte d'identité
Identifiant PSS#50528
NomBasilique Notre-Dame-d'Espérance
Noms alternatifsBasilique Notre-Dame
PaysFrance
RégionGrand Est
DépartementArdennes
Aire urbaineCharleville-Mézières
CommuneCharleville-Mézières (08000)
QuartierMézières
Adresse(s)1, place de la Basilique
Coordonnées49° 45’ 40” N 4° 42’ 56” E
Année1499
Fonction(s)Édifice religieux, Culture
Statut En rénovation
Style architecturalGothique
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
  • Cardinal Briçonnet Guillaume
Label(s)Classé monument historique
Données techniques
Hauteur totaleenv. 60.00 m
Longueurenv. 80.00 m

© dadolovitch

Cet édifice religieux de style gothique flamboyant fut bâti à partir de l'an 1499 par un premier maître d'œuvre dont on connaît juste le prénom, Jean. De 1502 à 1608, neuf maîtres d'œuvre se succèderont, parmi eux : Jean Évrard et Jean Badou (l'un des deux étant peut-être le premier maître d'œuvre inconnu) mais aussi Henri Broyl, Jean d'Attigny, Jean Loizeau de 1521 à 1567, Nicolas Leprince et pour terminer Gobert Paris et Pierre Hermès.

Plus récemment, c'est Auguste Reimbeau, architecte connu pour avoir construit et reconstruit de nombreuses églises dans les Ardennes et la Marne, qui œuvra à la reconstruction du clocher en 1858. Clocher détruit en 1815 suite au siège de Mézières. Le nom « Notre-Dame de l'Espérance » a été donné à l'église entre 1815 et 1818 lorsqu'elle reçut la statue de la Vierge Noire vénérée auparavant dans une chapelle située à proximité.

La basilique, alors encore simple église, fait l’objet d'un classement au titre des monuments historiques dès le 18 octobre 1910.

Elle subira encore longtemps les affres des guerres après avoir été bombardée en 1870, 1918, 1940, puis 1944. L'église est érigée en basilique après la Seconde Guerre mondiale en 1946 et bénéficiera de sa dernière grande rénovation au début des années 1950.

Aujourd'hui l'édifice est réputé au delà des frontières grâce à son étonnante parure de 62 vitraux et 6 oculi modernes réalisés de 1954 et 1979 par le peintre René Dürrbach et considérée par lui même comme étant son œuvre majeure.

Historiquement, la basilique célébra le mariage du roi de France Charles IX avec Élisabeth d'Autriche le 27 novembre 1570 et fut sacrée cathédrale durant une journée pour l'occasion.

Fiche ajoutée par dadolovitch (280)   |  Modifiée par Turenne (256)  |  Voir l'historique

Pied de page du site

Copyright © 2006-2018 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact