En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
PSSImmeubles & VillesImmeuble : Mairie de C…

Mairie de Charleville-Mézières

Carte d'identité
Identifiant PSS#61964
NomMairie de Charleville-Mézières
Noms alternatifsBeffroi de Charleville
PaysFrance
RégionGrand Est
DépartementArdennes
Aire urbaineCharleville-Mézières
CommuneCharleville-Mézières (08000)
QuartierCharleville-Centre
Adresse(s)1-3, place Ducale
Coordonnées49° 46’ 25” N 4° 43’ 11” E
Année1839
Fonction(s)Administration, Beffroi
Statut Construit
Style architecturalNéo-classicisme
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
  • Ville de Charleville
Label(s)Classé monument historique
Données techniques
NiveauxR+4
Hauteur totale37.00 m
Hauteur du toitenv. 15.00 m



© dadolovitch

La municipalité, en quête d'un nouvel hôtel de ville pour la ville de Charleville, acquit différents terrains à l'emplacement de l'actuel beffroi de 1829 à 1837. Une fois tous les terrains achetés, le maire de la ville, Nicolas-Sébastien Stévenin fraîchement élu, mandate l'architecte Louis-Clément Labarre dans le but d'ériger l'hôtel de ville ainsi qu'une salle de spectacles, qui deviendra par la suite le théâtre municipal.

Louis-Clément Labarre propose le 7 mai 1839 au conseil municipal un vaste bâtiment agrémenté d'un beffroi haut de 37 mètres.

Le 5 décembre 1839, le conseil décide, selon les projets de Labarre, la reconstruction de l'hôtel de ville.

L'ensemble est livré en 1845 et restera l'hôtel de ville de Charleville jusqu'en 1966, date de la fusion de la ville avec celle de Mézières. Après cette date, le bâtiment devint mairie, l'hôtel de ville de Charleville-Mézières trouvant place à Mézières.

Le beffroi abrite un carillon de 10 cloches de 32 à 225 Kg depuis 1842. Elles sont accordées selon la gamme de Fa dièse majeur, choix plus technique que musical en raison du poids de l’ensemble. Le carillon a déjà retenti plus de 2,45 millions de fois notamment au son du « Chant du départ » composé par l'ardennais Méhul. Ce chant incontournable des commémorations françaises est considéré comme « la seconde Marseillaise ».


Fiche ajoutée par dadolovitch (200)  |  Voir l'historique

Pied de page du site

Copyright © 2006-2018 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact