En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
PSSImmeubles & VillesImmeuble : Centre péni…

Centre pénitentiaire de Nantes

Carte d'identité
Identifiant PSS#18036
NomCentre pénitentiaire de Nantes
Noms alternatifsMaison d'arrêt de Nantes
PaysFrance
RégionPays de la Loire
DépartementLoire-Atlantique
Aire urbaineNantes
CommuneNantes (44000)
QuartierNantes Erdre
Adresse(s)rue de la Mainguais
Coordonnées47° 16’ 1” N -1° 150’ 23” E
Année2012
Fonction(s)Administration
Statut Construit
Style architecturalArchitecture contemporaine
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
  • AMOTMJ
  • APIJ
  • Théia
Données techniques
NiveauxR+2
Hauteur totaleenv. 10.50 m
Hauteur du toitenv. 10.50 m
SHON14 479 m²

Ce centre pénitencier à succédé à la maison d'arrêt du centre-ville1, vétuste et étriquée.

Le projet fut mené par le biais d'un contrat public-privé qui s’inscrivait dans le cadre de la loi d’orientation et de programmation judiciaire (LOPJ) de septembre 2002. La conception, le financement, la construction, mais aussi la maintenance et les services ont ainsi été confiés à Bouygues Construction par l'APIJ, l'AMOTMJ et les services immobiliers du Ministère de la Justice, regroupés au sein de la société "Théia". L'État deviendra propriétaire de cette prison au bout de 27 ans.

Le centre pénitentier comprend 570 places, réparties de la façon suivante :
- Maison d’arrêt des hommes : 420 places (2 quartiers de 210 places) ;
- Maison d’arrêt des femmes : 40 places ;
- Quartier d’accueil : 30 places ;
- Service médico-psychologique régional : 20 places ;
- Quartier courtes peines : 60 places (hors de l'enceinte) ;

La maison d’arrêt est en outre équipée d'une cuisine et d'une blanchisserie centrale.

Le chantier fut arrêté en septembre 2008 suite à la découverte de munitions2. Une partie du terrain de cet ancien champ de tir avait en effet servi après la Seconde Guerre mondiale de lieu de stockage et de destruction de munitions trouvées dans la ville, un travail bâclé. À partir d'avril 2009, le groupe Suez environnement, mandaté par le Ministère de la Défense, a effectué la dépollution et le déminage du site. La construction de la nouvelle maison d'arrêt a pu reprendre en décembre 2009, pour une livraison en mai 2012.



Principaux Intervenants

- MO : APIJ
- AMO : AMOTMJ
- MOD : Théia

- Entreprise Générale : Bouygues Construction



Notes et références

  1. Voir sa fiche dans la base.
  2. Lire l'article paru dans Ouest-France le 24 janvier 2009 : Nouvelle prison : reprise du chantier en septembre.

Pied de page du site

Copyright © 2006-2018 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact