En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Lycée Frédéric Faÿs

Creative Commons LicenseCreative Commons LicenseCreative Commons LicenseCreative Commons License le renard
Identifiant PSS #38824
Nom Lycée Frédéric Faÿs
Noms alternatifs Ancien Hôpital-hospice de Villeurbanne
Adresse(s)
  • 46, rue Frédéric Faÿs
Statut

Construit

Construction 1907
Fonction(s) Éducation

Données techniques

Niveaux R+3
Hauteur totale estimée

≈18,00 m

Hauteur du toit estimée

≈18,00 m

Liens associés

Site officiel lycee-fays.fr Lien externe

À propos de cette fiche

Ajoutée par le renard le 21/04/2012
Dernière mise à jour par monmix le 21/04/2012
Nombre de vues : 2 548
Maître(s) d'ouvrage
  • Région Rhône-Alpes
  • SEMCODA
  • Ville de Villeurbanne

Construit à partir de 1902 par la commune et livré en 1907, l'Hôpital-hospice de Villeurbanne est indépendant des Hospices Civils de Lyon (signe de l'ambition municipale, il est programmé dans un contexte de résistance aux tentatives d'annexion par la ville de Lyon). Il est l'œuvre de l'architecte Firmin Allemand. La Balme viennoise, site choisi pour son implantation, est en surplomb et peu peuplé à l'époque ; autres arguments favorables à un tel établissement : les terminus de tramways et les écoles sont proches, ainsi que... le cimetière !

Cet équipement sanitaire sert successivement d'hospice pour vieillards, d'hôpital militaire et de "gardiennat" pour les enfants dont les parents sont hospitalisés, et enfin de caserne pour l'armée allemande entre 1943 et 1944 (avant d'être bombardé en 1944). L'hôpital désaffecté mute en lieu d'enseignement à partir de 1947, et surtout en 1954 (collège technique municipal). En 1974 il devient lycée d'État mixte. Aujourd'hui deux établissements se partagent le même site : un lycée professionnel et un lycée d'enseignement général et technologique, fréquentés par environ 1 000 élèves1.

La réhabilitation de 2011

SEMCODA, mandataire pour le conseil régional de Rhône-Alpes, organise un concours en 2002 portant sur la réhabilitation du lycée : la maîtrise d'oeuvre est confiée au BEA Raphaël Pistilli (Bureau d'études d'architecture Raphaël Pistilli) et à l'Atelier Christian Jacquemet. L'opération est menée à partir de 2007. Une première extension de 3 500 m², à usage scientifique et tertiaire, est livrée à la rentrée 2009, fermant la cour intérieure au nord : ses volumes, aux formes singulières et manifestes, soulignent sa modernité2. Les bâtiments anciens (13 000 m²) voient quant à eux leurs parties intérieures restructurées, et côté rue leurs façades rénovées fidèlement à l'architecture d'origine : l'ensemble est livré en 2011, parallèlement à un second bâtiment neuf (au sud-ouest de l'ensemble) qui accueille une extension des ateliers3.



Notes et références

  1. Plus d'informations dans le Maxi Viva, hors-série de mars 2003 : Un certain regard.
    Voir aussi une série de photos des bâtiments anciens sur le site web du lycée.
  2. Lire l'article paru dans Le Moniteur le 2 juin 2009, et illustré par des photos du chantier : Des matériaux composites pour les façades d’un lycée.
    Voir également une autre série de photos du chantier, commentées, sur le site du lycée.
  3. On peut voir le résultat de cette réhabilitation sur cette vue aérienne datant de juin 2011.

Pied de page du site

Copyright © 2006-2020 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact