En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
PSSImmeubles & VillesImmeuble : Cathédrale …

Cathédrale Notre-Dame de Paris11

Carte d'identité
Identifiant PSS#3279
NomCathédrale Notre-Dame de Paris
PaysFrance
RégionÎle-de-France
DépartementParis
Aire urbaineParis
CommuneParis (75000)
Quartier4e arrondissement
Adresse(s)place du Parvis Notre-Dame
rue du Cloître Notre-Dame
Coordonnées48° 51’ 11” N 2° 20’ 60” E
Statut Construit
Construction1250
Fonction(s)Édifice religieux
Style architecturalGothique
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
  • Maurice de Sully
Label(s)Patrimoine mondial de l'UNESCO
Classé monument historique
Données techniques
Hauteur totale69.00 m
Liens associés
Discussion sur le forum#27339
Site officielnotredamedeparis.fr

© Sinha

La cathédrale Notre-Dame de Paris a été construite à partir de 1163 sous l'impulsion de l'évêque Maurice de Sully, alors que Paris était encore dépendante de Sens. En 1250, on considère la cathédrale comme achevée dans sa version initiale. Ses deux tours nord et sud, pas exactement identiques, culminent alors à 69 mètres de hauteur dans le ciel de Paris. Les quatre campagnes de travaux successives ont été menées par quatre maîtres d’œuvre différents non connus.

Entre 1250 et le milieu du XIVe siècle, les travaux se poursuivent et magnifient peu à peu le style gothique de Notre-Dame, avec les différents éléments caractéristiques qu'on lui connaît aujourd'hui, tout en supprimant les quelques parties de style roman héritées du projet initial. Les maîtres d’œuvre qui se sont succédés durant cette période sont :

• Jehan de Chelles - 1250-1258 : allongement du transept puis façade nord du transept et sa rosace
• Pierre de Montreuil - 1258-1267 : façade sud du transept et sa rosace, chapelles et porte rouge
• Pierre de Chelles - 1267-1318 : jubé et chapelles du chevet
• Jean Ravy - 1318-1344 : arcs-boutants du chœur, début de la clôture du chœur
• Jean Le Bouteiller - 1344-1363 : poursuite des travaux de son oncle Jean Ravy
• Raymond du Temple - à partir de 1363 : achèvement de la clôture du chœur notamment


Au fil des siècles suivants, à l'instar de nombreuses cathédrales, l'édifice connaît plusieurs campagnes de travaux : modifications parfois importantes, ajouts, embellissements, destructions et réparations. Mais le style gothique est désormais considéré comme démodé voire barbare, et les décors d'origine sont parfois camouflés voire détruits pour laisser place à une ornementation baroque. Ainsi, à partir de 1699, le chœur est profondément modifié par l'architecte Robert de Cotte qui fait démolir le jubé (remplacé par une grille en fer forgé doré à la feuillure d’or), une partie des hauts-reliefs des clôtures et des tombeaux. Vers 1756, certains vitraux sont remplacés par du verre blanc dans le but de rendre l'intérieur de la cathédrale moins sombre, puis le trumeau ainsi qu'une partie du tympan du portail central sont démolis par l'architecte Soufflot afin d'élargir le passage des processions.

À la Révolution, la cathédrale fut vandalisée, détériorée et pillée, puis transformée en entrepôt.

La flèche d'origine, élevée entre 1220 et 1230 environ, avait commencé à s'affaisser au milieu du XVIIIe siècle notamment sous l'action du vent, puis fut finalement démontée, très dégradée, de 1786 à 1792.


Au début du XIXe siècle, l'état de délabrement de la cathédrale est tel qu'on envisage sa destruction pure et simple. Mais en 1844, l'État lance un grand programme de restauration et sélectionne au terme d'un appel d'offres le projet des architectes Jean-Baptiste Lassus et Eugène Viollet-le-Duc. Lassus décéda en 1857, laissant Viollet-le-Duc seul aux manettes de ce qui deviendra le chantier de sa vie. La cathédrale est ainsi restaurée en profondeur et son programme sculpté est entièrement restitué, avec parfois des copies d'œuvres provenant d'autres cathédrales françaises de la même époque. L'édifice est également légèrement remanié et quelques statues créées par Viollet-le-Duc son ajoutées, notamment les chimères. Le projet des deux architectes comprend également la construction d'une nouvelle flèche, plus haute que celle d'origine, et de style néo-gothique. Cette dernière, construite en chêne recouvert de plomb, est inaugurée 15 août 1859 et culmine à 96 mètres de hauteur. Les travaux de restauration s'achèvent quant à eux le 31 mai 1864.

Des travaux d'entretien et de restauration se sont ensuite poursuivis jusqu'à nos jours.


Le 15 avril 2019 en fin d'après-midi, un violent incendie se déclare dans la charpente de la cathédrale. Le sinistre aura détruit la toiture et donc la charpente du XIIIe siècle, la flèche de Viollet-le-Duc, et plusieurs voûtes en pierre formant le plafond. La structure de l'édifice résiste mais se retrouve fragilisée en de multiples endroits. Deux jours plus tard, le gouvernement annonce son intention de lancer un concours international d'architecture pour reconstruire la toiture et la flèche.


Voir la page Wikipédia consacrée à la cathédrale Notre-Dame de Paris.


Fiche ajoutée par Sinha (1211)   |  Modifiée par monmix (7428), Nekobasu (1973) et tertiaire (8307)  |  Voir l'historique

Pied de page du site

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact