En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
PSSImmeubles & VillesImmeuble : Cité des Co…

Cité des Courtillières - Le Serpentin

Creative Commons LicenseCreative Commons LicenseCreative Commons LicenseCreative Commons License micou
Identifiant PSS #4815
Nom Cité des Courtillières - Le Serpentin
Adresse(s)
  • avenue de la Division Leclerc
  • avenue des Courtillières
Statut

Construit

Construction 1956
Fonction(s) Logements
Style architectural Mouvement moderne

Données techniques

Niveaux R+5
Hauteur du toit estimée

≈18,00 m

Liens associés

Discussion sur le forum Pantin – Les Courtillières (T8-93)

À propos de cette fiche

Ajoutée par Sinha le 09/01/2008
Dernière mise à jour par monmix le 05/06/2016
Nombre de vues : 4 873
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
  • Pantin Habitat
  • SEMIDEP

Situé dans la cité des Courtillières, le Serpentin est sans conteste avec le Corviale de Rome1 l'un des bâtiments les plus longs d'Europe, avec son kilomètre de long. Édifié par Émile Aillaud entre 1954 et 1956, il entoure un parc de 4 hectares. Cet ensemble appartenait à la Ville de Paris qui l'a revendu à la Ville de Pantin où il se trouve et qui souhaitait pouvoir engager sa rénovation. La cité dont il fait partie comprend également les 16 tours avoisinantes en forme de tripodes qui font 13 étages de haut et 11 barres droites2 ainsi que la crèche3 au centre du parc.

Une profonde rénovation4 fut donc engagée en 2009 après plusieurs années d'études. Estimée à 36,7 M€ par le maître d'ouvrage Pantin Habitat, elle s'est déroulée par tranche de 100 logements jusqu'en 2013. Elle concernait aussi bien l'enveloppe (aspects thermiques et énergies renouvelables) que l'intérieur des bâtiments (agencement, sécurité et esthétique). Après réaménagement et démolition ponctuelle visant à ouvrir davantage les Courtillières sur l'extérieur, le nombre de logements est passé de 635 à 613, totalisant tout de même près de 2 000 habitants.

La rénovation menée par l'agence RVA (Nicolas Trentesaux, architecte-urbaniste) est passée au tamis de l'architecte des Bâtiments de France qui a exigé le remplacement du bardage de terre cuite initialement prévu par les architectes par une mosaïque gris-bleue de 22 000 m² conférant à la vêture qui recouvre l'isolation par l'extérieur des ton proches de ceux d'origine. Choix paradoxal au regard des briques qui habillent depuis les années 80 les tours environnantes et qui avaient reçu l'assentiment d'Émile Aillaud en personne.



Notes et références

  1. À propos du Corviale, voir le sujet sur les plus long bâtiments d'habitations sur PSS.
  2. Voir le riche Fond Aillaud conservé par la Cité du Patrimoine et de l'Architecture de Chaillot.
  3. Voir la fiche PSS de la crèche.
  4. À propos de sa rénovation, voir l'article et le diaporama que lui a consacré Batiactu le 16 décembre 2010.

Pied de page du site

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact