En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
PSSImmeubles & VillesImmeuble : Stade de Fr…

Stade de France

Carte d'identité
Identifiant PSS#8263
NomStade de France
Noms alternatifsGrand Stade
PaysFrance
RégionÎle-de-France
DépartementSeine-Saint-Denis
Aire urbaineParis
CommuneSaint-Denis (93200)
Quartierla Plaine Stade de France
Adresse(s)rue Henri Delaunay
avenue Jules Rimet
mail des Aiguilles
mail de l'Ellipse
Coordonnées48° 55’ 28” N 2° 21’ 36” E
Année1998
Fonction(s)Sports, Culture
Statut Construit
Style architecturalArchitecture contemporaine
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
  • Consortium Grand Stade
Données techniques
NiveauxR+1
Hauteur du toit42.00 m
SHON36 000 m²

Le Stade de France est, de loin, le plus grand stade français, avec une capacité de 81 338 places en configuration football/rugby. Il a été construit par les architectes Jules Benarrous, Michel Macary, Aymeric Zublena, Michel Regembal et Claude Constantini. Son architecture s'inspire du Worldport de la défunte compagnie aérienne américaine Pan Am (Pan American Airways), situé à l'aéroport international John-F.-Kennedy de New York.

Construit pour accueillir la Coupe du Monde de football de 1998 et également pour supplanter le Parc des Princes, jugé trop petit pour accueillir cette grande compétition, c'est le plus récent stade de grande envergure construit en Île-de-France depuis la construction du Stade olympique Yves-du-Manoir à Colombes (92) pour les derniers Jeux Olympiques organisés à Paris en 1924.

C'est le 30 avril 1995 que le choix des constructeurs et la signature du permis de construire se sont effectués, et le chantier débuta le 2 mai suivant. La pose de la première pierre ne s'effectua que le 6 septembre. La construction du stade a fait appel à la fois à des techniques de travaux publics (structures des gradins, haubans et ancrage du toit) et de bâtiment (locaux intérieurs, surfaces habitables sous les gradins, façades vitrées).

Une des caractéristiques de ce chantier fut sa rapidité d'exécution. Les 800 000 m² de terrassement ont été effectués en 5 mois et les 180 000 m³ de béton en seulement 1 an, tout comme les aménagements techniques, la pose du toit, ainsi que l'installation de la tribune mobile de 25 000 places. 40 000 plans ont été nécessaires à la réalisation du stade.

Longtemps nommée « Grand Stade », l'enceinte sportive fut rebaptisée « Stade de France » le 4 décembre 1995 par un jury réuni autour du ministre des Sports de l'époque, Guy Drut. Un concours d'idées avait justement été lancé par le Ministère des Sports, et le nom de Michel Platini fut le plus souvent cité. Mais le jury écarta néanmoins les noms de personnes et préféra, sur une proposition du comédien Francis Huster, le nom actuel de l'enceinte sportive.

Le Stade de France a été inauguré le 28 janvier 1998 lors du match de football opposant l'équipe de France à celle d'Espagne, en présence de Jacques Chirac, alors président de la République. Son inauguration fut à l'époque considérée par les médias comme un évènement historique, puisque selon ces derniers « pour la première fois de son histoire, la France possède un stade digne de son football ». On l'a même comparé à « une cathédrale du sport que l'on attendait depuis près d'un siècle », ce qui traduit ici l'attente du football français, mais aussi les conséquences pour l'équipe de France, pour qui il y aura désormais « un avant et un après ». Il faut noter que, quand la France avait été sacrée championne d'Europe en 1984, il n'y avait pas de grand stade, alors que toutes les grandes nations disposaient de stades capables d'accueillir près du double de la capacité du Parc des Princes, à Paris.

L'objectif sous-jacent de la construction du Stade de France était d'accueillir les Jeux Olympiques, en raison de sa particularité : il s'adapte parfaitement aussi bien aux sports collectifs (foot et rugby) qu'à l'athlétisme grâce à ses tribunes rétractables au premier niveau. Il a été effectivement conçu, dès le départ, comme un espace multifonctionnel et pluridisciplinaire. Ceci a été à l'origine d'une réflexion autour des effets bénéfiques de synergie que ce stade pourrait engendrer sur le quartier de La Plaine à Saint-Denis. Il est situé à l'emplacement d'anciennes usines de Gaz de France (GDF) ayant appartenu à la Ville de Paris, aujourd'hui démolies. Sa construction a donc permis de redynamiser ce quartier autrefois à dominante industrielle, qui fut en déclin et a favorisé l'implantation de diverses structures (routes, transports en commun, bureaux, etc.).

Le coût total de la réalisation du Stade de France est de 364 millions d'euros HT dont 290 millions d'euros de travaux répartis en :
- 122 millions d'euros en gros œuvre ;
- 45 millions d'euros de toiture ;
- 122 millions d'euros de corps d'états secondaires (équipements, éclairage, ventilation, sonorisation, habillage, sièges, pelouse, etc.).

Auréole flottante de 46 m au-dessus de la pelouse, le toit est l'un des aspects les plus remarquables du Stade de France. Sa surface (6 hectares) et sa masse (13 000 tonnes, soit une fois et demi celle de la Tour Eiffel) constituent une prouesse technique. Il protège en effet les spectateurs sans toutefois couvrir l'aire de jeu. Tous les équipements d'éclairage et de sonorisation (550 projecteurs et 36 blocs de 5 enceintes acoustiques) sont logés à l'intérieur afin de ne pas barrer la visibilité. La verrière teintée au centre atténue les contrastes et répartit la lumière naturelle. Elle filtre les rayonnements rouges et infrarouges tandis qu'elle laisse passer les bleus et les verts nécessaires au parfait état du gazon.

Le Stade de France est le plus grand stade modulable du monde. Il s'articule autour de 3 tribunes :
- La tribune basse est une tribune mobile de 25 000 places. On y accède par le niveau 1. Elle peut reculer de 15 m pour laisser apparaître la totalité de la piste d'athlétisme et les sautoirs. Elle conserve alors 22 000 places. Le déplacement dure 80 heures, mobilise 40 personnes 20h/24h, et s'effectue par 10 éléments distincts de 700 tonnes chacun ;
- La tribune intermédiaire est accessible grâce à 22 passerelles et permet de se retrouver au niveau 3 qui concentre les restaurants, les espaces d'animation, les boutiques et le poste central de sécurité ;
- La tribune supérieure, enfin, est située au niveau 6 et elle est accessible par 18 escaliers monumentaux.

Situé à 11 mètres au-dessus du parvis, le terrain de jeux a une superficie de 9 000 m² (120 m de long pour 75 m de large) pour une surface engazonnée de 11 000 m². Près d'un milliard de graines ont été semées pour engendrer la première pelouse en 1997. Aujourd'hui, la pelouse d'abord cultivée dans la gazonnière d'Orléans, est livrée en rouleaux de 1,20 x 8 m. Le changement de la pelouse requiert 3 jours de préparation et 5 jours de pose. Il s'effectue plusieurs fois par an, selon la programmation du stade. Cette pelouse a été construite sur un terrain de forme bombée pour avoir une meilleure évacuation de l'eau.

Dans le cadre de sa politique de renouvellement de ses infrastructures, le Stade de France s'est doté de deux nouveaux écrans géants en septembre 2006. D'une surface de 196 m² chacun (soit l'équivalent de la taille d'un terrain de tennis), ils constituent les plus grands écrans de ce type installés dans un stade en Europe. Les nouveaux écrans ont une surface supérieure de 58% par rapport aux anciens écrans géants installés en 1998 et sont conçus avec une technologie avancée. Ils se composent de 4 423 680 DEL (diodes électroluminescentes).


Pour plus d'informations, consulter l'article de Wikipédia sur le Stade de France.

Pied de page du site

Copyright © 2006-2018 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact