En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
Des modifications proposées sur cette fiche n'ont pas encore été validées.

Tour Utrillo

Carte d'identité
Identifiant PSS#10614
NomTour Utrillo
Noms alternatifsTour Tapie
PaysFrance
RégionÎle-de-France
DépartementSeine-Saint-Denis
Aire urbaineParis
CommuneMontfermeil (93370)
QuartierLes Bosquets
Adresse(s)24, rue Utrillo
Coordonnées48° 54’ 14” N 2° 33’ 24” E
Année1976
Fonction(s)Bureaux
Statut Détruit
Style architecturalMouvement moderne
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Données techniques
NiveauxR+13
Hauteur totaleenv. 52.50 m
Hauteur du toitenv. 49.00 m
SHON7 000 m²


La tour Utrillo se présente sous la forme de deux immeubles accolés (l'un en R+7 et l'autre en R+13). Cette tour fut construite par Jean Sebag en 1976, sur un plan masse de Bernard Zehrfuss1 afin d'y loger des entreprises. Malheureusement, aucune entreprise n'a réussi à trouver son équilibre dans ce quartier, et la tour est longtemps restée sans locataire.

En 1991, le célèbre homme d'affaires Bernard Tapie, alors ministre de la Ville, a proposé une réhabilitation complète de la tour. Voyant cette annonce, les habitants du quartier n'ont pas tardé à surnommer le bâtiment « Tour Tapie ».

Promise à la destruction, elle a fait l'objet à partir de 2011 d'un projet ambitieux soutenu par le Ministère de la Culture pour en faire une « tour Médicis ». Rachetée par l'État fin 2011, à l'AFTRP - Agence Foncière et Technique de la Région Parisienne - pour un montant de 1,6 M€ H.T.2, cette tour devait devenir un important équipement culturel du Grand Paris à l'image de la Villa Médicis de Rome. On se rappelle encore que l'ancienne tour de bureaux dispose toujours en son pied de « la greffe avortée d’une maison des services publics ».
Le projet de réhabilitation de la tour Utrillo a dès lors été estimé entre 20 et 30 M€ H.T. auquel il fallait ajouter les frais d'exploitation évalués à 4 M€ H.T. par an.

La 10 septembre 2012, le ministre de la Culture Aurélie Filippetti annonçait renoncer au projet de son prédécesseur Frédéric Mitterrand.

Le 8 janvier 2013, le gouvernement annonçait revoir le projet à la baisse. Les premières esquisses sont alors éditées par les Ateliers Lion Associés, mais le projet qui devait voir le jour en 2016 est une fois encore abandonné.

La démolition de la tour est finalement planifiée pour fin 2016 afin de laisser place à une « Villa Médicis » destinée à accueillir des résidences d'artistes34.

En octobre 2016, en marge du 40e anniversaire de la construction de la tour, des visites furent organisées dans cette dernière, avant sa démolition reportée à 2017. Durant ces visites, on apprenait que la tour Utrillo fut un symbole d'une survivance de 40 ans de politique de la ville, d'autant plus qu'au 13e étage se trouvait le siège de l'ancienne Communauté d'Agglomération de Clichy-sous-Bois - Montfermeil (remplacée depuis le 1er janvier 2016 par le Territoire Grand Paris-Est, suite à la mise en place de la Métropole du Grand Paris)5.

C'est en mars 2017 que le chantier de démolition de la tour Utrillo débute officiellement avec le désamiantage de celle-ci. Après sa démolition qui aura lieu en décembre 2017, elle laissera place à une zone de stockage pour le chantier de la gare de Clichy-Montfermeil du futur Grand Paris Express, dès 2018. Par la suite, ce chantier laissera place à celui des Ateliers Médicis, imaginé par l'ancien ministre de la Culture, Frédéric Mitterrand. Cet endroit est censé devenir un haut lieu de la création culturelle en Seine-Saint-Denis et il devrait voir le jour à l'horizon 20236.

À l'heure actuelle, la démolition de la Tour Utrillo est entrée dans sa phase finale, puisqu'il ne subsiste que l'armature qui est grignotée par une grue. Le projet de Villa Medicis du 93 a finalement été baptisé les Ateliers Medicis 7.
8.



Notes et références

  1. Pour plus d'informations sur cet architecte, consulter l'ensemble de ses réalisations sur PSS.
  2. Voir à ce sujet l'article paru le 26/12/2011 dans le journaldesarts.fr : L'État rachète la tour Utrillo.
  3. Consulter cet article publié dans Le Parisien du 23 juillet 2015 : Clichy-Montfermeil : une "villa Médicis" de banlieue sur les ruines de la Tour Utrillo.
  4. Voir également cet article publié sur le site web du journal Le Nouvel Économiste le 22 avril 2016 : Villa Médicis, échec interdit.
  5. Consulter cet article publié dans Le Parisien du 2 octobre 2016 : Clichy-Montfermeil : dernières balades dans la tour Utrillo avant la démolition .
  6. Consulter cet article publié dans Le Parisien du 26 mars 2017 : Montfermeil : la tour Utrillo commence à disparaître.
  7. Consulter cet article publié dans l'édition Seine-Saint-Denis du journal Le Parisien du 1er octobre 2017 : Montfermeil : les derniers jours de la Tour Utrillo .
  8. Voir également la fiche de ce projet sur PSS : Ateliers Médicis .
Fiche modifiée par nyc971 (1090)  |  Voir l'historique

Pied de page du site

Copyright © 2006-2017 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact