En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
Des modifications proposées sur cette fiche n'ont pas encore été validées. Voir la fiche non modifiée.

Aéroport international Cayenne - Félix Éboué

Carte d'identité
Identifiant PSS#9402
NomAéroport international Cayenne - Félix Éboué
Noms alternatifsAéroport Rochambeau
PaysFrance
RégionGuyane
DépartementGuyane
Aire urbaineCayenne
CommuneMatoury (97351)
QuartierAéroport Rochambeau
Adresse(s)Zone aéroport Rochambeau
Coordonnées4° 49’ 20” N -52° 6261’ 50” E
Année1949
Fonction(s)Commerces et activités
Statut Construit
Style architecturalMouvement moderne
Maître(s) d'ouvrageCCI de la Guyane
Données techniques
Hauteur totale25.00 m
Longueur3800.00 m
Surface du terrain54 000 m²


L'aéroport international de Cayenne - Félix Éboué (anciennement Cayenne - Rochambeau) est situé sur le territoire de Matoury, dans la banlieue de Cayenne. Il a une capacité de 600 000 passagers par an et il est doté d'une piste de 1 300 hectares.

Historique



L'aéroport fut à l'origine un aérodrome construit en 1943 par l'armée américaine dans le but de rallier l'Afrique tout en y faisant escale avec ses bombardiers. Par la suite, on lui a donné le nom de Rochambeau, tout d'abord attribué en hommage à Jean-Baptiste Donatien de Vimeur de Rochambeau, commandant des troupes françaises ayant participé à la Guerre d'Indépendance des Etats-Unis. La France racheta l'aérodrome en 1949, afin de le transformer en un aéroport.

Mais en Guyane, le nom de Rochambeau a suscité une polémique en raison de la mauvaise réputation du fils du dédicataire de l'aéroport, Donatien Marie-Joseph de Rochambeau, qui est associé à l'insurrection haïtienne survenue pendant l'expédition de Saint-Domingue (l'actuelle Hispaniola, composée d'Haïti et de la République Dominicaine). C'est ainsi que la députée de Guyane, Christiane Taubira demanda un changement de nom en 1999. On a d'abord décidé de le rebaptiser Cépérou, en hommage à un chef amérindien du XVIIe siècle, mais ce sera finalement le nom de Félix Éboué qui a été retenu. Le changement officiel de nom a eu lieu en janvier 2012. En revanche, le code IATA de l'aéroport reste identique, à savoir CAY.

Infrastructures et trafic



L'aéroport Félix Éboué possède qu'une seule piste, longue de 3 800 m et large de 45 m. Son orientation est 08/26 et son revêtement est en bitume. L'aéroport de Cayenne ne dispose que d'un terminal, contenant 5 postes (2 avec passerelle et 3 sans passerelle). L'aérogare a une surface de 12 000 m² et une aire de stationnement de 42 000 m² (soit 4,2 ha) permettant d'accueillir de gros porteurs comme le Boeing 747, le Boeing 777, Airbus A340 et même l'Airbus A380. Il est équipé de systèmes de radionavigation VOR et ILS (atterrissage aux instruments).

Il est ouvert à la circulation aérienne publique, au trafic international et classé en catégorie A de l'article D. 222-2 du code de l'aviation civile.

La Base aérienne 367 Cayenne-Rochambeau est co-localisée avec l'aéroport Félix-Éboué. Très proche de cet aérodrome, on peut y trouver l'ancien aérodrome du "Gallion", utilisé en 1943 puis rapidement abandonné lors de l'utilisation du nouvel aéroport. Ce dernier est classé SSLIA en catégorie 7 (classement A).

En 2009, le trafic de passagers s'élevait à plus de 400 000 passagers (+ 3,9%) par rapport à 2008 avec plus de 385 000 passagers.

L'aéroport Félix-Éboué est géré par la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de la Guyane. *

* Consulter cet article : Aéroport international Félix Éboué - Wikipédia.

Fiche modifiée par nyc971 (1090)  |  Voir l'historique

Pied de page du site

Copyright © 2006-2017 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact