En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Réforme des collectivités, métropoles...

Sondage

Êtes-vous pour ou contre un redécoupage territorial en France ?

oui --- ---
non --- ---
Nombre de votants : 441 Seuls les membres peuvent voter et voir le résultat des sondages.

#4076 24-02-2019 10:32:52

MiKL-One
Tour Eiffel
Date d'inscription: 18-09-2006
Messages: 4028
Immeubles: 1
Photos: 3

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Je ne pense pas que l'avenir de notre pays se construise dans l’ambiguïté et l'accumulation des strates, a dit Emmanuel Macron. On a créé des tas de structures sans jamais choisir." Ce qui conduit à "un amalgame illisible

C’est vrai que, avec la collectivité européenne d’Alsace par exemple, avec son conseil départemental, on sort de toute ambiguïté et que l’articulation des compétences région/départements/CEA est des plus lisibles !


Maskim82 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#4077 28-02-2019 20:18:21

Samuel S
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 14-06-2014
Messages: 1899

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Un entretien avec Jean VIARD, dans Le Monde, sur la migration résidentielle des cadres :

https://www.lemonde.fr/campus/article/2 … 01467.html

- L'expression "vraies métropoles" concerne ici une dizaine de villes (Nommées : Lyon, Aix-Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Montpellier, Rennes et Grenoble). L'INSEE identifiait 12 aires urbaines métropolitaines de province. Quel intérêt pour notre Etat d'en désigner une vingtaine ?
- Comment penser et structurer Paris au-delà de La Défense, de l'Ile-de-France, dans son grand Bassin (Ici nommées : Rouen, Caen et Orléans, mais le trajet entre Paris et Nantes, Rennes ou même Strasbourg est parfois aussi court qu'entre Paris et Caen) ?

Dernière modification par Samuel S (28-02-2019 20:24:32)


stoker et Cyr34 ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#4078 01-03-2019 11:38:23

Maskim82
Notre Dame
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 23-12-2007
Messages: 157

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Samuel S a écrit:

Un entretien avec Jean VIARD, dans Le Monde, sur la migration résidentielle des cadres :

https://www.lemonde.fr/campus/article/2 … 01467.html

- L'expression "vraies métropoles" concerne ici une dizaine de villes (Nommées : Lyon, Aix-Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Montpellier, Rennes et Grenoble). L'INSEE identifiait 12 aires urbaines métropolitaines de province. Quel intérêt pour notre Etat d'en désigner une vingtaine ?
- Comment penser et structurer Paris au-delà de La Défense, de l'Ile-de-France, dans son grand Bassin (Ici nommées : Rouen, Caen et Orléans, mais le trajet entre Paris et Nantes, Rennes ou même Strasbourg est parfois aussi court qu'entre Paris et Caen) ?

Je pense simplement que Jean Viard ne parle pas là de structures administratives mais de vision territoriale et géographique. Les Métropoles au sens de l'état, c'est simplement une manière de gérer un territoire. Je crois qu'il est fréquent, ici, que l'on confonde ces deux idées. Le problème vient du fait que l'état ait décidé de nommer ces regroupements administratifs de communes "métropole". S'il avait été décidé de garder le nom de "Communauté Urbaine", tu ne te poserais même pas la question...

J'ajouterais, par ailleurs, que dans l'article, il place même sur un plan différent : Lyon, Bordeaux, Toulouse, Nantes et Montpellier (il met même Lyon, un cran au dessus encore) d'un côté et Aix-Marseille, Lille  et Grenoble de l'autre. Il omet, enfin, de nommer Nice ou Strasbourg, simplement parce qu'il est sociologue et qu'il s'intéresse  aux flux démographiques... Cela me parait bien léger pour envisager une vision globale de l'aménagement du territoire en France.

Dernière modification par Maskim82 (01-03-2019 11:48:35)


Gluon de la moutarde a aimé ce post.

Hors ligne

 

#4079 01-03-2019 14:02:56

MiKL-One
Tour Eiffel
Date d'inscription: 18-09-2006
Messages: 4028
Immeubles: 1
Photos: 3

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Samuel S a écrit:

- L'expression "vraies métropoles" concerne ici une dizaine de villes (Nommées : Lyon, Aix-Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Montpellier, Rennes et Grenoble). L'INSEE identifiait 12 aires urbaines métropolitaines de province. Quel intérêt pour notre Etat d'en désigner une vingtaine ?

De ne pas choisir... C'est l'unique intérêt.

Maskim82 a écrit:

Je pense simplement que Jean Viard ne parle pas là de structures administratives mais de vision territoriale et géographique. Les Métropoles au sens de l'état, c'est simplement une manière de gérer un territoire. Je crois qu'il est fréquent, ici, que l'on confonde ces deux idées. Le problème vient du fait que l'état ait décidé de nommer ces regroupements administratifs de communes "métropole". S'il avait été décidé de garder le nom de "Communauté Urbaine", tu ne te poserais même pas la question...

Les définitions juridiques de la métropole, qui appartient à la géographie humaine, s'appuient sur des données géographiques et économiques. Et que le droit désigne par ce terme des réalités géographiques et économiques aussi différentes, de Toulouse à Brest (pour rester dans le droit commun), ne peut qu'interroger. De même que l'appellation unique de communauté urbaine pour des réalités aussi différentes, de Lyon à Alençon, n'a pas manqué d'interroger, y compris le législateur qui a finit par fixer un seuil de population.

MiKL-One a écrit:

C’est vrai que, avec la collectivité européenne d’Alsace par exemple, avec son conseil départemental, on sort de toute ambiguïté et que l’articulation des compétences région/départements/CEA est des plus lisibles !

Je m'autocite...  D7 Tout ça pour mentionner l'avis du Conseil d'Etat sur la question, qui a au moins le mérite de sortir le législateur de l'ornière quant au nom de cette collectivité, qui demeurerait département. Un département un tout petit peu plus petit que la Gironde et les Landes (j'aurais pourtant juré le contraire...), avec des compétences particulières, notamment un chef de filat en matière de relations transfrontalières dont on voit mal le sens... http://www.conseil-etat.fr/Decisions-Av … e-d-Alsace

Dernière modification par MiKL-One (01-03-2019 14:04:09)

Hors ligne

 

#4080 01-03-2019 15:58:24

bigorre
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 03-10-2014
Messages: 1192

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Cette semaine, une émission sur France Culture a été consacré aux liens région/Etat. C'est l'historien Olivier Grenouilleau qui était l'invité.
Les petites patries font-elles les grandes Nations?
A écouter à la 31 min, l'analyse d'Olivier Grenouilleau sur le rapport entre l’État Central et ses Régions! Superbe éclairage!
En gros, l'absence volontaire (je le rajoute  A5 car je pense que c'est çà qui se cache derrière...) de principe directeur définissant clairement les rôles de chaque échelons administratifs fait que l’État reste toujours en dernier ressort l'arbitre en chef.


Lambig a aimé ce post.

Hors ligne

 

#4081 01-03-2019 15:59:03

Maskim82
Notre Dame
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 23-12-2007
Messages: 157

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

MiKL-One a écrit:

Samuel S a écrit:

- L'expression "vraies métropoles" concerne ici une dizaine de villes (Nommées : Lyon, Aix-Marseille, Lille, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Montpellier, Rennes et Grenoble). L'INSEE identifiait 12 aires urbaines métropolitaines de province. Quel intérêt pour notre Etat d'en désigner une vingtaine ?

De ne pas choisir... C'est l'unique intérêt.

Maskim82 a écrit:

Je pense simplement que Jean Viard ne parle pas là de structures administratives mais de vision territoriale et géographique. Les Métropoles au sens de l'état, c'est simplement une manière de gérer un territoire. Je crois qu'il est fréquent, ici, que l'on confonde ces deux idées. Le problème vient du fait que l'état ait décidé de nommer ces regroupements administratifs de communes "métropole". S'il avait été décidé de garder le nom de "Communauté Urbaine", tu ne te poserais même pas la question...

Les définitions juridiques de la métropole, qui appartient à la géographie humaine, s'appuient sur des données géographiques et économiques. Et que le droit désigne par ce terme des réalités géographiques et économiques aussi différentes, de Toulouse à Brest (pour rester dans le droit commun), ne peut qu'interroger. De même que l'appellation unique de communauté urbaine pour des réalités aussi différentes, de Lyon à Alençon, n'a pas manqué d'interroger, y compris le législateur qui a finit par fixer un seuil de population.

Soit ça interroge... N'empêche que l'état utilise un terme (Métropole) pour définir une manière d'administrer un territoire qui ne correspond pas vraiment au sens premier et géographique du mot. Par conséquent, il nous faut faire attention à ne pas confondre les Métropoles (au sens de l'État) des métropoles régionales qui pourraient, si l'état en avait décidé ainsi ne pas être forcément Métropole administrative...
D'ailleurs, aucune des trois principales métropoles: la Métropole du Grand Paris, la Métropole de Lyon ou la Métropole d'Aix-Marseille n'ont le même statut juridique... Gardons-nous de tout mélanger.

Au passage, je ne vois pas en quoi les 500 000 habitants de l'agglomération de Saint-Étienne ne pourraient pas être gérés selon le même statut que les 500 000 habitants de l'agglomération de Montpellier... Les besoins sont les mêmes. Si n'est de penser que l'on doit administrer un territoire en fonction d'une vision, d'un statut ou d'une aura qu'il aurait ou qu'il n'aurait pas...

Hors ligne

 

Publicité

#4082 02-03-2019 10:07:44

MiKL-One
Tour Eiffel
Date d'inscription: 18-09-2006
Messages: 4028
Immeubles: 1
Photos: 3

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

bigorre a écrit:

En gros, l'absence volontaire (je le rajoute  A5 car je pense que c'est çà qui se cache derrière...) de principe directeur définissant clairement les rôles de chaque échelons administratifs fait que l’État reste toujours en dernier ressort l'arbitre en chef.

De même que l’absence appréciée de principe directeur définissant clairement les rôles de chaque échelon fait que la responsabilité des uns et des autres est opportunément diluée quand il le faut et saluée quand il le faut. Une collectivité aura ainsi beau jeu de dire « ce n’est pas moi, c’est l’autre » pour ne pas participer à l’ exercice d’une compétence qu’elle met pourtant en œuvre ailleurs.
Il faut cesser de croire qu’il n’y a que l’Etat qui en tire bénéfice. Le leadership territorial devant naturellement revenir à l’echelon Intermédiaire, qui ne compte que 12 exemplaires en métropole, il y a mathématiquement plus d’opposants au leadership régional que de soutien.

Quant à l’Etat arbitre, encore une illustration de ce que c’est bien presomptueux : ne sachant pas trancher entre Bordeaux, Limoges et Poitiers, il a été décidé de conserver intacts ces trois rectorats dans une région qui n’en forme plus qu’une. Et le président de région de saluer la prudence de la décision... Tu parles d’un arbitre.

Maskim82 a écrit:

D'ailleurs, aucune des trois principales métropoles: la Métropole du Grand Paris, la Métropole de Lyon ou la Métropole d'Aix-Marseille n'ont le même statut juridique... Gardons-nous de tout mélanger.

On est susceptible de tout mélanger car le législateur a tout mélangé.
Une métropole en droit ne signifie pas la même chose qu’une métropole en géographie et, comble du comble, une métropole en droit ne signifie pas forcément la même chose qu’une métropole en droit.

Au passage, je ne vois pas en quoi les 500 000 habitants de l'agglomération de Saint-Étienne ne pourraient pas être gérés selon le même statut que les 500 000 habitants de l'agglomération de Montpellier... Les besoins sont les mêmes. Si n'est de penser que l'on doit administrer un territoire en fonction d'une vision, d'un statut ou d'une aura qu'il aurait ou qu'il n'aurait pas...

L’essentiel du statut de Métropole, c’est l’etiquette. En termes de compétences, une communauté de communes peut en faire autant si telle est la volonté des communes. Si les communes des interco de Tours et Orléans sont devenues métropoles, ce n’est pas pour être obligées de renoncer à davantage de compétences, mais uniquement pour l’etiquette. La seule grosse différence quand même, mais je ne suis même pas sûr que les élus le sachent, c’est d’echapper au leadership régional en matière de schémas.
Quant à Saint-Etienne, ce n’est pas tout à fait comparable à Montpellier. L’une est le satellite immédiat d’une Métropole (susceptible de tirer son attractivité), pas l’autre. C’est comme comparer Villeurbanne à Dijon.

Dernière modification par MiKL-One (02-03-2019 14:02:33)


Maskim82 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#4083 02-03-2019 12:12:19

Maskim82
Notre Dame
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 23-12-2007
Messages: 157

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

MiKL-One a écrit:

Au passage, je ne vois pas en quoi les 500 000 habitants de l'agglomération de Saint-Étienne ne pourraient pas être gérés selon le même statut que les 500 000 habitants de l'agglomération de Montpellier... Les besoins sont les mêmes. Si n'est de penser que l'on doit administrer un territoire en fonction d'une vision, d'un statut ou d'une aura qu'il aurait ou qu'il n'aurait pas...

L’essentiel du statut de Métropole, c’est l’etiquette. En termes de compétences, une communauté de communes peut en faire autant si telle est la volonté des communes. Si les communes des interco de Tours et Orléans sont devenues métropoles, ce n’est pas pour être obligées de renoncer à davantage de compétences, mais uniquement pour l’etiquette. La seule grosse différence quand même, mais je ne suis même pas sûr que les élus le sachent, c’est d’echapper au leadership régional en matière de schémas.
Quant à Saint-Etienne, ce n’est pas tout à fait comparable à Montpellier. L’une est le satellite immédiat d’une Métropole (susceptible de tirer son attractivité), pas l’autre. C’est comme comparer Villeurbanne à Dijon.

Pour bien connaître Saint-Étienne et bien connaître Lyon... Saint-Étienne est intimement liée à Lyon oui, mais elle garde tout de même une indépendance propre et possède des attributs propres à une grande ville régionale : une enseignant supérieur indépendant assez conséquent (plus de 30 000 étudiants), des sièges de banques régionales, un CHU, une influence directe sur des départements alentours (Haute-Loire, Nord de l'Ardèche). Par ailleurs, si beaucoup de stéphanois travaillent dans la métropole de Lyon, une bonne partie d'entre-eux (la majorité sans doute) ne met les pieds à Lyon qu'une à deux fois dans l'année (et c'est souvent pour prendre l'avion...).
Associer Lyon et Saint-Etienne de manière si "intime" me parait une vision très géographique et très lointaine de problème mais ne correspond pas au vécu des habitants eux-mêmes. Il y a bien deux aires de vie différentes et il me parait assez clair que les deux Métropoles (d'état...) sont justifiables.

Par ailleurs, si Lyon, ville dynamique s'il en est, tirait tant l'attractivité stéphanoise, Saint-Étienne n'auraient pas eu tant de mal à se remettre de la grave crise industrielle qu'elle a subit. Si elle commence à sortir la tête de l'eau, elle le doit plus à elle et à Paris qu'à Lyon qui lui a souvent tournée le dos.


Nijal a aimé ce post.

Hors ligne

 

#4084 02-03-2019 14:00:36

MiKL-One
Tour Eiffel
Date d'inscription: 18-09-2006
Messages: 4028
Immeubles: 1
Photos: 3

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

D’avoir Lyon à coté, c’est autant une force qu’une difficulté...

L’idée n’était pas de dire que Saint-Etienne est aussi intégrée au système lyonnais que Villeurbanne mais que la taille ne fait pas la Métropole et que la taille éventuellement comparable de Montpellier et de Saint-Etienne ne permettait cependant pas d’envisager l’une et l’autre de la même façon.


Maskim82 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#4085 02-03-2019 14:25:21

Erwann
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 21-05-2016
Messages: 1611

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Saint-Etienne est à Lyon ce que Aix-en-Provence est à Marseille, une ville destinée à faire partie de l'unité urbaine de Lyon dans peu de temps, ouvrez Google Maps et regardez la portion de l'A47 entre Lyon et Saint-Etienne, la plus grande partie de la portion se trouve en secteur urbain, les deux agglomérations seront bientôt probablement rattachées et il sera peut-être judicieux de créer une métropole Saint-Etienne-Lyon comme la métropole Aix-Marseille, cette métropole ferait une superficie d'environ 2 000 km² (addition des superficies des métropoles de Lyon et Saint-Etienne et ce qu'il y a entre les deux) pour une population d'au moins 1 785 397 habitants (addition des superficies des métropoles de Lyon et Saint-Etienne et ce qu'il y a entre les deux).
Si les aires urbaines en France n'étaient basées sur les déplacements mais la démographie environnante, celle de Lyon serait plus proche des 3 millions d'habitants que des 2,5 millions tout en étant moins étendue et donc plus dense.

Dernière modification par Erwann (02-03-2019 14:37:06)

Hors ligne

 

#4086 02-03-2019 15:07:48

Maskim82
Notre Dame
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 23-12-2007
Messages: 157

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Erwann a écrit:

Saint-Etienne est à Lyon ce que Aix-en-Provence est à Marseille, une ville destinée à faire partie de l'unité urbaine de Lyon dans peu de temps, ouvrez Google Maps et regardez la portion de l'A47 entre Lyon et Saint-Etienne, la plus grande partie de la portion se trouve en secteur urbain, les deux agglomérations seront bientôt probablement rattachées et il sera peut-être judicieux de créer une métropole Saint-Etienne-Lyon comme la métropole Aix-Marseille, cette métropole ferait une superficie d'environ 2 000 km² (addition des superficies des métropoles de Lyon et Saint-Etienne et ce qu'il y a entre les deux) pour une population d'au moins 1 785 397 habitants (addition des superficies des métropoles de Lyon et Saint-Etienne et ce qu'il y a entre les deux).
Si les aires urbaines en France n'étaient basées sur les déplacements mais la démographie environnante, celle de Lyon serait plus proche des 3 millions d'habitants que des 2,5 millions tout en étant moins étendue et donc plus dense.

Il faut être loin des lieux pour aboutir à de telles conclusions, d'ailleurs, je n'ai jamais entendu la moindre personne évoquer cela dans la région.
Le relief entre les deux villes très accidenté et la Vallée du Gier étant très étroite à cet endroit là (si étroite, qu'il est impossible d'y élargir l'autoroute ou doubler la ligne de chemin de fer), je doute que cela se passe mais peu importe... Continuité du bâti ne veut pas dire aire de vie unique.
Aix en Provence et Marseille sont bien plus proches, bien plus connectées que Lyon et Saint-Étienne.

Par ailleurs, qu'apporterait une telle métropole ? Une usine à gaz ou les élus des deux entités ne s'entendraient pas, car ayant des intérêts divergents (il suffit de regarder le débat sur l'A45, sur les aéroports, les trains, les universités, le label French Tech... J'en passe et des meilleurs). Résultats un mastodonte qui n'est même pas le reflet du quotidien des habitants et qui, au contraire ralentira l'ensemble.
Quand je vois que Toulouse n'arrive pas à unifier son agglomération, que Montpellier a les pires difficultés à le faire, que Lyon possède plusieurs petites communautés de communes (l'Ozon, Est-Lyonnais...) qui ne veulent pas entendre parler de la Métropole, sans compter le Nord-Isère ou Vienne, je crois que constituer une métropole plus grande qu'un département en fusionnant Saint-Etienne Métropole et le Grand Lyon me parait être utopique voire à contre-courant.

Au passage, si la Métropole de Lyon s'est "débarrassé"  du reste du département du Rhône et de territoires totalement sous influence lyonnaise, je ne suis pas sûr que ce soit pour reconstituer quelque chose d'encore moins logique économiquement et socialement.

Comparaison à même échelle : Aix/Marseille et Lyon/Saint-Etienne
https://image.noelshack.com/fichiers/2019/09/6/1551536312-ly.jpg
https://image.noelshack.com/fichiers/2019/09/6/1551536323-mars.jpg

Dernière modification par Maskim82 (02-03-2019 15:20:45)


dadolovitch a aimé ce post.

Hors ligne

 

#4087 02-03-2019 18:59:56

greg59
Tour Eiffel
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 4379

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Non, il ne faut pas mettre ensemble, par contre, les deux métropoles peuvent travailler ensemble pour collaborer, partager, et innover économiquement notamment, pour peser davantage dans le monde de l'économie
Un partenariat entre les 2 métropoles serait à mon sens bien plus intelligent et visionnaire pour le long terme A7


Maskim82 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#4088 03-03-2019 13:41:54

RoccatArvo
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 10-12-2011
Messages: 1170
Immeubles: 1

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Arrêtez de vouloir créer des EPCI calquées sur les unités urbaines. C'est complètement stupide.

Hors ligne

 

#4089 08-03-2019 14:12:12

Cyr34
Tour Eiffel
Lieu: Montpellier
Date d'inscription: 02-07-2007
Messages: 3601

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

"La métropolisation, un phénomène mondial ?"

Qu'est-ce que la métropolisation ? L'ère des métropoles La métropolisation peut être définie comme le processus [.. ..]

[ici]

Source : Vie-publique


https://nsa40.casimages.com/img/2019/07/02/190702065847354044.gif

Hors ligne

 

#4090 08-03-2019 16:01:48

greg59
Tour Eiffel
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 4379

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Merci pour le lien, d'ailleurs, il y a une critique sur la centralité Parisienne en fin d'article :

Atouts et handicaps des métropoles françaises
La France dispose d’une métropole de rang mondial, Paris, et de métropoles très attractives comme Lyon, Nantes et Toulouse. Les métropoles sont dans l’ensemble bien reliées à Paris, mais demeurent insuffisamment reliées entre elles. De la même manière, Paris dispose d’une bonne connexion internationale, mais ses quartiers périphériques sont encore insuffisamment reliés au centre et les uns aux autres. Par ailleurs, la forte centralité parisienne du territoire français tend à faire entrave au développement des métropoles secondaires, qui peinent à accéder à un statut européen.

Hors ligne

 

#4091 08-03-2019 21:36:13

tanaka59
Tour EDF
Date d'inscription: 16-08-2015
Messages: 448

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

J'ai envie de dire que l'article est partiellement faux . Lille jouit d'une situation spéciale. Au croisement de 3 pays ...

Hors ligne

 

#4092 19-03-2019 13:47:47

Cyr34
Tour Eiffel
Lieu: Montpellier
Date d'inscription: 02-07-2007
Messages: 3601

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

"Après le Grand débat, une nouvelle réforme territoriale"

En deux mois, le président de la République et le gouvernement ont fait le tour des régions de France à la rencontre des maires. Maintenant que [... ...]

[ici]

Source : La Tribune (Réservé aux abonnés)


https://nsa40.casimages.com/img/2019/07/02/190702065847354044.gif

Hors ligne

 

#4093 19-03-2019 14:12:52

oc31
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 16-09-2016
Messages: 1634

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Le possible retour du conseiller territorial

Le gouvernement réfléchit à fusionner les conseillers régionaux et départementaux, une réforme votée en 2010 puis abrogée en 2012 sous Hollande.

Hors ligne

 

#4094 19-03-2019 15:24:30

MiKL-One
Tour Eiffel
Date d'inscription: 18-09-2006
Messages: 4028
Immeubles: 1
Photos: 3

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Le Conseil constitutionnel restera-t-il aussi impassible qu’il l’a été ?

Hors ligne

 

#4095 19-03-2019 15:58:13

greg59
Tour Eiffel
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 4379

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

C'est évident qu'il va y avoir quelques changements dans l'organisation territoriale en France, par contre, l'option conseillers territoriaux, je ne l'aurai pas vu le coup arriver, je m'attendais à une politique plus forte et incitative dans la fusion des communes A7

Dernière modification par greg59 (19-03-2019 15:58:32)

Hors ligne

 

#4096 19-03-2019 17:53:30

bigorre
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 03-10-2014
Messages: 1192

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Ah voilà une bonne nouvelle!
Si en même temps , on pouvait revenir sur le découpage des régions..... A5
Ensuite, on délègue aux Régions (avec les moyens en face et sanctuarisé bien entendu... C7 ), tout ce qui n'est pas régalien (défense, justice , finance, intérieur et affaires étrangères).
On réforme le sénat pour qu'il devienne le porte voix des Régions et le garant de leur pouvoir.
Enfin, on change le nom de République française par celui de République Fédérale Française.  Et là les nationalistes de la première heure font une crise cardiaque.... A10


greg59, Mitooo, marco68, turtle et yb ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#4097 19-03-2019 19:00:43

oc31
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 16-09-2016
Messages: 1634

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Ne vous leurrez pas. Le découpage des régions n'est pas le sujet dans cette nouvelle réforme.
Le sujet est celui de la représentation des conseillers et des compétences aux régions et aux intercommunalités.

L'heure est aujourd'hui à une meilleure décentralisation. Du moins espérons.

Dernière modification par oc31 (19-03-2019 19:02:06)

Hors ligne

 

#4098 23-03-2019 14:58:23

MiKL-One
Tour Eiffel
Date d'inscription: 18-09-2006
Messages: 4028
Immeubles: 1
Photos: 3

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

oc31 a écrit:

L'heure est aujourd'hui à une meilleure décentralisation. Du moins espérons.

Si déjà les collectivités se saisissaient de tout ce qui leur est permis de faire, avant de demander davantage de compétences.
Il suffit de voir à Bordeaux le psychodrame du free-floating. Désolé, on ne peut pas réguler, affirme la mairie qui s'en remet au vote à venir de la loi LOM... Oubliant qu'elle dispose déjà de tous les outils pour réguler l'utilisation de l'espace public et, mieux, de valoriser son domaine public. Non, il faut des dispositions spécifiques...

Hors ligne

 

#4099 29-03-2019 01:09:11

Cyr34
Tour Eiffel
Lieu: Montpellier
Date d'inscription: 02-07-2007
Messages: 3601

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

"Nos très chères régions !"

La réforme territoriale devait permettre de réaliser d'importantes économies. Mais trois ans après la création des "super-régions", beaucoup dénoncent un gaspillage d’argent public. "Envoyé spécial" a traqué les dépenses...

En Occitanie, l’ancien hôtel de région de Montpellier est devenu trop petit pour accueillir tous les élus, celui de Toulouse pourrait être agrandi mais la région refuse d’engager des travaux. Alors quatre fois par an, pour la session plénière, elle loue un hall du parc des expositions de Montpellier pour la modique somme de… 100 000 euros ! En Auvergne-Rhône-Alpes, des panneaux flambant neufs aux couleurs de la nouvelle région sont installés à l’entrée de nombreux villages. Budget total : 1,2 million d’euros.

Trois ans après la création des "super-régions", beaucoup dénoncent des gaspillages et parlent d’argent public jeté par les fenêtres. La réforme devait pourtant permettre de réaliser 10 milliards d’euros d’économies, c’était la promesse du secrétaire d’Etat chargé de la Réforme territoriale, André Vallini. De l’Occitanie à l’Aquitaine en passant par les Hauts-de-France, "Envoyé spécial" a traqué les dépenses et enquêté sur les aberrations de la réforme.

[ici] (vidéo)

"02:10" -> Auvergne-Rhône-Alpes
"05:11" -> Occitanie
"16:35" -> Nouvelle-Aquitaine
"25:00" -> Hauts-de-France

Source : France 2 - "Envoyé spécial" du jeudi 28 mars 2019


https://nsa40.casimages.com/img/2019/07/02/190702065847354044.gif

Hors ligne

 

#4100 29-03-2019 09:04:05

yaga
Tour First
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 15-03-2016
Messages: 2943
Photos: 8

Re: Réforme des collectivités, métropoles...

Mouais, il ne faut pas mélanger les couts réellement engendrés par la fusion et ceux qui sont liés au simple "rebranding" ou des dépenses qui auraient été engagées tout ou tard.

Les panneaux avec les nouveaux logos de région rentrent au moins dans la seconde catégorie et, a moins qu'ils aient remplacés d'autre panneaux flambants neufs, dans la troisième.

Les errements en Occitanie concernant les réunions plénières rentrent clairement dans la première categorie par contre.

[EDIT] Alain Rousset, Président de Nouvelle Aquitaine :
"Je suis partisan, pour qu'on ai les meilleur en politique, de payer correctement quelqu'un qui abandonne son travail, parfois un ingénieur qui est à 8-10000 euros et qui va passer à 2000 euros ou a 3000 euros"

... Qui ici est ingénieur est aimerai bien être rien qu'a la moitié de ces 8-10000 euros?  F5
Encore une preuve de la déconnexion complète des élus professionnels par rapport à la réalité...

Dernière modification par yaga (29-03-2019 09:13:37)


xouxo, MiKL-One, turtle et true_cricket ont aimé ce post.

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact