En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Barrage d'Assouan (Égypte)


#2 17-03-2008 14:39:24

Sinha
Ancien modérateur
Lieu: Paris-Est/MLV
Date d'inscription: 01-01-2006
Messages: 5828
Immeubles: 1211
Photos: 2253

Re: Barrage d'Assouan (Égypte)

archimonde a écrit:

Le barrage d'Assouan...

Assouan, c'est la première cataracte du Nil, un monde de rochers et d'eaux bouillonnantes. Les anciens croyaient que la crue limoneuse qui fertilisait le pays chaque année surgissait d'une caverne mystérieuse cachée sous les rapides. En son centre, l'île Eléphantine ondoie sur un Nil plus lac que fleuve. Assouan était la porte de l'Egypte, au-delà s'étendait la Nubie.(...)

http://www.news.batiweb.com/a.asp?ref=0 … &rub=4

Hors ligne

 

#3 17-03-2008 14:39:57

Sinha
Ancien modérateur
Lieu: Paris-Est/MLV
Date d'inscription: 01-01-2006
Messages: 5828
Immeubles: 1211
Photos: 2253

Re: Barrage d'Assouan (Égypte)

Il y a bientôt 50 ans, un des plus grands chantiers du siècle : le haut barrage d'Assouan

Le haut barrage d'Assouan qui se dresse devant le Nil au sud de l'Égypte a changé à jamais le visage de la vallée du plus long fleuve d'Afrique. Faisant à l'origine l'objet d'une vaste intrigue internationale, il procure à la fois de l'électricité et une capacité d'irrigation à près de la moitié de la nation égyptienne.
Il fait partie d'un club sélect d'infrastructures qui ont eu un impact majeur sur une région du globe.[...]
La construction du barrage débuta en 1960, se termina en 1971 et mobilisa 30.000 travailleurs. Il a d'abord fallu creuser un canal de dérivation pour détourner le Nil de son cours. 10 millions de m3 de granit furent ainsi excavés. Le canal mesure 1950 m de long, 80 m de profondeur et 200 m de large à certains endroits. Son débit atteint 11 000 m3/s et ses eaux actionnent les 12 turbines de la centrale électrique qui fournit 8 milliards de kW/h par année. Une fois les eaux du Nil déviées, la construction proprement dite du barrage débuta. Il fallut entasser 43 millions de m3 de roche et de gravât, soit 17 fois la haute pyramide de Chéops. Le barrage s'étire sur 4 km, atteint 114 m de hauteur au-dessus du Nil et a une épaisseur de 1,5 km à sa base. [...]

http://www.news.batiweb.com/news/a.asp? … ge-Assouan

Hors ligne

 

#4 17-03-2008 14:40:18

Sinha
Ancien modérateur
Lieu: Paris-Est/MLV
Date d'inscription: 01-01-2006
Messages: 5828
Immeubles: 1211
Photos: 2253

Re: Barrage d'Assouan (Égypte)

le haut barrage d'Assouan

[...]Toutefois, le projet n'est pas entièrement une réussite et cause même certains désagréments : le limon apporté par la crue reste en partie bloqué en amont du barrage, comblant trop vite le lac, et les terres en aval ne reçoivent plus cet engrais naturel qui faisait autrefois la richesse de la vallée du Nil. Cela entraîne un appauvrissement des terres arables et l'on doit donc recourir à des fertilisants chimiques afin d'obtenir un rendement satisfaisant. De plus, le fleuve n'entraîne plus jusqu'au delta les matières solides qui empêchaient la Méditerranée de gagner sur les terres, ce qui accentue l'érosion du littoral. Également, en l'absence de crues, le fleuve ne chasse plus le sel venu de la mer (qui remonte des eaux souterraines), ce qui menace de stériliser une haute partie des terres irriguées. Autre conséquence, on note dans la région une augmentation de l'incidence de la bilharziose, une maladie parasitaire causée en partie par la présence d'eaux stagnantes. Finalement, le barrage constitue une menace en cas de guerre ou d'acte terroriste : s'il était détruit ou fortement endommagé, les eaux du lac submergeraient toute l'Égypte.[...]

http://www.infrastructures.com/0200/assouan.htm

Hors ligne

 

#5 17-03-2008 14:42:13

Sinha
Ancien modérateur
Lieu: Paris-Est/MLV
Date d'inscription: 01-01-2006
Messages: 5828
Immeubles: 1211
Photos: 2253

Re: Barrage d'Assouan (Égypte)

Un reportage de MyNight sur la vallée du Nil et le barrage:

MyNight a écrit:

De l'Afrique, je ne connais que deux points particuliers, qui sont la vallée du Nil et le nord du Soudan. Ne serait-ce que dans cette zone restreinte, il n'y a aucun amalgamme à faire ni aucune généralisation à apporter.

Bon, le cas particulier de la vallée du Nil et du Caire reste je pense très spécifique. Le val de Nil, c'est un espace de la surface de la Belgique environ, qui possède la particularité d'offrir un sol limoneux très fertile et facile à irriguer.

http://shutter11.pictures.aol.com/data/pictures/07/007/47/7E/7C/2B/-iv36ZOVjPBu0zPdeKPPNBumRIFwe4TE0300.jpg

Cette aire est très étendue dans le sens longitudinal. Cependant, il est très facile de se rendre compte qu'il n'y a aucune zone de progressivité entre ce sol limoneux et le sable du désert, la rupture entre les deux est immédiate... On se rend dès lors compte combien cet espace géographique vital est fragile, puisque le vent a évidemment tendance à pousser le sable sur les zones fertiles.

L'urbanisation dans cette bande est constituée en îlots, et habitée avant tout par des cultivateurs (et des pêcheurs lorsque la bande fertile est étroite) :
http://shutter14.pictures.aol.com/data/pictures/07/002/37/DF/33/13/VAxwKdbQFsIaMAERSISTMpbiDJGSjaXP0300.jpg

On se rend bien compte que le désert environnant rôde...
http://shutter14.pictures.aol.com/data/pictures/05/002/4F/A6/6A/55/kr+1am0fHT9X3HjBRJ0pfR0W1ibm24k80300.jpg

De fait, le réseau de canaux d'irrigation permet d'apporter l'eau nécessaire aux plantations de maïs, de canne à sucre, parfois de riz, de sorgho et de type de plantations rustiques qui peuvent survivre à un soleil violent et à des température atteignant 45° à l'ombre :
http://shutter15.pictures.aol.com/data/pictures/07/001/6E/9D/60/2A/0rsf0nnoHmNKL-5Z5aGWoReFhNKsnF+40300.jpg

Ces canaux sont essentiels, et sont totalement ancrés dans la tradition des habitants du val de Nil qui furent extrêmement avancés dans la science de l'hygrologie (les systèmes d'écluses à niveaux sont millénaires là-bas) liée à la science agraire :
http://shutter11.pictures.aol.com/data/pictures/06/005/7D/DD/44/68/Pw-dGkISEwEyIz6HIv1oFRWZGtwFveKx0300.jpg

Le désert a toutefois une certaine propension à avancer, même si cela est encore relativement contrôlé :
http://shutter15.pictures.aol.com/data/pictures/05/002/3D/9F/96/0D/tD8aDzMawfqyQH-931P+qInf+OI+Y3wl0300.jpg

Le désert, c'est ça (ici, le désert arabique) :
http://shutter13.pictures.aol.com/data/pictures/07/006/2F/F7/9F/78/ImSn0L9PvBD+s0MbfWB4l3bl2+1aKFaw0300.jpg

Le problème, dans cette zone, est lié à deux facteurs fondamentaux.

Le premier provient de l'urbanisation des franges du Caire. Les cultivateurs vendent leurs plants et semances à l'Etat le plus souvent. Cela leur rapporte bien peu.
Ils décident donc le plus souvent de louer leur terrain à des familles qui vont construire sur les terres arables des habitations extensibles : on commence par le premier étage pour les anciens, puis par le second pour les jeunes. Si la famille s'agrandit, on augmente d'un étage et ainsi de suite. Cela permet d'augmenter les loyers au fur et à mesure.

Ces habitations sont donc toujours inachevées, et utilisent l'électricité de manière illicite. Plus grave, elles n'ont pas le tout à l'égoût, et rejettent donc les déchets et ordures ménagères dans les canaux qui servent dès lors d'égoûts à ciel ouvert, ce qui détruit la flore et ce qui rend le sol impossible à cultiver. La voirie est également quasi-inexistante, ainsi que les services de proximité. Des écoles coraniques y fleurissent.

http://shutter10.pictures.aol.com/data/pictures/10/008/06/EF/B0/61/pJuPJvcBMMMV90NJKH8QoQcU7z-Td-ni0300.jpg

Ce type d'urbanisation totalement anarchique se prolonge sur des kilomètres carrés. Je n'ai pas pu en faire des photos nombreuses, pour les raisons que l'on devine aisément.

Cette pratique est bien connue par le gouvernement mais est tolérée, sachant que les conditions de vie y sont moins pires que dans la Cité des Morts, l'immense cimetière du Caire, où les mausolées familiaux sont habités par les plus pauvres. Pas de photo à vous montrer bien évidemment.

Le gouvernement tente d'inverser cette tendance en construisant des quartiers équipés de réseaux viaires et de services dans le désert, toujours dans les franges du Caire. Hélas, ces habitations (arides) sont trop onéreuses pour la population pauvre, et sont prises d'assaut par les fonctionnaires qui, dans ce pays, pour pouvoir vivre, cumulent souvent trois métiers...

http://shutter11.pictures.aol.com/data/pictures/07/004/78/7E/C1/13/kmWJJLLWQmmEBLMw8KAUA3HxIgb5pyM90300.jpg

Ceci ne suffit pas à juguler l'afflux des populations ni le taux de natalité.

De fait, et cela nous mène au second problème fondamental de l'Egypte, la richesse du pays est liée à la gestion de l'eau et à ses ressources hydro-électriques (la "houille blanche"). Le lac Nasser est donc un gisement d'eau qui apporte électricité, eau d'irrigation et eau potable après traitement, non seulement à toute la vallée du Nil mais aussi à la nation soudanaise.

http://shutter14.pictures.aol.com/data/pictures/07/002/56/DE/5B/30/z+Ao8fRRZScCyFLPgvcbCA4H7jrMs+Hg0300.jpg

Les problèmes posés par le barrage d'Assouan sont très nombreux. En voici quelques photos de piètre qualité, car le barrage est une zone militaire, que j'étais accompagné par des militaires justement, et que toute prise de photo d'une zone militaire est soumise à des tas de problèmes que je ne voulais pas subir...

http://shutter11.pictures.aol.com/data/pictures/07/004/77/FF/E9/9E/52Gqguagi8ZUkbF2Re1YM+aeOAZ4HJwE0300.jpg

http://shutter13.pictures.aol.com/data/pictures/07/00A/75/FF/FC/C8/1H94VZEnW0AugUry+AvAmZ0Xu2lpSOkA0300.jpg

http://shutter14.pictures.aol.com/data/pictures/07/00A/4E/CF/3F/90/-mw5tgrOQUdSBTiZ6nI5LTKhRO6upSem0300.jpg

Ce barrage est de technologies principalement russe et française. Mais il n'était pas prévu que des bouchons de boue se forment sur le lac Nasser dûs à des courants mal maîtrisés, et que ceci empêche une répartition naturelle des limons fertiles dans la vallée. De la même façon, ce barrage régule les inondations du Nil et le système d'irrigation de la vallée ne remplace guère les crues qui étaient essentielles à l'agriculture.

A la hauteur des Cataractes, peu en aval du barrage, le désert gagne.
http://shutter13.pictures.aol.com/data/pictures/07/006/5F/FF/F2/3A/oqc0A4x1EFTFRXPqaSA921CO7shHHtSQ0300.jpg

Devant ce constat, le gouvernement Egyptien a décidé de créer un nouveau réseau d'irrigation en plein désert de Nubie. Pour ceux qui ne connaissent pas, le désert de Nubie ressemble à ça (ici au Soudan) :

http://shutter10.pictures.aol.com/data/pictures/10/009/73/F5/D3/B5/eFnQ7n1R-plUx9JRjauQOJJfw1-ZqFr30300.jpg

Sur la photo suivante, ce n'est pas de l'eau, mais des mirages... La température ce jour-là était de 50°C à l'ombre.
http://shutter15.pictures.aol.com/data/pictures/05/009/3D/EB/1C/A0/PbNOIQLzYVn3L2zydmWPzSzyQ1mT7iWM0300.jpg

Je n'ai pu prendre en photo les travaux pharaoniques que cela représente (qui sont classés en secret défense, pas de photo possible), mais le gouvernement espère ainsi créer une seconde vallée du Nil, artificielle cette fois, afin de permettre aux migrants des franges du Caire de s'y installer et de devenir cultivateurs. Ceci serait par ailleurs une sorte de lien avec les pays du sud comme le Soudan par exemple. Enfin, cela permettrait une régulation des trajets des limons dans le val de Nil qui sont bloqués par l'actuel barrage d'Assouan, ce qui reste hautement stratégique, comme une question de survie.

J'ignore si cette opération est vouée au succès ou non, c'est impossible de se prononcer tellement cela paraît ambitieux et onéreux. Pourtant, à moyen terme, cela me paraît la seule manière d'équilibrer la croissance anarchique du Caire qui, si elle continue ainsi, pourrait mettre en péril le delta du Nil. D'autre part, cela permettrait à l'Egypte de garder sa prééminance politique dans cette région d'Afrique orientale, et donc de continuer à réguler les tensions très rudes qui existent entre les différents gouvernements régionaux qui sont souvent belliqueux et extrêmistes.

Hors ligne

 

#6 17-03-2008 14:42:41

Sinha
Ancien modérateur
Lieu: Paris-Est/MLV
Date d'inscription: 01-01-2006
Messages: 5828
Immeubles: 1211
Photos: 2253

Re: Barrage d'Assouan (Égypte)

Géopolitique et guerre de l'eau:le barrage d'Assouan ou Sadd el-Ali

http://img523.imageshack.us/img523/3092/geoeau032vo6.jpg

http://img362.imageshack.us/img362/1996/geoeau031xx0.jpg

Le but avoué du barrage était la promesse de nouvelles terres, la fourniture d'eau aux collectivités, une agriculture hydraulique, la protection contre les crues, la navigation fluviale, les ressources énergétiques…bref que des bonnes intentions. Son but secret était plus politique : donner au régime une image de marque, rivaliser avec la tradition pharaonique des grands ouvrages pour faire oublier la misère du présent, répondre à l'explosion démographique[…]

La construction du barrage d'Assouan dans les années 1960 a menacé d'engloutir des monuments et des temples de l'ancienne Nubie, vieux de 3 000 ans. L'UNESCO a lancé une campagne internationale en 1960, invitant la communauté des nations à élargir son assistance financière et son expertise technique pour sauvegarder ces temples.

En vingt ans, six groupes de monuments de la Nubie égyptienne et soudanaise ont été démontés pierre par pierre, transportés et assemblés de nouveau sur d'autres sites. L'envergure du projet et l'immense défi technologique que celui-ci a représenté étaient sans précédent: au total, les 22 monuments et complexes architecturaux ont nécessité l'assistance de 40 missions techniques venues des cinq continents.[...]

http://www.futura-sciences.com/fr/compr … c3/221/p4/

Hors ligne

 

Publicité

#7 17-03-2008 14:44:09

Sinha
Ancien modérateur
Lieu: Paris-Est/MLV
Date d'inscription: 01-01-2006
Messages: 5828
Immeubles: 1211
Photos: 2253

Re: Barrage d'Assouan (Égypte)

Barrage d'Assouan

http://img410.imageshack.us/img410/2253/assouanwebex9.jpg


Ce barrage gigantesque achevé en 1970 a nécessité le déplacement de plusieurs villages et du temple d'Abou Simbel. Le barrage contrôle le régime du Nil en aval, dans le but de pouvoir couvrir en grande partie les besoins en électricité de l'Egypte et d'induire une amélioration substantielle du bien-être général. Le projet a cependant également eu un impact négatif, notamment sur la pêche traditionnelle et la salinisation des sols.[...]

http://www.geo.ulg.ac.be/eduweb/poster/ … souan.html


L’Égypte et le barrage d’Assouan Que serait l’Égypte sans ce très grand barrage ?



• Plus qu’un exploit technique, une révolution hydraulique
• La réponse à des changements géopolitiques dans la vallée du Nil qui marquèrent l’échec d’une grande « hydropolitique » égyptienne
• Un contexte économique social et politique qui était très défavorable
• Une situation géopolitique nouvelle et dangereuse du fait de l’indépendance du Soudan
• Mais que reproche-t-on au barrage d’Assouan ?
— Les progrès agricoles
— L’élargissement de la surface agricole du pays
Presque une cinquantaine d’années après le début de l’aventure du barrage d’Assouan, il n’est pas aisé d’imaginer l’Égypte sans ce très grand ouvrage qui lui a permis de gérer et de rationaliser l’utilisation de la crue du Nil. Que serait ce pays si le rythme du Nil n’avait pas été modifié par la construction de la grande digue ? Les périodes de sécheresses et de crues exceptionnelles auraient continué à marquer la société égyptienne. Comment aurait-elle pu faire face à une croissance démographique qui a été considérable ?[...]

http://www.cairn.info/revue-herodote-20 … ge-137.htm

Barrage d'Assouan

Avantages et inconvénients d'un monstre de gravats.

Le barrage d'Assouan a été construit en 1952.
Long de 4000m, il est l'un des plus grands du monde. Son épaisseur à la base est de 1km !

Vous allez vous demander : comment se fait-il qu'il soit si large?

En réalité, le barrage d'Assouan, contrairement au autres barrages modernes qui sont en béton, a été construit pour l'essentiel avec des gravats et du sable. Et cela pour des raisons de coût.

Le lac artificiel qui en résulte fait 500km de long sur 10 km de large. (157 milliards de m³)

Au départ les objectifs en créant une telle étendue d'eau étaient multiples :

- contrôler la crue du Nil pour permettre la navigation toute l'année ;
- produire une énergie hydroélectrique ;
- utiliser l'eau stockée pour l'irrigation.

http://www.esraonline.com/index.php?pag … amp;id=380

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact