En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

#1 30-11-2013 15:14:56

Hub
Notre Dame
Lieu: Liège ; Montigny-le-Tilleul
Date d'inscription: 28-10-2012
Messages: 187
Site web

Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour engager ce débat, mais soit.

Comme la politique et l'économie sont fortement liés à l'aménagement du territoire, je voudrais recueillir des avis concernant le futur de la Wallonie si, un jour, elle est amenée à prendre son destin en main (transfert de la quasi totalité des compétences du fédéral, voir indépendance ou autre). Comment verriez-vous se développer Namur (mais aussi les autres grandes villes de Wallonie) et que faudrait-il faire pour la conforter dans un rôle de vraie capitale? Le choix de Namur comme capitale est-il réellement une bonne idée, ou faudrait-il songer de la déménager ailleurs (Liège par exemple? ou Charleroi...)?

Pour ma part, je considère qu'une erreur a été faite en installant la capitale à Namur. Sa localisation centrale est idéale, mais le poids qu'elle exerce sur le territoire wallon est plutôt faible, et pratiquement inexistant sur la scène internationale. Liège aurait mieux convenu, mais elle est fort excentrée. Son poids est cependant plus important que celui de Namur. J'en viens souvent à penser que nous sommes désormais coincés par les choix qui ont été faits par le passé, et qu'un changement coûterait énormément d'argent.

Hors ligne

 

#2 30-11-2013 16:44:05

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 20449
Immeubles: 806
Photos: 1612

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Hub a écrit:

Je ne sais pas si c'est le bon endroit pour engager ce débat, mais soit.

Nous avons déjà parlé de ce sujet, mais jusqu'à présent nous l'avions fait dans le thread "Namur - Discussions générales". A priori, on évite au possible les threads politiques sur le forum, mais ça ne nous a pas empêché d'évoquer un rattachement de la Wallonie à la France par ci, une réunification de la Normandie par là, etc.

Je laisse le soin à Chevalier de trancher sur l'opportunité de garder ce thread ouvert, ou de déplacer la discussion vers le fil "Discussions générales".
A5

----

Maintenant, sur le fond du sujet, le débat est vaste.

D'abord, il faut rappeler que d'un point de vue purement pragmatique, il n'existe aucun critère objectif pour qu'une ville prétende à devenir une capitale (qu'elle soit locale, régionale ou nationale). En d'autres termes, n'importe quel bled peut toujours se porter candidat. Tout ce qu'il faut, ce sont des bâtiments pour accueillir les institutions.* Et des bâtiments, ça se construit, ça se rénove, ça s'agrandit... Donc même le critère "vous n'avez pas assez de bureau" n'est pas opposable.

Mais il est évident que la désignation d'une ville comme capitale dépasse largement le simple cadre pragmatique, et touche tout à la fois au symbolique et/ou au stratégique. De ce fait, de nombreux arguments sont généralement soulevés pour qu'une ville prétende devenir une capitale : cela va de la localisation géographique (centrale, et/ou dans une zone sensible – ou non – sur le plan géopolitique) à la "légitimité" historique, en passant par la présence de certaines infrastructures (gare, nœud autoroutier, université, aéroport, institutions autres que politique (cour judiciaire importante, par exemple)...), le poids démographique, la notoriété internationale... La liste est longue !

Avant d'évoquer le cas wallon à proprement parler (je pense que je n'échapperai pas à la rédaction d'autres messages longs comme des tartines), je pense qu'il est important d'avoir en tête qu'il n'existe aucune règle contraignante qui entoure le choix d'une capitale. Et ce qui peut paraît "logique" pour les uns ne l'est pas nécessairement pour les autres. On est donc dans le domaine du subjectif... et dès lors du politique.

On pourra(it) donc reprendre tous les critères que nous voulons un par un et les appliquer à la Wallonie, dans un exercice que je trouverais fort intéressant. N'oublions cependant pas qu'aucune conclusion indiscutable ne viendra jamais clore le débat.

* Je pose ici d'emblée le principe qu'une capitale doit accueillir un minimum d'institutions : à tous le moins les organes politiques (parlement et gouvernement, ou équivalents). J'exclus donc les cas-types comme celui des Pays-Bas, où la capitale (Amsterdam) n'est pas le siège des institutions législatives et exécutives (puisqu'ils sont à La Haye).


PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#3 30-11-2013 17:58:50

litch
Arc de Triomphe
Lieu: Liège
Date d'inscription: 04-04-2012
Messages: 93

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Je pense que la position géographique n'est plus un critère de nos jours. C'était peut-être vrai il y a quelques siècles, mais avec les moyens de transports actuels, ce n'est plus vraiment déterminant. (Lorsqu'on regard la position des capitales des autres pays, celles-ci sont, en réalité, rarement situées au centre.)
Concernant Liège, je pense que les Liégeois, avec leur esprit principautaire, ne sont tout simplement pas demandeur d'établir la capitale de la Wallonie à Liège.

Hors ligne

 

#4 01-12-2013 06:27:38

Chevalier
Modérateur, oufti!
Lieu: Liège
Date d'inscription: 07-07-2006
Messages: 7833
Immeubles: 154
Photos: 198

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Ben, justement, avec leur esprit principautaire, je pense que beaucoup estimaient normal d'implanter les institutions à Liège, vu le statut d'ancienne capitale. Aujourd'hui, Liège est morphologiquement la plus grande ville de Wallonie, la plus "historique", et certainement la plus dynamique et connue en dehors des frontières. Néanmoins, il me semble que les Liégeois d'aujourd'hui se sont plutôt bien accomodés de ce statut pour Namur et s'en foutent plus ou moins, sachant que, de toute manière, le choix a été fait il y a X années et qu'on ne pourra rien y changer.

Hors ligne

 

#5 01-12-2013 17:24:39

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 20449
Immeubles: 806
Photos: 1612

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Le choix de Namur est la conséquence d'un consensus mou. Il n'a pas fait l'objet de grand débat passionné, ni de véritable analyse stratégique. Toujours est-il que de nos jours, tout le monde semble s'y être accommodé. Et surtout, personne ne semble prêt à remettre en question la situation actuelle : lorsqu'en 2010, il a été proposé d'adopter un nouveau décret régional pour entériner le rôle de capitale octroyé à Namur (et en prenant le soin de préciser qu'elle accueille tant le Parlement que le Gouvernement, contrairement au précédent décret de 1986), pas une voix ne s'est élevée pour le contester.

Maintenant, la question initialement postée par Hub mentionne une éventuelle scission du pays, avec indépendance de la Wallonie. Suivant un tel scénario, on ne peut exclure que la question de la capitale ne soit pas rouverte. Mais à mes yeux, je pense qu'il est peu probable qu'une remise en cause aboutisse. Namur bénéficierait toujours d'un large consensus, et personne ne voudrait s'empêtrer dans de nouvelles guerres de clocher ni payer la facture d'un éventuel déménagement, surtout au moment où les (autres) questions à régler seraient nombreuses.

Cela dit, rien ne nous empêche de nous demander si Namur était le choix le plus judicieux. Si Liège, ou Charleroi (ou même une autre ville) avait été choisie, la Wallonie aurait probablement évolué différemment...


PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#6 01-12-2013 18:23:17

Hub
Notre Dame
Lieu: Liège ; Montigny-le-Tilleul
Date d'inscription: 28-10-2012
Messages: 187
Site web

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

La question était aussi de voir ce que ça pourrait entraîner en terme d'aménagement du territoire, bien que je conçoive que ce soit un exercice délicat à réaliser.

Namur pourrait-elle émerger comme troisième métropole de Wallonie (bien que le chemin soit long) suite à l'aura qu'elle récolterait et à l'attraction qu'elle pourrait exercer sur les investisseurs en raison de son statut de pleine capitale? Ou continuera-t-elle à vivre dans l'ombre des deux pôles que sont Liège et Charleroi se développant?

Au final, ça dépendra un peu de ce qui est décidé du sort de la Wallonie si l'état belge disparaissait. Les villes d'une Wallonie indépendante n'évolueront sans doute pas de la même manière que les villes d'une Wallonie région de France. Le premier cas verrait peut-être un développement "accéléré" de Namur tandis que le deuxième serait plutôt favorable à un développement de Charleroi et de Liège.

Je prends l'exemple de Charleroi (puisque je le connais bien): j'ai toujours été intrigué de voir le nombre de véhicules français dans les embouteillages de l'entrée sud de la ville grandir d'années en années. Les quelques documents que j'ai lu pour m'informer m'ont conforté dans l'idée que le bassin d'emploi de Charleroi est en train de tout doucement déborder des frontières nationales. Pour l'autre métropole, demandez aux Français de citer une ville wallonne, c'est souvent Liège qui revient. Une annexion à la France me fait penser que nos deux grandes villes gagneraient en reconnaissance aux yeux de nos voisins, et donc, peut-être, en rayonnement, alors que Namur resterait une ville-préfecture régionale.

Evidemment, ce sont plus des réflexions qu'autre chose, et je ne tiens même pas compte de la variable "Bruxelles" dans le raisonnement.

Dernière modification par Hub (01-12-2013 18:24:10)

Hors ligne

 

Publicité

#7 02-12-2013 16:28:15

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 20449
Immeubles: 806
Photos: 1612

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Hub a écrit:

Namur pourrait-elle émerger comme troisième métropole de Wallonie (bien que le chemin soit long) suite à l'aura qu'elle récolterait et à l'attraction qu'elle pourrait exercer sur les investisseurs en raison de son statut de pleine capitale? Ou continuera-t-elle à vivre dans l'ombre des deux pôles que sont Liège et Charleroi se développant?

Jusqu'à présent, Namur a toujours assumé sa place de "ville moyenne". Toutefois, il semblerait qu'un réveil s'est opéré depuis quelques années. Je dirais grosso-modo depuis le changement de majorité suite aux élections communales de 2006. Au point qu'aujourd'hui, Namur se permet même (et enfin) d'avoir un bourgmestre ambitieux pour sa ville.

Le transfert de nouvelles compétences suite à la sixième réforme de l'Etat nécessite une réorganisation de la présence des institutions régionales à Namur. Celles-ci vont devoir occuper de nouveaux bureaux, par exemple. Dès lors, la ville va devoir gérer les conséquences en matières d'urbanisme, et a tout intérêt à prendre les devants. Je note cependant que l'ambition du pouvoir communal en place va bien au-delà de ce cadre-là, et fait avancer d'autres dossiers importants (rénovation de la citadelle, téléphérique, nouveaux quartiers le long de la Meuse et sur les plateaux...).

Maintenant, la Wallonie est et restera la Wallonie. On a toujours eu à cœur de trouver un équilibre entre les différents territoires. Puisqu'on parle de capitale, on peut justement mentionner que Liège a été désignée "capitale économique" de la Wallonie, Charleroi "capitale sociale", Mons (puisque si Charleroi obtiens quelque chose, Mons doit aussi avoir sa part) "capitale culturelle", et Verviers (puisque s'il y a deux villes hennuyères, il en faut deux aussi en province de Liège) "capitale de l'eau" (sic). (Tant qu'on y est, je propose que le Brabant wallon réclame son dû, en promouvant Louvain-la-Neuve comme "capitale du sport", puisqu'on y construira un centre sportif de haut niveau, juste à côté du plus grand centre sportif couvert du Benelux. Et tant qu'à faire, faisons d'Arlon la "capitale du bois"...) Bon, ici il s'agit du mauvais côté du saupoudrage wallon. Car l'autre extrême qui consisterait à n'investir que dans un seul coin en délaissant les autres serait tout aussi nuisible pour la Région.

Que cet équilibrage ou saupoudrage soit tantôt justifié, tantôt exagéré, il fait partie du paysage wallon. Si Namur veut booster son développement, elle ne doit pas perdre de vue cet élément fondamental ! Alors, peut-elle se hisser à hauteur de Liège et Charleroi ? Si le pouvoir communal en place joue bien son coup, il peut clairement obtenir de belles avancées. Car la première étape à franchir pour obtenir quoi que ce soit, c'est d'abord d'ouvrir sa gu**le face aux autres villes. Namur a longtemps fait profil bas, en se disant qu'être la capitale régionale est déjà un très grand honneur, et que dès lors mieux vaut ne pas trop en faire. Comme je le dis plus haut : voilà enfin un point qui a changé à Namur.

Cependant, je doute que Namur puisse devenir une ville comparable à Charleroi ou à Liège. Les deux métropoles wallonnes ont plusieurs longueurs d'avance sur la capitale régionale.
Sur le plan démographique : la population communale de Liège comme de Charleroi se rapproche du double de celle de Namur. Et on peut encore ajouter à cela les communes périphériques, alors qu'à Namur, l'agglomération morphologique ne dépasse pas les limites communales.
Sur le plan des infrastructures de transport, Namur possède la gare la plus fréquentée de Wallonie (elle vient de redépasser Ottignies). Mais pour le reste : elle n'aura jamais de ring autoroutier comme Charleroi (et partiellement Liège), ni de grand aéroport passager (Charleroi) ou de fret (Liège), ni de gare TGV (Liège), ni de réseau ferré urbain (métro léger à Charleroi, futur tram à Liège), ni de port fluvial important (Liège surtout, mais même les infrastructures carolo sont bien plus développées qu'à Namur)...
Je ne vois donc pas Namur égaler les deux métropoles ne fut-ce qu'à moyen terme. Mais elle garde un bon potentiel de développement ! Il faudra du temps avant que Namur obtienne une université complète comme à Liège (si elle l'obtient un jour), quoique là-dessus elle surpasse logiquement Charleroi. Du point de vue culturel, elle impose un bon festival de cinéma (FiFF), là où Liège peut se targuer d'avoir l'Opéra Royal de Wallonie, et Charleroi le pôle Charleroi Dance. Les Musées namurois (Félicien Rops surtout) se débrouillent pas mal, bien qu'en restant derrière des institutions d'un autre niveau à Liège (Grand Curtius) et à Charleroi (Musée de la photographie).

Si Namur n'égalera probablement pas Liège et Charleroi, la ville peut toutefois se détacher des autres villes moyennes. Reste à savoir si c'est pour devenir "la plus grande des villes moyennes" ou "la plus petite des grandes villes" de Wallonie.


PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#8 02-12-2013 21:44:40

Hub
Notre Dame
Lieu: Liège ; Montigny-le-Tilleul
Date d'inscription: 28-10-2012
Messages: 187
Site web

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

La question du saupoudrage est intéressante. Dès le moment où il est apparu que l'économie de la Wallonie déclinait, il aurait fallu investir massivement à Liège et à Charleroi. Ces deux villes, en tant que vrais pôles, se seraient partagés les deux tiers "centraux" du territoire de la Région Wallonne. Il ne faut pour autant pas rejeter les autres villes, mais les deux grandes villes wallonnes passent en premier.

Liège est la seule ville wallonne à exercer une attraction forte au sein de son bassin d'emplois: elle attire vers elle bon nombre de navetteurs, à l'instar de ce que fait Bruxelles (même si les flux liégeois sont moins importants). Le bassin de Charleroi existe aussi, mais l'attraction exercée est moins prononcée, bien que dominante. Du reste, Liège est la seule des grandes villes wallonnes qui peut se développer indépendamment des grands pôles extérieurs. Il faudrait qu'il en soit de même pour Charleroi.

Que la Wallonie soit en partie polarisée par Bruxelles, pourquoi pas. Mais l'opinion que je m'en fais est que l'attraction de Bruxelles est trop importante.

Hors ligne

 

#9 03-12-2013 09:25:31

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 20449
Immeubles: 806
Photos: 1612

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Hub a écrit:

La question du saupoudrage est intéressante. Dès le moment où il est apparu que l'économie de la Wallonie déclinait, il aurait fallu investir massivement à Liège et à Charleroi. Ces deux villes, en tant que vrais pôles, se seraient partagés les deux tiers "centraux" du territoire de la Région Wallonne. Il ne faut pour autant pas rejeter les autres villes, mais les deux grandes villes wallonnes passent en premier.

Lorsque l'économie wallonne a commencé à décliner, c'est bien à Liège et à Charleroi qu'ont été concentrés les investissements. Malheureusement, il s'agissait de "mauvais" investissements : on a surtout voulu aider les grandes industries sur le déclin (métallurgie surtout), car elles étaient de grandes pourvoyeuses d'emploi. Cela n'a fait que ralentir un déclin qui était inexorable...

Après, il est difficile d'évaluer dans quelles limites l'équilibrage doit ou non être privilégié dans les investissements. S'il y a une très forte demande des entreprises pour s'installer dans le Brabant wallon ou dans le Tournaisis, on ne peut pas vraiment les obliger à choisir Liège ou Charleroi. Si elles ne trouvent pas ce qu'elles cherchent, elles iront voir ailleurs : en Flandre, ou dans les pays limitrophes...

Liège est la seule ville wallonne à exercer une attraction forte au sein de son bassin d'emplois: elle attire vers elle bon nombre de navetteurs, à l'instar de ce que fait Bruxelles (même si les flux liégeois sont moins importants). Le bassin de Charleroi existe aussi, mais l'attraction exercée est moins prononcée, bien que dominante. Du reste, Liège est la seule des grandes villes wallonnes qui peut se développer indépendamment des grands pôles extérieurs. Il faudrait qu'il en soit de même pour Charleroi.

Pour le coup, Charleroi accuse même un grand retard au regard de son "statut" de métropole. Elle retrouve de la vigueur grâce à son aéropôle, notamment, mais conserve une attraction moindre que ce qu'une ville de cette taille devrait avoir.

Son principal handicap, selon moi, c'est l'absence d'université. On a sans doute commis une erreur stratégique en choisissant de déménager la section francophone de l'UCL dans une ville nouvelle du Brabant wallon plutôt que de profiter de cette belle opportunité pour doter Charleroi d'une grande université. Et cette carence sera difficile à résorber. Le bourgmestre, Paul Magnette, a beau avoir annoncé vouloir une université dans sa ville, il n'a pas les cartes en main pour que cela se concrétise. Il faudrait d'abord que l'augmentation du nombre d'étudiants soit suffisamment importante pour justifier la création d'une telle institution. Or l'accroissement du nombre d'étudiants reste relativement faible, ou du moins n'atteint pas (et n'atteindra plus) celle d'il y a 40 ans, lorsque les études supérieures se démocratisaient. De plus, il sera plus aisé - et selon moi préférable - de compléter au fur et à mesure les universités incomplètes voisines de Namur et de Mons...

Que la Wallonie soit en partie polarisée par Bruxelles, pourquoi pas. Mais l'opinion que je m'en fais est que l'attraction de Bruxelles est trop importante.

Le fait est que Bruxelles a un hinterland qui dépasse largement ses frontières. Si son attraction est forte en Wallonie, elle l'est plus encore en Flandre. "Tant mieux", quelque part, car cela signifie que notre petit pays possède une ville de rang international. De plus, sans Bruxelles, la Wallonie perdrait la bonne santé économique du Brabant wallon. Sans oublier que c'est aussi grâce à la proximité de Bruxelles si l'aéroport de Charleroi se porte aussi bien.

Les principaux maux des métropoles wallonnes ne trouvent pas leur origine dans la trop grande influence de Bruxelles sur le territoire régional. Et de toute façon, quelque soit l'avenir de la Wallonie (Belgique fédérale ou confédérale, indépendance wallonne sans Bruxelles, Etat Wallonie-Bruxelles, rattachement à la France...), Bruxelles sera toujours là, et continuera d'exercer son influence. En imaginant qu'on déplace les institutions wallonnes de Namur vers l'une des deux métropoles, cela renforcera indéniablement la nouvelle capitale wallonne. Mais le développement de cette ville ne fera pas reculer l'influence de Bruxelles, et à l'inverse réduire l'influence de Bruxelles n'entrainera pas nécessairement un développement des villes wallonnes...


PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#10 05-12-2013 09:21:02

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 20449
Immeubles: 806
Photos: 1612

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Pour poursuivre le débat :

La Libre Belgique :

Le grand marchandage politique wallon

Alice Dive   Publié le  mercredi 04 décembre 2013 à 05h41  - Mis à jour le  mercredi 04 décembre 2013 à 12h13   

Belgique L’aménagement du territoire, un dossier lui aussi très politique.

À chaque fois, c’est le même scénario qui se reproduit, paraît-il. Il suffit que le dossier mis sur la table touche de près ou de loin aux intérêts de leurs communes respectives pour qu’un grand marchandage politique s’en suive. On parle ici des ministres du gouvernement wallon (PS-CDH-Ecolo), pour la plupart également bourgmestre "empêché" ou conseiller communal d’une ville de Wallonie.

[...]

L'article se concentre sur les marchandages entre ministres ; chacun défendant sa ville ou sa commune. Mais ce qui m'a surtout intéressé, en rapport avec ce thread, c'est la définition des pôles (zones d'activité économique renforcée).

Liège, Charleroi, Mons et La Louvière ont été identifiées comme "pôles majeurs", mais Mons et La Louvière ont été intégrées au pôle de Charleroi (qui prend donc la forme d'une "mini-mégalopole" hennuyère, avec plusieurs noyaux), afin de faire contrepoids avec Liège (à l'aménagement bien plus centralisé). Les autres pôles sont une soixantaine environ, et on y distingue les pôles "importants" et les pôles "secondaires". Enfin, l'article souligne que Namur possède un statut particulier de capitale régionale.

J'aurais aimé en savoir plus sur ce que représente ce statut... Toujours est-il qu'on semble bien s'orienter vers une Wallonie qui reconnaît l'existence de deux métropoles principales, d'une ville moyenne au statut particulier de capitale, et du "reste de la Wallonie" (où on hiérarchise quand même : pôles importants, pôles secondaires, et autres communes et localités).


PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#11 13-12-2013 10:26:00

Arno123
Tour EDF
Lieu: Namur
Date d'inscription: 02-08-2011
Messages: 410

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Comme le dit Le Bruxellois, je pense que c'est une décision qui n'est plus contestée et qui ne sera sans doute plus contestée. Et je pense que c'est de toute manière préférable ainsi: s'il est bien quelque chose qui détruit la Wallonie, c'est son sous régionalisme comme en témoigne l'exemple de multiples capitales... Il faut toujours faire les choses à moitié pour faire plaisir à tout le monde (et ce, dans n'importe quel projet wallon).

Alors maintenant, quel serait le futur de la ville si la Wallonie "prenait son destin en main" ? Et bien je pense que l'impact ne devrait pas être négligé. Malgré le peu de compétences (par rapport à ce qui reste au niveau fédéral) qui ont été allouées au final aux Régions jusqu'ici (6e réforme exclue), il y a une vraie dynamique qui s'est opérée autour de cela. Le centre-ville de Namur a toujours été commerçant et vivant mais Jambes (ancienne commune, sur l'autre rive de la ville actuelle) n'a jamais constitué qu'un petit village à côté de Namur il y a 40 encore. Aujourd'hui, l'entité jamboise s'est fortement développée pour atteindre près de 20.000 habitants et se constituer en véritable pôle de Namur-ville grâce aux institutions régionales qui s'y sont développées (on y a construit en annexe du logement, des opportunités s'y sont développées en termes d'horeca, de services,...). Je crois ainsi que l'impact d'une décentralisation telle que présentée serait relativement conséquent car les institutions ne viennent jamais seules: déjà aujourd'hui, les réformes annoncées ne présentent pas le seul déménagement d'institutions et de fonctionnaires mais également le déménagement d'entreprises et toute la dynamique qui s'ensuit.

La question serait donc, que feront les politiciens de cette opportunité ? La ville a très souvent manqué d'opportunisme et d'ambition, mais c'est une caractéristique qui semble en passe d'évoluer. Mais le simple exemple de Jambes m'invite à penser que si toutes les institutions étaient décentralisées, Namur rattraperait assez vite les pôles de Charleroi et de Liège - en une vingtaine d'années tout au plus car nous parlons là de la délocalisation de dizaines de milliards de décisions budgétaires, d'un déplacement de 15 à 20.000 fonctionnaires supplémentaires... Ce sont tous des services qui vont se développer autour, des projets immobiliers qui vont se développer etc.

Mais les différents scénarios ne dépendront que de la réaction politique: on parle du dynamisme de l'aéropôle de Charleroi, mais c'est une simple décision d'investissement public tout autant que l'est une gare tgv (qui ne sera sans doute bientôt plus d'utilité puisqu'on parle de la suppression de l'arrêt Liège lorsque la DB reliera l'Allemagne à Londres via Bruxelles). Si on en vient à une telle décentralisation, Namur émergerait inévitablement si les choses sont faites correctement et je pense que la Wallonie y aura tout à gagner jouissant de pôles industriels, logistiques et administratifs. Mais je suis convaincu que quoi qu'il advienne, la Wallonie ne pourra également que bénéficier de ses relations avec Bruxelles: les relations avec un autre partenaire ne peuvent pas être jugées excessives à partir du moment où elles sont profitables. Le tout, c'est d'apprendre à gérer selon les intérêts et enjeux économiques et non plus selon les idéologies et perspectives électorales comme cela est trop advenu jusqu'ici (comme Mons 2015... Qui aurait sans doute plus eu sa place à Bruxelles, Charleroi ou Liège).

Maintenant, était-il initialement une bonne idée d'installer la capitale ici plutôt que là ? Je crois qu'elle n'est ni bonne ni mauvaise. Elle présente des avantages comme des inconvénients et cela aurait été le cas si une autre implantation avait été choisie. Mais la question reste cependant une simulation et je ne pense pas qu'une telle décentralisation aura lieu. Néanmoins, décentralisation il y aura encore avec la 6e réforme et je pense que cela permettra à la ville de desserrer l'étau de Liège et Charleroi pour pouvoir revendiquer plus et poursuivre son développement sans entraves: de là à faire jeu égal avec Liège et Charleroi ? C'est loin d'être pour tout de suite mais peut-être à moyen terme si la ville entend vraiment s'en donner les moyens car du potentiel, il y en a. Et pour autant que c'est toute la Wallonie qui en profite et se développe, je dis pourquoi pas.

Dernière modification par Arno123 (13-12-2013 11:09:38)

Hors ligne

 

#12 13-12-2013 11:33:55

Hub
Notre Dame
Lieu: Liège ; Montigny-le-Tilleul
Date d'inscription: 28-10-2012
Messages: 187
Site web

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Que Namur prenne de l'importance, c'est certain. Mais de là à rejoindre Charleroi et surtout Liège, c'est un pas que je ne franchirais pas. Il y a encore une marge quand on sait que:

- L'agglomération de Namur (= la commune) génère 65 000 emplois
- L'agglomération de Charleroi (Charleroi-ville, Farciennes, Châtelet, Montigny-le-Tilleul, Courcelles) génère 114 000 emplois
- L'agglomération de Liège (je n'ai jamais fait le calcul) génère environ 150 000 emplois.

Alors certes, l'importance d'une ville ne se mesure pas uniquement au nombre de ses emplois, mais ça permet une indication.

Un autre problème dont l'aménagement du territoire doit tenir compte, c'est que la capacité de Namur à accueillir "l'extérieur" est limitée: la ville, dans sa morphologie et son organisation, sera vite saturée si ele doit accueillir davantage d'institutions et tout ce qui suit. Les terrains en ville manquent (même s'il y en a: le quartier de la gare de Jambes, l'est de la Corbeille,...), le réseau routier n'est pas adapté (il est de plus en plus difficile, à l'heure actuelle, d'entrer à Namur à l'heure de pointe), le réseau ferré suffira un temps, mais à terme, il sera saturé.

Ceci étant, je suis pour Namur capitale d'un état wallon indépendant si cela devait se produire. Je pense que la place de Namur est celle d'une ville administrative dynamique entre les deux grands pôles de la région que sont Charleroi et Liège. La ville est à peu près acceptée par les Wallons comme étant leur capitale, et ça se marque aussi dans les dynamiques: le bassin d'emplois de Namur couvre l'ensemble de la Wallonie sauf deux communes des Cantons de l'Est et le nombre de Bruxellois et de Flamands y travaillant croit régulièrement. Mais il faudra impérativement que l'aménagement du territoire gère sans faille la transition entre la petite ville provinciale d'avant 1986 et la pleine capitale régionale (d'ici quelques années), voire la capitale d'un état wallon (si ça arrive un jour).

Le débat est en tout cas très intéressant!

Hors ligne

 

#13 13-12-2013 12:27:15

Arno123
Tour EDF
Lieu: Namur
Date d'inscription: 02-08-2011
Messages: 410

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Ha bien entendu, je souligne le conditionnel employé pour une telle éventualité, soumise à un travail de fond relativement important. Mais j'entendais faire part de ma conviction que l'opportunité et les ressources existent pour réaliser un tel schéma sur le long terme (en témoigne peut-être le dynamisme qui filtre dans les chiffres que tu présentes: 6 emplois générés pour 10 personnes dans l'agglomération de Namur contre 4:10 dans celle de Charleroi que tu nous décris). Bien qu'en attendant, les deux pôles majeurs sont clairement établis et ne se modifieront pas d'ici à demain.

Et je suis franchement d'accord avec toi: l'aménagement du territoire sera un enjeu extrêmement important. La place, ce n'est pas ce qui manque (la superficie de la commune est plus grande que celle de la région bruxellois mais... Avec 10 fois moins d'habitants) mais encore faut-il pouvoir gérer cet espace correctement. Une politique volontariste et ambitieuse efficace devra obligatoirement s'accompagner d'une réflexion sur l'aménagement du territoire.

Dernière modification par Arno123 (13-12-2013 12:37:53)

Hors ligne

 

#14 13-12-2013 13:05:03

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 20449
Immeubles: 806
Photos: 1612

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

J'ai déjà expliqué plus haut pourquoi je ne crois pas en un rattrapage de Namur avec Liège et Charleroi. Même dans le cas d'une Wallonie indépendante. Mais néanmoins, les perspectives de croissance de la ville sont effectivement très bonne, et si Namur gère bien tout cela elle pourra se retrouver à une place plus intermédiaire entre les deux métropoles et les villes moyennes.

Concernant l'espace disponible dans la capitale wallonne, je rejoins Hub. Certes, Namur est plus étendue que la Région bruxelloise, mais sa morphologie pose problème. Du point de vue de sa configuration naturelle, le relief de la ville est un problème. Et le développement urbain qui s'est effectué jusqu'à présent est typique d'une ville moyenne, et non d'une grande ville. Pour ce dernier élément, c'était aussi le cas dans les actuelles grandes villes belges, mais elles ont pu bénéficier de grands travaux à l'époque ou c'était à la fois possible (financement... qui a creusé le déficit public) et toléré (moins d'intérêt pour la protection du patrimoine, règles d'urbanisme plus laxistes).
Ces deux aspects pénalisent donc un développement à grande échelle de Namur. La "corbeille" est déjà remplie, tandis que les quartiers sur les plateaux ne sont pas adapté à une densification du bâti. La troisième couronne est quant à elle constituée de villages qu'il serait difficile d'urbaniser. Le réseau en étoile d'axes de communication partant du centre ville est surtout constitué de chaussée, qui n'ont pas pu être transformées en boulevards. Et je ne parle plus de la quasi-impossibilité de créer un grand boulevard circulaire, voire carrément un ring, pour détourner le trafic de transit du centre-ville. Idem pour une ceinture ferroviaire.


PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#15 13-12-2013 20:43:17

Arno123
Tour EDF
Lieu: Namur
Date d'inscription: 02-08-2011
Messages: 410

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

D'où le fait que l'aménagement du territoire sera un enjeu très important. Après, on a déjà résolu des problèmes plus complexes !  D2

Dernière modification par Arno123 (13-12-2013 20:57:11)

Hors ligne

 

#16 13-12-2013 22:55:35

Hub
Notre Dame
Lieu: Liège ; Montigny-le-Tilleul
Date d'inscription: 28-10-2012
Messages: 187
Site web

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Tout cela est en tout cas très intéressant!

Concernant l'impossible périurbanisation des couronnes extérieures namuroises, je ne pense pas que ce soit un problème. Le problème serait plutôt d'empêcher un développement anarchique. Je pense qu'une urbanisation en étoile le long des chaussées et des voies de chemin de fer serait intéressante. Maintenant, ça ne va pas se faire de n'importe quelle manière à cause de la topographie, comme expliqué. Actuellement, il me semble que les autorités communales namuroises semblent privilégier une urbanisation d'Erpent. Une fois ce secteur achevé, que faire? Se pencher sur Naninne? Chercher une nouvelle direction (Belgrade? Beez?). Ceci étant, on a encore le temps.

Un problème qui va se pencher très rapidement est celui de la mobilité. Comme expliqué, il sera difficilement possible de réaliser un ring autour de Namur sans y engloutir des montants colossaux (expropriations, tunnel sous la Citadelle...). Au mieux, on pourra faire un ring "à la montoise" avec une branche desservant Flawinne et une autre desservant Jambes - Erpent.

Les transports en commun devront être très performants. Actuellement, un tram n'est pas pertinent à Namur, mais qui sait dans 20 ou 30 ans... Le réseau ferroviaire a de la capacité, mais la capacité d'accueil des trains en gare de Namur est limitée. Au final, elle devra devenir une sorte de "Namur-Central" avec uniquement des trains en passage. Les terminus pourront être reportés à Jambes (une voie d'évitement), Rhisnes (une voie d'évitement) et Ronet (il y a de la réserve). Se posera aussi la question des trains de marchandises si on arrive à une saturation (notamment entre Charleroi et Namur où le nombre de trains, voyageurs et marchandises, est assez impressionnant à l'heure de pointe). Heureusement, l'ancienne ligne 150 Tamines - Yvoir via Maredsous constitue une réserve.

Enfin voilà, c'est plus de la prospection qu'autre chose  A10 . Namur n'est pas près de devenir un petit Luxembourg-ville.

Hors ligne

 

#17 14-12-2013 02:08:14

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 20449
Immeubles: 806
Photos: 1612

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Arno123 a écrit:

Après, on a déjà résolu des problèmes plus complexes !  D2

Oui, mais à une autre époque. Aujourd'hui, il n'est plus aussi facile de lancer des grands travaux. Ne fut-ce que concernant les pénétrantes, il n'est matériellement pas possible de les élargir afin d'en faire de véritables boulevards, sauf à raser l'ensemble des immeubles situés d'un côté de la chaussée. Et je ne vois pas où on pourrait créer de nouveaux boulevards pour absorber le trafic supplémentaire.

Hub a écrit:

Concernant l'impossible périurbanisation des couronnes extérieures namuroises, je ne pense pas que ce soit un problème.

Le cœur de la ville, la zone réellement urbanisée, c'est avant tout la corbeille, avec des ramifications le long de la Meuse et de la Sambre. Lorsqu'on monte sur les plateaux, la première couronne namuroise est constituée d'anciens villages devenus des quartiers résidentiels à la densité de bâti moindre (maisons trois ou quatre façades, surtout). Les projets de développement d'Erpent vont d'ailleurs dans ce sens. Dans le meilleur des cas, ces quartiers auront peut-être un jour la densité du Sud d'Uccle ou de la commune de Rixensart. Quant aux villages de la troisième couronne, ils ne s'urbaniseront probablement pas, en raison du schéma de l'aménagement du territoire de la Région wallonne : on privilégie la densification des noyaux d'habitats principaux pour préserver le caractère rural des villages.

Comme expliqué, il sera difficilement possible de réaliser un ring autour de Namur sans y engloutir des montants colossaux (expropriations, tunnel sous la Citadelle...). Au mieux, on pourra faire un ring "à la montoise" avec une branche desservant Flawinne et une autre desservant Jambes - Erpent.

Pour moi, la question du ring et celle d'un tunnel sous la citadelle sont deux questions distinctes. Si un ring doit voir le jour, il me semble qu'il devra être bien plus large, et passer plus au Sud que la citadelle. Cela dit, les deux dossiers pourraient être liés. J'imagine très bien qu'on fasse l'impasse sur un tunnel sous la citadelle en accordant en échange la construction d'un ring, si celui-ci est conçu pour englober une partie du trafic Ouest <-> Sud.

Reste aussi à savoir de quelle sorte de ring Namur pourrait être doté. Une ceinture autoroutière sera-t-elle nécessaire ? Ces dernières années, les investissements routiers de la Région semblent être mis au rabais : on privilégie les routes nationales là où est autoroutes étaient prévues (projet de liaison CHB, sortie Sud de Charleroi (E420)), des routes nationales à 2x1 bandes là où des routes à 2x2 bandes étaient prévues (voyez la fin de la N25 à Grez-Doiceau, vers Louvain, ou encore le projet de terminer la N54 entre Charleroi et Maubeuge)... Je suppose donc qu'une voie rapide sera privilégiée à une autoroute (en espérant qu'on choisisse tout de même une voie rapide avec bretelles d'accès plutôt qu'avec des carrefours à giratoire ou à feux).

Enfin, note que le ring de Mons dev(r)ait être entièrement bouclé. Finalement, s'il n'existe qu'en deux partie, c'est tout simplement que le trafic ne suffit pas (encore) à ce que le tronçon manquant voie le jour.

Les transports en commun devront être très performants.

J'avais déjà évoquer un possible petit réseau de deux lignes ici. Une simulation personnelle, bien entendu. Mais peut-être faudra-t-il y réfléchir un jour. Namur a la chance de posséder un beau réseau ferroviaire en étoiles. Là où le bât blesse, c'est que ce réseau suit principalement les axes de la vallée : les trains ne peuvent franchir une déclivité trop élevée (les trams également, mais dans une moindre mesure). Du coup, si les plateaux de la ville s'urbanisent, comme nous l'évoquions plus haut, il faudra des transports en commun urbains supplémentaires pour les desservir. Quoiqu'avant d'envisager un tram, je suppose qu'on pensera d'abord à un BHNS.


PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#18 14-12-2013 09:01:21

Hub
Notre Dame
Lieu: Liège ; Montigny-le-Tilleul
Date d'inscription: 28-10-2012
Messages: 187
Site web

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Certainement que les premières zones qui seront urbanisées, ce seront celles qui se trouvent au plus proche du centre-ville. Maintenant, il faut encore voir quel serait le degré de cet urbanisation. Si les zones centrales et péricentrales sont à terme saturées, il faudra aller voir ailleurs. Et une concertation devra aussi se mener avec les communes limitrophes.

Le réseau ferroviaire en étoile est une bonne chose. C'est pour cela que les environs des gares doivent accueillir l'excédent d'urbanisation. Je pense notamment aux sites de Jambes (avec là une part de bureaux et de commerces), Dave-Saint-Martin, Naninne, Flawinne, Ronet (encore que, pour ces deux derniers arrêts, il faut voir ce que Infrabel libère comme place).

Hors ligne

 

#19 26-12-2013 21:17:42

Hub
Notre Dame
Lieu: Liège ; Montigny-le-Tilleul
Date d'inscription: 28-10-2012
Messages: 187
Site web

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Je relance un peu ce sujet.

Avec la sixième réforme de l'état, j'ai l'impression qu'une certaine frénésie est en train de gagner le marché immobilier des bureaux. En parcourant un peu le forum "Namur", on se rend compte que plusieurs projets concernent l'est de Jambes (pas vraiment la meilleure localisation, mais en terme d'accès en voiture, c'est compréhensible). Certains promoteurs construisent avant même de trouver acquéreur. Pourtant, c'est une opération extrêmement risquée. Si les acteurs de l'immobilier construisent, c'est qu'ils sont sûrs de leur coup. Je lisais justement un article dans lequel un de ces promoteurs avançait le fait que des entreprises actuellement basées à Bruxelles seraient intéressées par un déménagement à Namur, propos relayé par le bourgmestre de Namur, M. Prevot.

J'ai l'impression que ce phénomène est appelé à s'accentuer dans les années suivant le déménagement des 1500 - 2000 fonctionnaires du fédéral vers Namur. C'est un mouvement que l'aménagement du territoire devra gérer, comme je l'ai déjà évoqué plus haut. Pour le public, il semble que ce soit le cas: les bureaux des néo-fonctionnaires régionaux devront se localiser près des gares de Namur ou de Jambes (ancienne poste, ancien bureau de Vers l'Avenir...). Le problème, c'est qu'on laisse le privé faire un peu comme il le sent, et s'installer de plus en plus le long de la N90 à l'est de Jambes, qui plus estmal desservi par les transports en commun, alors qu'il reste de la place près de la gare de Jambes par exemple. A force, le centre de gravité du tertiaire namurois va de plus en plus se délocaliser vers l'est. A l'heure actuelle, c'est pratiquement Jambes qui est la capitale de la Wallonie.

Hors ligne

 

#20 27-12-2013 13:21:55

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 20449
Immeubles: 806
Photos: 1612

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Hub a écrit:

A l'heure actuelle, c'est pratiquement Jambes qui est la capitale de la Wallonie.

Juridiquement, Jambes n'existe plus depuis la fusion des communes.  A5

Cela dit, le développement de la rive droite de la Meuse est somme toute assez naturel. Les espaces disponibles sont encore nombreux, et on reste dans la vallée. Je préfère voir Jambes se développer d'abord avant d'envisager des bureaux sur les plateaux. Ensuite, les récents projets namurois sont loin de se concentrer à Jambes. De nouveaux immeubles de bureaux (notamment destiné aux archives) ont vu le jour il y a peu dans le centre-ville namurois, entre le boulevard Cauchy et les voies ferrées. Sans oublier le nouveau Palais de Justice, qui devra voir le jour de l'autre côté du même boulevard.

Avec l'arrivée progressive de centaines de nouveaux fonctionnaires, il faudra se poser la question de la concentration géographique ou non des activités de l'administration wallonne. Le SPW occupe déjà plusieurs bâtiments, mais d'autre part il me semble que la plupart de ses employés sont logés dans l'immeuble situé au Nord de la gare (ex-MET). A l'avenir, est-il préférable que l'administration régionale se concentre dans quelques grands bâtiments, ou bien doit-elle se disperser dans toutes la ville en occupant les petits bureaux situés çà et là ?


PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#21 27-12-2013 14:18:20

Hub
Notre Dame
Lieu: Liège ; Montigny-le-Tilleul
Date d'inscription: 28-10-2012
Messages: 187
Site web

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Le Bruxellois a écrit:

A l'avenir, est-il préférable que l'administration régionale se concentre dans quelques grands bâtiments, ou bien doit-elle se disperser dans toutes la ville en occupant les petits bureaux situés çà et là ?

Le résultat sera le fruit d'un arbitrage entre la mixité des affectations (dispersion) et l'efficacité des institutions (concentration). Encore qu'avec la technologie et les télécommunications, ce soit moins vrai qu'avant.

Pour le mouvement vers l'est, je parlais essentiellement du secteur privé. Le secteur public tend effectivement à conserver une place plus centrale.

Il y a effectivement un certain nombre de fonctionnaires dans la barre du SPW le long du Boulevard du Nord, mais je crois que l'Avenue Bovesse à Jambes en concentre aussi une belle part. Il y a aussi une concentration près du Pont de France.

Pour Jambes-Capitale, c'était davantage un clin d'oeil ;)

Hors ligne

 

#22 31-12-2013 11:47:23

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 20449
Immeubles: 806
Photos: 1612

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Hub a écrit:

Pour Jambes-Capitale, c'était davantage un clin d'oeil ;)

J'avais compris.  D6

Le résultat sera le fruit d'un arbitrage entre la mixité des affectations (dispersion) et l'efficacité des institutions (concentration). Encore qu'avec la technologie et les télécommunications, ce soit moins vrai qu'avant.

Il est d'ailleurs surprenant - voire inquiétant ? - que le Gouvernement wallon ne semble pas pressé de se décider quant à l'architecture future que prendra l'administration régionale. Tout au plus savons nous que certains fonctionnaires fédéraux, dont le travail concerne les matières sociales, seront transférés à Charleroi.

Pour en revenir à l'urbanisme namurois : quel serait selon vous la meilleure solution pour le tertiaire à Namur ? Faut-il créer une - ou plusieurs - cités administratives (sachant qu'il en existe déjà une au boulevard Cauchy, à l'angle de la rue des Bourgeois) et si oui, où devrai(en)t-elle(s) voir le jour ? Enfin, la même question peut se poser pour le secteur privé : faut-il créer un "quartier d'affaires" à Namur, et où ?


PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#23 31-12-2013 15:04:45

Hub
Notre Dame
Lieu: Liège ; Montigny-le-Tilleul
Date d'inscription: 28-10-2012
Messages: 187
Site web

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Le Bruxellois a écrit:

Pour en revenir à l'urbanisme namurois : quel serait selon vous la meilleure solution pour le tertiaire à Namur ? Faut-il créer une - ou plusieurs - cités administratives (sachant qu'il en existe déjà une au boulevard Cauchy, à l'angle de la rue des Bourgeois) et si oui, où devrai(en)t-elle(s) voir le jour ? Enfin, la même question peut se poser pour le secteur privé : faut-il créer un "quartier d'affaires" à Namur, et où ?

Question intéressante, mais difficile de trouver une réponse toute faite.

Si les institutions wallonnes devaient être regroupées, j'aurais tendance à dire qu'elles doivent l'être autour de la gare de Namur, leur permettant une bonne accessibilité en véhicule privé et surtout en transports en commun. Mais attention, il n'est nullement question de défigurer le tissu urbain de ce coin-là. Il faut au départ faire avec ce qui existe, notamment l'ancienne poste et les anciens bureaux de Vers l'Avenir, qui sont cités pour accueillir les fonctionnaires néo-régionaux consécutifs à la dernière réforme de l'Etat. Il serait intéressant aussi de voir avec la SNCB s'il existe des locaux inoccupés dans la gare, et qui pourraient être loués à la Région Wallonne. Ensuite, il pourrait intéressant de voir si les actuels occupants d'immeubles des environs pourraient être intéressés par un rachat de leur bien par la Région Wallonne, afin de les réaménager pour les fonctionnaires. Allons encore plus loin: si l'exécutif wallon avait de l'argent (soyons fous), on pourrait entrer dans des processus de réaménagements urbains. Pour ma part, j'imagine une grande dalle de béton posée au-dessus de l'emprise des voies du chemin de fer entre la gare et les ponts de l'Avenue des Combattants, dalle sur laquelle se construirait un quartier du style de Louvain-la-Neuve. Cela permettrait une intégration dans le tissu urbain existant sans défigurer les alentours. A ce titre, je n'imagine pas un grand building, que de toute façon une dalle ne supporterait pas. Quoiqu'il en soit, ces aménagements de bureaux doivent se faire dans un soucis de mixité raisonnée des fonctions. Dans le cas contraire, nous nous retrouverions avec un quartier déserté après 18h00. Quand on sait que, hormis le quartier de l'Université et la "Place du Vieux", Namur est déjà une ville très calme en soirée, il est inutile de renforcer la tendance.

Maintenant, soyons clairs: premièrement, et comme je l'ai déjà dit, la Région Wallonne n'a pas d'argent à dilapider dans des projets urbanistiques grandioses. Deuxièmement, il est difficile de prévoir les futurs besoins en bureaux pour les administrations publiques: on ne sait pas comment la Belgique va évoluer dans le futur, et cette évolution va déterminer directement les besoins en bureaux. Rien ne change? Encore des réformes? Confédération? Démantèlement de l'Etat belge? Ca fait toute la différence entre se satisfaire de l'actuelle disponibilité ou devoir accueillir des ambassades, des milliers de fonctionnaires en plus, des entreprises liées au pouvoir... Troisièmement, il existe déjà trois "pôles" de l'administration régionale à Namur: le quartier de la Gare, le Grognon et l'Avenue Bovesse à Jambes. Donc à supposer qu'on localise tout au même endroit (mais cela est difficile, j'y reviendrai par après), cela poserait la question de la réaffectation des bâtiments actuels qui seraient délaissés.

Comme je le disais, il est difficile de tout rassembler au même endroit, en raison du grand nombre de fonctionnaires, si l'on veut combiner une situation en ville et aisément accessible par un maximum de modes de transport. A aucun endroit de la Corbeille et de ses quartiers limitrophes, il n'existe de telles réserves foncières (ah si, il reste le quartier de la gare de Jambes, mais il est moins accessible que le quartier de la gare de Namur). Dès lors, je pense qu'il faut maintenir les trois pôles existants, et éviter de disperser davantage (c'est un autre sujet, mais quand on voit le projet de déménagement des administrations de la province à Salzinnes, je me pose des questions). Cependant, il faut veiller à concentrer autant que possible (sans non plus étouffer la zone et surtout ne pas faire du monofonctionnel de bureaux) les fonctionnaires autour de la gare de Namur. Ensuite, lorsque cette zone sera "complète", on pourra aller voir ailleurs, et en dernier lieu, s'intéresser au quartier de la gare de Jambes, si d'autres projets n'y auront pas été développés d'ici là.

Pour le privé, la question est un peu différente. Les différents bureaux, occupés par toute une série de PME, n'ont pas vocation à être regroupés ensemble puisque les entreprises sont indépendantes les unes des autres, ce qui n'est pas le cas des administrations wallonnes. Dès lors, les bureaux peuvent s'installer "où bon leur semblent", mais j'aurais quand même tendance à vouloir freiner les développements à l'est de Jambes, pour inviter les promoteurs à se recentrer sur les zones densément bâties (encore que, comme je l'ai dit, il n'existe pas de grandes disponibilités foncières dans la Corbeille).

Ce n'est que mon point de vue, mais il y a énormément de paramètres à prendre en compte.

Dernière modification par Hub (31-12-2013 15:06:03)

Hors ligne

 

#24 02-01-2014 12:13:37

Le Bruxellois
Administrateur
Lieu: Ottignies-Louvain-la-Neuve
Date d'inscription: 22-11-2005
Messages: 20449
Immeubles: 806
Photos: 1612

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Hub a écrit:

Allons encore plus loin: si l'exécutif wallon avait de l'argent (soyons fous), on pourrait entrer dans des processus de réaménagements urbains. Pour ma part, j'imagine une grande dalle de béton posée au-dessus de l'emprise des voies du chemin de fer entre la gare et les ponts de l'Avenue des Combattants, dalle sur laquelle se construirait un quartier du style de Louvain-la-Neuve. Cela permettrait une intégration dans le tissu urbain existant sans défigurer les alentours. A ce titre, je n'imagine pas un grand building, que de toute façon une dalle ne supporterait pas.

Je vois que je ne suis pas le seul à avoir eu cette idée. Je l'avais déjà exprimée ici. B5

Ca aurait aussi l'avantage de ne plus laisser cette dalle complètement isolée. Y placer la gare des bus ne changera pas cette impression qu'elle est au milieu de nulle part, et peu intégrée dans le tissu urbain.

Pour le privé, la question est un peu différente. Les différents bureaux, occupés par toute une série de PME, n'ont pas vocation à être regroupés ensemble puisque les entreprises sont indépendantes les unes des autres, ce qui n'est pas le cas des administrations wallonnes. Dès lors, les bureaux peuvent s'installer "où bon leur semblent", mais j'aurais quand même tendance à vouloir freiner les développements à l'est de Jambes, pour inviter les promoteurs à se recentrer sur les zones densément bâties (encore que, comme je l'ai dit, il n'existe pas de grandes disponibilités foncières dans la Corbeille).

En effet, un regroupement des bureaux dans le secteur privé n'est bien souvent pas nécessaire en raison de leurs activités, comme c'est (parfois) le cas pour l'administration. Cependant, j'y vois plutôt une motivation de l'ordre de l'urbanisme, ainsi que ses conséquences sur l'image de la ville.

De manière générale, nous n'avons pas pris l'habitude en Wallonie de créer des centres d'affaires dans les centres villes, avec pour conséquence une multiplication des bureaux dans les zonings périphériques. Ceux-ci sont généralement situés trop loin des nœuds de communication. Et ils ne contribuent pas à donner l'image d'une ville moderne et dynamique, car ces zonings bénéficient rarement d'une bonne visibilité (au sens premier du terme).

Cependant, ce problème concerne avant tout les deux grandes métropoles. Liège et Charleroi, donc. Ces deux villes auraient dû, selon moi, accueillir des centres d'affaires (et pas nécessairement des quartiers-mastodontes sans vie comme le quartier Nord de Bruxelles). Mais quid des villes moyennes et petites ? Jusqu'à présent, on n'a pas (encore) réussi à trouver un modèle de petit quartier d'affaire adaptés pour les centres des villes de ce type. C'est là une réflexion de fond qu'il faudrait mener.

Pour en revenir à Namur, je pense donc que la question mérite d'être posée. D'une part, parce que comme nous l'avons vu, Namur est un peu dans une situation intermédiaire - ou en passe de le devenir - entre les "grandes" villes et les "moyennes". Ensuite, parce que même si on continue de considérer Namur comme une ville de taille moyenne, son statut de capitale - sujet de cette discussion - incite à la réflexion. J'irai même jusqu'à penser que si Namur veut "prendre du galon" et s'affirmer comme la troisième grande ville de Wallonie, la création d'un centre d'affaires (identifié comme tel) en ville contribuerait à l'émanciper de l'image d'une ville "provinciale". Mais la question de savoir où implanter un tel quartier et quelle forme lui donner reste posée...


PSS a besoin de vous pour assurer son existence et son développement futur
--> https://fr.tipeee.com/pss-archi

Hors ligne

 

#25 02-01-2014 15:04:01

Hub
Notre Dame
Lieu: Liège ; Montigny-le-Tilleul
Date d'inscription: 28-10-2012
Messages: 187
Site web

Re: Namur - Capitale d'une Wallonie indépendante?

Il est vrai que je ne connais pas beaucoup de villes de 100 000 habitants et possédant un centre d'affaires bien défini. Les seules exceptions que j'ai en tête sont Luxembourg (mais tout le monde comprendra vite pourquoi elle ne peut être prise comme référence) et Maastricht (encore que ça ne peut pas vraiment être appelé quartier d'affaires). Evidemment, je n'ai pas une connaissance exhaustive et générale de l'ensemble des villes ouest-européennes, mais les exemples ne doivent pas être nombreux.

Le cas de Namur est quelque peu différent, car la ville est "boostée" par son statut de capitale régionale. Le quartier d'affaires y serait dès lors pertinent, mais je pense qu'il doit prendre la forme qu'il est en train de prendre actuellement avec les administrations: autour de la gare de Namur, sur base de l'existant, et le plus serré possible pour les éventuelles nouvelles constructions, tout en faisant attention que cela n'entraîne pas l'émergence d'un bloc monofonctionnel et que cela ne détruise pas le cadre urbain. Mais sa pertinence finira par se poser: suite à la réforme de l'Etat, il y a des entreprises privées basées à Bruxelles, de souche "wallonne", qui se demandent ce qu'elles font encore là, et qui songe à revenir en Wallonie (surtout à Namur et à Liège). C'est en tout cas l'impression que donne les commentaires des promoteurs de bureaux et du bourgmestre dans la presse. Une nouvelle fois, tout cela ramène au défi de la gestion de l'aménagement du territoire qui doit éviter que Namur ne devienne une ville hypertrophiée et complètement engluée dans sa structure.

Concernant la hiérarchie des villes wallonnes, il est vrai que l'on voit de plus en plus émerger une nouvelle structure, et parler des "quatre grandes villes wallonnes" est périmé et inexact:

- Il existe deux grandes villes: Liège et Charleroi. Cette définition se base d'une part sur la démographie de l'agglomération, l'emploi et l'attractivité commerciale. Ce sont les deux métropoles régionales (telles que définies par le SDER), encore que, même en temps que carolo, il m'est difficile de présenter Charleroi comme une métropole. Peut-être le sera-t-elle davantage dans quelques années.

- Il y a une ville au statut intermédiaire: Namur. A l'origine ville moyenne (elle l'est encore en terme de population), son statut de capitale régionale, générateur d'emplois, son rayonnement commercial et sa position au croisement de l'axe wallon et de l'axe BruxLux l'ont transformée en une espèce de "bâtard" urbain  A10 .

- Il y a une ville moyenne: Mons. En terme de démographie, l'agglomération de Mons passe devant Namur, mais cette dernière la surpasse par les autres secteurs (emplois, commerces, capitale...).

- Il y a trois "petites" villes (petite n'est pas le terme approprié, mais je n'ai pas trouvé d'autre qualificatif): Tournai, La Louvière, Verviers. A la limite, on pourrait presque faire passer La Louvière au rang de ville moyenne: il y a plus de 100 000 habitants dans son agglomération, pas loin de celle de Namur, mais c'est une agglomération qui s'ignore.

- Ensuite, il y a ce que j'appelle les "pôles diffus", qui ne sautent pas aux yeux, mais qui rayonnent au-delà d'eux mêmes: citons Braine-l'Alleud-Waterloo, Ath, Braine-le-Comte-Soignies, Wavre-Ottignies-Louvain-la-Neuve, Sambreville, Huy, Gembloux, Marche-en-Famenne-Rochefort, Libramont-Bertrix, Bastogne, Virton, Arlon.

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact