En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

#1 26-07-2018 13:37:26

greg59
Tour Phare
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 5559

Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

En ce moment, nous vivons une période de canicule, sur l'ensemble du pays, et même au delà, puisque la canicule sévit même dans les pays nordiques (feu de foret en Suède, pelouse grillé à Londres, etc....), et autres pays européens comme la Grèce et l'Europe Centrale.

Comme nous sommes sur un sujet d'urbanisme, et d'architecture, comment peut on faire pour limiter les effets des îlots de chaleur dans les villes, bien sur il y a des tas d'expérimentations, et de solutions proposées et engagées, dont ce sujet à pour but de partager :
- Plantation d'arbres, et création de parc
- Toiture végétalisée et façade végétailisée
- Toiture de couleur blanc, et non de couleur noir
- Plan d'eau
- Chaussée qui garde la chaleur, et non la redistribuée (https://www.batiactu.com/edito/clown-un … -49360.php)
- etc....

Il est évident que des villes avec peu de parcs, et de jardins devront s'en équiper, et augmenter sa surface, de même que les toitures terrasses devront être végétalisées (aller vers l'obligation ?), revoir les routes, avec un enrobé adapté à ce type de climat, etc....

C'est la façon de penser nos villes qui va être bouleversé, et qui va falloir revoir, même si des initiatives sont déjà prises, faut-il aller plus loin dans la démarche ?

Notre mode de vie, aussi, avec de telle température, nous vivrons différemment, tôt le matin, et tard le soir, avec un bouleversement en période estivale sur la vie de la ville, où peu de monde en ville, etc.....

Concevoir des bâtiments qui seront capable de limiter l'effet de fournaise dans les logements et bureaux, en réduisant la surface vitrées, ou bien d'autres techniques, autre que la clim'
Je pense notamment, a des Vélux exposés plein sud.... Les remplacer par des fenêtre dite "Chien assis" ?

Voici les articles du moment :

Aménager l’environnement urbain aux températures
Même après douze années passées là-bas, « on ne s’y habitue pas vraiment, conclue Clarence Rodriguez. Mais comme on n’a pas le choix, on s’y fait. Rien ne sert de s’effrayer outre mesure, ce sont des habitudes et des aménagements à prévoir. Par exemple, lorsque je vivais là-bas, je ne sortais jamais sans une bouteille d’eau dans mon sac, c’était un réflexe. Et pour retrouver de la fraîcheur, on vit en permanence avec la climatisation, à la maison, dans la voiture, partout, témoigne-t-elle. On dort même avec la clim' la nuit, parce que le mercure ne descend jamais suffisamment pour permettre de dormir confortablement sans souffrir de la chaleur. Les bureaux sont évidemment climatisés, tout comme les » malls «, ces centres commerciaux géants où tout le monde se retrouve pour faire son shopping et se promener en profitant de la fraîcheur d’une enceinte climatisée ».

Voici donc à quoi pourrait ressembler les étés français dans quelques décennies. « Les projections ne penchent pas vers l’apocalypse, rassure Hervé Le Treut, mais révèlent la nécessité d’anticiper et de concevoir l’environnement urbain dans lequel nous évoluerons demain ». Et il ne s’agit pas de dégager quelques principes et préconisations clé, tout est imbriqué. « Il faudra entièrement repenser l’urbanisme, les transports, l’agriculture ou encore la pêche, énumère-t-il. Le réchauffement climatique aura et a déjà des conséquences sur tout ça. Aujourd’hui, on est dans la projection, pas la prédiction : on anticipe pour se préparer et se protéger ».

https://www.20minutes.fr/sante/2313295- … egres-2050

Les arbres et le procédé d’evapotranspiration
Les spécialistes appellent cela l’îlot de chaleur urbain. « Les sols minéraux dans les villes emmagasinent la chaleur durant la journée et la libèrent durant la nuit. Mais les immeubles haut, tels que les immeubles haussmanniens, perturbent l’évacuation de cette chaleur contenue dans les infrarouges. Et donc, la nuit, les températures ne baissent pas. »

Une situation qui ne se présente pas dans les zones végétalisées. Tout d’abord parce que les arbres apportent l’ombre rafraîchissante. Surtout parce qu’ils connaissent le syndrome dit d’évapotranspiration. Contrairement aux immeubles, les arbres soumis aux grosses chaleurs puisent, via leurs racines, dans les sols gorgés d’eau et « transpirent » à longueur de temps dans l’air, permettant ainsi de le rafraîchir.

Peindre les toits en blanc et changer les asphaltes
Pour que les villes ne souffrent trop des effets de la chaleur, les urbanistes ont déjà planché sur plusieurs solutions. « A New York, par exemple, certaines toitures plates ont été peintes en couleur blanche afin de réverbérer la chaleur et non pas de la retenir, poursuit Erwan Cordeau. A Paris, une expérimentation est aussi menée sur un nouveau type d’asphalte, afin de limiter le phénomène des îlots de chaleur. »

Et surtout, chacun a bien compris l’intérêt de reverdir les villes pour ne pas monter en température. A Paris, un plan prévoit de planter d’ici à 2020, 30.000 nouveaux arbres – la capitale en compte déjà 100.000 – et d’ajouter 30 hectares de jardins publics. Encore faut-il les installer au bon endroit. L’institut d’aménagement et d’urbanisme a publié une carte permettant de situer les endroits les plus minéraux et donc les plus saturés de chaleur. Un site à visiter absolument si vous cherchez un coin où vous rafraîchir la nuit prochaine.

https://www.20minutes.fr/societe/231298 … x-campagne

Jean Jouzel, climatologue et vice-président du Giec, affirmait que l’on pourrait même atteindre les 50 degrés dans l'est de la France, dans la deuxième partie du XXIe siècle. Vous confirmez ?

Bien sûr. Si le réchauffement climatique augmente de 3 ou 4 degrés, on a des scénarios dans lesquels les écarts à la normale d’aujourd’hui seront beaucoup plus importants. L’été 2003 en région parisienne était 3 degrés plus chaud que la normale.

https://www.francetvinfo.fr/economie/em … 66667.html

Dernière modification par greg59 (26-07-2018 13:40:36)


yaga, breza9, Rajiv, marco68, ceze et eiffel-ô ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#2 26-07-2018 16:07:35

yaga
Tour Eiffel
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 15-03-2016
Messages: 3470
Photos: 8

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Petit soucis pour la végétalisation des toitures : entre ca ou les panneaux solaires, le choix est délicat.

Hors ligne

 

#3 27-07-2018 00:01:16

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Haussmann aurait été  ravi de reprendre du service par ces temps de réchauffement climatique ; il a à son actif des dizaines et des dizaines de kilomètres de plantations d'arbres le long des avenues et bds parisiens... Et là il faut bien comprendre la situation  : la place de l'automobile en ville, est plus que jamais la question cruciale. Si on refuse de sacrifier un peu de stationnement on ne pourra pas faire ces alignement d'arbres le long des rues...

Un élément qui peut tempérer le phénomène d'îlot de chaleur c'est la végétalisation des toitures. Beaucoup d'immeubles "chauffent le ciel" en hiver et crament leurs occupants l'été. C'est l'occasion de faire plein de choses. A Bordeaux où beaucoup de bicoques des lotissementts du début du XXe s. sont en R0 - les "échoppes" - ça peut être l'occasion d'une surélévation et d'un aménagement de toiture terrasse, avec balustrade* en pierre du côté rue pour ne pas jurer avec le néoclacissisme de la ville... Et puis souvent le jardin ou la cour sont de dimension riquiqui : un espace vert privatif suspendu qui améliorera donc la situation foncière misérabiliste...
Evidemment côté PLU, périmètres sauvegardés quand ils existent, et côté architectes et entreprises du bâtiment c'est du travail en perspective,...


*exemple de R0 à surélever... mais possédant dèjà sa balustrade... !

Dernière modification par géogaga (27-07-2018 00:10:04)


marco68 et ceze ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#4 02-08-2018 00:50:20

le renard
Modérateur carnassier
Lieu: Lyon
Date d'inscription: 17-01-2006
Messages: 18837
Immeubles: 860
Photos: 1192
Site web

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Canicule: Lyon, en première ligne, s’attaque aux îlots de chaleur
Par AFP — 27 juillet 2018 à 10:47

A chaque épisode de canicule en France, Lyon est en première ligne. Une situation qui oblige la métropole à s’adapter et à chercher des solutions durables pour lutter contre les îlots de chaleur en ville.

Le Rhône a une nouvelle fois été placé en vigilance orange, avec 37 degrés attendus vendredi, une vague de chaleur qui s’annonce longue. Sur les 11 épisodes de canicule recensés nationalement par Météo France depuis 2013, tous ont touché la région lyonnaise.

...

http://www.liberation.fr/societe/2018/0 … ur_1669212


*** Skyscraper Spirit Wonder Llama ***

géogaga et greg59 ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#5 02-08-2018 10:29:41

greg59
Tour Phare
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 5559

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

yaga a écrit:

Petit soucis pour la végétalisation des toitures : entre ca ou les panneaux solaires, le choix est délicat.

On peut très bien faire les deux, toiture végétailsée, et une petite partie, des panneaux solaires, on peut imaginer un mixte de 80% végétalisée et 20% de panneaux solaires.

geogaga a écrit:

Haussmann aurait été  ravi de reprendre du service par ces temps de réchauffement climatique ; il a à son actif des dizaines et des dizaines de kilomètres de plantations d'arbres le long des avenues et bds parisiens... Et là il faut bien comprendre la situation  : la place de l'automobile en ville, est plus que jamais la question cruciale. Si on refuse de sacrifier un peu de stationnement on ne pourra pas faire ces alignement d'arbres le long des rues...

Après, il y a différentes façon d'aménager l'espace public, les grands axes routiers resteront tels quels, mais avec des aménagements (plantation d'arbres, piste cyclables, larges trottoirs en béton désactivé par exemple), et les axes faiblement fréquenté, ou on peut limiter l'usage de la voiture, alors, on peut reprendre complètement la voirie dans son intégralité, remplacement des enrobés par autre chose qui réduit l'effet îlot de chaleur, par d'autres produits, (autre que béton), avec pourquoi pas une politique de plantation de ces rues secondaires, et de mette les trottoirs et chaussée pour la voiture à même niveau, et de rendre ces rues en zone 20 (zone de rencontre), le stationnement serait limité, mais pour ça, il faut investir dans les TC et la politique du vélo !

Merci pour le lien Le Renard, on voit que Lyon cherche à réduire l'effet îlot de chaleur à la Part Dieu, quartier test de cette politique de réduction de la chaleur en ville.
Il faut voir sur la durée l'effet que ça fait, et de s'en inspirer pour d'autres villes et métropoles françaises B5

Hors ligne

 

#6 03-08-2018 14:08:08

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Une façon très DIY de lutter contre l'effet îlot de chaleur au Japon, en attendant une suffisante végétalisation des villes (plus de 94% de taux d'urbanisation en 2014) stat ici :

l'ombrelle, même pour les garçons... !

Source : vidéo

Dernière modification par géogaga (03-08-2018 14:11:56)

Hors ligne

 

Publicité

#7 03-08-2018 16:31:30

greg59
Tour Phare
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 5559

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Les villes plantent de plus en plus d'arbres, à Dunkerque, il y a le plan 10 000 arbres plantés en 2 ans, la fin aura lieu l'hiver prochain entre Novembre et Avril B5

Hors ligne

 

#8 03-08-2018 18:09:18

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Le meilleur allié des arbres en ville c'est sans doute le stationnement réglementé :

dans son périmètre on est sûr que les trottoirs sont sanctuarisés relativement au stationnement sauvage et on réduit aussi l'automatisme de prendre sa bagnole pour des courtes distances, voire très courtes... Dès lors "le marché concurrentiel est moins tendu" entre les modes de déplacement et ça libère de l'espace :

et au moins ledit marché n'est peut-être pas tout à fait libre - de faire n'importe quoi par exemple... - mais il devient non faussé, avec l'automobiliste devant reconnaître que sa pratique a un coût...

Donc je disais que cette volonté politique de passer au stationnement payant libérait forcément de la place, et  on peut commencer sérieusement à envisager de voir le bord de la chaussée comme autre chose que du parking :

sans supprimer compètement ce dernier et suivant les essences d'arbres choisie on peut faire sauter d'une place de stationnement sur quatre à une sur deux pour planter un arbre, installer un banc public, aménager des arceaux pour le stationnement vélo... :

à terme les arbres fusionneront leur couronne et créeront une canopée sous laquelle le rafraîchissement ira bien au-delà d'une ombrelle japonnaise... !

En dehors de l'aspect anthropologique de la mise en scène de nos corps dans l'espace public, avec ses règles, ses codes et ses chorégraphies plus ou moins conscientes - les évitements dans la foule par exemple... - et puis bien sûr les comportement genrés, comme illustrés dans la vidéo de tout à l'heure, il y a le temps qu'il faut pour que les sociétés urbaines acceptent les "nouveautés"... Alors bien sûr l'élite, le leadership, la mode et patati et patata :

faut-il quand même bien aimer les situations désagréables quand on dit que peut importe de devoir arbitrer entre une cuisson directe de son épiderme, à quarante ou cinquante degrés sous le soleil, dans le four des rues, ou l'expérience cuisante du regard des autres, quand la nécessité vous oblige à jouer les élégantes dans la déambulation avec une ombrelle... ou un parasol...!

Non, je n'ai pas encore d'insolation : cette histoire de parasol est bien réelle et a concerné mon oncle récemment. Sa mésaventure ne s'est pas déroulée dans une rue mais à la plage :

après tout elle aurait pu se passer à Barcelone, où existe non seulement le phénomène d'îlot de chaleur mais aussi celui des nuits tropicales, à jamais moins de vingt-cinq degrés, et ça au moins trois mois d'affilée...
Mon oncle disais-je, qui à cause de son excentricité naturelle a tout du "Monsieur Hulot", pas le ministre mais le personnage légendaire de Jacques Tati, me racontait qu'il avait pu faire quelques observations intéressantes fin juillet à la plage du Porge. C'était le jour où des orages virulents avaient balayé le département de la Gironde, en milieu d'après-midi, du sud vers le nord, en épargnant ou presque le littoral. Au-dessus de la plage il y avait juste quelques bougeonnements, aucun tonnerre audible, le soleil dardait à travers les déchirures nuageuses, comme à l'époque des giboulées de mars, et puis quelques grosses gouttes seraient tombées, finalement sans que le phénomène dure plus de quelques dizaines de secondes et sans doute de façon trop insignifiante pour que puisse réagir un pluviomètre électronique...

Eh bien figurez-vous que les plagistes devaient l'être électroniques, et même drôlement électriques, puisqu'ils se seraient mis comme un seul homme à ranger leurs affaires pour rejoindre leur bagnole et foutre le camp... Dans la masse une dame aurait affirmé que cette "pluie" était sale : "je n'aime pas le sable mouillé, ça colle"... Mon oncle, qui n'est pas d'Amérique, dut faire de même quelques heures plus tard, simplement pour ne pas louper le car qui lui avait permis de venir jusque là. La chaleur n'ayant pas molli, notre noble étoile ne s'étant pas fatiguée de lui darder la couenne, il n'aurait rien trouvé de mieux que de jouer au Japonais des villes en progressant dans le sable, lui et son barda de plage, protégé par son parasol encore ouvert. Il m'a raconté qu'il a croisé des regards dont le spectre signifiant variait de l'hilarité mal contenue à la désapprobation tangente relativement au lynchage rectificateur... Un anglophone, plus pragmatique, aurait lâché un "rainaing" à la vue de sa dégaine, probablement superstitieux, comme des effets d'un parapluie ouvert dans une pièce de la maison...

https://image.noelshack.com/fichiers/2018/31/5/1533312446-capture.png


... et pour se mettre en musique :

oyez
oyez...

Dernière modification par géogaga (04-08-2018 14:26:34)

Hors ligne

 

#9 06-08-2018 12:07:40

greg59
Tour Phare
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 5559

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Sécheresse : "Il va falloir travailler sur l'urbanisme et l'architecture"
Les orages attendus mercredi ne nourriront pas forcément les nappes phréatiques, annonce lundi sur france info l'hydrologue Emma Haziza. Pire, ils pourront créer à certains endroits des "crues éclair".
La France connaît un épisode de sécheresse : 39 départements, principalement du centre-ouest et du sud-ouest, sont soumis à des restrictions d'eau par des arrêtés préfectoraux. Les prélèvements d'eau non prioritaires sont limités pour les particuliers et les professionnels. Si des orages sont attendus mercredi, Emma Haziza, hydrologue, docteure en gestion des risques et crises hydrologiques à l’École des Mines de Paris et fondatrice du centre de recherches Mayane, a expliqué lundi 6 août au micro de franceinfo qu'ils peuvent engendrer des effets néfastes et ne pas forcément nourrir les nappes phréatiques."Quand on a des pluies diluviennes qui sont générées par ces îlots de chaleurs, on a des précipitations très intenses mais qui n'ont pas le temps de rentrer dans les sols", explique-t-elle."Les gros problèmes se situent surtout dans les îlots urbains."
[...]
Existe-t-il des solutions ?

Pour la canicule, on voit bien que les messages de prévention fonctionnent aujourd'hui, et qu'on s'est bien servi de la crise de 2003 pour comprendre qu'il fallait parler aux populations et les accompagner, et ça a l'air de marcher. Mais au niveau des sécheresses, il y a énormément de choses à faire. A chaque enjeu sa solution. Au niveau agricole, on a l'agriculture raisonnée. Au niveau industriel, on peut travailler différemment avec la gestion de la ressource en eau, on travaille de plus en plus avec la réutilisation des eaux. A chaque niveau, on va pouvoir agir. Les gros problèmes se situent surtout dans les îlots urbains, et c'est ici qu'on va devoir trouver des solutions. Il va falloir travailler sur l'urbanisme et l'architecture.

https://www.francetvinfo.fr/meteo/canic … 84253.html

Hors ligne

 

#10 06-08-2018 12:30:36

yaga
Tour Eiffel
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 15-03-2016
Messages: 3470
Photos: 8

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Le problème ici est plus du coté de l'artificialisation des sols, et planter des arbres entouré de goudrons ou végétaliser les toitures n'aura qu'une faible influence sur la source (en réduisant l'effet ilot de chaleur), mais zéro sur les problèmes d’absorption des sols...

Dernière modification par yaga (06-08-2018 12:31:04)

Hors ligne

 

#11 06-08-2018 13:27:39

greg59
Tour Phare
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 5559

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

J'ai vu quelque part sur internet, qu'ils ont conçu du goudron perméable à l'eau, ce qui permet à l'eau d'aller vers la terre.

De toute façon, dans les prochaines années, et décennies, les Etats vont devoir sortir le chéquier pour les villes et métropoles, ces vagues de chaleur seront durable malheureusement, et la dette du pays passera outre pour le coup, car il faudra penser à la santé des citoyens, donc création de parc, développement des TC TCSP (BHNS, Tram et Métro), plantations d'arbres, fontaines, etc.... Car les citoyens le demanderont !

Hors ligne

 

#12 06-08-2018 21:29:57

greg59
Tour Phare
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 5559

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Des exemples dans des métropoles mondiales, à noter que New York en 8 ans ont planté 1 000 000 d'arbres (https://www.fastcompany.com/3052551/new … f-schedule) pour limiter les îlots de Chaleur

Planter des forêts urbaines
[...]
Plusieurs mégalopoles se sont ainsi lancées dans des projets « The million tree initiative », consistant à planter un million d’arbres sur leur zone urbaine. New York s’y est mise en 2007 et a achevé son programme fin octobre 2015. D’autres villes s’y attellent : Boston, Los Angeles, Denver, Londres, Shanghai. Les villes françaises ne sont pas en reste. La métropole de Lyon a planté 33.000 arbres dans le cadre de son « plan canopée » et vise 40.000 nouveaux arbres d’ici à 2030. De son côté, Paris s’est engagé dans le cadre de son premier plan climat, en 2007, à planter  20.000 arbres intramuros d’ici 2020.

L’ère des bâtiments jardins
[...]
Les idées de Vincent Callebaut gagnent du terrain. L’architecte finalise actuellement la tour écologique Tao Zhu Yin Yuan à Taipei (Taïwan). La forme hélicoïdale de cette tour, décalant chaque étage de 4,5 degrés par rapport au suivant, permettra de créer un jardin en cascade descendant les vingt étages de l’édifice. Il sera constitué de 23.000 arbres. De quoi absorber, chaque année, 130 tonnes de C02. De quoi aussi offrir des espaces préservés de la chaleur aux habitants. La Tao Zhu Yin Yuan est actuellement en fin de chantier et sera livrée fin 2018, indique Vincent Callebaut dans une interview au Monde le 26 juillet dernier.

Repenser le revêtement des sols, façades et toits
[...]
Los Angeles a ainsi changer le revêtement de la Jordan Avenue, l’une des zones les plus chaudes de la ville, en optant pour un matériau blanc et réfléchissant à la place de l’asphalte classique de couleur noire. La température au sol y a baissé alors en moyenne de 10° C lors d’un après-midi ensoleillé, selon l’agence de protection de l’environnement.

A New York, c’est aux toits terrasses, généralement noirs du fait de leur revêtement bitumineux, que l’on s’attaque. Depuis 2012, via le programme CoolRoofsNYC, la ville fait appel à des volontaires pour repeindre en blanc les toitures-terrasses qui s’y prêtent. En juin 2015, la mairie de Séoul en Corée du Sud a lancé un programme similaire, indique Francetvinfo. Et l’idée germe aussi en France. En 2015, 7.000m² de la toiture d’un supermarché de Quimper (Finistère) ont ainsi été recouverts d’une peinture blanche spécialement conçue pour être réfléchissante. A la clé ? Une température de la toiture réduite de plus de 20°C et une économie annuelle d’électricité de 20.000 euros, relatait en septembre 2016 Le Moniteur.

Maîtriser les couloirs de vents
Là encore, il s’agit de tirer le meilleur parti de la nature et, plus particulièrement ici, des couloirs naturels d’air pour évacuer la chaleur. Or, « le tracé des rues et l’orientation des bâtiments affectent ces conditions de ventilation »
[...]
Ce que fait déjà Stuttgart, en Allemagne, où il faut consulter un météorologiste membre de l’équipe municipale avant de faire construire un bâtiment, indique Francetvinfo. Il donne alors son avis sur l’implantation du bâtiment et son influence sur la ventilation de l’agglomération.

https://www.20minutes.fr/planete/231816 … touffantes

Hors ligne

 

#13 07-08-2018 09:58:40

yaga
Tour Eiffel
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 15-03-2016
Messages: 3470
Photos: 8

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

La canicule a l'air d'inspirer les journalistes, Sud Ouest offre aussi un article sur le sujet.
Mention spéciale pour l'arrosage des rues parisiennes, qui est du gaspillage d'une ressource précieuse...

Hors ligne

 

#14 07-08-2018 14:40:52

Ptiloulou
Modérateur
Lieu: Toulouse
Date d'inscription: 18-08-2006
Messages: 2644

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

C'est pas comme si on en parlait depuis une bonne dizaine d'années ...

Plutôt que de s'en inquiéter uniquement en période de grande chaleur, ce serait quand même plus judicieux que nos décideurs locaux établissent des plans réellement ambitieux afin de lutter contre ce phénomène avec notamment plus de verdissement des espaces publics (notamment avec des arbres de grande hauteur à feuille caduque qui jouent un rôle incroyable pour le maintien d'une certaine fraîcheur en période estivale) ou le développement d'un maillage plus conséquent d'espaces verts. Mais la liste n'est pas limitative : les matériaux utilisés au sol ou en façade des bâtiments jouent un rôle extrêmement important dans cette surchauffe et il conviendrait d'être plus imaginatifs dans leur conception. De même, nous devrions nous inspirer plus largement de la conception des villes historiques méridionales, avec leur lacis de ruelles étroites et sinueuses, dans le développement urbain et jouer plus largement avec la présence de l'eau dans la ville (je précise, pas à coup d'arrosage du bitume  A7 ).

Dernière modification par Ptiloulou (07-08-2018 14:55:13)


Samuel S et greg59 ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#15 07-08-2018 16:17:48

Samuel S
Tour First
Date d'inscription: 14-06-2014
Messages: 2078

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Effectivement, lorsque j'étais étudiant en 1ère année de Biologie, en 1990, les enseignants nous alertaient déjà sur le réchauffement planétaire, phénomène bien identifié depuis les années 1950. Tout honnête homme ou tout homme honnête pouvait donc envisager la suite. Peut-être y a-t-il trop peu d'honnêtes hommes ou femmes parmi nos élus, les journalistes ou les électeurs. Quoi qu'il en soit, l'artificialisation des sols,  développement des infrastructures routières, portuaires et aéroportuaires ou de magnifiques tours de verre isolées ont continué et continuent. Des villes (comme Rennes) se minéralisent. L'Union européenne promet d'acheter plus de soja OGM (transporté par bateau et destiné aux bovins) à M. Trump pour préserver l'industrie automobile allemande. Chaque ville de province veut pouvoir expédier par avion ses touristes à moindres frais (pour eux, ni pour le contribuable, ni pour la planète, ni pour ceux qui pâtissent du réchauffement) dans le monde entier. Etc...
Pouvons-nous réparer les erreurs du passé et d'aujourd'hui ? Oui. Le voulons-nous ? Pas encore.


greg59 et Cacahuète ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#16 07-08-2018 16:26:04

greg59
Tour Phare
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 5559

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

J'ignorai que le phénomène était identifié dès les années 1950 par les scientifiques, j'aurai plutôt pensé entre 1970 et 1990 la période où les scientifiques commençaient à émettre des signaux alarmants.

J'ai plutôt l'impression que l'être humain par nature, ne veut pas changer, pour garder son confort de vie social, sociétal, etc...., et craint surtout de la perdre dès maintenant, alors que changer nos comportements permettra à nous de vivre un peu mieux et plus décemment, surtout pour les générations futures.

Quand je vois des mômes de mes potes qui ont entre 3-5ans, et je me dis parfois, qu'on est en train de leur offrir un cadeau empoisonné pour eux dans l'avenir, c'est juste flippant !  G3

Il y a aussi le monde économique qui ne veut pas changer, par peur de tout perdre financièrement peut être ?

Justement, j'ai commandé un bouquin, que je le lirai dès la fin de l'été sur ce vers quoi on irait visiblement : Comment tout peut s'éffondrer

Dernière modification par greg59 (07-08-2018 16:29:39)

Hors ligne

 

#17 07-08-2018 16:57:11

yaga
Tour Eiffel
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 15-03-2016
Messages: 3470
Photos: 8

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

greg59 a écrit:

J'ignorai que le phénomène était identifié dès les années 1950 par les scientifiques, j'aurai plutôt pensé entre 1970 et 1990 la période où les scientifiques commençaient à émettre des signaux alarmants.[/url]

Les premières théories remontent à la fin des années 50 (voir en particulier Roger Revelle pour le principe de l'effet de serre), mais l'effet pratique - l'augmentation de la température - n'a été vraiment apparent que dans les années 70. La seconde guerre mondiale avait filé un gros coup de frein à cette hausse...


greg59 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#18 07-08-2018 17:09:49

Samuel S
Tour First
Date d'inscription: 14-06-2014
Messages: 2078

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

En fait, dans les années 1950, on entrait dans une période plus froide (1945-1975) qui succédait à une période de réchauffement (1910-1940). Les chercheurs ne pouvaient donc se montrer affirmatifs. La notion de "global warming" ne date que de 1975. Le GIEC, qui n'existe que depuis 1988, a été très prudent avant de confirmer un lien entre réchauffement et activités humaines mais ce lien était plus probable que l'absence de lien mais on en parlait quand même beaucoup.
Ce que je trouve assez ironique, c'est que beaucoup de 1945 à 1985 et encore aujourd'hui, se sont focalisés sur la peur de la bombe atomique et de "l'hiver nucléaire", très peu probable, alors que le danger était ailleurs. Un peu de listeria dans un petit pot pour bébé suscite toujours plus d'inquiétude que le tabac ou l'alcool, qui tuent et rendent malades beaucoup plus de gens, bébés compris, que la listeria.

Dernière modification par Samuel S (07-08-2018 17:25:19)


greg59, Cacahuète et yaga ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#19 07-08-2018 18:22:29

géogaga
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 25-02-2016
Messages: 1417

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

...si ça pouvait prévenir une toute dernière recrudescence de fièvre "anti-réchauffiste" - sait-on jamais, dans cette triste époque de trumperie extractiviste... - deux articles à dépiauter, dont un que je peux fournir par mp :

le rapport de l'American Meteorological Society sur l'état du climat en 2017
https://www.ametsoc.net/sotc2017/Stateo … lowres.pdf

une étude internationale toute récente - alarmante mais non alarmiste... - sur l'emballement possible du réchauffement climatique au-delà d'un seuil facilement violable, ses mécanismes et les effets socio environnementaux induits, puis logiquement "l'ardente" nécessité de réagir, dont le changement de mode de vie...
http://www.pnas.org/content/early/2018/07/31/1810141115
seule l'annexe est disponible:
http://www.pnas.org/content/pnas/suppl/ … 5.sapp.pdf


Au moins ça redonnera peut-être un peu d'espoir à Ptiloulou, qui peste  qu'on daigne s'inquiéter du réchauffement climatique uniquement en période de grande chaleur ... :

tendantiellement cette opportunité se reproduira plus souvent, elle tiendra plus longtemps le haut de l'affiche et on risque d'en causer encore... !

Dernière modification par géogaga (07-08-2018 18:35:52)

Hors ligne

 

#20 07-08-2018 20:21:19

bertrand_cbv
Arc de Triomphe
Date d'inscription: 10-01-2018
Messages: 73

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

yaga a écrit:

greg59 a écrit:

J'ignorai que le phénomène était identifié dès les années 1950 par les scientifiques, ...

Les premières théories remontent à la fin des années 50 (voir en particulier Roger Revelle pour le principe de l'effet de serre), mais l'effet pratique - l'augmentation de la température - n'a été vraiment apparent que dans les années 70. La seconde guerre mondiale avait filé un gros coup de frein à cette hausse...

Le premier scientifique a avoir énoncé que la combustion du charbon et du pétrole, entraînerait un réchauffement climatique est un suédois ou un norvégien dont j'ai malheureusement oublié le nom Svante August Arrhenius. II a publié un article intitulé « De l'influence de l'acide carbonique dans l'air sur la température au sol », publié en 1896, dans lequel il estime qu'un doublement du taux de CO2 causerait un réchauffement de ~5 °C (soit un peu plus que les prévisions de 2 à 4,5 °C faites par le GIEC plus de cent ans plus tard, en 2007).
Il n'y voyait d'ailleurs que des avantages pour son pays !

Dernière modification par bertrand_cbv (07-08-2018 20:24:56)


greg59 et yaga ont aimé ce post.

Hors ligne

 

#21 08-08-2018 09:33:54

yaga
Tour Eiffel
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 15-03-2016
Messages: 3470
Photos: 8

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Samuel S a écrit:

Ce que je trouve assez ironique, c'est que beaucoup de 1945 à 1985 et encore aujourd'hui, se sont focalisés sur la peur de la bombe atomique et de "l'hiver nucléaire", très peu probable, alors que le danger était ailleurs.

Dans les années 1980, c’était la peur du communiste et de la guerre nucléaire.
Dans les années 2010, c'est la peur de l'islamisme et du réchauffement climatique.
La peur est un outil très pratique pour facilement manipuler les foules.

PS : je ne suis pas "anti-rechauffiste", au contraire. Je considère que la situation est déjà irréversible et qu'il faut passer directement à l'étape des soins palliatifs si on souhaite minimiser les guerres civiles d'ici quelques années. Je ne parle même pas de les éviter, c'est déjà bien trop tard pour cela...


greg59 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#22 08-08-2018 09:50:46

greg59
Tour Phare
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 5559

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

yaga a écrit:

PS : je ne suis pas "anti-rechauffiste", au contraire. Je considère que la situation est déjà irréversible et qu'il faut passer directement à l'étape des soins palliatifs si on souhaite minimiser les guerres civiles d'ici quelques années. Je ne parle même pas de les éviter, c'est déjà bien trop tard pour cela...

Le futur du monde sera très flippant....
D9

Dernière modification par greg59 (08-08-2018 09:50:57)

Hors ligne

 

#23 08-08-2018 10:00:36

yaga
Tour Eiffel
Lieu: Bordeaux
Date d'inscription: 15-03-2016
Messages: 3470
Photos: 8

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

J'ai tendance à être particulièrement pessimiste, je sais.

Mais bon, quand je vois des personnes mettre des pouces bleus sur des tweets "Stop au réchauffement climatique!!!1!" à l'aide de leur tout nouveau téléphone made in Smogia qu'ils changent tout les 6 mois ou presque, ça ne me rassure que moyennement quand à l'avenir de l’espèce humaine.


greg59 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#24 08-08-2018 10:05:48

greg59
Tour Phare
Lieu: Dunkerque
Date d'inscription: 02-03-2017
Messages: 5559

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Je finis par être aussi pessimiste que toi
Que veux tu, c'est l'âge qui veut ça je crois, l'âge de la raison ou l'on prend conscience du monde à laquelle on vit ! A10

Hors ligne

 

#25 08-08-2018 10:16:39

Yoda59
Tour Montparnasse
Lieu: Lille
Date d'inscription: 29-10-2017
Messages: 1688
Immeubles: 11
Photos: 44

Re: Zone urbaine - Ilots de chaleur : Solutions pour réduire le phénomène

Yaga a écrit:

Mention spéciale pour l'arrosage des rues parisiennes, qui est du gaspillage d'une ressource précieuse...

Ptiloulou a écrit:

nous devrions [...] jouer plus largement avec la présence de l'eau dans la ville (je précise, pas à coup d'arrosage du bitume).

je n'ai pas vu faire, mais si cela semble absurde au prime abord, c'est une pratique reprise du Japon, où l'Uchimizu consiste effectivement pour les habitants à arroser les rues l'été, notamment pour les rafraichir (mais pas que, il y a aussi une dimension sociale et culturelle importante dans ce geste)

Ce n'est pas une solution en soi, mais ça marche si on veut une solution ponctuelle. Le tout serait de le faire avec de l'eau recyclée ou de pluie pour éviter le gaspillage.

Le Moniteur avait publié un article en 2009 sur ce sujet:
Le Moniteur.fr


yaga et greg59 ont aimé ce post.

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2020 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact