En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Ce fil de discussion concerne les immeubles suivants :

(Cliquez sur les liens pour consulter et modifier leur fiche)

NomFonction(s)HauteurNiveauxAnnée
Tour Helsinki Logements104.00 mR+341977
Tour Anvers Logements104.00 mR+321976
Tour Tokyo Logements104.00 mR+301976
Tour Londres Logements104.00 mR+321976
Tour Cortina Logements104.00 mR+341975

#1 11-03-2005 16:21:30

gregindie
Arc de Triomphe
Lieu: Place d'Italie, Tour Cléopatre
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 82

Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Comme on me l'a demandé, je vous propose un rapide résumé de la génèse du quartier parisien si particulier qu'est Chinatown, alias le "triangle d'or" limité par le boulevard masséna au sud, et latéralement par les avenues de choisy et d'Ivry.
Autrefois, ce terrain était occupé par d'une part les usines panhard et des ateliers de maintenance de la Sncf, d'autre part par des taudis sinistres et insalubres. Cette zone a fait l'objet d'un plan d'Urbanisation, qui prévoyait l'achat de ce terrain aux usines Panhard et à la Sncf, pour le revendre à des promotteurs afin d'y construire un nouveau type d'habitation inspiré du modèle américain : des Tours de standing.
En 1970 commence la livraison des premieres tours. Surprise : échec total du plan, car les parisiens se détournent totalement de ce type d'habitat, ils préfèrent les immeubles traditionnels, d'autant que le prix des appartements est assez élevé, pour permettre aux promotteurs de rentabiliser leur investissement. Le plan d'urbanisation est alors stoppé net : il devait à l'origine s'étendre sur un territoire beaucoup plus important!
dans cette période, alors que les tours du 13eme commencent à devenir fantomatiques, car vides d'habitants, la chine connait un régime particulièrement difficile : celui de Pol Pot. Les chinois les plus riches, et qui ont pu fuir, s'exilent massivement en europe et aux Etats Unis, pour fuir ce régime dictatorial. A Paris, ils trouvent un quartier vide, neuf, cher mais les promotteurs sont heureux d'entrevoir une solution à leur faillite promise par l'échec du plan d'urbanistion.

c'est ainsi que la communauté asiatique très majoritairement chinoise, mais aussi laotienne, cambodgienne, et vietnamienne, s'installe dans les appartement neufs des Tours. Ils ont tot fait de rappeler leur famille près d'eux, et de créer avec talent une économie locale, en transformant petit à petit ce quartier sinistré en nouveau lieu de vie avec ses commerces, ses restaurants, etc...

Aujourd'hui, il reste très asiatique, très vivant, et le prix des tours ne cesse d'augmenter, sans toutefois atteindre tout à fait celui de quartier plus "classiques", tels que la Place d'italie ou Chevaleret (les 3 tours "egyptiennes").


Pour ma part, j'ai expérimenté beaucoup de tours, et c'est recemment que j'ai emmenagé avec mon amie dans son appartement, Tour Verdi, qui est la dernière tour à avoir été livrée dans le quartier. Apres un temps d'adaptation, j'ai appris à apprécier le quartier et ses habitants, et en effet le secteur est beaucoup plus agréable que les tours de Beaugrennelle, ou j'ai vécu dans la Tour Reflet.
Je n'y trouve pas non plus un certain snobisme des habitants de tour, que j'ai beaucoup ressenti Tour Super Italie et surtout Tour Reflet. Ici, les gens sont humbles, les relations sont bonnes, malgré un certaine distance due à la langue. beaucoup des habitants des Tours sont asiatiques, et ne parlent pas ou très peu le francais..


Voila pour un premier jet, je vais continuer quand d'autres éléments me reviendront!

C10

Hors ligne

 

#2 11-03-2005 17:05:44

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Merci !  B6


Visitez mon blog et mon album photos

nyc971 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#3 11-03-2005 17:18:20

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Quelques compléments... Je suppose que tu voulais parler du régime cambodgien de Pol Pot, qui a fait plonger le pays dans l'horreur en 1975. Les Asiatiques du 13ème viennent en général du sud-est asiatique (Vietnam, Cambodge, Thaïlande, Laos), contrairement aux Chinois du 3ème arrondissement ou de Belleville. Il est vrai, toutefois, qu'une bonne partie d'entre eux sont ethniquement et culturellement chinois, de sorte qu'ils parviennent à communiquer entre eux en jonglant avec les dialectes chinois. L'histoire typique d'une famille du quartier pourrait être la suivante :

- dans les années 20, ou plus tard après l'arrivée des communistes en Chine, le grand-père quitte la Chine et vient s'installer au Cambodge. Il crée un commerce.

- en 1975, son fils voit arriver Pol Pot au pouvoir. Comme il est d'origine chinoise et qu'il a un peu d'argent, il sait qu'il a beaucoup à craindre des Khmers rouges, donc il a la bonne idée de quitter le pays avec sa femme et ses enfants. Il reste quelques années en Thaïlande, chez des amis ou dans un camp de réfugié, puis il parvient à venir en France. Toute la famille s'installe dans un 70 m2 de la porte d'Ivry, dans lequel se trouvent déjà six ou sept cousins et cousines.

- ils vivent comme ils peuvent. Les gens qui habitaient dans le quartier à l'époque se souviennent des lumières allumées tard le soir dans les tours, pour éclairer les ateliers clandestins. Ils essaient de monter un restaurant, ou une boutique de vêtements, ou une boutique de souvenirs, ou une bijouterie... Actuellement, la mode est semble-t-il aux bars-tabac, secteur que les Asiatiques investissent un peu partout à Paris.

- à force de travailler sans compter, ils finissent par s'en sortir. Leurs enfants s'intègrent dans la société française. Certains disent qu'ils appartiennent à la génération "banane" : jaunes à l'intérieur, blancs à l'intérieur... Ils quittent le quartier.

- des cousins de cousins peuvent alors venir prendre leur place porte d'Ivry...

Ces Asiatiques ont sauvé un quartier dont les cadres français ne voulaient pas. Ils lui ont donné l'animation et le cachet qui lui manquait. Au début, les pouvoirs publics ont plus ou moins fermé les yeux sur ce qui se passait dans les tours. Tout le monde ne payait pas ses impôts, c'est sûr, le travail se faisait souvent au noir, mais qu'importe : ils payaient leurs loyers et ne causaient pas de trouble. Ils ne demandaient rien à personne et réglaient leurs problèmes entre eux car, quant on a été cambodgien en 1975 ou vietnamien en 1980, on a perdu l'habitude de faire confiance aux pouvoirs publics. Encore maintenant, j'ai remarqué aux dernières élections municipales qu'il y avait un seul nom à consonance asiatique sur l'ensemble des listes qui se présentaient dans le 13ème...


nyc971 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#4 11-03-2005 17:20:34

gregindie
Arc de Triomphe
Lieu: Place d'Italie, Tour Cléopatre
Date d'inscription: 17-02-2005
Messages: 82

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

heu oui autant pour moi, c'est la régime cambodgien de PolPot B3

Merci de tes précisions Thierry, cher presque-voisin  A7
Ton récit est très précis, et tu es mieux renseigné que moi. Pour info, je tiens ma connaissance du quartier de mes voisins de palier, qui sont très sympathiques, et ont acheté leur appart en 1975, année de construction de la tour.

Hors ligne

 

#5 11-03-2005 17:55:29

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

gregindie a écrit:

Pour info, je tiens ma connaissance du quartier de mes voisins de palier, qui sont très sympathiques, et ont acheté leur appart en 1975, année de construction de la tour.

Mes sources, c'est des bouquins feuilletés ici ou là, et puis quelques Asiatiques que je connais (une, surtout, de qui je tiens pas mal d'histoires comme celle que j'ai racontée).

Les gens qui habitent là depuis l'origine sont une bonne source d'info sur la tour. Les gens restent plus longtemps dans les tours que dans les bâtiments traditionnels, ce qui est l'un des meilleurs arguments en faveur des tours.


nyc971 a aimé ce post.

Hors ligne

 

#6 12-03-2005 13:22:15

Edenel
Notre Dame
Lieu:
Date d'inscription: 01-01-2005
Messages: 168

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

gregindie a écrit:


dans cette période, alors que les tours du 13eme commencent à devenir fantomatiques, car vides d'habitants, la chine connait un régime particulièrement difficile : celui de Pol Pot. Les chinois les plus riches, et qui ont pu fuir, s'exilent massivement en europe et aux Etats Unis, pour fuir ce régime dictatorial. A Paris, ils trouvent un quartier vide, neuf, cher mais les promotteurs sont heureux d'entrevoir une solution à leur faillite promise par l'échec du plan d'urbanistion.

c'est ainsi que la communauté asiatique très majoritairement chinoise, mais aussi laotienne, cambodgienne, et vietnamienne, s'installe dans les appartement neufs des Tours. Ils ont tot fait de rappeler leur famille près d'eux, et de créer avec talent une économie locale, en transformant petit à petit ce quartier sinistré en nouveau lieu de vie avec ses commerces, ses restaurants, etc...



C10

C'est Chirac qui a fait venir les réfugiés du sud est asiatique en 1976/1977, 5000 en tout, et il les a logés dans ce quartier Olympiades car il était très mal desservi par les transports (à part les bus 62 et  27 au nord, rien).
C'est lui aussi d'ailleurs qui a fait venir les Antillais à Sarcelles Aulnay etc...et après une formation expresse de 6 mois, a donné à toutes les antillaises les emplois en tant qu'aide-soignantes à l'AP-HP.
(source : ma mère, qui a accueilli les réfugiés dans les années citées, qui était infirmière à l'AP-HP, qui habite le quartier des tours de la Place d'Italie depuis 1973 et en connais un rayon sur le sujet...et.............elle vient de me dire qu'il lui semble avoir le projet Apogée quelque part dans sa bibliothèque....patience.....on va peut-être la voir enfin cette Apogée qui nous aurait totalement gâché la vue ici à Rubis...!!!!!!).

Hors ligne

 

Publicité

#7 14-03-2005 10:37:21

marco
Tour Eiffel
Lieu: Grenoble
Date d'inscription: 03-01-2005
Messages: 3044
Immeubles: 398
Photos: 64

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Petite biographie de Pol Pot, dont le quartier chinois du XIIIeme est malheureusement lie :

Pol Pot, de son vrai nom Saloth Sar, est ne en 1928 au Cambodge. Il etudie a Paris de 1949 a 1953, ou il apprivoise l'ideologie communisme. De retour au Cambodge il devient professeur a Phnom Penh et milite pour le parti communiste. Il est elu secretaire general du parti (Khmer Rouge) en 1962.

En 1967, les Khmers Rouges se revoltent contre la taxe sur le riz et Pol Pot s'enfuit dans la jungle pour echapper a la police de Norodom Sihanouk.. Ensuite, il organise une guerilla avec le support de la Chine. Il triomphe de l'armee de Sihanouk en 1975 lors de la bataille de Phnom Penh. Les Khmers rouges chassent Lon Nol, et Pol Pot devient premier ministre d'un regime totalitaire.

Sous le regne de Pol Pot, Phnom Penh et toutes les villes sont videes de leur population. Pendant 4 ans. Pol Pot fera regner la terreur ; tous ceux qui sont instruits ou religieux sont tues. Plus de 2 millions de cambodgiens sont executes ou meurent de faim. Pol Pot met sur pied un gouvernement communiste et redige une nouvelle constitution.

En 1978, les Vietnamiens envahissent le Cambodge et renversent le gouvernement de Pol Pot qui s'enfuit. Il lance alors une guerilla contre le gouvernement en place. En 1982, Pol Pot s'allie au prince Sihanouk et forme un front commun. En 1985, Pol Pot quitte le commandement des Khmers rouges.

En 1997, Pol Pot est capture dans la jungle par des "camarades" qui le retrouvent dans un mauvais etat de sante. Il est traduit devant la justice cambodgienne qui le condamne a la prison a vie. Pol Pot meurt en 1998 d'une crise cardiaque.


Edenel a écrit:

C'est Chirac qui a fait venir les réfugiés du sud est asiatique en 1976/1977, 5000 en tout, et il les a logés dans ce quartier Olympiades car il était très mal desservi par les transports (à part les bus 62 et  27 au nord, rien).
C'est lui aussi d'ailleurs qui a fait venir les Antillais à Sarcelles Aulnay etc...et après une formation expresse de 6 mois, a donné à toutes les antillaises les emplois en tant qu'aide-soignantes à l'AP-HP.

Et il a donne du boulot aux maris antillais a La Poste ; des emplois d'agents de securite aux corses (grace a son copain Pasqua) ; aide les aveyronais a ouvrir des cafes, aux auvergnats a vendre du charbon ; aux savoyards a devenir ramoneurs ; les portugais (apres les limousins) maçons... Ah ce Chirac ! D7


PS : La ligne 7 (Porte de Choisy, Porte d'Ivry) n'etait pourtant pas tres loin...

Hors ligne

 

#8 15-03-2005 23:13:46

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Quelques chiffres pour donner une idée (un peu anciens : statistiques de la Ville de Paris, 1992) :

Code:

Origine : effectifs dans le 13ème (et à Paris)
Chinois     :  513 (6838)
Cambodgiens : 2734 (6986)
Vietnamiens :  998 (4413)
Laotiens    :  731 (1944)
Thaïlandais  :   47  (380)
Japonais     :  266 (5277)

Au total, ça ne fait pas beaucoup par rapport aux 170 000-180 000 habitants de l'arrondissement. Une grande partie des Asiatiques qu'on croise dans la rue habitent hors du quartier (de même, les immigrés qu'on croise aux Halles n'habitent pas le 1er arrondissement...) Le 13ème, pour eux, c'est la place du village où on vient faire ses courses et papoter.

Le nombre de Thaïlandais me paraît étonamment bas dans ces statistiques. Mais ça a peut-être augmenté depuis.

Le premier Asiatique du 13ème fut un Chinois : Zhou Enlai, qui y a créé la section française du parti communiste chinois dans les années 20, à peu près à l'époque où la première communauté chinoise se rassemblait près de la gare de Lyon. On voit le visage de Zhou sur une plaque dans la rue Godefroy, à côté de la place d'Italie ; j'ai vu une fois des touristes chinois qui venaient se faire prendre en photo avec le révolutionnaire communiste...

Une dernière remarque  : le Front National ne fait pas de bons scores dans le 13ème...

Hors ligne

 

#9 03-09-2005 00:25:13

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Un beau document : une maquette de la Tour Apogée, qui devait se dresser à la place de l'actuelle entrée du centre commercial Italie 2 (Galaxie pour les intimes) : 60 étages de prévus, ce qui fait pour l'époque environ 220 à 230 mètres...

http://www.aliciapatterson.org/APF001971/Downie/Downie08/Downie12.jpg


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#10 05-09-2005 10:21:17

toons
Tour EDF
Lieu: Pontoise 95
Date d'inscription: 02-03-2005
Messages: 511

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Mince alors !
Ce quartier c'est vrai qu'il est sympas... Et justement je pensais qu'il lui manquai "juste" une bonne grosse tour de bureaux ... par contre
220 ou 230 mètre c'est peut être un "petit" peu trop haut, mais ça aurais fait venir des cadres dans le quartier...

Hors ligne

 

#11 13-09-2005 13:07:48

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Ah non, une tour de 220 mètres en plein dans mon champ de vision, ça me donnerait des complexes  F3

Bon, c'est vrai que ça aurait eu de l'allure. Cela dit, les cadres sont déjà dans le quartier. La place d'Italie, ce n'est pas donné, et les tours sont de bon standing, en particulier Rubis (même si la façade mériterait un bon coup de nettoyage).

On voit bien sur la maquette le jardin privé qui se trouve toujours sur le toit du centre commercial (accessible aux résidants). Et la passerelle qui devait traverser une avenue d'Italie transformée en autoroute urbaine (projet abandonné, ouf ! C3).

Hors ligne

 

#12 14-09-2005 13:08:21

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

J'ignorais que l'avenue d'Italie était programmée pour devenir une autoroute urbaine... Elle aurait été en prolongement de l'A6 ?  D3


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#13 14-09-2005 23:38:12

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Autoroute urbaine est un terme un peu exagéré peut-être. Disons au moins une voie rapide. Dans le PUD (Plan d'urbanisme directeur) de 1959, l'avenue d'Italie était une voie de grande circulation, et rejoignait le réseau des rocades : Auguste-Blanqui, Vincent-Auriol et surtout Hôpital, qui traversait la Seine et rejoignait le boulevard Richard-Lenoir dans une superbe radiale conçue comme un équivalent des voies sur berge. L'avenue d'Italie avait alors un rôle moindre que la rue Vercingétorix, véritable radiale permettant d'entrer en force dans Paris (devenue aujourd'hui une voie plutôt discrète qui suit  les voies ferrées de la gare Montparnasse à la porte de Vanves).

Par la suite, toutefois, l'aménagement du secteur Italie 13, approuvé par le Conseil de Paris, prévoit de mettre en place un grand quartier de tours autour d'une avenue d'Italie transformée en "voie rapide". Ainsi Michel Holley, architecte en chef du secteur (et en particulier de la tour Antoine-et-Cléopâtre) :

Ces bouquets d'immeubles entourent de petites places de quartier comportant tous les commerces, bureaux, parkings. Les placettes seront reliées entre elles et avec leurs équipements complémentaires : écoles, jardins situés en périphérie, par des passerelles et des terrasses formant la toiture des deux niveaux commerciaux. L'axe de voie rapide nord-sud en élévation puis plongeant sous la place d'ltalie ne constituera donc pas une barrière et sera franchi a des niveaux différents. Trois places administratives et des services borderont l'avenue ainsi qu'un immeuble de très grande hauteur, signal d'entrée dans Paris. Un plafond continu limitant les immeubles d'habitation perpetuera la tradition parisienne qui, depuis Henri IV, a fait la particularité de notre capitale : l'unite de hauteur, mais à l'echelle nouvelle, celIe de notre temps. (M. Holley, "Technologie des hautes densités")

Incroyable à lire aujourd'hui, cette manière de rattacher l'uniformité des tours à celle de l'urbanisme traditionnel parisien ! Et apparemment sincère. Voici le schéma qui illustre ces propos, vu depuis le sud avec l'avenue d'Italie qui se termine par la tour Apogée, dans une belle séparation des fonctions (circulation rapide/desserte locale/piétons, etc) qui aurait plu à Le Corbusier :

http://thbz.org/images/divers/paris/maquette-italie-13.jpg

A comparer avec ce qui a été réellement construit le long de l'avenue (il faut y rajouter Super-Italie et Chambord, non visibles sur cette photo) :

http://thbz.org/images/121/mini/nord-aube-1200px.jpg
(voir http://thbz.org/images/121/nord-aube-1200px.jpg pour une version plus grande)

Seul le quartier des Olympiades (à peine esquissé sur cette maquette, tout à droite) a vraiment été réalisé selon les voeux des urbanistes.

Image et citations : "Paris contemporain" , de Simon Texier.

Hors ligne

 

#14 15-09-2005 00:32:47

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Merci Thierry, je ne connaissais pas cette maquette. C'est très impressionnant !... Effectivement, on sent de manière sous-jacente un genre de citation au plan Voisin de Corbu... Ce qui me paraît dans cette optique, c'est l'uniformité des masses - bien décriée par les esthètes  A7


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#15 15-09-2005 00:38:17

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Compléments sur le PUD de 1959, un peu contradictoires :

- le plan des voies de grande circulation (en rouge), dont l'avenue d'Italie ne fait pas partie :

http://thbz.org/images/divers/paris/pud-1959-radiales.jpg

- le même PUD lance le projet d'une transversale nord-sud reliant la porte d'Aubervilliers à la Porte d'Italie via le boulevard Richard-Lenoir et, forcément, l'avenue d'Italie. Ceci afin de revitaliser l'est parisien.

Hors ligne

 

#16 15-09-2005 00:46:45

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

MyNight a écrit:

Merci Thierry, je ne connaissais pas cette maquette. C'est très impressionnant !... Effectivement, on sent de manière sous-jacente un genre de citation au plan Voisin de Corbu... Ce qui me paraît dans cette optique, c'est l'uniformité des masses - bien décriée par les esthètes  A7

Oui. Autant le public aime l'uniformité des masses pour les bâtiments de faible hauteur (modèle parisien classique, exemple idéal de la place des Vosges ou des places rondes de Bofill), autant l'oeil préfère la diversité dans les quartiers de gratte-ciels.

C'est peut-être lié à la présence d'un "street wall" dans l'architecture parisienne classique, alors que les gratte-ciels, eux, sont isolés les uns des autres : auto-suffisants. Les gratte-ciels, sur le plan esthétique, seraient comme les châteaux d'autrefois : chacun doit avoir son identité propre, sans se contenter de faire des variations sur un thème commun comme à l'époque d'Haussman.

Hors ligne

 

#17 23-11-2006 01:10:35

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Comme Metropolitan en a parlé ailleurs, j'étoffe un peu ce thread :
- en rappelant que toutes les tours du 13e sont sur le site PSS :
https://www.pss-archi.eu/newsite/imm1.php

- et en repostant ce panoramique qui montre presque toutes les tours du quartier Italie 13 avec leur nom (cliquez dessus) :
http://thbz.org/images/121/mini/panorama-soir-4700px-annote.jpg

Hors ligne

 

#18 25-11-2006 18:10:10

Swen75
Arc de Triomphe
Lieu: Paris
Date d'inscription: 07-05-2006
Messages: 57
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Bonsoir,

Toute petite réctification, le quartier chinois du 13ème n'est pas surnommé le triangle d'or mais le triangle jaune ou rarement le triangle chinois. le triangle d'or c'est un quartier êxtremment riche des Champs-Elysées délimité par l'avenue des Champs-Elysées, l'avenue Montaigne et l'avenue George V.

Après une tite recherche j'ai trouvé ça! pour le VRAI triangle d'or.

http://www.cofrase.com/triangledor/histoire.htm

Et là pour le triangle jaune.

http://www.vacanceo.com/albums_photos/f … m_2115.php

C'est mon quartier natal donc je connais bien  B5

Hervé

Hors ligne

 

#19 25-11-2006 19:00:58

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Si, certains utilisent l'expression "triangle d'or" pour le quartier chinois (par exemple ici ou ). Mais peu importe, il y a beaucoup de triangles à Paris ! D2

On peut dire quartier chinois. Ceux qui connaissent un peu parleront du "quartier asiatique" parce qu'il a été peuplé par des réfugiés vietnamiens et cambodgiens. Ceux qui connaissent encore mieux préciseront que ces réfugiés sont souvent ethniquement et culturellement chinois (leurs parents ou grands-parents avaient quitté la Chine pour l'Indochine au cours des décennies précédentes) et que les plus récemment arrivés viennent souvent de Chine. Bref, on peut dire ce qu'on veut...

Hors ligne

 

#20 25-11-2006 23:47:28

AngeliuS
Tour Eiffel
Lieu: Paris 11
Date d'inscription: 09-05-2005
Messages: 3277

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Le triangle rose, c'est le Marais ? B1

Hors ligne

 

#21 04-12-2006 21:23:56

misshilti
Membre
Lieu: Dresden/Allemagne
Date d'inscription: 22-11-2006
Messages: 4

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Swen75 a écrit:

C'est mon quartier natal donc je connais bien  B5

salut Swen75,

tu sais pas par hasard, où je pourrais trouver des plans de logements des Olympiades.
surtout de ceux qui sont HLM,
Je deviens despespérér D8 , je trouve nullepart des plans.
C´est pour une mémoire, et le rendu est dans une semaine.

Et j´ai besoin de plans pour montrer les tailles des chambres et comment ils sont organisées.

merci,merci,merci

miss hilti

Dernière modification par misshilti (04-12-2006 21:36:03)

Hors ligne

 

#22 04-12-2006 22:21:16

Boris_F
Hermitage plaza
Lieu: Boulogne-Billancourt
Date d'inscription: 28-12-2004
Messages: 14742
Immeubles: 219
Photos: 280
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

misshilti, as-tu essayé de demander des renseignements à la Mairie de Paris ?... Ou au Pavillon de l'Arsenal ?


Visitez mon blog et mon album photos

Hors ligne

 

#23 04-12-2006 22:54:52

misshilti
Membre
Lieu: Dresden/Allemagne
Date d'inscription: 22-11-2006
Messages: 4

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

hmm..en fait à Pavillon de l´Arsenal, un ami l´a deja essayé, mais ca fait des semaines.
peut-etre, il n´a pas demandé precisement.
Je vais le faire moi-même cette fois.
J´ai juste pensé que vous êtes plus agiles que les profis. B5

merci MyNight

Hors ligne

 

#24 04-12-2006 23:25:41

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Il n'y a pas beaucoup de HLM aux Olympiades. Mais s'il y en a dans les tours, ils doivent avoir exactement les mêmes plans que les appartements qui ne sont pas HLM. Pourquoi ne pas demander dans les tours elles-mêmes : auprès des gardiens, par exemple, ou en essayant de trouver des gens installés là depuis longtemps et qui auraient conservé des prospectus remontant à la période de la construction. Je possède ce genre de prospectus pour ma tour (mais elle n'est pas vraiment dans les Olympiades et il n'y a pas de HLM).

Je crois qu'il y a des HLM dans les barres qui entourent le centre commercial Masséna.

Hors ligne

 

#25 15-01-2007 20:57:15

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Paris 13e - Olympiades et Quartier chinois (T1-75)

Tiens, j'ai retrouvé un truc sur mon blog. À l'époque j'avais probablement pensé à le poster ici. Donc le voici. C'est pour les fans du 13e et des espaces urbains à la fois discrets et hors normes...

La gare des Gobelins

La gare des Gobelins n'est pas située dans le quartier des Gobelins. Ce n'est plus une gare.

http://bloc-notes.thbz.org/images/paris/13/gare-gobelins/gare-camions.jpg

La gare des Gobelins est une ancienne gare de marchandises installée dans le sud du 13e arrondissement. Reliée à la voie ferrée de petite ceinture qui fait le tour de Paris, elle a servi au transport de marchandises jusqu'en 1991.  Aujourd'hui, des camions plongent sous la dalle vers les entrepôts situés loin sous terre. La gare des Gobelins est en effet devenue souterraine au début des années 1970 lorsque la dalle des Olympiades a élevé au-dessus d'elle ses tours et ses barres : Mexico, Sapporo, Helsinki, Squaw Valley...

Aujourd'hui elle nourrit les commerces chinois et une partie des habitants de l'arrondissement, qui ignorent son existence. 

Le niveau du sol

http://bloc-notes.thbz.org/images/paris/13/gare-gobelins/vue-verticale.jpg

Dans un quartier où la Cinquième République a déployé sa science de l'urbanisme comme nulle part ailleurs, la notion même de sol naturel a disparu. Selon la tour dans laquelle on vit, selon que l'on marche ou que l'on conduit, selon que l'on est livreur, commerçant ou client, le sol peut se situer à quatre niveaux différents et superposés.

1. Les camions déversent leurs marchandises dans un entrepôt souterrain.

2. Les colis prennent un monte-charge et débouchent dans une rue elle-même située sous la dalle, au même niveau que les parkings. Ils traversent la rue-corridor pour entrer de plain-pied dans les grands supermarchés de l'avenue d'Ivry : Paris-Store, Tang.

3. Les clients achètent ces produits dans les supermarchés puis prennent un escalier roulant pour monter au-dessus de la dalle. Car c'est sur la dalle, bien au-dessus des rues environnantes, que donnent les halls d'entrée de la plupart des tours.

4. Certains prennent un second escalier et accèdent à la seconde dalle, encore plus haut, pour rejoindre Squaw Valley ou la tour Tokyo.

Les tours manquantes

Lorsqu'on regarde les Olympiades de loin, on constate une anomalie. Une tour est isolée loin des autres : la tour Tokyo, loin à droite, tellement loin que pour un peu elle sortirait de l'image.

http://bloc-notes.thbz.org/images/paris/13/gare-gobelins/mini/olympiades.jpg 

Pourtant elle fait bien partie des Olympiades : elle le prouve par son nom et par sa façade en damier, analogue à la plupart des autres tours. Elle a exactement le même plan que la tour Helsinki.  C'est un accident de l'histoire. En 1974, un nouvel état d'esprit et un président nouveau ont arrêté d'un seul coup la construction des tours à Paris. Les Olympiades étaient la seule opération entièrement terminée dans un quartier qui devait se couvrir de tours depuis la place d'Italie jusqu'au périphérique. Entièrement terminée ? Non, car il manquait encore deux tours. Deux tours qui devaient relier la tour Tokyo au cœur des Olympiades. Elles n'ont jamais été construites.

http://bloc-notes.thbz.org/images/paris/13/gare-gobelins/terrain-vague.jpg

Trente ans plus tard, on retrouve leur empreinte dans les murets et les carrés de béton couverts d'herbes sauvages de la dalle haute. Suspendue au-dessus de la gare des Gobelins, cette dalle, centre d'un quartier à peine ébauché, ne sert à rien. On n'y trouve que des crottes de chiens et des bouches d'aération, traces de la vie qui se déroule en-dessous, à côté, au-dessus.

http://bloc-notes.thbz.org/images/paris/13/gare-gobelins/tour-bouche-aeration.jpg

Espace vague

Ce terrain est complexe : la route de desserte des entrepôts descend le long de la voie ferrée désaffectée ; les rues souterraines du Disque et du Javelot serpentent sous les tours entre la rue Nationale, la rue de Tolbiac et l'avenue d'Ivry ; le centre commercial part de la dalle basse avec ses toits en pagode, se glisse sous la dalle haute et surplombe l'avenue d'Ivry ; des bouches d'aération percent les dalles ici et là ; des escaliers débouchent on ne sait où, en général sur des portes fermées ; des grilles, des poteaux, des murets ponctuent l'espace.   Le propriétaire de ce territoire, c'est tout le monde et personne. Toutes les tours gèrent en commun la dalle, qui n'appartient pas à la ville. La gare des Gobelins relève de Réseau Ferré de France (RFF), bien que l'on trouve encore l'enseigne de la SNCF à l'entrée.

http://bloc-notes.thbz.org/images/paris/13/gare-gobelins/gare-entree.jpg

La gare des Gobelins est un espace sous-utilisé dans Paris, peut-être parce qu'il est inutilisable. Le projet de rénovation des Olympiades (GPRU) ne semble pas s'y intéresser, on l'évoque parfois dans des réunions du conseil municipal, les militants du tramway voudraient l'utiliser comme gare, mais RFF ne veut pas s'en séparer. Les herbes folles ont de l'avenir sur la gare des Gobelins.

Descente dans la gare

Un jour je suis descendu dans cette grotte. C'était un samedi en début d'après-midi.

Les entrepôts s'étendent sur toute la superficie des Olympiades. Les piétons peuvent même, semble-t-il, y accéder depuis la rue de Tolbiac. En tout cas, rien de plus simple que de descendre par les accès sud (rue Nationale et rue Regnault). Les camions et les voitures suivent une sorte de rocade souterraine, aussi gaie que les rampes d'accès des parkings souterrains. Une large voie centrale dessert une bonne vingtaine d'entrepôts affichant pour la plupart des noms de sociétés chinoises inconnus de ceux qui ne fréquentent pas dans ces entrailles (cf. la pancarte ci-dessus).

Les grossistes sont presque tous chinois ou du sud-est asiatique (et même là, je pense que la plupart sont de culture chinoise : les caractères sont chinois et non cambodgiens ou vietnamiens). C'est sur la dalle, dans les tours, parmi les résidents, qu'on trouve toutes les nationalités.

Bref, la gare des Gobelins, c'est un petit Rungis souterrain en plein Paris. Pas très animé un samedi ; peut-être plus en semaine ? Beaucoup de grosses voitures, en particulier des Mercedes. Signe extérieur de réussite pour les grossistes ? En tout cas ce n'est pas du tout le « Paris misérable » cité par un article de Marianne, ni une cour des miracles : c'est un endroit hors norme précisément parce qu'il est conçu dans une perspective purement fonctionnelle. Pas le moindre souci esthétique, pas de tentative de rendre le lieu agréable ou séduisant. C'est seulement dans les yeux d'un visiteur comme moi que le lieu se charge d'images de films policiers, de poursuites souterraines, de Troisième Homme...

Dans ma description verticale du quartier, j'étais en dessous de la vérité. Ou plutôt au-dessus : il n'y a pas 4 niveaux, mais 5 : sous le niveau « gare », il y a un niveau « halle ». Par une rampe, on descend dans un vaste réseau de couloirs et de murs en béton, désert. Le moindre bruit résonne tellement qu'on a du mal à en identifier la nature et la provenance. Les sorties de secours donnent sur des locaux non éclairés et malodorants. Je n'étais pas, je dois le dire, tout à fait tranquille. Seul être humain en vue : une femme qui montait la garde devant un incroyable amoncellement de bouquins qui débordait d'un entrepôt.

THE END

Hors ligne

 



Dernières photos ajoutées

photo photo photo photo photo
Bâtiment Grenoble
Creative Commons LicenseThierry
Bâtiment Rome
Creative Commons LicenseThierry
Tour Athènes
© Boris_F
Tour Mexico
© Thierry
Tour Tokyo
© Thierry

Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2020 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact