En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Porte d'Aix

© révolutionjoyeuse
Identifiant PSS #22281
Nom Porte d'Aix
Noms alternatifs Arc de triomphe
Quartier Saint-Charles
Adresse(s)
  • place Jules Guesde
Statut

Construit

Construction 1837
Fonction(s) Monument
Label(s)
  • Classé monument historique

Données techniques

Hauteur totale

18,00 m

Hauteur du toit

18,00 m

Liens associés

À propos de cette fiche

Ajoutée par revolution.joy le 19/11/2009
Dernière mise à jour par monmix le 18/11/2012
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
  • Marquis de Montgrand

En 1784, la revente des terrains de l'arsenal des galères ayant produit un bénéfice de 200 000 livres au profit de la Ville, les échevins avaient décidé d'utiliser ce bénéfice à l'érection d'un arc de triomphe en l'honneur de Louis XVI et en mémoire de la paix qui mettait fin à la Guerre d'indépendance des États-Unis d'Amérique.

L'emplacement de la place d'Aix fut choisi. Mais les hésitations dues à la parcimonie des édiles marseillais retardèrent le projet ; il sombra dans la Révolution française.

Il fut repris en 1823, sur l'initiative du marquis de Montgrand, maire de Marseille, pour commémorer cette fois la campagne de Louis de France, duc d'Angoulême en Espagne. C'est dans ses plans pour Marseille que Pierre Puget avait dessiné à l'entrée de la rue d'Aix un arc de triomphe figurant la porte de la ville.

Le langage des documents officiels n'est point à omettre :

    « Le Conseil municipal, dit la statistique des Bouches-du-Rhône pénétré d'admiration et de reconnaissance, vota spontanément, après la glorieuse campagne de 1823, un arc de triomphe au prince généralissime et à son armée... La première pierre en fut posée le 4 novembre 1825, jour de Saint-Charles, par M. le marquis de Montgrand, gentilhomme honoraire de la chambre du roi, maire de Marseille. »

Michel-Robert Penchaud, architecte de ce monument, semble avoir pris pour modèle l'Arc de Titus de la Via Sacra de Rome. L'adjudication des déblais fut donnée à un maçon italien nommé Gaëtan Cantini, père de Jules Cantini, marbrier, qui devait plus tard laisser à la ville le musée dans la rue Grignan et une colonne sur la place Castellane.

La place d'Aix fut aménagée ; l'aqueduc qui traversait sur ses arcades hautes de 4,50 m fut démoli et l'on chargea l'architecte Penchaud de la construction de l'arc de triomphe. La première pierre en fut posée par le marquis de Montgrand.


Pied de page du site

Copyright © 2006-2021 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact