En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Grand Giratoire de l'ingénieur Jean Bertin

Aucune photo n'a encore été ajoutée sur cette fiche.

Identifiant PSS #17465
Nom Grand Giratoire de l'ingénieur Jean Bertin
Statut

Construit

Construction ≈1966
Fonction(s) Autre

Données techniques

Hauteur totale estimée

≈1,00 m

À propos de cette fiche

Ajoutée par Garbougnat le 10/10/2009
Dernière mise à jour par Chéricutz le 10/10/2009

Ce monorail est un vestige du premier site d'essais de l'Aérotrain de Jean Bertin (le deuxième se trouvant au nord d'Orléans, le long de la ligne SNCF de Paris).

Le tracé long de 6,7km reprend celui de la ligne ferroviaire Paris-Chartres par Gallardon.

Fabriqué en béton, ce monorail est composée d'une plateforme et d'un rail central en béton formant un "T" renversé sur lequel venait s'emboiter l'Aérotrain.

A l'abandon depuis les années 70, l'infrastructure a en partie faire place à la déviation de Gometz. Intégrée à un rond-point, elle a été investie d'une fonction mémorielle en hommage à l'ingénieur concepteur de l'Aérotrain, Jean Bertin, en 2004.

Voir aussi Wikipédia ou des photos de Aernav.com.

-------------------------------------------------------------------

L'Aérotrain est un véhicule de transport terrestre utilisant l’effet de sol, des coussins d’air (horizontal pour la portance et vertical pour le guidage) étant créés et maintenus entre la plateforme et le véhicule.
Il a été imaginé à partir des années 50 pour relier rapidement les villes entre elles et concurrencer la route et l'avion, le train étant à l'époque technologiquement assez en retard. En effet, malgré quelques records de vitesse enregistrés par des locomotives électriques, le parc SNCF se compose essentiellement de locomotives à vapeur.

Effectuant des marches à plus de 400 km/h, les autorités de l’époque sont vivement intéressées par l’Aérotrain. En cas de mise en service commercial, ce matériel aurait du être exploité par la SNCF mais cette dernière imagina alors le TGV pour offrir un concurrent conçu en interne avec Alstom (Alsthom à l’époque).

Un projet de liaison Cergy - La Défense a même été lancé en 1971.

Les prototypes de l’Aérotrain ont fonctionné successivement avec des turboréacteurs, des turbines à hélices puis un moteur électrique linéaire.

Cette technologie fut supplantée par le TGV fraîchement développé, plus rapide à mettre en œuvre, plus capacitaire et pouvant utiliser le réseau existant.


Pied de page du site

Copyright © 2006-2021 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact