En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Cité des Sentes - Bât. D

Aucune photo n'a encore été ajoutée sur cette fiche.

Identifiant PSS #3690
Nom Cité des Sentes - Bât. D
Noms alternatifs Cité des Sentes - Tour 4
Adresse(s)
  • 4, allée Joseph Depinay
Statut

Construit

Construction 1971
Fonction(s) Logements
Style architectural Mouvement moderne

Données techniques

Niveaux R+18
Hauteur totale

57,00 m

Hauteur du toit estimée

≈54,00 m

À propos de cette fiche

Ajoutée par Sinha le 01/08/2007
Dernière mise à jour par monmix le 22/11/2014
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
  • OPHLM IRP

Auguste Rabeyrolles, élu maire des Lilas en 1959, mit en place une politique de rénovation urbaine pour la commune dans les années 1960. Durant cette même décennie, un projet destiné à remplacer la vétuste cité-jardin par des HLM neufs et plus nombreux voit le jour, par le biais de l'Office Publique de HLM Interdépartemental de la Région Parisienne (OPHLM IRP), qui a succédé à l'OPHLM de la Seine, suite à la réforme de 1964 qui a créé la région parisienne. Ce projet s'appuie sur un arrêté ministériel du 21 mars 1966 pronant "une meilleure utilisation des îlots urbains". Autrement dit, cet arrêté favorise une densification, ainsi que la mixité. Il a toutefois permis une intervention sur l'habitat dégradé de la cité-jardin, initialement prévue comme "semi-provisoire" pour une durée de "quinze ans". Il faut noter que par ailleurs, un habitant provisoire considéré comme plus ou moins "bidonvillisé" s'est développé dans les sentes (d'où le nom de la cité HLM qui va être construite à cet emplacement) séparant l'habitat ancien des pavillons de la cité-jardin, ce qui a fait l'objet d'une campagne photographique accompagnant la destruction de cette dernière.

En lieu et place d'environ 200 logements (individuels et collectifs) qui furent progressivement démolis entre 1966 et 1971, l'OPHLM IRP projette la construction d'environ 1 000 logements de divers types (HLM, ILN et accession à la propriété notamment), une résidence pour personnes âgées, des équipements sociaux et scolaires, ainsi que des commerces et des parkings.

Pour la réalisation de cette opération de grande envergure, l'OPHLM IRP contacta l'équipe lauréate de la consultation nationale dénommée "Programme Pluriannuel de construction de Logements" (PPL) mise en place par le ministre de l'Équipement de l'époque, Edgar Pisani. Les architectes Roger Cazeneuve, Emmanuel Peray, François Cazin et Michel Colle1 modifient fortement leur projet primé, réalisé à Aubervilliers en 1965 (le grand ensemble HLM de Jules Vallès-La Frette), mais conservent néanmoins le procédé constructif et les entreprises lauréates. Le projet des Lilas s'inscrit toujours dans le cadre du programme pluriannuel de logements, mais cette fois-ci à l'échelle régionale.

L'OPHLM prévoit, dans un premier temps, un projet nécessitant la démolition de petites maisons situées dans les sentes avoisinantes. Mais un comité de défense s'y oppose et le projet s'en retrouve par conséquent modifié partiellement. Ce seront finalement cinq tours de 18 étages, sept barres allant de 3 à 9 étages, un centre commercial et deux parkings-silos qui verront le jour, tous édifiés par l'équipe Cazeneuve, Peray, Cazin et Colle entre 1971 et 1976. Tout comme pour les tours de la cité Jules Vallès-La Frette à Aubervilliers, les architectes mettent en œuvre des plaques de béton dans lesquelles sont incrustés des graviers de silex. Ce matériau brut vieillit bien et donne une véritable unité à l'ensemble des bâtiments dont la distribution et les abords sont également soignés. Bien moins massives qu'à Aubervilliers, les tours répondent à celle du Fort de Romainville et dominent sans écraser le reste de l'opération partiellement amputée de ses équipements2.


Le bâtiment D de la cité des Sentes est une des cinq tours de 18 étages que compte cet ensemble HLM situé dans le quartier La Ferme/Les Sentes/Floréal. Il occupe le numéro 4 de l'allée Joseph Depinay.



Notes et références

  1. Cazeneuve et Peray ont débuté au Havre (76), dans l'équipe entourant Auguste Perret. Ils avaient déjà réalisé d'importantes opérations en région parisienne (notamment à Nanterre, Aubervilliers et Gonesse), alors que Colle fut le principal collaborateur de l'agence de Paul Herbé et Jean Le Couteur, architectes de la cathédrale d'Alger qui furent chargés notamment de la ZUP (Zone à Urbaniser en Priorité) d'Aulnay-sous-Bois.
  2. Pour plus d'informations, consulter la fiche sur la cité des Sentes publiée sur le site web de l'Atlas du patrimoine de la Seine-Saint-Denis : Quartier des Sentes (Les Lilas) - Atlas du patrimoine de la Seine-Saint-Denis.

Pied de page du site

Copyright © 2006-2021 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact