En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Ce fil de discussion concerne les immeubles suivants :

(Cliquez sur les liens pour consulter et modifier leur fiche)

NomFonction(s)HauteurNiveauxAnnée
Gare de Sevran Beaudottes Transports7.26 m2026
Gare du Bourget RERTransports17.59 m2026
Gare de Sevran-Livry Transports7.10 m2026
SMI-SMR-PCC de la ligne 18Transports20.00 mR+32026
Gare de la Courneuve - Six RoutesTransports14.63 m2026

#1201 27-11-2012 16:57:15

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8264
Photos: 9
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

J'ai mis à jour le recensement des réunions publiques de la Ligne Rouge (avec notamment les présentations des gares de Créteil l'Echat et Saint-Maur - Créteil) : http://www.pss-archi.eu/forum/viewtopic … 22#p420822

Hors ligne

 

#1202 08-12-2012 14:28:15

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8264
Photos: 9
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Localtis - jeudi 6 décembre 2012

Grand Paris Express : un surcoût de 10 milliards d'après Jean-Paul Huchon

Le projet du Grand Paris Express a été estimé à 20 milliards d'euros, mais Jean-Paul Huchon, président du conseil régional d'Ile-de-France, a évoqué un surcoût de 10 milliards d'euros, à l'occasion de son audition devant la commission du développement durable de l'Assemblée nationale le 4 décembre 2012.

http://www.localtis.info/cs/ContentServ … 0264562377

Hors ligne

 

#1203 11-12-2012 10:50:20

aristide
Arc de Triomphe
Date d'inscription: 13-10-2010
Messages: 70

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Lupus a écrit:

Localtis - jeudi 6 décembre 2012

Grand Paris Express : un surcoût de 10 milliards d'après Jean-Paul Huchon

http://www.localtis.info/cs/ContentServ … 0264562377

En réalité, Huchon n'a pas parlé de surcoût mais de minoration des coûts par la SGP qui n'inclut dans son calcul "que sa propre participation aux travaux". Chacun peut d'ailleurs se se reporter au compte-rendu de l'audition de Huchon figurant sur le site de l'assemblée nationale et accessible par le lien suivant :
http://www.assemblee-nationale.fr/14/cr … .asp#P2_84

Si besoin est, chacun peut également se reporter au compte-rendu de la séance du débat public consacrée au financement du 12 janvier 2011 où le Stif n'a cessé de le dénoncer et où la SGP a fini par l'avouer du bout des lèvres. On y accède par le lien suivant
http://www.debatpublic-reseau-grandpari … _01_11.HTM

On peut aussi se reporter au premier rapport Auzannet.

Bref, les journalistes qui s'étonnent aujourd'hui s'étonneraient moins s'ils avaient fait leur travail. Ils auraient trouvé alors la vérité là où elle se trouvait : auprès des techniciens, et pas là où ils font semblant de la chercher, auprès des politiques.

Hors ligne

 

#1204 11-12-2012 11:11:38

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5345
Photos: 1
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Effectivement quand il s'agit de transports en commun les journalistes relaient uniquement les déclarations des politiques (décideurs ou opposants).

Après, le rôle d'un journaliste c'est plutôt de rapporter des propos de responsables, faire des enquêtes techniques pour justifier un projet ça serait plutôt le rôle d'une "association citoyenne" style "que choisir" ou "cour des comptes" non ?

Hors ligne

 

#1205 11-12-2012 14:34:51

florent92
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 17-12-2008
Messages: 1702

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Non, les journalistes devraient confronter les déclarations politiques auprès d'au moins un ou deux spécialistes indépendants.

C'est trop facile d'aller repêcher un communiqué de presse institutionnel et de le publier en modifiant juste un ou deux mots. Enfin...

Hors ligne

 

#1206 11-12-2012 16:46:24

samussas
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 22-01-2009
Messages: 1152

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Définition: "Le journalisme est l'activité qui consiste à collecter, rassembler, vérifier et commenter des faits pour les porter à l'attention du public."

De nos jours on a surtout des gens qui re-rédigent et propagent des choses sans les vérifier au préalable. Le vrai journalisme est maintenant le plus souvent l'appanage de blogs, de webzines (le fait de "fan" et de pros - un peu comme sur certains forums) et d'une poigné de grands médias.

Le plus souvent on a à faire à des raportages plutôt que des reportages.

Dernière modification par samussas (11-12-2012 16:47:05)

Hors ligne

 

Publicité

#1207 13-12-2012 14:30:42

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5345
Photos: 1
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Enfin un phasage réaliste du GPx !
http://www.lemonde.fr/politique/article … 23448.html (avec une belle carte)

Rapport complet : http://www.territoires.gouv.fr/IMG/pdf/ … xpress.pdf

Donc logiquement priorité aux deux rocades au nord et au sud de Paris (toutes deux de direction Est<->Ouest).
Bien évidemment, une seule ligne de rocade entre Saint-Denis et La Défense au lieu de deux.

La ligne 14 serait prolongée jusqu'à Pleyel sans phasage ?

Rapport_Auzannet_Grand_Paris_Express.pdf a écrit:

Au titre de la désaturation de la zone centrale, il est recommandé de privilégier la rocade lorsqu’il n’y a pas d’alternative à un autre mode et l’extension de la ligne 14 à Mairie de Saint Ouen.
Il est également proposé d’intégrer l’extension à Pleyel, la distance entre Mairie de Saint Ouen et Pleyel étant faible (1 km) et peu coûteuse (210) M€ l’avantage d’un maillage avec la rocade étant incontestable en continuité immédiate du prolongement Saint Lazare Mairie de Saint Ouen

Le rapport est intéressant, il y a pas mal de chiffres sur les déplacements ; on y apprend que 90% des salariés de l'aéroport De Gaulle viennent travailler en voiture ! D9

Dernière modification par djakk (13-12-2012 14:38:24)

Hors ligne

 

#1208 13-12-2012 15:49:20

rafledefensien
Tour Total
Lieu: Paris
Date d'inscription: 19-05-2008
Messages: 907
Immeubles: 3
Photos: 1

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

djakk a écrit:

Le rapport est intéressant, il y a pas mal de chiffres sur les déplacements ; on y apprend que 90% des salariés de l'aéroport De Gaulle viennent travailler en voiture ! D9

Ca m'a l'air intéressant et plutôt sérieux, assez réaliste aussi quand ils rappellent que tous les projets récemment concrétisés ont accusé d'importants retards par rapport au calendriers initiaux.

Je suis en revanche assez surpris de voir qu'ils veulent prioriser la liaison Massy - Saclay, dans les champs et les forêts à 20 kilomètres de Paris, alors que les projections de trafic pour ces zones sont véritablement négligeables, c'est totalement incohérent sur ce point.

Dernière modification par rafledefensien (13-12-2012 15:50:46)


Réunissons notre ville !
Forumers sur Facebook

Hors ligne

 

#1209 13-12-2012 16:20:01

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5345
Photos: 1
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Le Monde précise que "Le gouvernement s'est donné jusqu'en février pour arrêter un programme et le financement. " donc ça va sans doute évoluer en février.

Toujours pas d'étude un peu plus précise sur les tracés : un tracé aérien coûte moins cher qu'un tracé souterrain en tranchée couverte, lui-même moins cher qu'un tracé en souterrain profond creusé par un tunnelier : pourtant le coût du projet est détaillé tronçon par tronçon …

Hors ligne

 

#1210 13-12-2012 16:35:02

Thierry
Modérateur
Lieu: Séoul
Date d'inscription: 09-03-2005
Messages: 7034
Immeubles: 73
Photos: 326
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

djakk a écrit:

on y apprend que 90% des salariés de l'aéroport De Gaulle viennent travailler en voiture !
D9

Intéressant, et c'est une bonne preuve de la mauvaise desserte des aéroports. Si les employés vivent en banlieue, il est probable qu'ils n'ont pas de liaison simple vers l'aéroport et qu'il est donc plus pratique pour eux de venir en voiture. Alors qu'un Parisien intra muros, sans doute plus aisé financièrement en moyenne, dispose de transports en commun meilleurs pour aller à l'aéroport.

Quant à venir à Roissy à vélo, je l'ai fait une fois, je ne le conseille à personne ! D6

On aurait sans doute des chiffres comparables pour n'importe quel pôle d'activité en banlieue. Il y a 5,9 millions d'emplois en Île-de-France, mais seulement 3,8 millions de déplacements par jour : on peut sans doute en déduire que moins du tiers des employés utilisent les transports en commun. Si on retire les emplois situés à Paris intra muros ou à la Défense (guère accessibles en voiture), le chiffre de 90 % devient assez réaliste pour une zone d'activité où les parkings ne sont pas vraiment un problème...

Hors ligne

 

#1211 13-12-2012 17:54:46

florent92
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 17-12-2008
Messages: 1702

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Il est proposé de reporter la desserte de Roissy aux calendes grecques, alors qu'on a une opportunité unique de rendre l'aéroport nettement plus accessible depuis la banlieue. Alors bien sûr la fréquentation attendue ne semble pas bien élevée, mais j'espère que l'Etat prendra ses responsabilités pour ce dossier qui traîne depuis des décennies, et n'est sûrement pas digne d'un des principaux aéroports au monde. Si, déjà on faisait la ligne rouge jusqu'au Bourget

Par ailleurs, j'ai des doutes sur l'ordre de priorité donné. On apprend dans le rapport que :
- la section Pont de Sèvres - La Défense fait partie du groupe à très haut niveau de trafic (supérieur à 15 000 voyageurs à l’HPM)... tout comme la ligne sud qu'il est proposée de réaliser bien avant (mais les études sont plus avancées)
- la section Pleyel - Le Bourget fait partie du groupe à haut niveau de trafic (entre 10 et 15 000 voyageurs HPM)... nettement mieux que la section Rosny Bois Perrier-Noisy Champ que le rapport propose de réaliser bien avant (il propose aussi de désolidariser la section Pleyel - Le Bourget de la ligne rouge :( )

Hors ligne

 

#1212 13-12-2012 19:20:18

takahashi
Tour Montparnasse
Lieu: Sud-Ouest
Date d'inscription: 25-05-2007
Messages: 1154
Immeubles: 24
Photos: 252

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Aujourd'hui, en voyant ce phasage proposé, j'ai envie de faire un bilan d'où on en est et pousser un petit coup de gueule.  A11

Au départ, ce devait être une boucle.
Puis la boucle s’est dédoublée pour devenir un grand huit.
Et au final, on se retrouve avec un plat de spaghettis, de plusieurs boucles pas forcément complètes et induisant des reports de charge, réalisées par morceaux. En plus, la sauce des spaghettis sera très peu digeste pour le budget.

Avec un budget de 30 milliards d’euros (évidemment encore appelé à grossir d’ici 2030 ou 40, ne serait-ce que du fait de « la dérive monétaire » mise en avant par Auzannet), chaque défaut et chaque retard (là encore inévitable) sera mis en exergue par les médias et les usagers. De quoi faire prendre en grippe ce GPX.

Pour en arriver là, à cette incarnation parfaite du mieux qui est l’ennemi du bien, on peut encore remercier notre émiettement décisionnel et les barons locaux, roitelets de bouts de jardin qui ont tous voulu leur part du gâteau : être sur la ligne et avoir une gare. Pour satisfaire un maximum d’intérêts particuliers, on a donc multiplié les lignes et les gares, au détriment de la logique d’ensemble, à rebours des réalités budgétaires, en un mot à l’encontre de l’intérêt général. Exemple : le triangle Rosny-Noisy-Champigny où faute de trancher, on « décide » en façade de satisfaire tout le monde mais avec un phasage décalé qui risque de mécontenter tout le monde.

La première des boucles ne serait donc bouclée (au mieux, j'insiste) qu’en 2029 (étape 4 pour Nanterre-Boulogne ou Champigny-Noisy) selon le calendrier présenté.

Au final, je crains qu’on ne se retrouve pendant longtemps (trop longtemps ou du moins plus longtemps que prévu) avec des bouts de lignes épars et une boucle reportée aux calendes grecques du fait de difficultés de financements. Les morceaux prioritaires (la rouge dans le Val-de-Marne, Massy-Saclay (WTF ?), le prolongement nord de la 14...) attendront les autres, urgents de l'avis général vu l'état des TC en IdF, mais moins prioritaires.

Imaginez si en plus la voiture électrique (ou un autre modèle moins polluant que la voiture actuelle) se développe dans le même temps : on dira alors que les TC ne sont plus la priorité et les usagers sans boucle devront la boucler.
F2

Dernière modification par takahashi (13-12-2012 19:21:39)

Hors ligne

 

#1213 14-12-2012 15:20:36

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5345
Photos: 1
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Ne te focalises pas sur la réalisation d'une boucle complète : ça fait peut-être joli, mais c'est pas le plus utile.
Les deux projets prioritaires, la rocade nord et la rocade sud, seront très très utiles, même si on ne fait plus rien ensuite.

Hors ligne

 

#1214 14-12-2012 17:29:46

florent92
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 17-12-2008
Messages: 1702

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

djakk a écrit:

Ne te focalises pas sur la réalisation d'une boucle complète : ça fait peut-être joli, mais c'est pas le plus utile.
Les deux projets prioritaires, la rocade nord et la rocade sud, seront très très utiles, même si on ne fait plus rien ensuite.

Il n'en reste pas moins vrai que plus une ligne est longue plus elle attire de voyageurs (c'est plus que proportionnel), et le métro du Grand Paris sera construit avec une capacité très large pour anticiper cela.

Si on savait depuis le début qu'il n'y aurait pas de boucle, on pourrait être moins ambitieux, faire des quais moins longs, un métro moins large etc. Mais ce serait une grande erreur. Il faut faire la ligne rouge comme elle a été prévue, autant que faire se peut.

Hors ligne

 

#1215 14-12-2012 19:36:27

Artemis Fowl
Tour Gan
Lieu: De la Seine à la scène
Date d'inscription: 31-03-2009
Messages: 682
Immeubles: 8
Photos: 3

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Et quand on cristallise la stupidité et la mauvais foi partisane, voici ce que cela donne :

Ici

François de Mazières, Député-maire de Versailles, in Le Monde a écrit:

La publication du rapport Auzannet, consacré au calendrier pluriannuel de réalisation et de financement du projet de Grand Paris Express signe la mort d'une grande ambition.
Dès la première page du rapport, le ton est donné. Rien n'existe avant la loi de juin 2010. D'un trait de plume, sont rayées les millions d'heures de travail produites entre le 17 septembre 2007, date de l'annonce par le président de la République, Nicolas Sarkozy, d'une vaste consultation internationale associant les meilleures équipes d'urbanisme et d'architectes du monde. Pas une seule fois n'est citée, dans cette introduction, l'existence d'un ministère en charge du Grand Paris qui pendant trois ans a coordonné, sous l'impulsion et la vision de Christian Blanc puis de Maurice Leroy, un gigantesque travail.

L'auteur du rapport, M. Auzannet, assume : il est là pour répondre à une commande politique du nouveau pouvoir socialiste, et à une directive claire : le rééquilibrage Est-Ouest. Les conclusions sont donc sans appel : toute la boucle de l'Ouest passe à la trappe. Avec toutefois une exception : le ministre de la ville (PS) François Lamy, président de la Communauté d'agglomération du plateau de Saclay, bénéficie d'un traitement de faveur spécifique grâce à une ligne en cul de sac entre Massy et Saclay. On n'est jamais mieux servi que par soi-même.

C'est-à-dire que le fondement même du projet du Grand Paris, le bouclage de l'Ile-de-France par des anneaux concentriques, disparaît. Ainsi la disproportion entre la fine analyse des potentiels de développement des pôles du Nord (Plaine Commune, Pleyel, Le Bourget, Gonesse, le parc des expositions, Roissy), et l'absence totale d'analyse des pôles de la ville nouvelle de Saint-Quentin, du Mantois, de La Défense (qui fait seulement l'objet d'un surprenant catalogue des lignes déjà existantes) est sidérante. Des omissions qui frisent la mauvaise foi, quand par exemple à propos du cluster Paris-Saclay, il est totalement fait l'impasse sur le plateau de Satory, qui n'est même pas cité une fois de tout le rapport, alors que celui-ci est le deuxième pôle de développement de l'opération d'intérêt national. L'Ouest semble condamné à payer et à se taire.

Le rapport ne dit pas un seul mot non plus sur l'origine des financements de ce qui reste du métro du Grand Paris. Le minimum eût été pourtant, dans les pages consacrées au financement du Grand Paris Express, de s'interroger sur l'origine des fonds et d'étudier les effets du zonage de l'imposition qui s'abat sur les entreprises. Une carte saisissante où l'on voit que la très large majorité des communes et entreprises bénéficiant de ce nouveau transport n'en subiront aucune charge, étant exemptée du paiement de ces taxes. A l'inverse, le département des Yvelines qui n'aura aucun bénéfice du nouveau métro se voit infliger, d'une part une hausse considérable du coût de la construction de bureaux par le versement d'une nouvelle redevance, d'autre part l'augmentation spectaculaire de la taxe sur les bureaux payée par les entreprises en fonction des mètres carrés qu'elles occupent. Si l'on rajoute à ceci les effets d'une nouvelle péréquation au niveau régional entre les communes, c'est en réalité à la fois le moteur de l'initiative des entreprises et de l'investissement des collectivités de l'Ouest que l'on est purement et simplement en train de casser. Des distorsions aberrantes au moment où il nous faut préserver les rares secteurs qui sont encore créateurs d'emplois et qui vont de plus créer de nouveaux déséquilibres entre des zones uniquement de logements et d'autres de bureaux.

Très surprenante également, l'absence totale d'analyse des points de saturation actuelle du réseau routier magistral francilien. Elle aurait démontré de manière évidente que la sursaturation des réseaux de l'A12 et l'A13 justifie à elle seule la prise en considération également de l'Ouest parisien. Pas un mot non plus dans le rapport Auzannet sur l'ambition urbaine, la reconfiguration du tissu des villes autour des gares, l'articulation ville-campagne, des sujets qui constituaient le cœur du projet du Grand Paris, tout autant que le projet de métro.

En conclusion : le rapport Auzannet remplit sans aucun doute sa mission auprès de ses commanditaires et exprime ce qu'ils en attendaient. L'habileté suprême aura été de ne jamais les citer nommément mais par leur seule fonction : le président de la République (mais qui n'existe pour M. Auzannet que depuis 2012), la ministre du logement et de l'égalité des territoires. La ficelle est un peu grosse. Il est dommage pour notre pays que monsieur Auzannet n'ait pas pu, comme le fit le M. Gallois dans son rapport, prendre un peu de hauteur et traiter de l'intérêt général sur toute l'Ile-de-France.

F2


Paris Sur la Seine allongé,
Paris. Senteurs, Saveurs,
Paris Sur la Scène.

Hors ligne

 

#1216 14-12-2012 20:54:58

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5345
Photos: 1
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Pas étonnant, c'est la mentalité des maires en l'Île-de-France, l'énorme retard en matière d'intercommunalités le montre. (le summum c'est quand même la guerre des sens interdits  D4 )

Dernière modification par djakk (14-12-2012 20:55:22)

Hors ligne

 

#1217 14-12-2012 23:02:41

florent92
Tour Montparnasse
Date d'inscription: 17-12-2008
Messages: 1702

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

La déclaration du maire de Versailles, comme les récentes de Huchon, me rassure.

Car ce qu'il faut retenir, c'est que les hommes politiques perçoivent mieux qu'avant l'importance de l'enjeu des transports en commun en IDF.

Hors ligne

 

#1218 15-12-2012 12:01:49

djakk
Tour Phare
Lieu: Rennes
Date d'inscription: 20-08-2007
Messages: 5345
Photos: 1
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

J'ai plutôt l'impression que le maire de Versailles râle parce que sa ville n'est pas concernée par le projet de l'état et de la région, il aura eu la même réaction si il s'agissait d'un projet régional d'autoroutes, de lycées ou d'espaces verts …

Hors ligne

 

#1219 17-12-2012 14:06:14

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8264
Photos: 9
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Très bon article de résumé des derniers jours :

Grand Paris et Petits Détours - 17/12/12

Le Grand Paris Express coûtera moitié plus

Cela fait à peine quatre jours que Pascal Auzannet a remis son rapport sur le Grand Paris Express à la ministre Cécile Duflot mais on peut déjà mesurer les effets contrastés du document. L'annonce d'un coût problable du réseau de moitié plus élevé que prévu, qui le ferait sortir à près de 30 milliards d'euros plutôt que 20, n'a fait sauter de joie personne, mais n'a pas non plus provoqué de réactions outrées sur la validité du chiffrage. Les scénarios de séquençage, en revanche, passent beaucoup moins bien.

http://grandparis.blogs.liberation.fr/v … e-duf.html

Hors ligne

 

#1220 17-12-2012 17:43:08

Artemis Fowl
Tour Gan
Lieu: De la Seine à la scène
Date d'inscription: 31-03-2009
Messages: 682
Immeubles: 8
Photos: 3

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Si le bouclage intégral du projet est inévitable comme le présentent de façon consensuelle et les techniciens et les politiques, il me semble difficilement évitable pour le gouvernement d'allouer la rallonge nécessaire.
Or, si l'on songe à un redéploiement pertinent des dépenses publiques, la suppression de nombre de comités Théodule et d'autorités administratives indépendantes redondantes voire inutiles, l'allègement des effectifs de la fonction publique territoriale, le retour progressif de la stabilité économique, etc... il apparaît que la problématique budgétaire n'en est qu'une relativement faible, et qui plus est court-termiste, étant donné le grand pouvoir d'attractivité et de dynamisme que ce genre de projets dégage.

Donc, étant entendu que ce serait non seulement une victoire urbanistique, mais aussi économique, politique et environnementale en supprimant un nombre important de trajets en voiture, je souhaiterais vraiment que le gouvernement mette de l'huile dans les rouages pour que tout soit réalisé. Et vous ?
Enfin, le Grand Paris Express, en permettant cette réduction des trajets en voiture et en étendant le réseau ferré de transports en commun, réduirait certainement la congestion du Boulevard Périphérique, dont l'ophélimité serait considérablement réduite par des trajets plus rapides - donc moins de temps perdu, d'argent gaspillé en pétrole, et donc moins de pollution. En réduisant cette utilité du Périphérique pour les particuliers, ne s'inscrit-on pas alors dans l'air du temps, en avançant vers la couverture de cette immonde, polluante et bruyante ceinture ?

B5


Paris Sur la Seine allongé,
Paris. Senteurs, Saveurs,
Paris Sur la Scène.

Hors ligne

 

#1221 17-12-2012 18:28:49

aristide
Arc de Triomphe
Date d'inscription: 13-10-2010
Messages: 70

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Artemis Fowl a écrit:

étant entendu que ce serait non seulement une victoire urbanistique, mais aussi économique, politique et environnementale en supprimant un nombre important de trajets en voiture, je souhaiterais vraiment que le gouvernement mette de l'huile dans les rouages pour que tout soit réalisé. Et vous ?

E10 De mon côté, Artemis, j'aime bien les contes de fées et les "Faukon Yaka". Mais faudrait quand même pas en abuser.

Nous assistons en ce moment aux réveils salutaires d'un certain nombre de personnes. D'abord le réveil des techniciens, à l'exemple de celui d'Auzannet qui dit ce qu'il n'avait pas osé dire jusqu'à aujourd'hui. Celui de quelques hommes politiques, encore peu nombreux. Peut-être certains financiers finiront-ils par se joindre à eux ?

Et puis il y a les journalistes qui ont enfin la vérité à portée de main s'ils veulent bien tendre le bras. Le feront-ils ? Sans dossier de presse tout fait ? Je n'y crois plus !

Hors ligne

 

#1222 17-12-2012 20:55:49

xouxo
Tour Total
Date d'inscription: 24-11-2006
Messages: 817
Photos: 1

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

J'ai l'impression qu'il va falloir supprimer un sacré paquet de "comités théodules" avant de pouvoir se payer le GPE en mode "one-shot".

Quand à la rocade complète, il est vrai que ça fait joli sur la carte, mais comme les trafic attendus ne sont pas uniforme, on peut achever un grosse partie de la fonctionnalité avant de même de boucler la totalité du programme.
(exemple : si 50% de l'infra exauce 60% du besoin, il ne faut pas se priver de phaser! )

Dernière modification par xouxo (17-12-2012 20:56:15)

Hors ligne

 

#1223 17-12-2012 21:19:13

Artemis Fowl
Tour Gan
Lieu: De la Seine à la scène
Date d'inscription: 31-03-2009
Messages: 682
Immeubles: 8
Photos: 3

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

@ xouxo :
En effet, les boucles ne semblent pas la priorités parmi les priorités, mais ce que je voulais dire en prenant comme exemple la suppression des redondances des autorités administratives indépendantes et tout le reste, c'est que l'effort budgétaire important et salutaire que nous sommes en train de faire permettra, par la réduction de la charge des intérêts de la dette, de financer ce genre de projets sans douleur puisque cela reviendra à gagner de l'argent d'un côté pour le dépenser de l'autre en quantité équivalente. Sauf qu'au lieu de le donner à des établissements financiers éventuellement étrangers, là, nous réaliserions des investissements durables et qui représentent un vrai facteur de dynamisme.

@ Aristide :
Je me passerais bien de votre condescendance, d'autant qu'il ne me semble pas m'être arrêté aux "Y'a qu'à", "Faut qu'on" ni dans ce message, ni dans l'ensemble de mes contributions à PSS.
De surcroît, je ne posais pas les vérités comme absolues mais les présentais comme des éléments allant dans un sens, en posant en outre la question aux autres forumers, et cela, xouxo l'a bien compris.
Mais je ne vous en tiens pas rigueur, étant donné que vous êtes relativement nouveau sur le forum (et oui, deux ans sur PSS, c'est pas énorme ^^) et que j'ai pu sur-interpréter vos propos. Bonne soirée ! A7


Paris Sur la Seine allongé,
Paris. Senteurs, Saveurs,
Paris Sur la Scène.

Hors ligne

 

#1224 22-12-2012 13:08:10

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8264
Photos: 9
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Ces derniers jours, on a eu droit à de nombreuses réactions de tout bords à la publication du rapport Auzannet. En gros, ceux qui voient leur desserte repoussée hurlent, et les rares qui se voient mis en priorité (notamment Saclay) se félicient. Je ne vais pas reprendre l'ensemble des réactions, qui sont assez répétitives et indigestes, mais voici quelques résumés :

Localtis - 18/12/12

Grand Paris Express : le rapport Auzannet continue à faire des vagues

Le rapport de Pascal Auzannet sur le calendrier de réalisation et de financement du projet de métro automatique Grand Paris Express remis à Cécile Duflot le 13 décembre continue à susciter des réactions très contrastées chez les élus franciliens. "Je tiens à saluer cette méthode qui permet enfin de présenter un projet assorti de perspectives de financement stabilisées", a déclaré dans un communiqué Claude Bartolone, président (PS) de l'Assemblée nationale, élu de Seine-Saint-Denis. Pour lui, "la perspective d'un rééquilibrage des infrastructures de transport reste plus que jamais une priorit

http://www.localtis.info/cs/ContentServ … 0264614708

AC le Feu défend la desserte de Clichy-Montfermeil : http://www.lemoniteur.fr/147-transport- … ioritaires
Huchon se dit peu inquiet et s'accapare la paternité du projet (!) : http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Actualite … iew-581190 et http://www.lemonde.fr/idees/article/201 … _3232.html
Le Val d'Oise hurle que sa seule station soit reportée : http://www.vonews.fr/article_19598-gran … uper-metro

Pendant ce temps, le cabinet de C. Duflot joue les pompiers :

Le Parisien - 15/12/12

Le conseiller de Duflot peine à calmer les élus

Le comité stratégique de la Société du Grand Paris, qui rassemble tous les élus des communes traversées par le Grand Paris Express, était inhabituellement animé hier après-midi. En cause : le rapport Auzannet, remis jeudi à la ministre de l’Egalité des territoires, Cécile Duflot, qui propose un étalement du projet de supermétro au moins jusqu’en 2030 pour faire face à un surcoût de 10 Mds€.

http://www.leparisien.fr/espace-premium … 408559.php

Un petit "je vous l'avais bien dit!" de Jean-Pierre Orfeuil :

13/12/12

La question du Grand Paris est devant nous

Imposé par Nicolas Sarkozy avec des moyens d’exception (une loi, des prévisions fantaisistes…), le « Grand Huit » du Grand Paris a traversé des difficultés en mutant : des impôts nouveaux ont remplacé le financement par les plus-values foncières.

http://www.lagazettedescommunes.com/143 … vant-nous/

Hors ligne

 

#1225 22-12-2012 18:15:33

Lupus
Surveillant de baignade
Lieu: Châtenay-Malabry <> Paris XII
Date d'inscription: 25-02-2006
Messages: 8264
Photos: 9
Site web

Re: Grand Paris Express - Projet global - Société du Grand Paris

Bon, comme tout le monde n'a pas forcément le temps ou le courage de se plonger dans le rapport Auzanet (disponible ici avec des illustrations lisibles : http://territoires.gouv.fr/IMG/pdf/Rapp … inalex.pdf), j'ai pris des notes en le lisant, que je vous retranscrit ici.

ATTENTION, CE TRAVAIL A ETE REALISE POUR LE SITE PSS-ARCHI.EU, MERCI DE LE PRECISER SI VOUS VOULEZ LE DIFFUSER AILLEURS !

Introduction
    o    Historique du projet GPX de la loi Grand Paris de juin 2010 à l’acte motivé du GPX d’août 2011 et à la position du nouvel executif (poursuite du projet, qui ne doit pas prendre de retard)
    o    Présentation du réseau actuel et de la demande de déplacements
    o    Présentation des enjeux de déplacement et urbains :
        -    Déficit d’offre banlieue – banlieue
        -    Saturation du réseau, notamment due au déséquilibre est-ouest
        -    Irrégularités croissantes
        -    Mauvaise desserte des aéroports
        -    Fracture sociale
        -    Etalement urbain

Actualisation des coûts
    o    Maitrise d’Ouvrage SGP (Ligne Bleue Sud + St-Ouen – St Denis, Ligne Rouge, Ligne Verte=
        -    Estimation initiale à 16 milliards d’euros, hors acquisitions foncières, Versailles-La Défense et CDG – Le Mesnil-Amelot.
        -    Nouvelle estimation (expertise SGP) : 21,5 milliards d’euros

    o    Maîtrise d’Ouvrage Stif (Ligne Orange, Ligne Bleue St-Lazare – St Ouen)
        -    Estimation à 5 milliards d’euros pour la Ligne Orange
        -    Estimation initiale à 1 milliards d’euros pour la Ligne Bleue
        -    Nouvelle estimation à 1,38 milliards d’euros (lié à l’inflation et à l’ajout d’une gare à Pont Cardinet), auxquels il faut ajouter 125 millions pour l’adaptation des stations, soit 1,5 milliards

    o    Connexions au réseau existant (agrandissement des stations, itinéraires de correspondances) :
        -    N’ont pas été évalués au départ (sauf pour Ligne Orange)
        -    Environ 1,8 milliards d’euros
        -    Recommandation que ces connexions, qui sont aujourd’hui dans un angle mort, fassent l’objet d’un pilotage spécifique

    o    Interopérabilité (quais supplémentaires aux gares interopérables, mise de la Ligne Orange au même standard que la Ligne Rouge) :
        -    Quais supplémentaires intégrés dans le chiffrage de la Ligne Orange
        -    Redimensionnement intégré dans le chiffrage de la Ligne Orange (de l’ordre de 300-500 millions d’euros)

    o    Synthèse
        -    Les 9,5 milliards d’euros supplémentaires sont imputables :
            •    A la dérive monétaire à la hauteur de 3 milliards d’euros
            •    A l’ajout du Mesnil-Amelot + des gares conservatoires  à hauteur de 1,45 milliards d’euros
            •    A l’ajout de Pont Cardinet et à l’adaptation de la ligne 14 pour 355 milliards d’euros
            •    Au chiffrage de la Ligne Orange (les 2 milliards d’origine étaient une « contribution maximale » de la SGP)
            •    A l’adaptation des lignes existantes pour 1,8 milliards d’euros

Séquencement du projet
    o    Le creusement par 10 tunneliers était irréaliste (financièrement et techniquement : disponibilité de l’équipement et de la main d’œuvre)
    o    La date de 2025 pour la mise en service de l’ensemble du réseau est intenable.
    o    Tout ne pourra pas être fait tout de suite, il faut donc définir les priorités à partir de différents critères
    o    Présentation des coûts par section

Analyse multicritères, présentation des critères
    o    Désaturation du réseau :
        -    modélisation montre que si une rocade métro avait été réalisée, certains problèmes de saturation actuels ne se poseraient pas. Il faut donc anticiper les besoins pour éviter une « course poursuite » consistant à toujours réaliser des lignes parallèles aux lignes saturées)
        -    historique des rocades autour de Paris
        -    évaluation de l’effet désatureur d’une rocade (non complète à l’ouest) sur le trafic des lignes RATP (évaluatin 2005) :
            •    M.1 - 1,1% / - 0,8%
            •    M.2 - 6,5% / - 2,8%
            •    M.3 - 8,2% / - 1,6%
            •    M.4 - 2,4% / - 2,1%
            •    M.5 - 3,6% / - 1,2%
            •    M.6 - 3,7% / - 3,3%
            •    M.7 - 5,4% / 0,2%
            •    M.8 0,9 % / 2,0%
            •    M.9 - 1,6% / - 0,4%
            •    M.10 - 4,8% / - 4,3%
            •    M.11 - 0,4% / 1,8%
            •    M.12 - 0,1% / 1,3%
            •    M.13 - 1,2% / 1,5%
            •    M.13 bis - 1,7% / - 1,0%
            •    M.14 - 4,8% / - 2,7%
            •    RER A 1,0% / 2,4%
            •    RER B - 4,2% / - 4,1%

        -    Sont concernés en premier lieu, les tronçons :
            •    Pont-de-Sèvres – Champigny-Centre
            •    Pleyel – Rosny-Bois-Perrier
            •    Nanterre-Pleyel

        -    Le tronçon Pont-de-Sèvres – La Défense est parallèle au T2. Il peut être réalisé en phase ultérieure, mais rapprochée. Charge à terme modélisée pour le T2 est de 6600 voyageurs, ce qui est absorbable par le T2.
        -    Le prolongement nord de la M14 est aussi concerné pour le déchargement du M13, et doit se faire jusqu’à Pleyel (connexion à la Rocade).

    o    Le critère trafic
        -    Tableau des charges à l’heure de pointe du matin par section (page 30) : chiffres SGP 2035 / STIF 2030 / Ecart
            •    Ligne bleue
                o     35 000 / 32 000 / - 9 %

            •    Ligne verte
                o    Section Orly – Versailles 8 000 / 8 400 / + 5 %
                o    Section Versailles - Nanterre 13 000 / 17 000 / + 31 %

            •    Ligne rouge
                o    Section Le Bourget RER – Noisy-Champs 8 100 / 7 200 / - 11 %
                o    Section Noisy-Champs – Villejuif IGR 22 200 / 24 000 / + 8 %
                o    Section Villejuif IGR – La Défense 24 000 / 28 000 / + 17 %
                o    Section La Défense – Pleyel 22 500 / 23 400 / + 4 %
                o    Section Pleyel – Le Bourget 11 300 / 13 000 / + 15 %
                o    Section Le Bourget – Le Mesnil-Amelot 10 900 / 8 200 / - 25 %

            •    Ligne orange
                o    Section Noisy / Champigny – Pleyel 11 000 / 17 000 / + 55 %
                o    Section Pleyel – Nanterre 9 100 / 9 900 / + 9 %

        -    Quatre groupes de tronçons :
            •    Tronçons à Très Haut Niveau de Trafic :
                o    Pont-de-Sèvre – Champigny
                o    Pont-de-Sèvre – La Défense
                o    La Défense – Pleyel
                o    Saint-Lazare – Pleyel

            •    Tronçons à Haut Niveau de Trafic :
                o    Pleyel – Rosny
                o    Pleyel – Le Bourget
                o    Olympiades- IGR
                o    Versailles – La Défense

            •    Tronçons à Niveau de Trafic Moyen :
                o    IGR – Orly
                o    Rosny – Champigny
                o    Rosny – Noisy-Champs
                o    Le Bourget – Noisy-Champs
                o    Orly – Saclay

            •    Tronçons à Niveau de Trafic Faible :
                o    Saclay – Versailles
                o    Le Bourget – CDG
                o    Critère : rééquilibrage entre l’Est et l’Ouest

        -    Le déséquilibre est-ouest handicape l’économie et génère des temps de déplacements longs.
        -    Le GPX est un levier pour la structuration de l’Est autour de pôles urbains
        -    Sont concernés :
            •    La Plaine – Saint-Denis
            •    Saclay
            •    Roissy
            •    La Boucle Nord des Hauts-de-Seine

    o    Critère : désenclavement et lutte contre la fracture territoriale
        -    Désenclavement des quartiers ANRU
        -    Sont concernés :
            •    Le tronçon Le Bourget – Noisy-Champs
            •    La gare La Courneuve – Six Routes
            •    La desserte du Triangle de Gonesse

    o    Critère : développement économique et renouvellement urbain
        -    Utiliser les gares pour améliorer l’accessibilité à l’emploi, la densification et la construction de logements
        -    Desserte de La Défense :
            •    forte hausse des emplois attendue

        -    Liaison Pleyel – Roissy :
            •    Plaine Commune est très dynamique et peuplée
            •    Le Bourget pénalisé par sa faible desserte. Pôle aéronautique en constitution. Secteur stratégique. Organisation de salons.
            •    Triangle de Gonesse : site très bien situé, devra accueillir un quartier d’affaires et le centre commercial Europa City (dont des emplois peu qualifiés)
            •    Parc des Expositions : densification de Paris Nord 2, Aéroville, ZAC Aérolians Paris, part modale des TC faible aujourd’hui (RER B irrégulier, faible capacité)
            •    Roissy : moteur économique, emplois peu qualifiés

        -    Liaison Noisy-Champs – Le Bourget
            •    Liaison nécessaire à l’accueil de nouvelles activités

        -    Liaison Pleyel – Noisy-Champs/Champigny
            •    Desserte de nombreux pôles d’envergure moyenne (pas dit ainsi dans le rapport)
            •    Grosse opération urbaine aux Hôpitaux de Neuilly-sur-Marne

        -    Liaison Paris – Orly
            •    Gare du XIIIe : Maison-Blanche permet un déchargement de la ligne 7 et une charge de la ligne 14 (soutenue par le Val de Marne et la SGP), Place de Rungis permet de desservir un nouveau quartier (soutenue par la mairie du XIIIe et la RATP)
            •    Pole Orly-Rungis
                o    Croissance attendue de l’aéroport
                o    Desserte de la gare TGV
                o    Pôle d’emplois important
                o    Potentiel foncier important

        -    Liaison Orly-Versailles
            •    Ambition mondiale du plateau de Saclay

    o    Critère : la desserte des aéroports
        -    Le Bourget :
            •    Infrastructure stratégique pour l’attractivité et la compétitivité de l’IDF

        -    Roissy :
            •    70% des passagers aériens de CDG viennent par la route (dont 30% en voiture, 25% en taxi et 14% en navette)
            •    Nécessité d’une liaison express Paris – CDG est acquise :
                o    Existe pour les principaux concurrents de Roissy
                o    RER B n’a pas un standard suffisant (irrégularité, confort, surcharge, temps de parcours)
                o    Capacité de la Gare du Nord non compatibles avec la proposition de la RATP

            •    CDG express devrait pouvoir remplir la fonction, avec un financement privé

        -    Orly :
            •    80% des passagers aériens d’Orly viennent par la route (dont 36% en voiture, 27% en taxi et 19% en bus)
            •    Le T7 ne concernera pas vraiment les passagers aériens
            •    Le GPX mettra Orly à 21 minutes de la Gare de Lyon

    o    Critère : évaluation socio-économique
        -    Incertitudes méthodologiques
        -    Schéma d’Ensemble : TRI = 7,8%
        -    Ligne Rouge :
            •    TRI = 11,2%,
            •    2/3 des bénéfices « transports » du schéma d’ensemble pour 45% des coûts
            •    Conditionné à la réalisation complète de la rocade

        -    Hiérarchie des tronçons en fonction du rapport bénéfices transports / coûts :
            •    Pont-de-Sèvres – Pleyel
            •    Noisy-Champs – Pont-de-Sèvres
            •    Orly – Versailles
            •    Pleyel – Noisy-Champs
            •    Paris – Orly
            •    Orange Est
            •    Le Bourget – CDG

        -    Hiérarchie des tronçons en fonction du rapport bénéfices totaux / coûts (incertitude méthodologique) :
            •    Pont-de-Sèvres – Pleyel
            •    Le Bourget – Roissy
            •    Pleyel – Noisy-Champs
            •    Orly – Versailles
            •    Noisy-Champs – Pont-de-Sèvres
            •    Paris – Orly
            •    Orange Est

    o    Synthèse des critères
        -    Tronçons incontournables (désaturation du réseau) :
            •    Tronçons Pont-de-Sèvres – Champigny et Nanterre – Pleyel – Rosny, l’extension Nord du M14.

        -    Paris – Orly :
            •    Points forts (classement différent du rapport) :
                o    Développement économique et renouvellement urbain
                o    Desserte Aéroport
                o    Désenclavement
                o    Soulagement des lignes nord-sud et des RER B et C

            •    Points faibles :
                o    Trafic élevé dans Paris mais moyen ensuite
                o    TRI : moyen

            •    Autres projets :
                o    T7 (cabotage)

        -    Le Bourget – Noisy-Champs
            •    Points forts :
                o    Désenclavement important
                o    Rééquilibrage Est-Ouest et renouvellement urbain
                o    TRI : élevé
                o    Amélioration de l’accès à Roissy
                o    Contribution au soulagement des RER A et B

            •    Points faibles :
                o    Coûts d’investissement élevés liés au dimensionnement
                o    Trafic moyen

            •    Autres projets :
                o    T4

        -    Pleyel – Rosny – Champigny/Noisy-Champs (proposition de mettre la ligne sous maîtrise d’ouvrage de la SGP)
            •    Points forts :
                o    Forte contribution à la désaturation du réseau
                o    Désenclavement de 8 quartiers ANRU
                o    Développement économique et renouvellement urbain
                o    Trafic fort entre Pleyel et Rosny
                o    Amélioration de l’accès aux aéroports

            •    Points faibles :
                o    Trafic moyen au sud de Rosny
                o    TRI moyen

            •    Autres projets :
                o    Renforcement de la branche sud du RER E (via le Pont de Nogent)

        -    Pleyel – Roissy (incontournable à terme mais phasage envisagé)
            •    Points forts ;
                o    Désenclavement important pour le triangle de Gonesse
                o    Développement économique et renouvellement urbain importants
                o    Desserte de Roissy (30 minutes de Paris et de la Défense)

            •    Points faibles :
                o    Aucune contribution à la désaturation de la zone centrale
                o    Coûts élevés
                o    Trafic moyen puis faible au nord du Bourget
                o    TRI : moyen

            •    Autres projets :
                o    Barreau de Gonesse
                o    RER B Nord+
                o    Schéma directeur ligne D
                o    CDG Express ?
                o    Desserte du Bourget Aéroport par l’Arc Grand Est ?

        -    Orly – Versailles (métro léger transformable en métro lourd)
            •    Diagnostic :
                o    L’accès au plateau est aujourd’hui massivement routier
                o    Les TCSP en projet sont porteurs d’amélioration (Orly-Massy-St-Quentin et Courtabeuf-Velizy-Pont-de-Sèvres)
                o    Réseau routier n’a plus de réserve de capacité
                o    Besoin d’un mode plus capacitaire et plus rapide reste présent pour relier les pôles à Paris et Orly, mais aussi entre eux
                o    Trains lourds de 120 mètres inadaptés au trafic
                o    Métro léger adapté (plus que le tram ou le tram-train), mais devra par la suite supporter la charge de la section Versailles – La Défense => métro évolutif
                o    Accès à Orly depuis Saclay en 20 minutes, Paris en 30-35 minutes
                o    Métro sur viaduc très contesté sur le plateau, mais faisable jusqu’au CEA

            •    Points forts :
                o    Développement économique et renouvellement urbain très important
                o    TRI : élevé
                o    Desserte aéroport
                o    Coûts réduits

            •    Points faibles :
                o    Trafic moyen d’Orly à Saclay, faible ensuite
                o    Problèmes d’insertion de Saclay à Versailles
                o    Pas de contribution à la désaturation de la zone centrale

            •    Autres projets :
                o    TCSP Evry – Massy – Versailles

            •    Proposition de Mise en Service d’une section Orly – Saclay dès 2020
            •    Possibilité de reprendre l’infrastructure de l’OrlyVal entre Orly et Wissous
            •    Refus de faire la liaison en PPP comme le proposait la RATP, Bouygues et Siemens.

Financement du Grand Paris Express
    o    Modèle présenté lors du débat public (Permet (sous condition de taux d’emprunt) de rembourser sur 35 à 40 ans) :
        -    Taxe Locale sur les Bureaux, très dynamique
        -    Taxe spéciale d’équipement
        -    Impôt forfaitaire sur les entreprises de réseau (IFER)
        -    Dotation en capital de 4 milliards d’euros
        -    Emprunts puis remboursement grâce aux recettes fiscales, à la redevance d’usage et à l’exploitation du domaie privé.

    o    Sensibilité à plusieurs paramètres :
        -    Volume des dépenses à la charge de la SGP
        -    Dynamique des recettes fiscales affectées (IFER et taxe spéciale d’équipement sont peu dynamiques. La TLB est la clef de voute du financement).
        -    Le montant des contributions publiques au-delà des recettes fiscales affectées : la dotation en capital est très importante, elle manifeste le soutien l’Etat au financement du projet (gage de solvabilité de la SGP) et permet de diversifier les sources de financement de la SGP (gestion des risques). Elle peut être étalée par annuités constantes sur 10 ou 15 ans à partir de 2015-2016.
        -    La capacité de la SGP à emprunter. A priori, émissions obligataires et emprunts auprès d’établissements de financement public (BEI, CDC…).

Propositions de séquencement (pour une réalisation complète à terme) :
    o    Critères:
        -    Forte pondération :
            •    Désaturation de la zone centrale (tronçons en rocade sans alternative sont privilégiés)
            •    Lutte contre la fracture territoriale
            •    Rééquilibrage Est-Ouest

        -    Pondération moyenne :
            •    Développement économique et renouvellement urbain
            •    Desserte des aéroports

        -    Pondération faible :
            •    TRI / Socio-économie

    o    Scénarios : basés sur des rythmes de réalisation différents liés aux contraintes budgétaires et au modèle économique, hors Ligne Orange Ouest et Ligne Verte Versailles-La Défense.
    o    Scénario 1 (page 69), avec dotations en capital de l’Etat et subventions des collectivités territoriales de 12 milliards d’euros (contre 4,9 initialement envisagés) et très forte rapidité des travaux (18km par an) ce qui n’est pas envisageable :
        -    2021 :
            •    Le Bourget – Noisy-Champs
            •    Noisy-Champs – Champigny
            •    Champigny-Centre – Pont-de-Sèvres
            •    Nanterre – Pleyel
            •    Pleyel – Rosny
            •    Rosny – Noisy-Champs
            •    Saint-Lazare – Pleyel
            •    Orly – Massy
            •    Massy – Saclay

        -    2024 :
            •    Pont de Sèvres – Nanterre
            •    Pleyel – Le Bourget
            •    Rosny – Champigny
            •    Olympiades – IGR
            •    IGR – Orly
            •    Saclay – Versailles

        -    2026 :
            •    Le Bourget – Le Mesnil-Amelot

    o    Scénario 2 (page 72), avec dotation en capitale de l’Etat et subventions des collectivités territoriales de 4,9 milliards d’euros avant 2026, puis encore 3,5 milliards d’euros :
        -    2020 :
            •    Nanterre – Pleyel
            •    Saint-Lazare – Pleyel
            •    Pleyel – Rosny
            •    Champigny – Pont-de Sèvres
            •    Massy – Saclay

        -    2023 :
            •    Rosny – Noisy-Champs
            •    Le Bourget – Noisy-Champs

        -    2026 :
            •    Pleyel – Le Bourget
            •    Rosny – Champigny ou Noisy-Champs – Champigny (problème lié à la faisabilité de la nouvelle gare RER E, mais accès à un des centres de maintenance)
            •    Olympiades – Orly
            •    Orly – Massy

        -    2029 :
            •    Noisy – Champs – Champigny ou Rosny – Champigny
            •    Pont-de-Sevres – Nanterre
            •    Saclay – Versailles

        -    2030 :
            •    Le Bourget – Le Mesnil-Amelot (desserte de l’aéroport du Bourget peut être assuré en attendant par le tronçon Le Bourget – Noisy-Champs, et la desserte de Gonesse par le barreau du RER D)

    o    Scénario 3 (page 81), identique au scénario 2, mais avec une dotation de 2 milliards d’euros seulement, et donc un étalement des étapes 3, 4 et 5:
        -    2020 :
            •    Nanterre – Pleyel
            •    Saint-Lazare – Pleyel
            •    Pleyel – Rosny
            •    Champigny – Pont-de Sèvres
            •    Massy – Saclay

        -    2023 :
            •    Rosny – Noisy-Champs
            •    Le Bourget – Noisy-Champs

        -    2030 :
            •    Pleyel – Le Bourget
            •    Rosny – Champigny ou Noisy-Champs – Champigny (problème lié à la faisabilité de la nouvelle gare RER E, mais accès à un des centres de maintenance)
            •    Olympiades – Orly
            •    Orly – Massy

        -    2037 :
            •    Noisy – Champs – Champigny ou Rosny – Champigny
            •    Pont-de-Sevres – Nanterre
            •    Saclay – Versailles

        -    2040 :
            •    Le Bourget – Le Mesnil-Amelot (desserte de l’aéroport du Bourget peut être assuré en attendant par le tronçon Le Bourget – Noisy-Champs, et la desserte de Gonesse par le barreau du RER D)

Quelques réflexions sur l’amélioration de la qualité de service
        -    Il ne faut pas opposer amélioration des transports du quotidien à court terme et investissements à long terme, car en se focalisant trop les premiers, on retarde les deuxièmes, alors qu’il sont susceptibles d’être beaucoup plus efficaces.
        -    70% des irrégularités ne sont pas causées par des problèmes techniques (mais par des incidents voyageurs, des actes de malveillance, des problème d’exploitation, etc…)
        -    L’organisation du travail peut être améliorée pour réduire le temps de résorption des irrégularités

Hors ligne

 



Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact