En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS

Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

#76 31-01-2020 13:14:47

Myrza
Tour First
Lieu: Lille/Lyon
Date d'inscription: 03-11-2011
Messages: 2110

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

Le tourisme ça peut jouer sur la quantité mais pas sur la qualité (pire elle la diminue).
Après y'a des nouveaux types de bars/resto mais ça tu le vois un peu partout c'est juste que les codes évoluent.

Je pense vraiment qu'il s'est passé quelque chose à Lille, même Roubaix on en a bénéficié (dans une moindre ampleur bien sur) mais là où il y a une dizaine d'années c'était le néant absolument, aujourd'hui je peux vous recommandé un portugais, un algérien, 2 thaï, 2 syro/palestinien, un burger...

Hors ligne

 

#77 31-01-2020 14:10:52

Lemitchelli
Grande Arche
Date d'inscription: 06-12-2011
Messages: 259

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

iaka a écrit:

Intéressant. Mais je crois pas que les bars soient un phénomène récent à Lille. Mon oncle de 70 balais a passé sa jeunesse dans les bars du Vieux-Lille et de Wazemmes (et il y avait déjà du hype à l'époque).

Non en effet, les bars ne sont pas un effet récent ni à Lille, ni en France plus généralement. Au contraire, le nombre de Licence IV diminue en France.

C'est juste qu'à une époque, les bars étaient le lieu de sociabilité dans les quartiers. Il n'y avait pas de télé, encore moins d'internet... Par la suite, avec le développement de la télé, les bars ont pris un coup sur la tête.

On pourrait comparer aussi avec les pizzérias. Dans les années 90, il y avait déjà un paquet de pizzerias à Lille... Sauf que concrètement, elles n'étaient pas très bonnes. D'ailleurs la plupart ont toutes fermé! Aujourd'hui des gars se sont installés et ont accru le niveau de l'offre sans qu'il y ait plus de pizzérias qu'avant.

C'est le même phénomène pour les bars. Jusqu'au début des années 2000, il y avait des bars... mais clairement ils ne faisaient pas rêver!

L'offre qualitative est née d'une génération qui a souhaité se démarquer de la précédente. C'est la génération qui a voyagé, qui s'inspire de ce qui se passe ailleurs et qui en prend le meilleur.
Et ceci est lié à mon message précédent. D'où le revirement qualitatif des bars dans un premier temps, et des restaurants dans un second temps. Car cette génération atteint aujourd'hui la maturité financière! Du coup il ne faudra pas s'étonner si dans 10-15ans, les activités de "vieux" seront également améliorées!  A10


dadolovitch a aimé ce post.

Hors ligne

 

#78 01-02-2020 17:43:29

ML59
Tour Montparnasse
Lieu: Lille
Date d'inscription: 29-12-2014
Messages: 1706
Immeubles: 820
Photos: 47

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

Lemitchelli a écrit:

iaka a écrit:

Intéressant. Mais je crois pas que les bars soient un phénomène récent à Lille. Mon oncle de 70 balais a passé sa jeunesse dans les bars du Vieux-Lille et de Wazemmes (et il y avait déjà du hype à l'époque).

Non en effet, les bars ne sont pas un effet récent ni à Lille, ni en France plus généralement. Au contraire, le nombre de Licence IV diminue en France.

C'est juste qu'à une époque, les bars étaient le lieu de sociabilité dans les quartiers. Il n'y avait pas de télé, encore moins d'internet... Par la suite, avec le développement de la télé, les bars ont pris un coup sur la tête.

On pourrait comparer aussi avec les pizzérias. Dans les années 90, il y avait déjà un paquet de pizzerias à Lille... Sauf que concrètement, elles n'étaient pas très bonnes. D'ailleurs la plupart ont toutes fermé! Aujourd'hui des gars se sont installés et ont accru le niveau de l'offre sans qu'il y ait plus de pizzérias qu'avant.

C'est le même phénomène pour les bars. Jusqu'au début des années 2000, il y avait des bars... mais clairement ils ne faisaient pas rêver!

Après il y a plus de bars dans certains quartiers (rue Royale, secteur Masséna-Solférino), mais force est de constater qu'ailleurs la vie de quartier ne cesse de dégringoler : Wazemmes, Moulins, Hellemmes-Lille, Fives ou encore le secteur de la Porte des Postes ont perdu énormément en animation.

Idem en restauration, la multiplication absurde de restaurants rapides dans le secteur piéton de Lille-Centre (et donc du nombre de livreurs) ne doit pas masquer la fermeture de nombreux établissements en dehors de l'hyper-centre.

Force est de constater que l'on a aujourd'hui une bien meilleure dynamique dans la première et seconde couronne de Lille avec la multiplication d'offres culturelles, commerciales et de loisirs variées et qualitatives alors que l'hyper-centre est à la traîne et la "périphérie" de la ville de Lille est clairement en régression.

Dernière modification par ML59 (01-02-2020 17:44:20)

Hors ligne

 

#79 03-02-2020 10:43:02

zoreil41
Notre Dame
Date d'inscription: 26-09-2016
Messages: 110

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

ML59 a écrit:

Après il y a plus de bars dans certains quartiers (rue Royale, secteur Masséna-Solférino), mais force est de constater qu'ailleurs la vie de quartier ne cesse de dégringoler : Wazemmes, Moulins, Hellemmes-Lille, Fives ou encore le secteur de la Porte des Postes ont perdu énormément en animation.

Idem en restauration, la multiplication absurde de restaurants rapides dans le secteur piéton de Lille-Centre (et donc du nombre de livreurs) ne doit pas masquer la fermeture de nombreux établissements en dehors de l'hyper-centre.

Force est de constater que l'on a aujourd'hui une bien meilleure dynamique dans la première et seconde couronne de Lille avec la multiplication d'offres culturelles, commerciales et de loisirs variées et qualitatives alors que l'hyper-centre est à la traîne et la "périphérie" de la ville de Lille est clairement en régression.

Oui enfin sur ces quartier ce n'est que le rééquilibrage suite a une politique de valorisations de ces quartier qui n'as pas fonctionné. On a mis de l'argent, essayé de boboiser ces quartier sans grande réussite (on ne refait pas le coup du vieux Lille aussi facilement ....), mais cela prend trop de temps (trop éparpillé trop voulu faire d'un coup ....), et donc les premiers a en subir les conséquence sont les entrepreneur qui y ont cru et ferment aujourd'hui (la rue Gambetta se vide de plus en plus par ex ....), donc les restaurateur aussi le subissent dans ces quartier ou la dynamique est retombée ...

Apres les bars vivent en semaine des étudiants et le secteur est déjà bien fournis, le weekend ils sont remplacé par les jeunes sur le marché du travail (célibataire ou sans enfants) le weekend. Aujourd'hui ce ne sont plus les mêmes qui fréquentent les bars, le père/mère de famille ni vas plus (faut s'occuper des enfants), le quadra a perdu cette habitude et cherche la montée en gamme (d'ou l'apparition de bar/dégustation vin), les quinquas pareil mis a part la petite crise du passage de la dizaine ...

Apres quand je vois qu'il est quasi impossible sur Lille de se faire un resto a 4 / 6 sans avoir réserver le vendredi/samedi je me dis que ça vas pas si mal (encore experimenté samedi, 8 refus ....)

Hors ligne

 

#80 03-02-2020 13:55:30

piotr
Tour First
Lieu: Vieux Lille, Lille, France, UE
Date d'inscription: 16-10-2005
Messages: 2003

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

zoreil41 a écrit:

Apres quand je vois qu'il est quasi impossible sur Lille de se faire un resto a 4 / 6 sans avoir réserver le vendredi/samedi je me dis que ça vas pas si mal (encore experimenté samedi, 8 refus ....)

Même chose vendredi à 20h30 et nous n'étions que 4.


"Lorsque vous devez choisir qui croire, les chiffres officiels ou vos propres yeux, vous devriez toujours croire vos yeux." (Paul Krugman, Prix Nobel d'économie 2008)

Hors ligne

 

#81 03-02-2020 15:04:34

dadolovitch
Tour Phare
Lieu: Lille / Sedan / Stockholm
Date d'inscription: 10-09-2014
Messages: 5641
Immeubles: 361
Photos: 464

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

piotr a écrit:

zoreil41 a écrit:

Apres quand je vois qu'il est quasi impossible sur Lille de se faire un resto a 4 / 6 sans avoir réserver le vendredi/samedi je me dis que ça vas pas si mal (encore experimenté samedi, 8 refus ....)

Même chose vendredi à 20h30 et nous n'étions que 4.

Même pas la peine sans réserver une semaine à l'avance (et pour les plus prisés c'est plutôt un mois minimum).

Pour les bars pourtant on en a jamais eu autant à Lille. Le Nord du Vieux-Lille s'est particulièrement développé. Mais le plus flagrant c'est le secteur Saint-Sauveur avec le passage de 3 établissements en 2012 à une quinzaine aujourd'hui autour du parc J.B Lebas. Le boulevard de la Liberté a également vu arriver 5 ou 6 bars entre République et JB Lebas.
Moulins a en revanche perdu pas mal d'établissements depuis l'arrivée de Tartine (fermeture de cafés concert et de boîtes de nuit spécialisées).

Mais rassurez-vous on est loin d'être en manque ! L'offre est pléthorique.


- Arduinna - Rijsel - Estocolmo -

Hors ligne

 

Publicité

#82 03-02-2020 15:04:39

arflha
Grande Arche
Lieu: Lille
Date d'inscription: 15-09-2016
Messages: 375
Immeubles: 14
Photos: 1

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

Lemitchelli a écrit:

L'offre qualitative est née d'une génération qui a souhaité se démarquer de la précédente. C'est la génération qui a voyagé, qui s'inspire de ce qui se passe ailleurs et qui en prend le meilleur.
Et ceci est lié à mon message précédent. D'où le revirement qualitatif des bars dans un premier temps, et des restaurants dans un second temps. Car cette génération atteint aujourd'hui la maturité financière! Du coup il ne faudra pas s'étonner si dans 10-15ans, les activités de "vieux" seront également améliorées!  A10

...d'une partie ultra minoritaire de la génération... ça me rappelle mes collègues et amis qui me parlent d'Erasmus en m'expliquant que c'est LA génération anti-raciste qui a vu le monde qui est ouverte d'esprit alors que c'est une ultra-minorité.
T'inquiètes que les 2/4-3/4 qui sont classes pop/moyenne ils habitent dans le périurbain bien loin de tout ça mais leur cas n'intéresse pas de toute façon on les laisse à la restauration de chaine et aux fast-foods de zone commerciale pour être tout aussi caricatural.

Quant-aux revirement qualitatif ça ne concerne qu'une partie ultra-minoritaire, que ce soit rue Royale ou à Solférino ça reste majoritairement des troquets à étudiants... sur la Grand'Place les troquets pour adultes...

Dernière modification par arflha (03-02-2020 15:11:16)

Hors ligne

 

#83 03-02-2020 15:20:59

dadolovitch
Tour Phare
Lieu: Lille / Sedan / Stockholm
Date d'inscription: 10-09-2014
Messages: 5641
Immeubles: 361
Photos: 464

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

Quant-aux revirement qualitatif ça ne concerne qu'une partie ultra-minoritaire, que ce soit rue Royale ou à Solférino ça reste majoritairement des troquets à étudiants... sur la Grand'Place les troquets pour adultes...

Tu devrais t'y aventurer plus.

La Capsule, le bellerose, la bellezza, le Bierbuik, Big Fernand, Bagelstein, Le quai des bananes, La Pharmacie, Le privilège...

C'est vraiment pas des bars pour étudiants c'est plutôt fréquenté par les 25-40 ans.
Pour Solfé ça reste effectivement une usine à biture d'adolescents. Quoi que certains établissements ont tendance à attirer une clientèle plus âgée, chose qui n'existait pas encore quand j'étais étudiant. Du côté de Solférino / Massena > le bar qui reprend le fût et à mesure, le Delirium Café, la nouvelle micro-brasserie Brique House, quelques brasseries (au sens restaurant du terme)... Ca a légèrement eu tendance à attirer une catégorie plus "âgée".


- Arduinna - Rijsel - Estocolmo -

Hors ligne

 

#84 03-02-2020 15:33:21

zoreil41
Notre Dame
Date d'inscription: 26-09-2016
Messages: 110

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

arflha a écrit:

T'inquiètes que les 2/4-3/4 qui sont classes pop/moyenne ils habitent dans le périurbain bien loin de tout ça mais leur cas n'intéresse pas de toute façon on les laisse à la restauration de chaine et aux fast-foods de zone commerciale pour être tout aussi caricatural.

C'est pas faux même très vrai, je te rejoins las dessus, sur nos observation nous avons ce biais social, qui veux que forcement on côtoie majoritairement des personnes de la même classe sociale (amis de fac/ecole),
La classe pop traîne peu sur Lille pour consommer (même si en ce moment les soldes attirent aussi bcp de monde), mais c'es un choix politique, on a fermé les centre villes aux voiture (même si c'ets une hérésie de vouloir se déplacer a tout prix en voiture), et les classes pop ce sont tourné vers les centres commerciaux en peripherie pour consommer moins cher ...
On voit bien aussi l'implantation des grandes chaines de restaurations ce font peu en hyper centre/vieux lille

Hors ligne

 

#85 03-02-2020 16:12:43

ML59
Tour Montparnasse
Lieu: Lille
Date d'inscription: 29-12-2014
Messages: 1706
Immeubles: 820
Photos: 47

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

dadolovitch a écrit:

piotr a écrit:

zoreil41 a écrit:

Apres quand je vois qu'il est quasi impossible sur Lille de se faire un resto a 4 / 6 sans avoir réserver le vendredi/samedi je me dis que ça vas pas si mal (encore experimenté samedi, 8 refus ....)

Même chose vendredi à 20h30 et nous n'étions que 4.

Même pas la peine sans réserver une semaine à l'avance (et pour les plus prisés c'est plutôt un mois minimum).

Pour les bars pourtant on en a jamais eu autant à Lille. Le Nord du Vieux-Lille s'est particulièrement développé. Mais le plus flagrant c'est le secteur Saint-Sauveur avec le passage de 3 établissements en 2012 à une quinzaine aujourd'hui autour du parc J.B Lebas. Le boulevard de la Liberté a également vu arriver 5 ou 6 bars entre République et JB Lebas.
Moulins a en revanche perdu pas mal d'établissements depuis l'arrivée de Tartine (fermeture de cafés concert et de boîtes de nuit spécialisées).

Mais rassurez-vous on est loin d'être en manque ! L'offre est pléthorique.

Plusieurs établissements ont fermé ces dernières années sur Wazemmes et la municipalité poursuit sa campagne de harcèlement vis à vis de certains établissements.

Rue Henri Kolb, jadis festive, il ne reste plus grand chose donnant à cette artère un aspect de ville abandonnée...

Sur Moulins, il ne reste presque plus rien, idem du côté de la Porte des Postes.

Le secteur Masséna Solférino pourrait être un véritable plus pour Lille mais il manque cruellement d'investissement et de vision. Un espace public dans un état lamentable (la rue de Puébla... A8), une dégradation nette du bâti avec la multiplications des bris de vitrines ces derniers mois sans la moindre réaction de la municipalité. Une municipalité exemplaire prônerait des initiatives durables comme la consigne, la réduction des déchets, l’organisation d'animations variées, la promotion du vivre sain au coeur d'un quartier étudiant. Dans une ville tenue par une majorité PS-Les Verts depuis bientôt 18 ans il n'en est rien. N'abordons pas la question de la sécurité pour laquelle au bout de 18 ans Martien Aubry vient de dire que la vidéo surveillance était  nécessaire et même indispensable après avoir répété quotidiennement pendant 18 que cela ne servait à rien.

Dernière modification par ML59 (03-02-2020 16:16:02)


dadolovitch a aimé ce post.

Hors ligne

 

#86 03-02-2020 16:13:39

arflha
Grande Arche
Lieu: Lille
Date d'inscription: 15-09-2016
Messages: 375
Immeubles: 14
Photos: 1

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

dadolovitch a écrit:

Tu devrais t'y aventurer plus.

La Capsule, le bellerose, la bellezza, le Bierbuik, Big Fernand, Bagelstein, Le quai des bananes, La Pharmacie, Le privilège...

À exclure de ta liste Big Fernand et Bagelstein qui sont des chaines et Le privilège qui est un bar gay et on reste sur Royale.

Je m'y aventure déjà bien assez, on doit pour être honnête différencier semaine et week-end parce que franchement le week-end au soir ça reste une rue d'étudiants, certes plutôt classe CSP+ mais étudiants quand même.

zoreil41 a écrit:

C'est pas faux même très vrai, je te rejoins las dessus, sur nos observation nous avons ce biais social, qui veux que forcement on côtoie majoritairement des personnes de la même classe sociale (amis de fac/ecole),

J'ai oublié de préciser effectivement, ce n'est pas un anarchiste révolutionnaire qui parle au vu de mes moyens loin de là, mais il faut se faire violence et se forcer à penser pour tous dès que l'on parle de politique la vie de la cité de ne peut que bénéficier de ne pas favoriser telle ou telle CSP.... même si ces dernières années on tend vers une société à l'américaine où l'on vit par quartier selon l'origine, la couleur de peau (pour ne pas employer le mot anglais de "race") mais également la CSP (ce phénomène existant déjà naturellement dans toutes les sociétés mais de manière beaucoup moins prononcée).

Dernière modification par arflha (03-02-2020 16:19:31)


Myrza a aimé ce post.

Hors ligne

 

#87 04-02-2020 06:48:10

Lemitchelli
Grande Arche
Date d'inscription: 06-12-2011
Messages: 259

Re: Métropole Européenne de Lille - Vie nocturne et gastronomique

arflha a écrit:

...d'une partie ultra minoritaire de la génération... ça me rappelle mes collègues et amis qui me parlent d'Erasmus en m'expliquant que c'est LA génération anti-raciste qui a vu le monde qui est ouverte d'esprit alors que c'est une ultra-minorité.
T'inquiètes que les 2/4-3/4 qui sont classes pop/moyenne ils habitent dans le périurbain bien loin de tout ça mais leur cas n'intéresse pas de toute façon on les laisse à la restauration de chaine et aux fast-foods de zone commerciale pour être tout aussi caricatural.

Quant-aux revirement qualitatif ça ne concerne qu'une partie ultra-minoritaire, que ce soit rue Royale ou à Solférino ça reste majoritairement des troquets à étudiants... sur la Grand'Place les troquets pour adultes...

C'est malheureusement le problème de la gentrification. Je ne caricature rien, c'est une réalité. Certes il s'agit d'une minorité, mais c'est une minorité qui bouge oui!
Il n'est nullement inscrit dans les règles du business ou de la restauration qu'il faille ouvrir des restaurants pour tous, dans des secteurs périurbains en priorité pour désenclaver des quartiers populaire de l'offre misérable proposée par les multinationales de la malbouffe.
Un restaurateur cherche avant tous les flux pour maximiser ses chances d'avoir du public. Apparemment ça fonctionne à Lille car tout est plein. Par contre c'est moins le cas pour les restaurants dans la petite ceinture nord... A la Madeleine, les restaurants me font de la peine à voir le soir alors qu'ils sont bons! Je ne parle même pas du sud car à Wattignies, je ne suis même pas persuadé qu'y ait autre chose qu'une pizzeria aujourd'hui...

La rue royale et solfe sont des quartiers de bars... Mais ce n'était pas le débat auparavant. Il s'agissait bien d'une montée en gamme structurelle de l'offre de restauration à Lille.


dadolovitch a aimé ce post.

Hors ligne

 


Pied de page du Forum

Powered by FluxBB

Copyright © 2006-2020 PSS
Mentions légalesQui sommes-nous ?Contact