En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
PSSImmeubles & VillesImmeuble : Cité des Co…

Cité des Courtillières - Barre B8

Aucune photo n'a encore été ajoutée sur cette fiche.

Ajouter une photo

Identifiant PSS #54744
Nom Cité des Courtillières - Barre B8
Noms alternatifs Cité des Courtillières - Le Gouffre - Bât. 2
Adresse(s)
  • rue Édouard Renard
Statut

Détruit

Construction 1965
Fonction(s) Logements
Style architectural Mouvement moderne

Données techniques

Niveaux R+4
Hauteur du toit estimée

≈15,00 m

À propos de cette fiche

Ajoutée par nyc971 le 05/06/2016
Dernière mise à jour par monmix le 05/06/2016
Nombre de vues : 313
Architecte(s) / Maître(s) d'œuvre
Maître(s) d'ouvrage
  • OPHLM de Pantin
  • Société d'Économie Mixte de la Seine

Le grand ensemble des Courtillières a été construit entre 1954 et 1969 par l'architecte Émile Aillaud dans un parc paysagé d'une vingtaine d'hectares à Pantin, aux confins d'Aubervilliers et de Bobigny. Cet ensemble HLM a été commandité par la SEM (Société d'Économie Mixte) de l'ancien département de la Seine et l'OPHLM de Pantin et regroupe 1223 logements répartis à travers 5 bâtiments :
- La célèbre barre sinueuse dite "Le Serpentin", achevée en 1956, faisant 1,5 km de long, coupée en trois sections et s'enroulant sur elle-même1 : elle constitue un des bâtiments les plus longs d'Europe, avec le Corviale de Rome ;
- 4 barres droites organisées autour d'une place distribuant des commerces en rez-de-chaussée ;
- 9 tours "tripodes" de 13 étages (elles sont en forme d'étoile à trois branches) numérotées E10 à E18 ;
- Enfin, 2 barres supplémentaires de 5 étages numérotées B1 et B2 et constituées de 13 modules légèrement décalés les uns par rapport aux autres.
Ces 9 tours "tripodes" et ces 2 barres regroupent au total 432 logements. Tous ces bâtiments forment l'ensemble dit du "Pont de Pierre I".

Des équipements vinrent compléter l'ensemble HLM :
- 2 écoles ;
- Une halte-garderie-PMI ;
- Un centre de sécurité sociale ;
- Enfin, un bureau de poste.

En 1957, les maîtres d'ouvrages demandèrent à Émile Aillaud de réaliser, sur des terrains avoisinants, deux tranches supplémentaires :
- Les 439 logements du "Pont de Pierre II" occupant deux parcelles d'une surface totale de 2,5 ha et répartis dans 7 tours de 13 étages (numérotées E30 à E36 et comptant 41 logements chacune), ainsi que 2 barres de 4 étages numérotées B7 et B8 et regroupant 48 logements (parcelle A). Cette tranche prévoyait également la construction de 2 tours de 104 logements (numérotées E37 et E38), à plan carré et faisant respectivement 9 et 13 étages de haut (ou 12 et 14 étages), ainsi que d'une chaufferie situées sur une parcelle enclavée indépendante (parcelle B). Seules les 7 tours de 13 étages ont été réalisées, puisque les 2 tours de 104 logements sont restées à l'état de projet. Ce ne sont donc que 335 logements qui ont été finalement réalisés ;
- Les 426 logements des Fonds d'Eaubonne, répartis dans 7 tours de 12 étages (numérotées E20 à E26) et 4 barres de 4 étages (numérotées de B3 à B6), auxquels s'ajoutent quelques commerces. Cet ensemble occupe un terrain de 3,8 hectares2.


La barre B8, construite en 1965, faisait partie de l'ensemble du "Pont de Pierre II". Il s'agissait d'un des deux bâtiments logécos de 4 étages de haut qui étaient appelés "Le Gouffre". Tout comme l'autre barre qui composait cette résidence, elle a été démolie en 1989 puis remplacée en 1990 par le square Laplace3.



Notes et références

  1. Voir la fiche du bâtiment Le Serpentin sur PSS.
  2. Voir le riche Fond Aillaud conservé par la Cité du Patrimoine et de l'Architecture de Chaillot.
  3. Voir également ce document PDF Ville de Pantin - Quartier des Courtillières, 60 ans d'histoire sur l'histoire des Courtillières sur le site web de la mairie de Pantin.

Pied de page du site

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact