En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
PSSImmeubles & VillesImmeuble : Arènes de S…

Arènes de Saintes

© Fred75
Identifiant PSS #12471
Nom Arènes de Saintes
Noms alternatifs Amphithéâtre gallo-romain
Quartier Saint-Eutrope
Adresse(s)
  • Avenue des Arènes, rue Lacurie
Statut

Détruit

Construction ≈40
Fonction(s) Autre
Label(s)
  • Classé monument historique

Données techniques

Niveaux R+1
Hauteur totale estimée

≈15,00 m

À propos de cette fiche

Ajoutée par Fred75 le 05/04/2009
Dernière mise à jour par Fred75 le 07/04/2009
Nombre de vues : 1 825

La construction de ce vaste amphithéâtre débuta sous le règne de l'empereur Tibère et s'acheva sous celui de Claude, vers l'an 40 après J.-C. Selon la coutume romaine, les plus riches citoyens de Saintes y donnaient en spectacle des combats de gladiateurs et d'animaux sauvages dont le peuple était friand.

L'édifice, de dimensions imposantes, s'étend sur une longueur de 126 m pour une largeur de 102 m. L'arène, mesurant 66,5 m de long sur 39 m de large, était entourée d'un mur de 2 m de hauteur.

À l'est de l'arène s'élève la partie maçonnée de l'ouvrage, aux murs constitués de deux parements de pierres séparés et comblés par du béton de chaux. Elle comprend la porte Sanavivaria (porte des vivants), par où entraient les gladiateurs. En face et à l'opposé se situe la porte Libitinensis, ou porte des morts, par laquelle étaient évacués les cadavres des gladiateurs et des animaux tués.

Les gradins, exploitant le relief naturel du site, s'appuient sur les flancs d'un vallon à l'est et sur un remblai à l'ouest. Étagés sur une trentaine de rangs, ils pouvaient accueillir jusqu'à quinze mille spectateurs, soit la totalité de la population de la ville à l'époque.

L'amphithéâtre fut démoli vers la fin du IIIe s. et au cours du IVe s., comme la plupart des monuments antiques de la ville qui avaient perdu leur utilité avec l'avènement du christianisme, afin de servir de carrière de pierres lors de l'édification autour de la ville d'un mur d'enceinte, devenu nécessaire en raison de l'insécurité croissante à cette époque de grandes invasions. Il n'en subsiste aujourd'hui que les fondations et l'arène, ainsi que quelques gradins partiellement restaurés.

Les Arènes sont propriété de la commune de Saintes. Elles ont été classées Monument Historique en 1840.


Pied de page du site

Copyright © 2006-2019 PSS
Mentions légalesÀ propos de PSSContact