En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies afin de vous proposer des contenus adaptés à vos centres d'intérêt.     En savoir plus     Fermer

PSS
PSSArticles : ArchitectureCitroën aux Champs-Ely…

Citroën aux Champs-Elysées

Par J.-P. H., le 20/10/2007 à 09:58

La critique n’a pu manquer « l’événement architectural de l’automne parisien». Ici l’on souligne une façade « seventies » quelque peu rétro, là une architecture-vitrine dans la lignée des récentes réalisations tokyoïtes que sont les showrooms Tods ou Prada. La réflexion quant à la place de ce bâtiment semble s’achever sur un constat de demi-réussite. Toutefois, la firme automobile retrouve sa place perdue sur les Champs-Elysées, et Paris se dote d’une architecture contemporaine, les flâneurs d’une nouvelle distraction pour ne pas dire attraction… Tout le monde peut s'en satisfaire.

http://ladefense.nuxit.net/photos/mynight/ci1.jpg
©J.-P. H.



La démarche est pourtant remarquable. L’exploit technique a été rapporté, mais autre point intéressant, Citroën a réalisé un coup de maître en prenant le contre-pied d’une position actuelle : faire de l’architecture son logo.
Quand Tods exige à Toyo Ito son showroom, elle attend avant tout du Toyo Ito. La rencontre de la griffe architecturale et de la marque de soulier fera la publicité de l’une comme de l’autre. Consommez Tods Ito !

L’architecture est alors au service du pouvoir économique. A chaque entreprise de choisir une signature au sein de cet « internationalisme subjectif »… et donc Citroën pour son concours d’architecture de convoquer entre autres parmi les plus grands noms dont Zaha Hadid et Christian de Portzamparc.

http://ladefense.nuxit.net/photos/mynight/ci2.jpg
©J.-P. H.

Première surprise, Manuelle Gautrand, architecte alors peu présente sinon absente de la scène internationale, en somme méconnue, remporte le concours. Deuxième surprise, c’est le logo qui fera l’architecture et non le contraire. Le sigle inspire une façade sur laquelle il se décline formant ainsi une résille. L’esprit Citroën fera l’édifice et l’architecte s’éclipse pudiquement.


http://ladefense.nuxit.net/photos/mynight/ci3.jpg
©Sinha

Nous pourrons alors regretter quelques finitions, critiquer un style à première vue nostalgique… cela reste bien subjectif. Cette réalisation porte son intérêt ailleurs, dans sa réfutation d’une tendance actuelle où elle s’inscrivait à première vue.


http://ladefense.nuxit.net/photos/mynight/ci4.jpg
©J.-P. H.

Néanmoins, les projets de Manuelle Gautrand, en particulier celui d’un hôtel à Copenhague, illustrent le souhait de recycler l’idée. A l’instar de Miyake, Gautrand ferait-elle du plissé sa spécificité… ? Et donc de rejoindre progressivement ces autres signatures... et l’immeuble Citroën d’inaugurer une « marque de fabrique » et de perdre sa valeur au regard de l’œuvre d’une architecte…

http://ladefense.nuxit.net/photos/mynight/ci5.jpg
©Sinha

Profitons pour l’heure de l’unicité de l’objet et de sa force de contradiction.

===========================
Pour discuter de cet article :
--> http://www.pss-archi.eu/forum/viewtopic … 56#p134956

Classé dans : Architecture

Commentaires

Les commentaires ont été désactivés sur cet article.

Publicité

Pied de page du site

Copyright © 2006-2020 PSS